Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexion

Partagez
 

 Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 31 ... 42  Suivant
AuteurMessage
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyMer 9 Jan 2013 - 14:06

Re
au point de 12 rien de changer dominique Wavre a également passé le Cap horn
Alex Thomson a enfin fini de reparer son support d'hydro générateur et on revient sur le passage de Mike Golding son 6ème

Dominique Wavre passe le cap Horn
Brèves | mercredi 09 janvier 2013, 11h47

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 549931dominiquewavremirabaudr6440
© Dominique Wavre / Mirabaud

A 10h18 TU, soit 11h18 heure de Paris, en ce 60e jour de course, le skipper de Mirabaud, Dominique Wavre a doublé le cap Horn. C’est son 9e passage de ce cap mythique. De son côté, Bernard Stamm positionné à quelques milles de Mirabaud devrait lui aussi laisser le rocher dans son tableau arrière. Ils ne seront alors plus que 5 skippers dans le Pacifique.


Une grande nouvelle pour Alex Thomson
Brèves | mercredi 09 janvier 2013, 10h41

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 792212alexthomsonr6440
© Alex Thomson/ Hugo Boss

La grande nouvelle, c’est que j’ai terminé le support de mon hydro-générateur et que je peux donc désormais recharger mes batteries à 100% pour la première fois depuis un mois! La collision au cours de laquelle il s’était cassé a quand-même eu lieu il y a un mois et le processus de réparation a été très long… Mais je suis content d’avoir pris mon temps, et également ravi d’avoir pu effectuer tout ce travail en mer, sans avoir eu à m’arrêter.

Un énorme merci à Caterham Composites, Farr Yacht Design et toute l’équipe. Ils ont travaillé dur ensemble pour trouver une solution viable et envisageable sans s’arrêter.

Ca n’a pas été facile d‘économiser de l’énergie pendant tout un mois mais je croise les doigts en espérant que je n’aurai pas d’autres soucis et que le bateau va à nouveau fonctionner normalement. J’ai vraiment hâte de pouvoir refaire de l’eau et de pouvoir enfin me débarrasser de cette barbe!

Les fichiers météo montrent que ça devrait avancer vite pour moi dans les prochains jours, jusqu’à ce que j’arrive sur une petite zone de basse pression au sud de Rio. Je vais surveiller attentivement la progression de ce système car derrière, les vents seront très faibles donc il faut que je trouve le meilleur timing possible pour le traverser.

Bien-sûr, je suis plutôt fatigué mais super content de pouvoir à nouveau naviguer dans des conditions normales.


6e passage au cap Horn pour Mike Golding
Brèves | mercredi 09 janvier 2013, 08h56

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 407579passagecaphornpourmikegoldingr6440
© Mike Golding / Gamesa

D'ouest en est ou d'est en ouest, Mike Golding vient de franchir pour la 6e fois le cap Horn. Il est le premier navigateur à réaliser en course une telle prestation. Actuellement en 6e position à 1872 milles de la tête de la course Golding détient toujours le temps de référence entre le cap Leeuwin et le cap Horn en 16j 5h et 26min.

Interrogé sur le parcours de Mike Golding, Sir Chay Blyth confie : "Les navigations de Mike dans les deux sens, c'est quelque chose d'unique. C'est un vrai tour de force, je lui tire mon chapeau. Et je sais qu'à son retour, Mike partagera avec nous tous toutes ses expériences qui inspireront la jeune génération de futurs coureurs au large.

La course au large en solitaire est devenue aujourd'hui incroyablement difficile. Même si nous croyons tous que la technologie constitue une aide, et c'est le cas, elle rajoute aussi beaucoup de pression aux navigateurs. Aujourd'hui, tellement de personnes peuvent suivre leurs performances à terre, que cela devient plus dur pour les skippers qui doivent tirer sur eux-mêmes, et pousser encore plus fort leur bateau. Mike peut être très fier de son parcours. Depuis qu'il a skippé un équipage sur le British Steel Challenge, je suis convaincu que c'est quelqu'un de très déterminé. Quand il m'a demandé s'il pouvait emprunter le bateau pour tenter de battre mon record de tour du monde à l'envers en solitaire et sans escale, je savais qu'il pouvait réaliser des grandes choses…"

Bien que les concurrents en tête de ce Vendée Globe tiennent des moyennes extraordinaires, Mike Golding conserve le record de vitesse entre le cap Leeuwin et le cap Horn. En 2005, il avait établi le temps de référence de 16 jours, 5 heures et 26 minutes, qui tient toujours bon auprès du World Sailing Speed Record Council (WSSRC).

Au sujet de ce record, il commente : "C'était extraordinaire. J'ai le souvenir impérissable d'une course fantastique, les choses s'enchaînant parfaitement. Un système météo après l'autre, un peu comme ce que François (Gabart) a vécu, naviguant à de fortes moyennes constamment, au reaching, et en route direct vers la marque."





@+ Baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyMer 9 Jan 2013 - 16:45

Re
une petite info vite fait bernard Stamm est le 8ème skipper à passer le Cap Horn
il reste encore 5 marins pour le Cap horn


Bernard Stamm a passé le cap Horn
Brèves | mercredi 09 janvier 2013, 14h26


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 717236bernardstammsouslesoleilr6440
© Bernard Stamm / Cheminées Poujoulat / Vendée Globe

Bernard Stamm a franchi la longitude du cap Horn ce mercredi à 12h49 TU à bord de Cheminées Poujoulat.

Aller je file à mon entrainement de Bad
@+ baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyMer 9 Jan 2013 - 20:42

Bonsoir
alors au point de 20 h on va retenir le ravitaillement de Bernard Stamm suivi de l'annonce de son abandon il rallie de toute façon les Sables d'olonne ou je suis sur qu'il y aura du monde pour l'acclamer
sinon Arnaud et Sanso ont le Cap Horn en ligne de mire


Opération de ravitaillement réussie pour Bernard !
Articles | mercredi 09 janvier 2013, 17h09

Privé de l'énergie du bord depuis dimanche 6 janvier, suite à sa collision avec un objet flottant non identifié, Bernard Stamm a passé le cap Horn ce matin et retrouvé son ami Unaï Basurko. Navigant dans le secteur dans le cadre de ses projets personnels, le Basque a ravitaillé en carburant le skipper de Cheminées Poujoulat, lui permettant de rallumer ses batteries. Une fois la charge suffisante, le Suisse signifiera à la direction de course du Vendée Globe son abandon (dans les prochaines heures). Il va désormais reprendre sa route pour rallier Les Sables d'Olonne.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 427613stammchemineespoujoulatpakeabizkaiar64402
© Pakea Bizkaia

Présent sur zone depuis le début de la matinée, l'équipage de Pakea Bizcaïa, en lien constant avec le Team Cheminées Poujoulat, a donc attendu que Bernard Stamm passe le cap Horn dans 25 nœuds d'ouest pour venir à sa rencontre. Le marin basque a ensuite mis à l'eau un semi-rigide et embarqué avec deux équipiers pour acheminer 30 litres de gasoil à bord du monocoque 60 pieds. Dans l'intervalle, le Suisse s'est mis au mouillage dans une zone plus calme afin de pouvoir effectuer le transvasement du précieux chargement sans encombre. Une opération délicate mais menée avec succès, qui va désormais permettre à Bernard Stamm de relancer la charge de ses batteries. Marquées par l'émotion, ces retrouvailles entre deux anciens concurrents de la Velux 5 Oceans, deux amis, ont également marqué la fin d'un calvaire pour Bernard qui naviguait depuis dimanche dernier sans énergie, sans pilote, dans un froid glacial ne lui offrant aucun répit. Avec seulement cinq heures de sommeil cumulées sur les trois derniers jours, il est terriblement fatigué et va maintenant pouvoir s'accorder un peu de sommeil.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 868057stammchemineespoujoulatpakeabizkaiar280280
© Pakea Bizkaia
Dans la soirée, une fois les batteries suffisamment rechargées et l'usage de ses moyens de communication retrouvé, Bernard Stamm signifiera à la direction de course du Vendée Globe son abandon sur cette édition 2012-13. Une démarche qu'il effectuera lui-même, dans le strict respect des règles de course, des organisateurs, du jury et des concurrents et qui le mettra hors course. Mais l'aventure ne s'arrêtera pas pour autant pour Cheminées Poujoulat qui poursuivra sa route vers la France. Le solitaire mettra ainsi tout en œuvre pour rallier Les Sables d'Olonne le plus rapidement possible, afin d'honorer le soutien infaillible de ses partenaires et de ses proches, mais aussi de poursuivre la collecte des données scientifiques débutée avec ce tour du monde par l'intermédiaire du Mini Lab. C'est en marin que celui qui confiait, avant le départ, son envie farouche de vivre l'émotion du chenal dans le sens du retour, espère finir sa grande boucle.

L'ensemble du Team Cheminées Poujoulat tient à remercier chaleureusement Unaï Basurko et l'équipe de Pakea Bizcaïa pour leur aide précieuse et leur grande réactivité dans ces moments difficiles. Si sportivement, l'épilogue n'est pas celui attendu, ils auront permis de donner à cette histoire de mer une nouvelle dimension humaine très forte.



Les trompettes du Horn
Articles | mercredi 09 janvier 2013, 17h16

L’actualité se bouscule en ce 60e jour de mer avec un véritable défilé au cap Horn. D’ici ce soir aux alentours de 22 heures, 5 concurrents auront franchi la longitude du 67°17’21’’. Pendant ce temps, à l’avant, MACIF et Banque Populaire se rapprochent du centre de l’anticyclone de Sainte Hélène.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 229112mikegoldincaphornr6440
© Mike Golding / Vendée Globe

Les trompettes du Horn ne vont pas arrêter de retentir ce mercredi, comme pour fêter ces 2 mois de course. Et ce sont celles de la renommée pour Mike Golding (Gamesa) qui fête son 6e passage (dont trois à l’envers !) et son poursuivant Dominique Wavre (Mirabaud), le vétéran, pour qui c’est le 9e Horn en course : un record toute catégorie. « On navigue sur un cimetière à bateaux et j’ai un respect énorme pour tous ces marins qui nous ont précédé ici » déclarait le navigateur suisse.

Stamm va annoncer son abandon

Pour son compatriote Bernard Stamm, 3e à doubler le rocher à 12h49mn TU (13h49 heure française), cette étape marque le commencement d’une aventure différente. La rencontre avec son « bateau ravitailleur » Pakea Bizcaïa a bien eu lieu. Cheminées Poujoulat a reçu du carburant et est arrêté au mouillage sous le vent de l’île du Horn, au nord du phare qui signale ce petit bout du monde. Une fois rechargées ses batteries, il signifiera son abandon et reprendra la route vers les Sables d’Olonne, hors course.

Ce soir, ce sera au tour d’Arnaud Boissières (AKENA Vérandas) et de Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) de mettre le clignotant à gauche. Bientôt ils ne seront plus que trois bateaux à dévaler les pentes liquides du Pacifique.

Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets) et Tanguy de Lamotte (Initiatives-cœur) viennent d’y vivre des moments difficiles. Ce dernier a mis des heures à se remettre de la récupération de son reacher dans l’eau (suite à une rupture de drisse). Une opération exténuante qui l’a complètement lessivé. Le ton éternellement jovial d’Alessandro Di Benedetto ne cache pas ses soucis domestiques: après le démontage intégral du moteur de Team Plastique, il est intervenu sur sa grand voile pour changer un boîtier de latte.

60 jours, c’est long et c’est court

Déjà deux mois de mer. Cela paraît si long. Mais pour les marins dont le quotidien est rythmé par la performance et l’entretien du bateau, le temps, finalement, ne suspend jamais son vol. Dominique Wavre, émerveillé par son passage du Horn au milieu d’une joyeuse bande dauphins, se voyait presque rester là indéfiniment. « La vie est d’une très grande densité sur ce genre de course et le temps passe vite ». Bien sûr, ils rêvent tous d’une douche chaude, de courir, d’engloutir un copieux steak-frites ou d’embrasser leurs proches. Mais la plupart vivent leur voyage dans l’épanouissement.

« Ça part de là, on ne lâche rien ! »

En tête de course, en pleine traversée au près de l’anticyclone de Sainte-Hélène, François Gabart (MACIF) a pris un petit ascendant sur son dauphin. 100 milles très exactement. Le skipper de Banque Populaire doit regretter son décalage dans l’ouest opéré il y a quelques jours, car il s’est transformé en écart en distance au but.
Mais ses proches et ses adversaires vous le diront tous : Armel Le Cléac’h n’est pas du style à baisser les bras au moindre contretemps. Dans quelques heures, les deux hommes, qui ont déjà ralenti, devront virer dans l’axe de la dorsale. A quel moment déclencher cette manœuvre ? Théoriquement, le plus tard possible (cela permet de ressortir avec un meilleur angle) mais il y a toujours un risque de se retrouver encalminé…
Un fois ce virement effectué, ce sera sus aux alizés ! 


Dans le sud-est de Rio, les températures commencent à redevenir agréables : elles frôlent les 20 degrés. Pour l’occasion, Armel a ressorti sa tenue printemps/ été 2013. Et c’est en short, T-shirt, lunettes de soleil et crème protectrice qu’il s’attèlera bientôt à sa nouvelle mission : revenir au contact de son meilleur ennemi.

Camille El Beze

Les chiffres

François Gabart (MACIF) a doublé le cap Horn le 1er janvier 2013 à 18h20 TU (19h20 heure française) après 52j 06h 18mn de course.

Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) a doublé le cap Horn le 1er janvier 2013 à 19h35 TU (20h35 heure française) après 52j 07h 33mn de course.

Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3). Passage cap Horn : le 3 janvier à 04h42 TU après 53j 16h 40 mn

Alex Thomson (Hugo Boss). Passage cap Horn : le 4 janvier à 02h38 TU après 54 j 14h 36 mn de course.

Jean Le Cam (SynerCiel). Passage cap Horn le 8 janvier à 7h19 TU après 58j 19h 17mn et 14s de course soit 6 jours 12 h 58 m 20 s après MACIF.

Mike Golding (Gamesa). Passage cap Horn le 9 janvier à 2h05 TU après 59j 14h 03 mn de course.

Dominique Wavre (Mirabaud). Passage cap Horn le 9 janvier à 10h18 TU après 59j 22h 16mn de course.

Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat). Passage cap Horn le 9 janvier à 12h49 TU après 60j 00h 47mn de course

Abandon officiel de Bernard Stamm
Brèves | mercredi 09 janvier 2013, 19h14


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 809681stammchemineespoujoulatpakeabizkaiar6440
© Pakea Bizkaia

A 17h11 TU (18h11 heure française), le skipper de Cheminées Poujoulat, Bernard Stamm, a communiqué son abandon à la Direction de Course du Vendée Globe.

Boissières et Sanso cette nuit au Horn
Brèves | mercredi 09 janvier 2013, 19h54


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 414781arnaudboissieresakenaverandasr6440
© ARNAUD BOISSIERES / AKENA VERANDAS / Vendée Globe

A 19h45, AKENA Vérandas était à 53 milles du cap Horn et progressait à 16 nœuds… Arnaud Boissières devrait donc doubler le cailloux mythique vers 23h30 (heure française). Le suivant sur la liste, Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) y est attendu entre 1 et 2 heures du matin, jeudi 10 janvier.




Voilà pour ce soir les skippers sont à 60jours 07 heures et 40 minutes
@ demain baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyJeu 10 Jan 2013 - 7:35

Bonjour
en ce jeudi 10 Janvier ca fait 2 mois maintenant que la course a commencée
au point de 5h rien de changer

Les hommes de l’Atlantique
Articles | jeudi 10 janvier 2013, 06h57

Si les deux leaders continuent leur route au près à quelques encablures du 30e parallèle sud, deux marins viennent de rejoindre le groupe des hommes de l’Atlantique. Après plus de 60 jours de mer, Arnaud Boissières et Javier Sanso ont arrondi le célèbre rocher du bout du monde et font désormais route vers le nord. Naviguant sur une trajectoire idéale, Alex Thomson refait son retard sur Jean Pierre Dick et pointe ce matin à 60 milles, mais son option à l’ouest pourrait lui être favorable au fil de la journée. Après avoir signalé son abandon au comité de course hier soir, Bernard Stamm a depuis retrouvé des forces pour son bateau et lui-même et navigue de nouveau vers Les Sables d’Olonne.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 362001akenaverandasr6440
© Benoit Stichelbaut

Toujours au près dans un flux de nord d’une quinzaine de nœuds, les deux leaders continuent la longue remontée de l’Atlantique sud, Armel Le Cleac’h grappillant quelques milles à chaque nouveau classement. En 24h, le skipper de Banque Populaire réduit l’écart de 14 milles. Un écart qui se resserre d’ailleurs pour toute la flotte. Hormis le trio de tête, l’ensemble des concurrents bénéficie de conditions propices à la vitesse avec un vent souvent portant qui oscille entre 15 et 25 nœuds.

Akénas Vérandas et Acciona en Atlantique

Après le passage de Mike Golding (Gamesa), Dominique Wavre (Mirabaud) et Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat), la fin de soirée et la nuit ont été marqués par l’arrivée d’Arnaud Boissières (Akéna Vérandas) et Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) au cap Horn. C’est à 21h35 TU et 00h55 TU que les deux marins ont salué le rocher mettant ainsi un terme à la longue traversée du Pacifique. Un passage un peu particulier pour Arnaud Boissières qui, dans une conversation du bout du monde, racontait son histoire à des touristes embarqués sur un paquebot croisant dans le coin. « … Yes we have swimming pool on board, two bars, one discothèque, patati, patata.Ok, bien moi j'ai un chorizo aux fesses et un chocolat suisse qui me démangent. Bref, il n’a rien du comprendre, mais a bien rigolé. Il a retransmis ce que je disais au salon!!! Ils étaient bien au courant du Vendée Globe et connaissaient même mon nom. C'est un coup à vendre une véranda ça ! L'équipage m’a souhaité bonne route et a fait deux trois pouet pouet avec sa machine a vague!!!!! Ils vont leur faire payer l'option "voir un concurrent du Vendée Globe"!!!!!! » nous écrivait Cali avec humour.

Avec ces deux noms en plus sur la liste, ils sont désormais 9 en Atlantique. Les prochains marins attendus sont Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets), Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur) ainsi qu’Alessandro di Benedetto (Team Plastique). Ils sont respectivement à 1340, 1615 et 2340 milles du Horn et naviguent toujours aussi vite, di Benedetto signant encore la plus belle progression en 24h avec 386 milles.

La trajectoire quasi parfaite d’Hugo Boss

Sur la cartographie du site internet du Vendée Globe, la trajectoire d’Alex Thomson sur Hugo Boss est calé sur l’orthodromie (chemin le plus court entre le départ et l’arrivée). Une route très proche du continent sud américain qui permet au marin britannique de parcourir moins de terrain que son concurrent direct, à savoir Jean Pierre Dick sur Virbac Paprec 3. Si ce dernier navigue actuellement au près dans 20 nœuds de vent, Alex Thomson bénéficie d’un angle plus propice à la vitesse avec un vent de sud de 20 nœuds. Dans cette configuration, Thomson grappille les milles et ce matin ne pointe plus qu’à 60 milles derrière Dick. En 24h, cent milles viennent d’être comblés et l’histoire devrait continuer encore quelque temps.

L’abandon de Bernard Stamm

C’est désormais officiel et c’est hier soir à 18h11 que la nouvelle est tombée. Bernard Stamm, skipper de Cheminées Poujoulat a déclaré à la direction de course son abandon suite à l’assistance qu’il a reçue après le passage au cap Horn. Benard Stamm ne figure donc plus sur les classements, mais continue seul sa route vers les Sables d’Olonne.

Pendant ce temps !

Actuellement positionné au nord des îles Malouines, Jean Le Cam, skipper de SynerCiel bénéficie de bonnes conditions pour faire de la route tout comme Mike Golding qui navigue actuellement au sud de ces mêmes îles.Après quelques bords dans le détroit de Lemaire, Dominique Wavre sur Mirabaud doit négocier au mieux le passage des Malouines. Alors option ouest ou est ? Cette décision devrait être prise dans le courant de la journée.

TCa.


@+ Baboune
Revenir en haut Aller en bas
jeanbauduen
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau
jeanbauduen

Localisation : bauduen
Navire préféré : bismark uss enterprise cv6 hood

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyJeu 10 Jan 2013 - 16:37

Bonjour merci Baboune. Amitié
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyJeu 10 Jan 2013 - 20:45

Bonsoir
au point de 20h on note la 3ème place prise par Alex au détriment de Jean-Pierre
alessandro a des soucis avec un safran



Des combats bien singuliers
Articles | jeudi 10 janvier 2013, 17h20

La nuit dernière, Arnaud Boissières et Javier Sanso ont fait leur entrée en Atlantique. Ils entament leur remontée vers les chaudes latitudes au coude à coude, à quelques centaines de mètres de l’île des Etats. Ce sera bientôt très chaud aussi pour Jean-Pierre Dick et Alex Thomson, en plein duel à distance pour la troisième place. Du large du Brésil au sud de l’Argentine, la flotte est animée par une série de combats singuliers.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 857727javiersansoacciona100ecopoweredr6440
© Javier Sanso / ACCIONA 100% EcoPowered

Avec l’abandon officiel de Bernard Stamm, il ne sont plus que 12 bateaux en course. Le skipper de Cheminées Poujoulat, après un arrêt express hier soir dans l’île du Horn le temps de faire le plein de gasoil, de charger ses batteries, de monter dans son mât pour changer une drisse, et d’avaler un petit salé aux lentilles préparé par l’amie d’Unaï Bazurko, est reparti en mer, direction les Sables d’Olonne. Bernard a encore besoin de recouvrer des forces et de finir de mettre son bateau en état pour retrouver enfin le plaisir d’être en mer… un singulier combat.

Les duos Cali/Bubi et Dick/Thomson à six milles l’un de l’autre

Peu de temps après le départ de Bernard, Arnaud Boissières (AKENA Vérandas) puis Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) doublaient le cap Horn, en 8e et 9e position. C’est une deuxième pour « Cali » et une première en solitaire pour « Bubi ». Après José Luis de Ugarte (BOC Challenge 1990-91 et Vendée Globe 1992-1993) puis Unai Basurko (Velux 5 Oceans 2006-2007), il est le troisième marin espagnol de l’histoire à doubler le cap Horn en solo et en course. Les deux marins naviguent pratiquement à vue dans l’est de l’île des Etats, dont la géographie ne devrait plus avoir de secrets pour Arnaud qui est passé à quelques dizaines de mètres de la côte.

Un autre duel est en train de monter en intensité : celui qui oppose Virbac-Paprec 3 à Hugo Boss. Jean-Pierre Dick et Alex Thomson ont choisi deux routes divergentes pour entamer leur remontée de l’Atlantique Sud. Le premier s’attaque à l’anticyclone de Sainte-Hélène, au près dans 15 à 20 nœuds de vent, sur une route comparable à celle des leaders. Le second est au portant, à 300 milles seulement des côtes brésiliennes et ne cesse de conquérir du terrain. Leurs chemins devraient se rejoindre d’ici une petite semaine du côté de l’Equateur. Et ils pourraient bien se retrouver bord à bord…

Les leaders bientôt dans les alizés

En tête, le combat singulier entre MACIF et Banque Populaire est pour l’heure au point mort. Vers 13h30 (heure française), François Gabart a été le premier à virer dans la dorsale de l’anticyclone de Sainte Hélène. Il navigue maintenant tribord amure dans un vent qui ne va cesser d’adonner (nord-est puis est). Il sera le premier à choquer les voiles et à accélérer. Du coup, l’écart de 85 milles qui sépare actuellement les deux hommes devrait encore augmenter.

Et puis il y a des navigateurs plus solitaires que d’autres. Au nord des Malouines, Jean Le Cam (SynerCiel), bien installé en 5e position, a pour seul adversaire de gros bancs d’algues. Ces dernières heures, il a dû faire trois marches arrière pour s’en dépêtrer.

Encore 4 à 8 jours dans les mers australes

Il reste encore trois hommes dans le Grand Sud. Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM projets) et Tanguy De Lamotte (Initiatives-Cœur) se sont libérés de la dernière porte de sécurité Pacifique. La voie du Horn est dégagée et balayée par des vents de secteur ouest. Dans trois à quatre jours, ce sera l’Atlantique.

Enfin, Alessandro Di Benedetto doit encore jouer les McGyver. Ces derniers temps, il n’a jamais refermé sa caisse à outils. Aujourd’hui, l’axe supérieur du son safran tribord de Team Plastique a cassé. Le Franco-italien a opéré une réparation de fortune et devra changer cette pièce dès que ses conditions de navigation seront plus calmes…

C.El


Problème de safran pour Alessandro
Brèves | jeudi 10 janvier 2013, 15h19


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 617237alessandrodibenedettoteamplastiquer6440
© Vincent Curutchet / DPPI

Axe haut du safran tribord cassé, là je viens de mettre en sécurité l’axe avec des sangles et du grey tape.

C’est la partie haute de l’axe qui a cassé (la partie qui empêche l’axe de tomber, c’est un axe plus petit à 90° de l’axe de rotation et qui est encastrée dans le carbone, qui fait en effet de grosse goupille fixe soudée à la tète de l’axe. Cassé au niveau des 2 soudures).

J’ai emmené un axe de rechange pour le haut et pour le bas, mais pour le moment il n’y a pas les conditions nécessaires pour une réparation, car en plus c’est le safran qui travaille le plus à l’heure actuelle (celui qui est sous le vent).

Je vais surveiller qu’il ne s’échappe pas. Je viens aussi de relever l’hydrogénérateur car il y a trop d’algues, et le bout qui le tient dans l’eau casse souvent. Je pense que ça va continuer comme ça jusqu’après le Burdwood Bank (après Cap Horn).

Lors de mon tour du monde en 6.50m je me souviens que j’avais rencontré de petites « îles » d’algues avec des otaries qui dormaient dessus et que j’avais pris de longues algues dans la lame de quille…

Les batteries sont ok et pour éviter de casser l’hydro, je vais charger de l’énergie via le moteur si le soleil (absent en ces jours) ne suffit pas.



Alessandro Di Benedetto/Team Plastique



bonne soirée Baboune
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyJeu 10 Jan 2013 - 21:38

Merci Baboune Laughing
Revenir en haut Aller en bas
mutti
Maistrancier
Maistrancier


Localisation : Cannes
Navire préféré : PT boats, Corsair

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyVen 11 Jan 2013 - 0:58

Merci baboune, c 'est sympa de rentrer tard et de trouver des tas de détails sur la course. Vibrac s'est fait doubler, dommage les cartes méteos ne donnent pas la position de la tête de la course, il faut "supposer" leur position
l'anticyclone qui est au large du Bresil va générer en principe des vents de nord, Hugo boss va t il pouvoir passer avant, gabart repart vers le Brésil dans le courant de vent de l'anticyclone, le cle'ach va certainement le suivre, Vibrac va t il tenter un passage en sens antih-oraire par l' est , bord suicide ou belle anticipation......!!!! mais demain y verrons nous plus clair..????
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyVen 11 Jan 2013 - 8:11

Bonjour
aujourd'hui au point de 5h nous avons
1_François Gabart
2_Armel Le Cléac'h à 130.1nm
3_Alex Thomson à 295.1
4_Jean-Pierre Dick à 407.6
5 Jean Le Cam à 1541.1
et pour le dernier concurrent 4413.4 le sépare du premier

Tanguy a passé la porte Est Pacifique ,la remonter d'Alex sur Jean_Pierre et un article sur les manoeuvres océaniques


Tanguy passe la Porte Est Pacifique
Brèves | jeudi 10 janvier 2013, 17h34


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 577651tanguydelamotteinitiativescoeurr6440
© Tanguy de Lamotte / Initiatives-Coeur

Hello,

Passage de la porte Est Pacifique ce matin à 10.40 TU avec un beau lever de soleil !

Il fait vraiment frais dehors mais ça va à l'intérieur, j'arrive à garder un minimum de 8°C. Désormais direction le cap Horn ! C’est incroyable de mettre ce way-point pour les routages... ça semble irréel et pourtant si attendu !

Nous sommes à 1400 milles et le routage nous dit que nous y serons dans un peu plus de quatre jours. J’aimerais bien passer de jour pour voir le fameux rocher...

On verra comme je peux avancer d'ici là par rapport à la théorie du logiciel ! Bonne journée à tous.

Tanguy (52°18S et 108°23W)

Alex Thomson sur le podium
Articles | jeudi 10 janvier 2013, 20h36

Comme bien souvent, l’Atlantique Sud offre son lot de rebondissements. En arrivant au cap Horn en bénéficiant d’un autre système météo que ses trois prédécesseurs, le skipper d’Hugo Boss a joué crânement sa chance en choisissant une route à raser les côtes sud-américaines. Pour l’heure, c’est un retour gagnant…

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 985134alexthomson08012013r6440
© Alex Thomson / Hugo Boss / Vendée Globe

On le pressentait depuis plusieurs jours. Alex Thomson, en faisant le pari de choisir une route délibérément différente du trio de tête, a joué gros. Et force est de constater que c’est un choix payant. Revenu au contact de Jean-Pierre Dick, il a bénéficié d’une part des soucis techniques du skipper de Virbac-Paprec 3, de l’autre d’une stratégie audacieuse.

Les jours à venir seront peut-être plus compliqués pour le skipper britannique : d’ici peu, Jean-Pierre Dick devrait pouvoir virer de bord et bénéficier d’un vent qui, petit à petit, sera de plus en plus favorable, tandis qu’Alex risque de manger son pain noir en affrontant des vents de face. Rien n’est donc encore totalement acquis et la lutte promet d’être âpre jusqu’à l’arrivée. Il reste que le Gallois fait preuve sur ce Vendée Globe, non seulement d’une détermination qui force le respect, mais aussi d’une sagesse nouvelle pour un marin dont la réputation était qu’il ne savait pas toujours ménager son matériel à bon escient. Rejoindra-t-il sur le podium final du Vendée Globe ses prédécesseurs Ellen Mac Arthur, deuxième en 2000-2001 et Mike Golding troisième de l’édition 2004-2005 ? C’est encore un peu tôt pour le dire, mais la performance mérite d’être saluée.

PFB

Manœuvres océaniques
Articles | vendredi 11 janvier 2013, 06h56

En cette veille de week-end, les 12 marins encore engagés dans la course sont bien loin des préoccupations des terriens et le travail sur l’eau ne manque pas. Tactique, réglages et manœuvres sont au programme pour ce 62e jour de course. Toujours en tête, François Gabart a été le premier à envoyer le virement de bord, suivi sept heures plus tard par Armel Le Cleac’h. Beaucoup plus loin, dans le Pacifique, Bertrand de Broc s’est réchauffé en envoyant deux empannages sur sa route vers le cap Horn. Mais outre les deux changements d’hier au classement, le fait du jour à surveiller est la route empruntée par Dominique Wavre, Javier Sanso et Arnaud Boissières.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 235374vendeeglobe20122013indianocean20122012photoalessandrodibenedettoitateamplastiquesurfingat30knotsr6440
© Alessandro Di Benedetto / Team Plastique

Sortir les muscles, porter les sacs, jouer du moulin à café et régler son bateau sont les maîtres mots de quelques concurrents depuis hier. En effet, quelques manœuvres ont été envoyées à bord de Macif, Banque Populaire et Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets. Pour les deux premiers, c’est un classique virement de bord qui permet de se re-caler sur la route, Macif ayant été le premier, suivi, 7 heures plus tard par Banque Populaire. Le prochain sur la liste sera très certainement Virbac Paprec 3 qui navigue encore bâbord amure et qui attend la bascule pour pousser la barre. Une manœuvre qui sera synonyme d’un meilleur cap pour le niçois qui navigue depuis hier soir en quatrième position. En effet, à la faveur d’une route plus à l’ouest, Alex Thomson s’est emparé de la troisième place mais le portant de ces derniers jours devrait laisser la place à du près et les deux hommes se retrouveront dans les mêmes conditions. Toujours est-il que la lutte pour la troisième marche du podium n’est qu’à son début et il reste encore plus de la moitié de l’Atlantique pour les départager.

Si le reste de la flotte navigue sur un bord assez stable, un homme à lui aussi dû s’employer pour mettre son 60 pieds sur la bonne route. Bertrand de Broc a envoyé hier soir deux empannages en moins de 4h. Une tâche difficile qui a certainement dû laisser des traces sur le marin. Boire, bien manger et se reposer sont indispensables après un tel effort.



Mirabaud sous la menace d’Acciona et Akéna Vérandas

Après avoir navigué sur une route qui devait le faire passer entre le continent et les îles Malouines, Dominique Wavre a finalement opté pour un passage dans l’est des iles, par le sud. Une situation qui permet aux deux marins actuellement à la lutte pour la 8e place de revenir sur Mirabaud. Javier Sanso et Arnaud Boisisères ont désormais Dominique Wavre en ligne de mire et ce n’est plus la 8e place qu’ils visent mais bel et bien la 7e. Dans un message de la nuit, Cali nous faisait part de sa petite erreur de navigation. « On s’est fait une course de vitesse avec Acciona par mon travers au vent. Je suis parti faire un petit dodo et en me réveillant le pilote avait décroché,..... ça c'est moche. J'ai perdu selon ma trace sur l'ordinateur environ 4 milles, aie aie aie (…) » Ce matin Arnaud Boissières est à 9 milles de Javier Sanso. Mirabaud dispose d’une avance de 62 milles sur les deux hommes mais le cap n’étant pas le même, il se pourrait que cet écart se comble encore un peu au fil de la journée. Il faudra attendre le virage vers le nord, après le passage des Malouines pour refaire un point.



Petites histoires

En fin de journée hier soir et lors de leur remontée vers les Malouines, Sanso et Boissières sont passés à une quinzaine de milles d’un iceberg de 220 m de long.

Dans le Pacifique, Alessandro di Benedetto navigue à une latitude quasi identique à celle de Jean Le Cam. « Seul » le contient sud américain les séparent.

Alex Thomson est à 290 milles dans le sud de Rio et se trouve, en latitude, au milieu de François Gabart et Armel Le Cleac’h.

François Gabart sur Macif est en route directe sur l’ile de Trinidade, l’ile aux Ovnis.

TCa.


et le message de nuit d'Arnaud



Message de la nuit d'Arnaud Boissières sur Akéna Vérandas
Brèves | vendredi 11 janvier 2013, 08h02


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 423192calipredepartr6440
© JEAN MARIE LIOT / DPPI

Hello ou hola

On s’est fait une course de vitesse avec Acciona par mon travers au vent. Je suis parti faire un petit dodo et en me réveillant le pilote avait décroché ..... ça c'est moche. J'ai perdu selon ma trace sur l'ordinateur environ 4 milles, aie aie aie.

Tout est revenu dans l'ordre et alors que je me préparais une délicieuse paella Mx3, la VHF crépite et me voila parti faire la causette avec le capitaine du Tanker "british progress" derrière moi. Il est aussi parti de chez lui depuis ....3 mois !!!

Il fait du bateau à voile, etc etc etc

Bon n'empêche j'ai perdu du terrain sur Acciona et ça me fait rager alors qu’on été a vue....

Ce dodo m’a malgré tout fait du bien, 1 heure non-stop

Mon passage près de l'île des Etats a été compliqué, mais j'en ai profité pour sécher un peu le linge et m offrir un mini-pot de Nutella (merci père Noël)

Tout va pour le mieux a bord

La fatigue et l'excitation du passage du Grand Cap sont passés alors go fast now .... velocidad

Arnaud


Bonne journée à vous Baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyVen 11 Jan 2013 - 17:57

Re
au point de 16 h rien de changer au classement
ils reste encore 3 skippers avant le Cap Horn
le coude à coude de Dick avec Thomson, la montée d'adrenaline de Cali et la réparation de la grand voile d'Initiatives -Coeur

Dick au coude à coude avec Thomson
Brèves | vendredi 11 janvier 2013, 11h46


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 451742start2407r6440
© Jean-Marie Liot / DPPI

J'ai viré au petit matin. C'est parti pour un long bord où le vent devrait adonner (changer de direction en faveur de la route souhaitée) progressivement. Virbac-Paprec 3 va accélérer en naviguant à des allures rapides (bon plein, travers). Je vais m'appliquer sur la vitesse du bateau.

Au niveau des options, les dés sont jetés. Avec Alex, nous devrions nous retrouver lors du passage de l'équateur. Il naviguera au près pour y parvenir tandis que je vais bénéficier d'un avantage de vitesse ces prochains jours. L'écart entre nous est sensé être à son maximum ce matin. Cela devrait diminuer dès les prochains classements en ma faveur. Enfin, je l'espère !


Alex Thomson reste concentré
Brèves | vendredi 11 janvier 2013, 11h22


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 130064alexthomsonhugobossr6440
© Christophe Launay

Mon choix d’une trajectoire bien plus à l’ouest que les trois bateaux devant moi a payé et je suis désormais en troisième position. C’est une formidable nouvelle, particulièrement à ce moment-ci de la course, mais je n’oublie pas qu’il me reste encore 5000 milles de course. Je dois rester concentré sur ma course et il ne faut pas que cette possibilité de finir sur le podium me déconcentre. Mon but actuel, et mon but depuis le début du Vendée Globe, c’est de terminer la course. Après ça, tout le reste serait du bonus.

Mes choix e trajectoire sont plutôt standards, je passe à l’ouest du front quasi-permanent qui part de Rio et qui s’étend au sud-ouest. Cette stratégie comporte des avantages et des risques. L’avantage, c’est que quand je traverserai ce front, je serai proche du centre d’une zone de basse pression, ce qui veut dire que j’espère ne pas subir les vents faibles trop longtemps. Dans les 36 heures qui suivront mon passage dans le front, les prévisions montrent que le vent va tourner, ce qui devrait me permettre de virer au nord. En gros, je ferai moins de chemin que les trois leaders.

L’inconvénient, en revanche, c’est que les modèles météo ne sont jamais très précis en ce qui concerne les vents proches des fronts. En fait, il n’est pas impossible qu’il y ait un peu de pétole quand je traverserai le front. Mais les trois bateaux de tête, qui sont plus à l’est, auront un meilleur angle d’approche du pot-au-noir et une plus grande vitesse. Mais ma situation présente plus d’avantages que d’inconvénients.





Montée d'adrénaline pour Cali
Brèves | vendredi 11 janvier 2013, 16h10

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 345807arnaudboissieresr6440
© J. Girardot / Sea&Co / AKENA Vérandas

Actuellement, il y a 30 nœuds de vent et une mer de 3 à 4 mètres par le travers. Je suis au reaching. Dehors, c’est impraticable sans ciré et masque. On se déplace à nouveau à quatre pattes dans le bateau.

Ce matin, j’ai dû faire une manœuvre d’urgence car mon génois ne s’est déroulé qu’à moitié. Je l’avais mis hier pour passer du code 0 à la trinquette. Heureusement tout s’est bien passé. La voile est sauvée, elle est maintenant dans la soute à voiles. C’était chaud quand même. Elle risque de m’être bien utile plus tard. Je suis soulagé de ne rien avoir abimé, à part mes doigts et un bon bleu sur le torse. Mais rien de grave, je n’ai pas eu besoin d’appeler le « Samu Jean-Yves » (Chauve, le médecin de la course, ndlr).

Le soleil est là. C’est une vraie bonne nouvelle même si aller en terrasse reste vraiment compliqué. La nuit a été très fraîche. On n’est pas encore sous les tropiques.


Réparation de la grand voile d'Initiatives-coeur (VIDEO)
Magazines | vendredi 11 janvier 2013, 15h14

Tanguy de Lamotte a filmé l'avancée de ses réparations de la grand voile, entre couture et confection de patches.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 296992reparationgrandvoiler6440
© Tanguy de Lamotte / Initiatives-Coeur

https://www.dailymotion.com/video/xwodct_reparation-de-la-grand-voile-d-initiatives-coeur_sport
Réparation de la grand voile d'Initiatives-coeur par VendeeGlobeTV





pour l'instant pas de nouvelles de Bernard Stamm
@+ Baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyVen 11 Jan 2013 - 20:36

Bonsoir
nous voilà au dernier point de la journée celui de 20h


Capoeira du grand large
Articles | vendredi 11 janvier 2013, 17h42

Les effluves brésiliennes donnent des idées aux hommes de têtes. Ils se livrent à un combat à distance d’une grande intensité où les placements tactiques le disputent à des positionnements stratégiques audacieux. Pas de valse des positions pour l’heure, mais une volonté des uns et des autres de se placer au mieux, en vue de la fin du parcours.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 939464coucherdesoleilfgabartr6440
© François Gabart / Macif

On l’attendait ; la grande bataille de l’Atlantique Sud tient, pour l’heure, toutes ses promesses en venant bousculer la hiérarchie, confirmer les ambitions de certains ou remettre en cause des statuts qui pouvaient sembler bien établis.



Route sous le vent, route devant

En tête de flotte, François Gabart (MACIF) joue une partition sans fausse note, même s’il concède quelques appogiatures pour une meilleure harmonie. En se décalant dans l’est, il a choisi la route qui présentait le moins d’aléas. Par la suite, son avantage sur Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) s’étant confirmé, François a veillé à rester au contrôle de son adversaire, en privilégiant une position légèrement décalée, en avant et sous le vent. Enfin, une fois le contournement de l’anticyclone de Sainte-Hélène entamé, il a déclenché le virement de bord en premier, estimant avoir la marge suffisante pour remonter directement vers la pointe du Brésil. Ce mélange d’intuition stratégique et de rigueur tactique fait qu’aujourd’hui François Gabart dispose d’un matelas relativement confortable, sans compter l’avantage psychologique de marquer un adversaire à un moment clé.

Cavalier seul

Alex Thomson (Hugo Boss) a pris plus de risques, mais c’est, somme toute, logique. Il avait un débours de 300 milles à la sortie du cap Horn sur le trio de tête. En choisissant de naviguer sur une route très proche de la route directe, le long des côtes sud-américaines, il prenait le risque de se voir engluer dans des airs instables au large du sud du Brésil. C’est ici que se forment souvent des petites dépressions thermiques qui changent la donne. Même si les dernières heures ont été plus compliquées, il a d’ores et déjà repris 400 milles à Jean-Pierre Dick. Le skipper de Virbac-Paprec 3 prévoit d’ailleurs un écart infime quand les routes des deux skippers convergeront. Alex, quant à lui, doit se dire que son option solitaire n’est rien à côté de ce qu’il a enduré dans les mers du Sud. Ses hydrogénérateurs défaillant, il a dû restreindre drastiquement sa consommation électrique, limitant ses conversations au strict nécessaire et redécouvrant les « vertus » d’une certaine forme de navigation à l’ancienne. Le skipper gallois a enfin pu achever ses réparations après le cap Horn et recommencer à communiquer. Sa solitude actuelle est donc toute relative…



Bis repetitae

Le scénario de la bataille en tête de flotte, pourrait se reproduire pour la remontée du peloton. En éclaireurs, Jean Le Cam (SynerCiel) et Mike Golding (Gamesa) ne peuvent faire autrement que de gagner dans l’est en venant chercher la bordure de l’anticyclone. Derrière eux, le groupe Dominique Wavre (Mirabaud), Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) et Arnaud Boissières (Akena Vérandas) pourrait voir s’ouvrir une porte pour une navigation en route directe, le long des côtes argentines. Actuellement, tous semblent vouloir suivre le même chemin, en route vers le nord-est, mais qu’un seul joue les francs-tireurs et le bel ordonnancement du peloton pourrait voler en éclats.

D’autres n’ont pas encore ces états d’âme. A quelque 800 milles du cap Horn, Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets) mène la danse des derniers guerriers du Pacifique. Pour l’heure, l’océan prend des airs de congés payés : vent d’ouest de 15 à 20 nœuds, soleil et mer d’un bleu profond. S’il n’y avait à négocier nombre d’empannages pour descendre jusqu’au cap dur, les navigateurs pourraient se croire en vacances. Mais, pour Tanguy de Lamotte (Initiatives-cœur), l’heure est la fin des réparations sur sa grand-voile quand Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) doit consolider le travail effectué sur ses safrans. Les mains dans la résine, la navigation au large n’est pas toujours un long fleuve tranquille.

PFB


François Gabart fait le point
Brèves | vendredi 11 janvier 2013, 18h15


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 814325gabartjanvier2013r6440
© François Gabart / Macif

François et son avance sur Armel
Ça fait du bien ! Même si je m’en doutais et je savais qu’après le virement de bord, l’élastique se retendrait en ma faveur. Cela fait toujours plaisir de le voir pour de vrai et de creuser un peu.

Depuis les Malouines, j’étais toujours un peu plus décalé dans son est, parce que je ne voulais pas jouer trop près des petites dépressions qui se créent en permanence et sortent du Cabo Frio (cap à l’ouest de Rio de Janeiro). Pour aborder cette zone, il y a plusieurs options : soit partir complètement dans l’Est pour éviter de se retrouver sous l’influence de ces dépressions, soit partir complètement à l’ouest le long des côtes sud-américaines, comme l’a fait Alex Thomson. La dernière stratégie est de miser sur des trajectoires intermédiaires, ce que nous avons fait avec Armel. S’est ajouté à cela une petite dépression orageuse. Comme j’étais suffisamment décalé dans l’est, j’ai pu m’en écarter tandis qu’Armel s’est fait bloquer dedans, ce qui a eu pour conséquence de rapidement creuser un écart.

Ses conditions
Je suis au près, tribord amure, avec pas mal de mer, ça tape un peu, mais j’y suis habitué, cela dure depuis deux mois ! La nuit dernière, c’’était assez régulier, si bien que j’ai réussi à aller vite tout en me reposant. Depuis ce matin, des petits grains passent avec alternance de vents forts et de molles, et un vent qui tourne un peu dans tous les sens. Je viens tout juste de passer un grain dans lequel le vent a pris 60 degrés de gauche et est passé de 15 à 30 nœuds en quelques minutes, ce qui nécessite d’aller dehors pour régler. »

Sa remontée vers l’équateur
Je suis parti pour un long bord tribord avec du vent de 15-20 nœuds pendant 2-3 jours, qui devrait ensuite adonner et mollir à l’approche du Pot au noir, entre 5° Sud et l’équateur. Je devrais attaquer la traversée du Pot au noir dans environ quatre jours. Ensuite, même si c’est encore très approximatif, j’ai des routages qui me font arriver dans 8-10 jours par 10° Nord.

Son bateau
Je fais le tour le plus régulièrement possible, je regarde, j’écoute… Et je dresse une liste de toutes les choses à faire sur le pont dès que le vent faiblit un peu. Je sais à peu près où sont les petits éléments d’usure, je les surveille, il faut continuer à prendre soin du bateau.

Le tour du monde en 80 jours
Je me moque des records. Eventuellement, je trouverais cela sympa de passer sous les 80 jours pour faire un clin d’œil à Jules Verne. Mais que ce soit 75, 76, 80, 84 voire 100 jours, si je peux finir quelques secondes ou quelques minutes devant le deuxième, cela suffira à mon bonheur ! (ndlr : Pour passer sous les 80 jours, il faudra arriver avant le 29 janvier, 13h02)


Bonne soirée je file à la piscine
@+ Baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptySam 12 Jan 2013 - 10:00

Bonjour
en ce samedi 12 janvier 2013
les écarts se creusent Armel et à 190.3 nm de François, Alex est a 484.5 nm et le dernier est a 4393.8 Bubi est passé à la 7 ème place au détriment de Dominique




La tentation du « qui perd gagne »
Articles | vendredi 11 janvier 2013, 21h07

Si la bagarre continue dans le groupe de tête entre Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) et Alex Thomson (Hugo Boss), d’autres concurrents jouent gros dans cette remontée de l’Atlantique Sud. Au sein du trio Dominique Wavre (Mirabaud), Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) et Arnaud Boissières (Akena Vérandas), la lutte promet d’être acharnée avec une météo complexe à venir dans les prochains jours.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 929295leverdesoleilmirabaudr6440
© Dominique Wavre / Mirabaud

Jean Le Cam (SynerCiel) et Mike Golding (Gamesa), s’ils possèdent une avance non négligeable, ne sont pas non plus totalement à l’abri. La situation est toujours aussi complexe le long des côtes d’Amérique du Sud et pour l’instant, le salut ne semble pas être dans le choix d'une route directe. Dépressions orageuses et calmes sont au menu le long des côtes argentines et le net ralentissement enregistré par Alex Thomson ne doit pas inciter les poursuivants à tenter l’aventure.

Jean Le Cam et Mike Golding semblent vouloir jouer la carte d’une solution intermédiaire, en essayant de ne pas trop s’éloigner de la route directe tout en allant chercher la bordure de l’anticyclone de Sainte-Hélène.

Derrière eux, le trio des poursuivants privilégie la vitesse à tout prix, quitte à rallonger la route. Entre les trois, pas d’option radicale, c’est visiblement encore un peu tôt pour oser un coup stratégique. Mais les attaquants savent aussi qu’en ne tentant rien, le statu quo favorise ceux qui sont aux avant-postes. Savoir être patient tout en restant à l’affut, telle semble être la règle de l’Atlantique Sud.

PFB





3 hommes pour une 7e place
Articles | samedi 12 janvier 2013, 07h23

À la découverte de la cartographie en ce samedi matin, la grande question est de savoir que fait Dominique Wavre sur Mirabaud. Son cap à l’est, qui pour le moment l’éloigne de la route directe, devrait permettre à ses deux poursuivants de monter d’une place au classement, Javier Sanso n’étant plus qu’à 1,3 mille du suisse à 4h00. Si à l’avant, François Gabart, Armel Le Cleac’h et Jean Pierre Dick continuent leur remontée plein nord avec plus ou moins d’angle par rapport au vent, Alex Thomson sort enfin de la zone de transition et touche plus de pression pour se recaler. Les autres concurrents bénéficient tous de bonnes conditions pour enchaîner les milles, que ce soit au près, au reaching ou au portant pour les 3 marins encore dans le Pacifique.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 629638acciona100ecopoweredr6440
© Jesus Renedo / ACCIONA

Il est parfois des situations bien difficiles à comprendre depuis la terre. Ce matin, la route de Dominique Wavre sur Mirabaud est un de ces cas. Alors qu’il naviguait il y a 24h au nord de ses deux poursuivants directs, Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) et Arnaud Boissières (Akéna Vérandas), le marin suisse a décidé de pousser encore plus à l’est sa trajectoire dans l’Atlantique sud. Lors du live d’hier midi, Dominique nous faisait part de ce choix, mais les conditions météorologiques pour les prochaines heures et jours ne semblent pas favoriser cette route. Mais sur l’eau, les choses sont bien différentes et l’avenir nous le dira. Toujours est-il que ce décalage fait actuellement les affaires de Javier Sanso et Arnaud Boissières qui ne pointent plus qu’à 1,3 mille et 9,1 milles. Au prochain classement les deux marins seront très certainement passés devant Dominique. Mais il faut souvent savoir perdre pour reconquérir du terrain.

À la croisée des chemins

Si la route de ces trois marins diverge depuis hier soir, il est une route qui va nous en révéler un peu plus. En effet, après s’être libéré d’une zone de hautes pressions, Alex Thomson (toujours 3e sur Hugo Boss) semble avoir retouché un peu plus de vent et fait cap au nord est en doublant sa vitesse (4,6 nœuds hier soir contre 9 nœuds ce matin). Après un long bord au portant et plein nord, c’est désormais du près et avec certainement quelques virements de bord à effectuer qui vont rythmer la vie de Thomson. L’orientation du vent ne semble à l’heure actuelle pas favorable à Hugo Boss pour faire une route directe vers l’Equateur, distant de 1340 milles pour le leader François Gabart.

Le train sud Atlantique et sud Pacifique

Macif qui a justement le champ libre vers le dernier point emblématique de ce Vendée Globe, l’équateur. Plus les milles défilent et plus l’angle d’attaque s’ouvre pour François qui continue inexorablement de creuser l’écart. Un écart qui se porte ce matin à 169,3 milles sur Armel Le Cleac’h (Banque Populaire) et 469 milles sur Alex Thomson. Si ses deux poursuivants perdent du terrain, Jean Pierre Dick, désormais bien calé sur sa route, tout comme Jean Le Cam (5e sur SynerCiel) et Mike Golding (6e sur Gamesa), gagnent quelques milles sur le leader. Ils pointent ce matin à 478, 1566 et 1711 milles de Macif. Mais un net ralentissement est au programme pour les deux tontons flingueurs qui vont devoir composer avec un système de hautes pressions, juste devant leur étrave. Encore plus au sud, les deux marins désormais inséparables, Sanso et Boissières, continuent leur navigation collée serrée dans un bon flux d’ouest d’une vingtaine de nœuds. Des conditions propices à la vitesse qui font d’Arnaud Boissières le recordman de ces dernières 24h avec 350 milles au compteur, juste devant Dominique Wavre et ses 349,3 milles.

Sur un autre océan, le portant, porte toujours Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets vers le cap Horn. Ce matin, Bertrand de Broc est à 720 milles du rocher et navigue dans un flux de nord-ouest de 20 nœuds tout comme Tanguy de Lamotte sur Initiatives Cœur, 263 milles derrière.

À 82 milles de la dernière porte obligatoire, le toujours souriant Alessandro di Benedetto sur Team Plastique, navigue au nord d'une dépression et continue d’enchaîner les journées à plus de 300 milles. Le skipper italien est ce matin à environ 1800 milles du cap Horn.

Chiffres et faits

Hugo Boss à la latitude d’Itajai au Brésil

Macif à 65 milles des îles brésiliennes de Trinidade et Martim Vaz

143 milles en 24 h pour Hugo Boss et 350,5 milles pour Akéna Vérandas

16 milles d’écart latéral entre Sanso et Boisisères

TCa.





@+ Baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptySam 12 Jan 2013 - 13:53

Re Bonjour
alors c'est décidé le village du Vendée Globe va rouvrir le Vendredi 25 janvier ce sera un peu dans le même esprit que les 3 semaines avant le départ il sera ouvert pendant 16 jours

là j'ai un article du site officiel mais il n'est pas à jours lol!

Village Vendée Globe
Samedi 10 novembre dernier, à 13h02, 20 solitaires se sont élancés pour leur tour du monde sans escale et sans assistance, seul face à un défi que peu d’hommes ont réussi…

Pour les accueillir, un village convivial et festif, élaboré dans la continuité du village départ.

En phase avec le timing des skippers, son ouverture est prévue sur 16 jours consécutifs, à déterminer entre le 25 janvier et le 23 février 2013, en fonction des arrivées des premiers concurrents.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 988788frplanvillage
Espace du Conseil général de la VendéeAménagement d’un espace de présentation de la course et projections sur 600m²



Espace PartenaireEspace dédié aux exposants partenaires de la course sur 600m²
L’ArchipelEspace dédié aux exposants sponsors, institutionnels et marchands
Le Vog’Espace Bar et brasserie, 400m² aménagés pour recevoir concerts et animations variées.
Le GlobeEspace privatisé de 400m², destiné aux Relations Publiques.
GaliléeEspace vacation de 12h30 à 13h15 (ouvert au grand public) et salle de presse.

Les infos pratiques
L’entrée est gratuite.
Le village, ainsi que tous les espaces, sont ouverts et accessibles au public pendant toute la durée du village, de 10h à 19h.
Nocturnes jusqu’à 22h00 des espaces expositions, au cas par cas suivant les arrivées tardives des bateaux.
Le village sera animé par Vincent Balard. Au programme : organisation de tables rondes, retransmissions et interviews des skippers, et toujours les vacations de 12h30 à 13h15.


et je vous met un résumé sur la 9ème semaine de course


Résumé de la neuvième semaine de course (VIDEO)
Magazines | samedi 12 janvier 2013, 10h48

Revivez les temps forts de la neuvième semaine de course du Vendée Globe 2012-2013 avec, entre autres, les choix tactiques de François Gabart et Armel Le Cléac'h en tête, les conditions difficiles rencontrées par les marins, le passage du cap Horn des premiers skippers, l'option ouest d'Alex Thomson et l'abandon de Bernard Stamm.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 676058gabartjanvier2013r6440
©️ François Gabart / Macif

https://www.dailymotion.com/video/xwonz8_resume-de-la-neuvieme-semaine-de-course_sport
Résumé de la neuvième semaine de course par VendeeGlobeTV


cet aprem on va au club c'est la galette
@+ baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptySam 12 Jan 2013 - 17:28

Re
tout à l'heure j'ai omis de vous dire de Jean-Pierre a repris la 3ème place à Alex
au point de 16 h ils ont un écart de 15nm ce qui est peu
sinon Dominique Wavre à un problème avec son pilote automatique
on a enfin des nouvelles de Bernard et en plus le jury a confirmé sa décision de disqualification à son encontre

Problème de pilote automatique pour Mirabaud
Brèves | samedi 12 janvier 2013, 13h41


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 366041mirabaud0112041r6440
© Dominique Wavre / Mirabaud

Si le décalage à l'est de Dominique Wavre était bien une réalité, son cap au sud-est l'était moins. La réponse dans ce message de Dominique :

« J’étais au téléphone avec Michèle ; il y avait 40 nœuds de vent. Soudain, l’alarme pilote s’est enclenchée ; ça a été très brutal : le voilier est aussitôt parti au lof, puis il a viré de bord et je me suis retrouvé à contre, le voilier couché à 90 degrés. C’est mon plus gros vrac depuis le début de ce Vendée Globe. Comme mes chandeliers sont cassées, une voile est passée à moitié par-dessus bord ; je l’ai récupérée in extremis. J’ai eu très peur : le voilier est ensuite parti en marche arrière, la mer était très mauvaise et je me situais pas loin du coin où nous avions démâté avec Michèle il y a deux ans. Heureusement, la situation est désormais rétablie, j’ai débranché le pilote défectueux et mis l’autre en route. Je navigue désormais à vitesse normale. Mieux : je vais tout de suite aller manœuvrer afin d’accélérer encore un peu. »

Concernant son positionnement à l’est de ses concurrents directs, Dominique précise qu’il s’agit d’un choix délibéré et non pas d’une conséquence de l’avarie de la nuit, même s’il a évidemment perdu beaucoup de temps dans l’aventure. « C’est un investissement à long terme, destiné à me permettre de naviguer avec un meilleur angle lorsque le vent basculera à l’est. Mais on ne saura que dans deux jours si c’était vraiment une bonne option. Par contre il semble que ceux de devant vont ralentir un peu, et je ne serais pas étonné qu’il y ait un regroupement. »

Source Mirabaud

Des nouvelles de Bernard Stamm
Brèves | samedi 12 janvier 2013, 15h15

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 686170vendeeglobe20122013indianocean17122012photobernardstammsuichemineespoujoulatr6440
© Bernard Stamm / Cheminées Poujoulat / Vendée Globe

A 20h TU vendredi 11 janvier, Bernard Stamm naviguait dans le nord-est des îles Malouines sur une route parallèle à celle de Javier Sansó, Arnaud Boissières et Dominique Wavre. Positionné plus au nord que le trio, par 51°28 Sud / 53°58 Ouest, il avançait alors à environ 16,5 nœuds.
À 10h30 ce samedi matin, Cheminées Poujoulat se trouvait à 6296,26 milles de l’arrivée.


Message de Bernard cette nuit
Pas facile d'écrire un mail. Pas sûr que l'on se soit déjà fait branler de la sorte depuis le départ. Le front est passé et maintenant je suis au portant avec 27-28 nœuds de vent contre 4 à 5 mètres de creux. Saute vague rodéo, impossible de se mouvoir normalement à bord.

A +
Narbé


Pour information, le team Cheminées Poujoulat a mis en place une cartographie actualisée à la même fréquence que celle du Vendée Globe : http://poujoulat.bernard-stamm.com/carte/


De l'urgence d'attendre
Articles | samedi 12 janvier 2013, 17h02

Statu quo ou presque sur la flotte. François Gabart (MACIF) profite de la rotation progressive des alizés pour accentuer légèrement son avance sur Armel Le Cléac’h (Banque Populaire). Bien calé sur la courbure de l’anticyclone de Sainte-Hélène, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) reprend son bien à Alex Thomson (Hugo Boss). Derrière, ça bouge un peu, mais avant tout du fait des incidents de course.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 816879javiersansoacciona100ecopoweredr6440
© Javier Sanso / ACCIONA 100% EcoPowered

Sainte-Hélène, maîtresse du jeu. L’anticyclone s’est solidement établi sur l’Atlantique Sud et c’est une route presque obligatoire que doivent emprunter les solitaires du Vendée Globe. Seuls quelques ajustements vont pouvoir permettre de faire la différence. Mais ces petits décalages peuvent avoir des conséquences majeures, comme l’a montré le duel entre François Gabart et Armel Le Cléac’h. Pour l’heure, le trio de tête sait qu’il n’y aura pas d’opportunité stratégique nouvelle avant le pot au noir. Il s’agit de prendre son mal en patience et de faire marcher la machine au mieux de son potentiel. Pour Alex Thomson (Hugo Boss), il va falloir aussi s’armer de patience et accepter de devoir tirer des bords contre le régime d’alizés. Le navigateur britannique pourrait se retrouver avec un déficit de près de vingt heures, quand sa route finira de converger avec celle de Jean-Pierre Dick, au large de Recife.

Route sous le vent, route devant

Pour Jean Le Cam (SynerCiel) et Mike Golding (Gamesa), il va s’agir avant tout de tenir leurs positions. Sur une route médiane entre navigation orthodromique et tour de la paroisse pour aller frôler la bordure de Sainte-Hélène, ils sont dans une situation entre chèvre et chou qui devrait permettre à leurs poursuivants de revenir. Mais les deux devraient conserver néanmoins un avantage suffisant pour pouvoir gérer leur avantage, tout au moins dans l’Atlantique Sud. Au sein du trio Dominique Wavre (Mirabaud), Javier Sanso (ACCIONA 100% EcoPowered), Arnaud Boissières (AKENA Vérandas), la hiérarchie est bousculée au profit du navigateur espagnol. Dominique Wavre, qui contenait parfaitement ses adversaires jusque là, a été victime d’une panne brutale de son pilote automatique sanctionnée immédiatement par un départ en vrac et par quelques heures de remise en ordre du bateau. Dominique se trouve donc positionné sous le vent de ses adversaires, mais il pourrait être le premier à entrer dans la courbure de Sainte-Hélène et récupérer une partie des dividendes investis.

Presque tout droit

Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) navigue, quant à lui, à grande vitesse au nord des Malouines. Pour le navigateur suisse, il s’agit juste de profiter au maximum de son bateau pour le seul plaisir de naviguer. La confirmation par le jury de sa disqualification ne change plus grand-chose à la donne depuis son ravitaillement en gazole derrière le cap Horn. Pour Bernard, l’objectif est de parvenir de la plus belle des manières possibles aux Sables d’Olonne. Mais entre la volonté de préserver son bateau, l’envie de profiter à plein de son potentiel et l’aiguillon disparu de la compétition, Bernard est confronté à une drôle d’ambivalence des sentiments. Dans le Pacifique, Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets), Tanguy de Lamotte (Initiatives-cœur) et Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) font tous route vers le cap Horn. Aux prises avec des vents de secteur ouest, ils doivent enchaîner les empannages, quitte à donner à leur trace l’allure d’un oléoduc en parcours de montagne. Pour eux, l’attente se résume à un point en ligne de mire, un drôle de caillou à l’extrémité de la Terre de Feu.

PFB


Le jury confirme sa décision
Brèves | samedi 12 janvier 2013, 17h15

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 117060bernardstamm2012r6440
© Jean-Marie Liot / DPPI

Le jury a statué sur la demande de réouverture d’instruction formulée par Bernard Stamm et confirmé la disqualification de Cheminées Poujoulat.

Retrouvez les attendus du jugement et le détail de la procédure sur le tableau officiel de la course. (Décision cas n°4 - décision après réouverture).






et je vous mettrez plus tard un document sur cette fameuse classe Imoca et je vais tenter de vous faire passer une vidéo sur la visite d'un Open60
@+ baboune
Revenir en haut Aller en bas
jeanbauduen
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau
jeanbauduen

Localisation : bauduen
Navire préféré : bismark uss enterprise cv6 hood

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptySam 12 Jan 2013 - 17:49

Bonsoir merci Baboune. Amitié
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptySam 12 Jan 2013 - 19:23

Bonsoir
en attendant le point de 20h je vous met la doc que j'ai trouvé sur la classe Imoca
et la vidéo surla visite d'un Open60 est tirée du Vendée Globe Junior

La classe IMOCA
Présentation
Fondée en 1991 et reconnu par l'ISAF (Fédération Internationale de Voile) depuis 1998, l'IMOCA est l'association de classe qui gère les monocoques Open de 60 pieds (18,28 mètres). Avec plus de vingt skippers membres, son Championnat regroupe deux courses autour du monde, un tour de l'Europe et plusieurs courses trans-océaniques. La Classe IMOCA concoure à l'internationalisation de la course au large et conjugue au quotidien les notions de compétition, d'innovation, d'aventure humaine et de sécurité.

Objectifs
Les objectifs de la Classe IMOCA sont de développer la flotte des monocoques de 60 pieds et de proposer à ses skippers un programme attractif et cohérant. L'IMOCA définit les règles qui garantissent l'équité sportive en développant l'innovation et la sécurité des bateaux.
Ses courses sont pour l'essentiel des courses en solitaires et en double et son Championnat du Monde consacre des skippers d'exception qui régatent sur les mers les plus difficiles du Globe.
Dans son évolution l'IMOCA a le souci permanent du meilleur respect de l'environnement ; les énergies renouvelables sont non seulement ses ressources mais aussi ses facteurs de performance.

Organisation
L'IMOCA rassemble en son sein et en premier lieu des skippers (membres actifs) et les personnalités impliquées dans le développement de la Classe et de ses projets : sponsors des bateaux, chefs de projets, architectes, constructeurs (membres associés). La première fonction de l'IMOCA est d'abord d'établir les règles qui régiront les courses, en partenariat avec les organisateurs, avec comme objectif majeur d'améliorer toujours la sécurité des navigateurs. L'IMOCA réaffirme pour autant la vocation des monocoques de 60 pieds d'être de fabuleux laboratoires dédiés à l'innovation technologique et susceptibles d'apporter de nouvelles solutions à l'industrie nautique.


Les rôles de la Classe IMOCA
Fédérer les skippers et les membres œuvrant pour le développement de la classe,
Administrer et organiser les activités de la classe,
Etablir les règles de classe et contribuer au développement technologique des monocoques,
Organiser son Championnat du Monde et Coordonner les événements de la classe IMOCA en lien avec le calendrier international,
Appliquer et promouvoir le respect des règles de classe en lien avec la fédération internationale (ISAF),
Promouvoir la navigation et la compétition entre les monocoques IMOCA 60',
Encourager la recherche de performance, le développement technologique, la sécurité et l'innovation responsable.


Un organisme international de référence
La classe IMOCA s'est créée sous l'impulsion des coureurs de monocoques de 60 et 50 pieds et plus particulièrement d'Isabelle Autissier, Alain Gautier, Christophe Auguin et Jean-Luc Van den Heede qui, au sortir d'un Vendée Globe 1996-1997 éprouvant, ont ressenti la nécessité de créer une plate-forme commune et des règles qui fédèrent les coureurs et leur permettent de progresser tant sur le plan sportif que dans le domaine de la sécurité. Pour des raisons de cohérence, l'IMOCA s'est concentrée sur la classe reine, celle des monocoques open de 60 pieds.
La classe IMOCA s'est ensuite structurée jusqu'à devenir aujourd'hui l'interlocuteur de référence auprès des organisateurs des grandes courses au large. Avec le soutien de la Fédération Française de Voile, l'IMOCA est aujourd'hui reconnue auprès de l'ISAF, l'organisme international qui coordonne les activités voile dans le monde.

Innovation et développement responsable
Les coureurs regroupés au sein de l'IMOCA sont les acteurs quotidiens de ce laboratoire technologique qu'est un monocoque IMOCA. L'évolution de la jauge a permis de faire progresser de manière significative la sécurité des bateaux (test de retournement et de stabilité, renforcement de la sécurité passive, trappes de sécurité,...) contribuant à améliorer sans cesse les conditions de vie et la sécurité à bord.
L'IMOCA œuvre également dans le domaine de la recherche et développement de solutions durables et responsables.
Premiers témoins des effets des changements climatiques et engagés dans le nécessaire respect de l'environnement, les skippers IMOCA contribuent chaque jour, notamment par le développement et la mise au point de solutions de production énergétique alternatives (hydrolien, éolien, solaire, pile à combustible), à aller vers le développement de solutions hybrides et la production de bateaux construits pour durer.


Visite d'un 60' IMOCA

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 777439imoca

https://www.dailymotion.com/video/x775cb_vendee-globe-junior-decouverte-d-un_sport

@+ Baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptySam 12 Jan 2013 - 20:15

Bonsoir, bonsoir
au point de 20h rien de changer Francois a 224.8nm d'avance sur Armel



Le mot du jour : Le courant des Falklands
Magazines | samedi 12 janvier 2013, 18h00

Les deux skippers de tête viennent de franchir la latitude 30° Sud, limite symbolique d’un changement stratégique dans la remontée de l’Atlantique. Au-delà de cette limite, la meilleure trajectoire sera déterminée selon le front froid de l’Atlantique Sud et l’anticyclone de Sainte-Hélène. Pour le reste de la flotte encore au sud, ce sont les dépressions australes qui détermineront leur route, notamment le courant des Falklands.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 704438routeestcourantdesmalouinesr6440


Le courant des Falklands (ou des Malouines) est un courant qui vient directement de l’Antarctique pour venir longer l’Argentine en passant au large des côtes patagoniennes. Ce courant sud-nord fait ainsi partie de la Grande dérive d’ouest - courant circumpolaire qui ceinture le globe entre les latitudes 40 et 50 S, souvent considéré comme la limite nord de l’océan Austral. Froid et intense, le courant des Malouines peut devenir très turbulent en rencontrant d’autres courants plus chauds. C’est ce qu’il se passe à l’est des îles Falklands, quand les eaux glacées gagnent les eaux tropicales du Brésil au large des côtes argentines.

Les skippers du Vendée Globe se trouvent alors confrontés à trois trajectoires possibles. Les dépressions du sud remontant loin vers le nord peuvent inciter d’abord à une route directe permettant de remonter l’Atlantique de façon rectiligne - mais lente - le long du continent sud-américain. Une route plus près des terres est aussi envisageable, dans le cas d’une dépression créatrice de fronts froids : en passant au devant des fronts, une route ouest permet de contourner la dépression orageuse.

Une route à l’est emprunte enfin ce fameux courant des Falklands. La dépression australe se déplaçant actuellement moins vers le nord que vers l’Afrique, la majorité de la flotte a choisi de suivre ces vents en direction de l’anticyclone de Sainte-Hélène. Et de profiter ainsi de ce flux rapide pour gagner encore en vitesse.



Aurélia Mouraud

Bonne soirée et à demain Baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyDim 13 Jan 2013 - 9:57

Bonjour
en ce dimanche 13 janvier 2013
François Gabart a enclenché le turbo il est en train de mettre un vent (pour un skipper c'est normal)à ces poursuivant
un article sur l'équateur et une bréve sur l'ami Cali


Accélération du MGV – Macif à Grande Vitesse
Articles | dimanche 13 janvier 2013, 06h56

En 24 heures, la sanction est lourde pour les adversaires de François Gabart. Avec près de 4 nœuds de vitesse moyenne en plus entre hier matin et ce matin, les comptes sont assez rapides à faire et Macif dispose désormais de 252 milles d’avance sur Banque Populaire et 605 sur Virbac Paprec 3. Dans le peloton, l’écart entre Jean Le Cam et Golding se ressert, statu quo pour le groupe des 3, Sanso, Wavre et Boissières qui se tient en un peu moins de 13 milles. En revanche dans le Pacifique, Tanguy de Lamotte comble légèrement son retard sur Bertrand de Broc (22 milles de mieux en 24h) qui enchaîne les empannages pour se rendre au cap Horn. Quant à Alessandro di Benedetto, il vient de valider la dernière porte, cap désormais sur le Horn.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 552767sailingprevendeeglobe2012penmarchfra24092012photojeanmarieliotdppivendeeglobemacifskipperfr6440
© Jean-Marie Liot / DPPI

Comment, pourquoi, est-ce normal, qu’ai-je fait ? Les questions doivent être nombreuses dans la tête d’Armel le Cleac’h qui, en cette nouvelle matinée, vient de prendre une sérieuse claque. En 24h, la donne a pas mal changé pour la tête de la flotte. Pointé hier matin à 169 milles de Macif, Banque Populaire est en ce dimanche matin à 252 milles, soit une différence de 82,9 milles. En VMG, Macif a navigué 3,4 nœuds plus vite et parcouru 391,8 milles alors que Banque Populaire n’affichait que 300,5 milles. Alors que veulent dire ces chiffres ? Est-ce l’angle d’attaque légèrement plus ouvert pour Gabart qui lui permet d’afficher sans complexe cette différence ? Est ce le marin ou le matériel qui permet de pousser la machine encore un peu plus loin à un moment clé de cette fin de parcours ? Il faudra peut-être attendre l’arrivée aux Sables d’Olonne pour comprendre pourquoi un tel écart s’est creusé le long des côtes brésiliennes. Pour Jean Pierre Dick, qui nous annonçait hier son désir de recoller au duo de tête, la sanction est aussi douloureuse car il pointe désormais à 605 milles de Macif et à 353 milles de Banque Populaire. Virbac Paprec 3 a perdu 54 milles sur Banque Populaire sur les dernières 24h. beaucoup de chiffres pour ce dernier jour de week-end, mais ces dernières 24 heures sont peut-être le tournant de ce Vendée Globe et l’échappée de Macif pourrait être la bonne.

Ça tricote pour Hugo Boss

Après la pluie le beau temps mais pour Alex Thomson c’est plutôt l’inverse en ce moment. En effet après la belle remontée au portant le long des côtes sud américaines, c’est désormais du tricotage auquel Hugo Boss s’adonne à 370 milles dans le sud-est de Rio. Le marin britannique n’a pas chômé cette nuit avec un total de 7 virements de bord dans un flux de nord-est d’une dizaine de nœuds. Avec la plus mauvaise progression depuis ces dernières 24h, 219 milles, il est normal que Jean Pierre Dick prenne l’avantage. L’écart entre les deux hommes est passé en 24h de 9 à 47 milles. Louvoyage ou bord direct, la différence se fait rapidement et Jean Pierre Dick le savait bien.

Alessandro di Benedetto valide la dernière porte

De l’autre côté du continent sud américain, Alessandro di Benedetto, skipper de Team Plastique a validé son passage à la dernière porte obligatoire de ce Vendée Globe 2012 (2h30 TU, soit 3h30 heure française). Di Benedetto peut enfin se concentrer sur une route directe vers le cap Horn. Il est ce matin à environ 1500 milles du rocher.



Chiffres et faits

Mike Golding sur Gamesa réduit légèrement l’écart avec Jean Le Cam sur SynerCiel : 145 milles hier, 86 milles ce matin.

Le groupe des 3, Acciona, Mirabaud et Akéna Vérandas se tient toujours en une dizaine de milles et avec 100 milles d’écart latéral entre Sanso à l’ouest et Wavre à l’est.

Tanguy de Lamotte réduit l’écart par rapport à Bertrand de Broc. Les deux hommes sont à 242 milles l’un de l’autre soit 22 de milles de mieux pour Initiatives Cœur par rapport à Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets.

TCa.


L’équateur et après ?
Articles | samedi 12 janvier 2013, 20h44

Bien calé dans les alizés, le trio de tête remonte à bonne allure vers l’équateur. Il devrait être rejoint d’ici peu par Alex Thomson (Hugo Boss) qui, s’il a perdu sa place de troisième conquise à la faveur d’une option audacieuse, n’en a pas moins opéré une remontée spectaculaire depuis le cap Horn.Mais pour ces quatre hommes, la bataille décisive va se jouer dans l’hémisphère nord.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 606965lecleach1101r6440
© Armel Le Cléac'h / Banque Populaire

En basculant dans les latitudes nord, les solitaires savent qu’ils vont aborder une dernière ligne droite qui peut n’avoir rien d’une promenade de santé. Petit à petit, le jour va laisser place à la nuit au fur et à mesure que les températures chuteront à nouveau. Naviguer de nuit est toujours plus stressant pour des navigateurs qui vont, de surcroit, rejoindre des zones de navigation très fréquentées. La perspective de rejoindre l’arrivée adoucira certainement cette drôle de sensation de retourner vers le froid, après avoir vécu la pause d’un été austral entre les 30° sud et la ligne de partage entre les deux hémisphères.

François Gabart (MACIF) pourrait donc couper l’équateur dans la journée de mardi, mais c’est ensuite que la situation deviendra plus complexe. Comment sera placé l’anticyclone des Açores ? Trop faible, il provoque la rupture des alizés qui permettent de monter rapidement vers le nord. Placé trop à l’ouest, il oblige à des choix draconiens entre tenter de passer sur sa bordure est et se faire engluer par des calmes, ou le contourner au prix d’un détour important…

C’est aussi ce qui explique la très grande prudence des navigateurs, dès lors qu’il s’agit d’évoquer leur arrivée aux Sables d’Olonne. On commence à parler d’une arrivée entre le 27 et le 28 janvier, mais bien évidemment, les affinages ont le temps de se faire.



PFB


Les aventures de Cali
Brèves | samedi 12 janvier 2013, 20h17

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 898189iledesetatsvuesdepuisakenaverandasr6440
© ARNAUD BOISSIERES / AKENA VERANDAS

Ah enfin le week end!!! Car j'ai eu l'impression que le Grand Sud ne voulait pas nous laisser partir sans nous laisser un petit souvenir. Le passage de front et la bascule prévus arrivent mais avant : une mer de 6 mètres par le travers au reaching sauvage ! Oui, j ai bien dit sauvage tellement mes voiles - sagement rangées au vent à l'extérieur - ont sauté par dessus la casquette, arrachant les sangles tel un canasson sautant un obstacle. Ces vagues là, par le travers, étaient formées et assez dure pour la vie à bord. J'ai bien cru que les voiles, en atterrissant dans le cockpit, avaient endommagé la barre. Fausse alerte ouf !
Dans la série « voile déroulée de manière inopinée » (ou « impromptue », comme vous voulez) : 2 au compteur rien qu’hier, dont le Solent. C’était bien chaud à tout ranger, j’ai eu quelques sueurs froides. Mais l'essentiel est là, je n'ai rien perdu.

Et pendant ce temps, mon front avec la bascule de vent se fait désirer... Mais j’aurai droit à quelques surfs endiablés plus tard : le vent rentre et le ciel devient GRIS, d'un vrai « gris armée », un gris inquiétant. Pas le gris du sud, un gris où tu te dis que celui-là il n’est pas beau et qu’en dessous, c'est du vent costaud (casque lourd). Et puis des éclairs (remarquez, il ne manquait plus que ça au décor). Beau à voir ? Bof. De loin ! Je me mets à compter et plus je compte, plus ils se rapprochent. Aïe aïe aïe, là on atteint le maximum et on serre les f...... et les écoutes.

Je n'épilogue pas sur la montée d’adrénaline quand le bateau est parti à vive allure et haute vitesse en me disant : « Mais comment tout ça tient », avant de retomber en bas de la vague. Et moi qui tombe en bas du cockpit, histoire d’être solidaire, pour ne former qu’un avec lui. Mouillé pour mouillé, là j’étais rincé !

Une fois que cette bascule est passée, le vent est redevenu plus faible mais la mer était énorme. Ce n’était alors pas non plus facile. « Jamais content » vous me direz ? Si, là maintenant, c'est Caraïbes, 20-25 nœuds, beau temps, belle mer. Mais il fallait passer par l'épisode précédent pour en arriver là.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 635910blessuresauxmainsdarnaudboissieresr280280
© ARNAUD BOISSIERES / AKENA VERANDASDepuis, j'applique de la crème sur mes mains car elles souffrent les pauvres !
Je suis repassé au café chaud et ça, c'est vraiment le grand luxe et la grande récompense.
Un peu de bricolage puis un bon dodo, voilà le programme de ma soirée car ce matin, c’était changements de voiles. Et comme j'ai raté l’appel pour le live ce matin (je devais être au balcon), je vous mets en SUPER bonus une photo de l’île des Etats.




Bon week-end ! Moi, je vais passer le mien à faire du bateau à voile et vous ? Foot, cheval, escrime, pédalo ou apéro?

Arnaud





Bon dimanche à vous toutes & tous Baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyDim 13 Jan 2013 - 12:39

Re
au point de 12h François file toujours en tête

Chaos météo pour Bubi
Brèves | samedi 12 janvier 2013, 21h11


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 857241grossemerpouraccionar6440
© Javier Sanso / ACCIONA 100% EcoPowered

Hola,

Il me faut effectuer beaucoup de manœuvres pour pouvoir maintenir le bateau à 100% de sa vitesse, il y a donc beaucoup de travail à bord.

Je ne sais pas si l’option que j’ai prise sera la meilleure mais elle me semble être la plus logique considérant ma position. Il y a un tel chaos météorologique à 600 milles devant moi qu’il est extrêmement difficile de faire bien les choses. Je me contenterais donc de ne pas faire au pire !!!

Chaque fichier transmis par les programmes informatiques m’envoie à des endroits différents, parfois totalement opposés. Nous verrons donc comment évoluent les choses avant de prendre toute décision définitive. Il peut se passer n’importe quoi. Pour l’instant, le plus important est d’avancer de quelques milles au nord-est le plus rapidement possible. Les choses changeront quelque peu dans les prochaines 24 heures.

Hier, j’ai vécu l’une de mes nuits les plus froides avec 8 degrés à l’intérieur de la cabine. Et aujourd’hui, avec le soleil qui est revenu, j’ai une l’une de mes plus chaudes avec 16 degrés.

Salut à tous,
Bubi

Les mots du matin de Mike Golding
Brèves | dimanche 13 janvier 2013, 11h02

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 407604goldingrainbowr6440


Tout va bien ce matin, la nuit a été aussi charge qu’agitée mais je m’en suis plutôt bien sorti. Je suis resté sous génois un moment mais là je suis sous spi, dans un vent assez instable de 14 à 20 nœuds.

J’ai fait plein de choses agréables hier, j’ai bien dormi et bien mangé mais pour être honnête, les effets positifs ont déjà disparu. J’ai travaillé dur et le repos est bien loin maintenant…

Je continue à bien progresser et à grignoter quelques milles sur Jean. Il est entré dans une zone où il y a moins de vent et moi, je me suis décalé sur la droite pour profiter d’un petit couloir bien venteux. Ceci dit, il avance plutôt bien lui aussi.

Tout ceci sous réserve que le routage soit exact. Hier, je l’ai lancé trois fois et j’ai obtenu trois résultats différents… Moi, je fais ma course de mon côté. Si je suis Jean à la trace, je rencontrerai les mêmes conditions que lui, or je préfère suivre ma propre route et faire mes propres choix.


Pour info les organisateurs rouvrent le Village du Vendée Globe le vendredi 25 janvier 2013 car ils misent sur une possible arrivée du 1er skipper aux Sables dans la journée du samedi 26 Janvier si tel est le cas ca nous fera une course couverte en 76 jours (affaire à suivre)
pour rappel michel Desjoyaux lors de l'édition 2008/2009 a parcouru la distance en 84 jours, 3 heures et 9 minutes
@+ baboune
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyDim 13 Jan 2013 - 13:55

Merci Baboune Laughing
Revenir en haut Aller en bas
jeanbauduen
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau
jeanbauduen

Localisation : bauduen
Navire préféré : bismark uss enterprise cv6 hood

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyDim 13 Jan 2013 - 18:19

Bonsoir merci Baboune Amitié
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyDim 13 Jan 2013 - 20:34

Bonsoir
merci messieurs
au point de 20 h rien de changer Alessandro vient de passer la dernière porte la Pacifique Est
ça file vite en tête pour François et un article sur les variations climatiques


Voie royale et trous de souris
Articles | dimanche 13 janvier 2013, 17h20

Avec 250 milles d’avance sur son plus proche poursuivant à moins de 4000 milles de l’arrivée, François Gabart (MACIF) se positionne comme un prétendant de plus en plus crédible à la couronne de Michel Desjoyeaux. Et pourtant, dans son sillage, personne n’a encore véritablement abdiqué.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 828274macif1301r6440
© François Gabart / Macif

Ce n’est pas encore l’heure de la reconquête, mais pour le moins Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) et Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) peuvent se dire qu’ils ont enfin stoppé l’hémorragie. Les milles ne s’amoncellent plus dans l’escarcelle du leader et l’espoir peut enfin renaître. Même Alex Thomson (Hugo Boss), malgré une position plus défavorable dans l’ouest de ses deux rivaux immédiats peut encore nourrir quelques espoirs.

L’équateur dans deux jours

François Gabart file allègrement sur l’autoroute des alizés de l‘hémisphère sud et devrait atteindre l’équateur dans la journée de mardi 15. Il lui restera alors à rallier les Sables d’Olonne. Si l’on tient compte du temps mis par Michel Desjoyeaux lors de la dernière édition, un peu plus de douze jours, il pourrait rallier la ligne d’arrivée dans la journée du 27 janvier. Mais il faudra attendre le passage du pot au noir, situé légèrement au nord de l’équateur, pour avoir une meilleure estimation de la date d’arrivée des premiers. En 2009, le futur vainqueur avait traversé cette fameuse Zone de Convergence Intertropicale (ZCIT) sans coup férir. Pour l’heure, la situation n’est pas des plus simples dans l’Atlantique Nord, entre les possibles ruptures d’alizés et le positionnement de l’anticyclone des Açores. Dès lors, on conçoit que les marins restent d’une grande prudence dans leurs prévisions : la voie pour passer, sans avoir à faire le grand tour par l’ouest, semble pour l’heure, fort étroite.

Poursuivants à l’affut

D’Armel Le Cléac’h à Alex Thomson, le trio des poursuivants se dit que ce sera peut-être l’opportunité de recoller au skipper de MACIF, auteur d’un sans faute dans sa lecture de l’Atlantique Sud. Mais d’autres navigateurs peuvent espérer un resserrement des positions dans les heures à venir. Mike Golding (Gamesa) recolle ainsi petit à petit Jean Le Cam (SynerCiel) et pourrait revenir au contact à la faveur d’une zone de faible gradient à franchir. De même les trois mousquetaires Dominique Wavre (Mirabaud), Arnaud Boissières (AKENA Vérandas) et Javier Sanso (ACCIONA 100% EcoPowered) devraient aussi grignoter une bonne partie de leur retard sur le duo franco-britannique. Le navigateur espagnol tente un coup, en persistant sur une route très à l’est, quand ses deux adversaires directs ont choisi de se recentrer.

Le Pacifique se vide

Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets) demain, Tanguy de Lamotte (Initiatives-cœur) après-demain, Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) dans trois à quatre jours : le 17 janvier, plus aucun bateau ne devrait naviguer encore dans le Pacifique. Le navigateur italien devrait donc passer le cap Horn après environ 68 jours de course, ce qui met sa performance, à un jour près, au niveau de celle d’Arnaud Boissières sur le même bateau en 2009. Arnaud avait fini à l’époque septième du Vendée Globe. S’il fallait encore une preuve de l’excellent niveau de cette édition, les temps de références des derniers, tout autant que les performances des premiers, témoignent bien du rythme maintenu par tous les solitaires de cette édition 2012-2013.

PFB


Dernière porte passée pour Alessandro (VIDEO)
Magazines | dimanche 13 janvier 2013, 17h31

Alessandro Di Benedetto a passé la porte Pacifique Est dans la nuit du 12 au 13 janvier, à 02h30 TU. C'était le dernier point de passage obligatoire pour le skipper franco-italien qui continue sa route vers le cap Horn.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 683289alessandrodibenedettoteamplastiquer6440
© Alessandro Di Benedetto / Team Plastique

https://www.dailymotion.com/video/xwq7ft_derniere-porte-passee-pour-alessandro_sport
Dernière porte passée pour Alesssandro par VendeeGlobeTV


Le mot du jour : variations climatiques
Magazines | dimanche 13 janvier 2013, 17h35

D’un hémisphère à l’autre, les skippers doivent affronter des océans aux humeurs variables et différentes. Mais ils doivent également s’adapter aux changements de fuseau horaire et, surtout, de climat. Des changements parfois rudes pour le corps et le moral.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 162781leverdujourdepuismirabaudr6440
© Dominique Wavre / Mirabaud

Au matin du 10 novembre dernier, les vingt marins au départ quittaient les pontons de Port Olona sous la pluie et la grisaille sablaise. Quelques jours plus tard, alors qu’ils faisaient cap sur l’équateur, ils troquaient parkas, capuches et bottes en plastique contre t-shirts, sandales et lunettes de soleil. La descente de l’Atlantique a en effet été marquée par les Armel et autres Alessandro paradant en slip de bain sur le pont. Mais à peine s’étaient-ils habitués aux chaleurs équatoriales, qu’ils piquaient encore un peu plus au sud, vers les quarantièmes rugissants, leurs eaux froides et leurs températures faisant dégringoler les thermomètres. Soixante jours plus tard, les voilà de nouveau en train de remonter les latitudes et de retrouver un climat plus clément, voire parfois trop chaud.

Comme le précisait le docteur Jean-Yves Chauve ce midi, ces changements climatiques successifs en un laps de temps si court peuvent fortement influer sur l’état de forme des skippers. Le ciel gris et le froid ne sont en effet jamais bons pour le moral, et les mains d’Arnaud Boissières comme les « pieds gelés » de Javier Sansó peuvent attester des méfaits des basses températures du Sud sur le physique. A l’inverse, Armel Le Cléac’h avouait hier midi que la chaleur qu’il subit actuellement est assez pénible à supporter lors des manœuvres. Quant à la cabine, elle se transforme rapidement en four flottant, elle qui se rapprochait pourtant de l’igloo quelques milles auparavant : le skipper espagnol racontait hier soir qu’il avait vécu sa nuit la plus froide suivie de sa plus chaude en l’espace de 24 heures.

Le corps comme l’esprit doivent donc s’adapter. Si le chocolat et le chauffage permettent de se réchauffer un peu le cœur, les douches d’eau salée seront indispensables, une fois plus au nord, pour aider à la régulation thermique. Attention cependant à ne pas prendre froid à l’arrivée, car le slip de bain n’est pas encore de saison en ce début d’hiver vendéen.



Aurélia Mouraud



bonne soirée @ demain baboune
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyLun 14 Jan 2013 - 7:54

Bonjour
aujourd'hui les skippers commencent une nouvelle semaine
François continu a creusé l'écart en tête ,la fatigue se fait ressentir chez certains marins et bientôt le passage du Cap Horn pour les derniers concurrents

Petite fatigue
Articles | dimanche 13 janvier 2013, 20h49

Ils continuent de mer un train d’enfer. Lancés à plus de 17 nœuds, les leaders avalent sans vergogne les milles qui les séparent de l’équateur. Pourtant, les deux mois de course commencent à peser sur les organismes.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 214255tanguydelamotteinitiativescoeurr6440
© Tanguy de Lamotte / Initiatives-Coeur

« On n’est plus tout à fait aussi frais qu’au départ. On sent bien que sur certaines manœuvres, on n’a pas forcément la même vivacité que dans les premiers jours… » Interrogé à la vacation, Jean-Pierre Dick, le skipper de Virbac-Paprec 3 l’avoue sans fard. La cavalcade menée dans l’océan Indien puis dans le Pacifique laisse des traces. Chaque moment de repos est bienvenu. Comme le soulignait Jean Le Cam (SynerCiel) dans le direct de ce jour, la navigation dans des mers apaisées, sous des températures plus clémentes, est l’occasion de recharger des batteries mises à mal dans le froid et l’humidité des mers du Sud. Profiter des moindres occasions pour recouvrer l’énergie nécessaire à mener à bien l’aventure est un art.

Pour les hommes de tête, la donne est légèrement différente. L’adrénaline que procure le fait de savoir que l’on se bat pour la victoire est un excellent stimulant. Tous l’ont déjà expérimenté : la perspective d’une place d’honneur fait que l’on oublie plus facilement les petits bobos, que l’on ressent moins la fatigue qui pèse forcément. Encore deux semaines et il sera temps de goûter le plaisir d’un bon lit et d’un sommeil sans compter… Quoique ! On a rarement vu un marin fraichement débarqué d’une telle aventure se retirer sous sa tente. Partager trois mois d’émotions avec ses proches, mérite que l’on retarde un peu l’échéance des bras de Morphée.

PFB


Horn me voilà
Articles | lundi 14 janvier 2013, 06h58

Les jours se suivent et se ressemblent quelque peu sur le Vendée Globe. François Gabart domine toujours des mains et des épaules cette remontée de l’Atlantique en imposant un ryhtme soutenu que peu de marins arrivent à suivre. Les écarts se creusent, les bagarres internes très intéressantes, du duo Dick Thomson au trio Wavre, Boissières, Sanso en passant par Le Cam et Gamesa. En revanche, dans le Pacifique, de Broc et de Lamotte vivent leur dernier jour sur le plus grand océan du monde avec un écart entre les deux qui ne cesse de diminuer. Un nouveau duo pourrait donc se composer pour la longue remontée de l’Atlantique, ajoutant encore un peu de suspens pour les dernières semaines de course.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 348526bertranddebroc110113r6440
© Bertrand de Broc / Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets

On pensait que l’écart entre les deux hommes de tête allait tourner à l’avantage de Banque Populaire avec un ralentissement pour le leader, mais depuis 24h l’avantage est toujours à mettre sur le compte de Macif qui affiche une progression de 429,4 milles contre 420 pour Banque Populaire. Au pointage de 4h, Armel Le Cleac’h est à 263,7 milles de Gabart et exactement sur la même route. Une situation qui devrait perdurer au moins jusqu’au pot au Noir. Si Le Cleac’h tient tout de même le rythme, la sanction est très lourde pour Jean Pierre Dick qui a perdu 300 milles en 3 jours, soit une moyenne de 100 milles par jour. Le skipper niçois de Virbac Paprec 3 est pointé ce matin à 708 milles du leader, mais réussi à creuser un peu plus l’écart avec Alex Thomson. Hugo Boss est désormais à 132 milles derrière, par rapport à la distance à l’arrivée, mais à peu près à la même latitude.

En revanche pour Jean Le Cam la pression est de plus en plus forte. En effet depuis le passage du Horn, Mike Golding a comblé une partie de son retard et ne pointe désormais plus qu’à 47 milles de SynerCiel contre 247 il y a 6 jours. Les deux hommes sont actuellement en bordure de l’anticyclone, mais le léger décalage dans l’est de Gamesa lui permet de toucher un peu plus de vent, 3 nœuds pour SynerCiel, 8 pour Gamesa.

Toujours à la lutte, le groupe international composé du suisse Dominique Wavre, du français Arnaud Boissières et de l’espagnol Javier Sanso navigue dans un mouchoir de poche de 28 milles, avec un léger avantage pour Mirabaud qui devance Akéna Vérandas de 19 milles. Un peu plus à l’est, Javier Sanso a un peu plus d’air, 14,5 nœuds contre 10 et navigue depuis 1 heure 4 nœuds plus vite que Cali.

Dernière journée dans le Pacifique

Avec 184 et 335 milles à parcourir jusqu’au cap Horn, Bertrand de Broc et Tanguy de Lamotte vivent en ce moment leur dernière journée dans le Pacifique. Un soulagement pour les deux hommes qui ont hâte d’en finir et de passer de l’autre côté. Une journée cependant sous haute tension pour VNADM avec EDM Projets qui va devoir commencer à surveiller les icebergs et négocier au mieux le dernier empannage avant le rocher. Le retour d’Initiatives Cœur doit aussi être présent dans la tête de Bertrand de Broc. En effet, depuis 4 jours et grâce à une route directe vers le Horn, Tanguy de Lamotte a gagné 115 milles et n’accuse ce matin plus que 153 milles de retard.

En attendant son premier Horn, Tanguy nous fait part dans un mail reçu cette nuit de quelques notes. « Dernière journée dans le Pacifique avant de passer le cap Horn... Je suis passé à la longitude de Progresso (au Mexique, lieu de l'arrivée de la solidaire du chocolat que j'ai gagné en 2009 en Class 40 (D'ailleurs, le bateau est à vendre...) et aussi à la longitude de Miami (salut les cousins...) … » Les deux marins naviguent actuellement dans un flux de nord-ouest d’une vingtaine de nœuds.

De son côté, Alessandro Di Benedetto pique au sud-est dans un vent de nord nord-ouest de 25 nœuds. Il est à 1113 milles du cap Horn en ce lundi matin.

Chiffres et faits

Macif à la latitude de Récife, à 271 milles de l’archipel brésilien de Fernando de Noronha et à 480 milles de la ligne de séparation sud nord, l’équateur.

Hugo Boss au-dessus du banc Montague dont les fonds passent de 4000 à 50 mètres de fond.

Virbac Paprec 3 au nord-ouest de Trinidade.

Initiatives Cœur à la longitude de Miami.

TCa.



au classemnet de 5h François est à 3652.5 nm des Sables d'olonne
@+ Baboune
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyLun 14 Jan 2013 - 9:27

Merci Baboune et bonne journée Laughing
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune

Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 EmptyLun 14 Jan 2013 - 20:25

Bonsoir
au point de 20 h rien de changer

Tous derrière et lui devant
Articles | lundi 14 janvier 2013, 17h43

Statu quo dans les alizés. François Gabart (MACIF) veille jalousement sur son pécule de milles. Le trio des poursuivants n’a, pour l’heure, rien d’autre à faire que prendre son mal en patience et attendre le pot au noir pour espérer une ouverture. Derrière le quatuor de tête, ça bouge.

Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 639575sailingprevendeeglobe2012penmarchfra24092012photojeanmarieliotdppivendeeglobemacifskipperfr6440
© Jean-Marie Liot / DPPI

Ce n’est ni le petit cheval blanc insouciant de la chanson, ni Ourasi, le roi fainéant qui dominait de la tête et du poitrail ses adversaires. François Gabart continue de construire sa domination à force de travail et d’une rigueur méthodique dont il ne se départit pratiquement jamais. Interrogé lors du direct sur ses éventuels loisirs à bord, le leader avouait passer l’essentiel de son temps libre à dormir, de manière à être au mieux de sa forme au moment d’aborder l’hémisphère nord. Car la météo ne promet pas forcément d’être très simple et pourrait conditionner un passage plus ou moins ouest du pot au noir. Pour l’heure, le skipper de MACIF monte plein nord en direction du méridien 28° ouest où la zone de convergence intertropicale semble peu active. Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), tout comme Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) et Alex Thomson (Hugo Boss) ne peuvent que suivre le sillage, en attendant un éventuel chausse-trappe dans lequel tomberait le leader. François Gabart est attendu à l’équateur demain en fin de matinée. Armel Le Cléac’h pointerait 17 heures plus tard, suivi de Jean-Pierre Dick et d’Alex Thomson, chacun avec un retard d’une journée sur le précédent.

Le « Crunch » avant l’heure

A l’heure prochaine du démarrage du Tournoi des Six Nations, Jean Le Cam (SynerCiel) et Mike Golding (Gamesa) remettent la vieille rivalité franco-anglaise à l’honneur. Entre les deux concurrents qui se connaissent par cœur, il n’y a plus que 21 milles d’écart. Deux précautions valant mieux qu’une, le navigateur britannique n’a pas manqué d’accompagner sa remontée sur son adversaire d’un commentaire non dénué d’humour, sur le fait qu’il souffrait de soucis techniques et que, par conséquent, Jean Le Cam devait surement être affecté du même mal. Ici Londres, la guerre des ondes a commencé…

La bataille est tout aussi chaude entre Dominique Wavre (Mirabaud), Javier Sanso (ACCIONA 100% EcoPowered) et Arnaud Boissières (AKENA Vérandas). Le navigateur suisse, sur une position médiane, contient pour l’instant les assauts de ses deux adversaires, le premier parti sur une option est, en vue de rejoindre la bordure de l’anticyclone de Sainte-Hélène, l’autre plutôt vers l’ouest, espérant un retour des vents portants générés par un nouveau centre dépressionnaire en formation. Mais dans cette région, les routages restent très aléatoires, compte tenu de l’instabilité des situations météo. Réponse d’ici trois à quatre jours.

4000 cap-horniers

C’est aujourd’hui en fin d’après-midi que Bertrand de Broc va faire franchir le cap Horn aux milliers de souscripteurs qui ont participé à l’aventure Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets. Pour le navigateur de Sainte-Marine, l’émotion était palpable lors du direct de ce jour. Si le projet, malgré sa date de lancement tardive, a pu voir le jour, c’est grâce à la mobilisation de ces anonymes qui peuvent se dire qu’ils ont participé à leur manière au franchissement du « cap dur ». Derrière lui, Tanguy de Lamotte (Initiatives-cœur) et Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) vont devoir encore vivre quelques jours au rythme des australopithèques du grand Sud : sommeils fractionnés, vigilance permanente, alimentation opportuniste… Pour Alessandro, la délivrance sera sûrement retardée de quelques heures. Le navigateur franco-sicilien s’est retrouvé aux prises avec la rupture de sa drisse de gennaker. La voile est tombée à l’eau et s’est coincée dans un des safrans de son voilier. Ce genre d’incident sera-t-il suffisant pour faire perdre sa bonne humeur au serre-file du Vendée Globe ? Il est permis d’en douter…

PFB

Bonne soirée baboune
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune   Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune - Page 21 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Vendée Globe au jour le jour par Baboune
Revenir en haut 
Page 21 sur 42Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 31 ... 42  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jour de l'an 2008/2009
» Le jour où je me suis aimé pour vrai
» Pour observer la terre au jour le jour
» folie d'un jour semi preciose + maj du 9.07
» Faire le pont à l’occasion d’un jour férié permet aux salariés de profiter d’un long week-end. Cette pratique est soumise à certaines obligations légales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: COMMUNAUTE :: La taverne de Captain Crochet-
Sauter vers: