La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexionMissions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Sans_t13
 

 Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Empty
MessageSujet: Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944   Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 EmptySam 24 Oct 2020, 19:24

32Dundee a écrit:
.....Le 9 mars  toutefois, le Z23 et le ZH1 appareillent pour se poster dans le sud du golfe de Gascogne à la rencontre du sous-marin japonais I-29 qu’ils escortent en compagnie des torpilleurs T27 et T29 jusqu’à Lorient.........

https://www.laroyale-modelisme.net/t17265-24-aout-1944-la-fin-du-z24-et-du-t24-devant-royan-et-le-verdon

Cette information m'a fait penser à cette histoire un peu méconnue du conflit mondial:

I-29:

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 I-26-Japanese-submarine


Le U-180 allemand rencontre l' I-29 japonais:

Premier échange

Netaji Subhas Chandra Bose , deuxième à gauche, première ligne et son adjudant, Abid Hasan à l' extrême gauche avec les membres d'équipage de l' I-29 après l'échange avec l' U-180 (18 avril 1943)

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 19430428-japanese-submarine-crew-i-29

En avril 1943, l' I-29 fut chargé d'une mission à Yanagi . Elle était commandée par le capitaine Masao Teraoka, commandant de la flottille de sous-marins - ce qui indique l'importance du voyage. Elle a quitté Penang avec une cargaison contenant deux tonnes d'or. Elle rencontra le U-boot Type IXD-1 de Fregattenkapitän Werner Musenberg, U-180, le 26 avril 1943 au large des côtes du Mozambique .

Lors de cette rencontre qui a duré plus de 12 heures en raison du mauvais temps, les deux sous-marins de l' Axe ont échangé plusieurs passagers importants. L'U-180 a transféré Netaji Subhas Chandra Bose , un chef du Mouvement pour l'indépendance indienne qui allait de Berlin à Tokyo, et son adjudant, Abid Hasan . I-29 a transféré à son tour deux membres de la marine japonaise qui devaient étudier les techniques de construction de sous-marins en Allemagne: le commandant (plus tard promu à titre posthume contre-amiral) Emi Tetsushiro , et le lieutenant-commandant (plus tard promu à titre posthume capitaine) Tomonaga Hideo (qui a ensuite connecté avec le sous-marin allemandU-234 ). Les deux sous-marins sont retournés sains et saufs à leurs bases.

L'I-29 a débarqué ses passagers importants à Sabang sur l' île de Weh , située au nord de Sumatra le 6 mai 1943, au lieu du Penang , pour éviter d'être détecté par des espions britanniques. Le transfert de Bose et Hasan est le seul enregistrement connu d'un transfert civil entre deux sous-marins de deux marines différentes pendant la Seconde Guerre mondiale.

En outre, il y a eu échange de deux tonnes de lingots d'or comme paiement du Japon pour le transfert de technologie.

https://www.youtube.com/watch?v=Zff4hpKVaa0



Deuxième échange

Le 17 décembre 1943, l' I-29 a été envoyé pour une deuxième mission , cette fois vers Lorient en France , sous la direction du commandant  Takakazu Kinashi . A Singapour, il  était chargée de 80 tonnes de caoutchouc brut, 80 tonnes de tungstène, 50 tonnes d'étain, deux tonnes de zinc et trois tonnes de quinine, d'opium et de café.

Malgré les décryptages sur sa mission, l' I-29 parvient à atteindre Lorient le 11 mars 1944. Sur son chemin, il est ravitaillé deux fois par des navires allemands. De plus, elle a eu trois contacts rapprochés avec des avions alliés qui suivaient ses signaux.

L'attaque de six avions de la RAF , dont deux Mosquito F Mk, est à noter . Les chasseurs équipés de canons de 57 mm du N ° 248 Squadron RAF au large du cap Peñas, Golfe de Gascogne , à 43,66 ° N 5,85 ° W , et la protection qui lui a été fournie lors de l'entrée à Lorient par la seule unité de chasse maritime à longue portée de la Luftwaffe, V Gruppe / Kampfgeschwader 40 utilisant des Ju 88s. Au moins un Ju 88 a été abattu par les britanniques au-dessus des eaux espagnoles. La Kriegsmarine fournit également une escorte de deux destroyers et de deux torpilleurs.

L'arrivée à Lorient, accueilli par Karl Dönitz:

Les marins japonais seront hébergés au "centre de repos" des Loups Gris dans le chateau de Trévarez en Bretagne, pas très loin de chez moi, j'y passe de temps en temps.

On voit les jardins du chateau dans ce film.

https://www.youtube.com/watch?v=3GyQ3TBbGUY


Le château de Trévarez:

'U-Bootheim'

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Trevarez_2

Le château de Trévarez est construit près de Châteauneuf du Faou dans le Finistère de 1894 à 1906, pour le Marquis François James Montjarret de Kerjégu (Président du Conseil Général du Finistère de 1895 au 23 Décembre 1908).

Il est appelé le « Château rose » à cause des briques qui ont été utilisées pour sa construction.

Le château sert de 1943 à 1944 de centre de repos aux sous-mariniers de la Kriegsmarine de Lorient et de Brest.

En Mars 1944, l'équipage japonais du I29 y séjourne.

http://www.u-boote.fr/trevarez.htm

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Trevarez2

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Trevarez6


Le sous marin quitte Lorient le 16 avril 1944 pour le long voyage de retour avec une cargaison de 18 passagers, des moteurs de torpilleurs, des machines de codage Enigma , des composants radar, un moteur de fusée Walter HWK 509A et Messerschmitt Me 163 & Messerschmitt Me 262 plans pour le développement de la avion-fusée Mitsubishi J8M .

Après un voyage sans incident, il arrive à Singapour le 14 juillet 1944, débarquant ses passagers, mais pas la cargaison.

Naufrage:

Sur le chemin du retour à Kure , au Japon, elle a été attaquée dans le canal de Balintang, détroit de Luzon , près des Philippines, par le groupe de  sous-marin "Wildcats" du commandant WD Wilkins composé du Tilefish , Rock et Sawfish , utilisant l' intelligence de signal Ultra . Dans la soirée du 26 juillet 1944, elle est repérée par Sawfish qui lui tire quatre torpilles. Trois frappent l' I-29 , qui coule immédiatement à 20.10 ° N ° 121,55 E . Un seul de ses membres d'équipage a survécu.

Parmi les morts se trouvait le commandant de l' I-29 , le commandant Takakazu Kinashi , «l'As» des sous-marins, le plus performant du Japon. Plus tôt , en tant que commandant de l' I-19 , Kinashi a torpillé et coulé le porte-avions américain Wasp et endommagé le cuirassé North Carolina et le destroyer O'Brien au cours de la même attaque. O'Brien a coulé plus tard à la suite des dommages des torpilles et le North Carolina sera en réparation à Pearl Harbor jusqu'au 16 novembre 1942, Kinashi a été honoré par une rare promotion posthume de deux rangs au poste de contre-amiral.

https://youtu.be/PZGQxGygA0U


I-29 est le sous-marin présenté dans le film de Bollywood 2004 Netaji Subhas Chandra Bose: "The Forgotten Hero" où Netaji Subhas Chandra Bose voyage avec le sous-marin allemand U-180 autour du cap de Bonne-Espérance au sud-est de Madagascar, où il est transféré sur l' I-29, accueilli à bord par son capitaine Masao Teraoka et poursuit le reste du voyage vers le Japon impérial.

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 I29

Le U 180 est porté disparu le 23 août 1944 dans le golfe de Gascogne.


Quant au chateau:

Le 24 Juillet 1944 : Attaque prévue par des "Mosquito escortés par 4 "Spitfire" du 126 Sqn et 2 "Spitfire" du 64 Sqn du Fighter Command de la R.A.F.. Mais le rendez-vous, avant l'attaque à la Pointe d'Armorique, est manqué le raid est annulé.

Le 30 Juillet 1944, entre 07h01 et 09h35, attaque du château par 5 "Mosquito VI" dont 2 du 613 Sqn, du 2 Group de la 2nd Tactical Air Force (LR 368 W/C C.W.M. NEWMAN DFC, F/L K. K.H. HOUGTON DFC et HJ.666 S/L A.G. GARNER, F/O J.N THOMAS). Bombardement en rase-mottes par 4 appareils; un autre appareil fait 2 passes au canons entre 08h13 et 08h17. Quinze bombes explosent probablement, ouvrant des brèches dans les ailes Est et Ouest.

La toiture de cette dernière est totalement détruite. (Vidéo de l'attaque). Deux bombes n'ayant pas explosées sont détruites par les allemands.

Six "Spitfire" du 611 Sqn du Fighter Command de la R.A.F. prévus pour escorter les 5 "Mosquito" ratent le rendez-vous à la pointe d'Armorique...

Plus ici: http://www.u-boote.fr/trevarez.htm

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Trevarez-bombarde

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Trevarez_3

Images assez remarquables pour l'époque de l'attaque du chateau de Trévarez par les Mosquito:

https://www.google.com/maps/place/Domaine+de+Tr%C3%A9varez/@48.1526247,-3.8073552,479a,35y,4.35h/data=!3m1!1e3!4m5!3m4!1s0x4811186b354fb957:0xe8b38564dc81d45c!8m2!3d48.1528676!4d-3.8066431



A l'heure d'aujourd'hui, le chateau est visitable et de nombreuses expositions s'y déroulent:

http://www.tourisme-chateauneufdufaou.com/fr/domaine-de-trevarez/parc-et-chateau-de-trevarez/

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Det_domaine-de-trevarez-le-chateau-fly-hd

_________________
Pascal.

Projets en cours:

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
bzh22210
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe
bzh22210


Localisation : Gross Paris
Navire préféré : RMS Titanic et Z24

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Empty
MessageSujet: Re: Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944   Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 EmptySam 24 Oct 2020, 19:44

Bonsoir

Événement assez peu raconté de la guerre. Merci de le partager 😄

_________________
François 

Le modélisme c est comme La vie quotidienne....toujours de l adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Empty
MessageSujet: Re: Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944   Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 EmptyMar 03 Nov 2020, 14:23

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Screenshot-2020-11-03-14-24-29-283

J'ai trouvé l'historique de l'I-29 sur cet excellent site consacré à l'IJN:

http://www.combinedfleet.com/I-29.htm

Pour la période qui intéresse le sujet:

5 novembre 1943:
Départ de Kure pour Singapour.

14 novembre 1943:
Arrivée à la base navale de Seletar, Singapour. Embarque 80 tonnes de caoutchouc brut, 30 tonnes de tungstène, 50 tonnes d'étain, 2 tonnes de zinc et 3 tonnes de quinine, d'opium et de café. Son canon de pont de 140 mm est débarqué et la suite AA est augmentée à six canons AA de 25 mm (3x2), ajoutant deux nouvelles montures sur le pont arrière. Le télémètre de la tourelle de commande de 1,5 mètre est remplacé par un jeu supplémentaire de jumelles de 15 cm.

5 décembre 1943:
Singapour. L'I-8 du capitaine Uchino Shinji arrive de Brest, France. Le Capf Kinashi discute des conditions dans l'Atlantique avec Uchino. Kinashi contacte alors l'état-major de la marine par des canaux et demande la permission de retirer le détecteur de radar FuMB 1 "Metox" de l'I-8 et de le réinstaller sur l'I-29, actuellement équipé d'un détecteur de radar japonais expérimental. Le NGS accorde la permission.

16 décembre 1943:
à 11 h (JST), la I-29 quitte Singapour pour la France occupée par les nazis pour une mission «Yanagi». Codé «Matsu» (Pine) par les Japonais et «U-Kiefer» par les Allemands, il est le quatrième sous-marin IJN à entreprendre une telle mission. [4]
Parmi les 16 passagers de l'I-29 figurent des officiers de la marine, des experts en munitions et des ingénieurs. La plupart d'entre eux devaient partir avec la I-34, coulée au large de Penang avant leur arrivée.

Les passagers de l'I-29 comprennent le contre-amiral Kojima Hideo (44) ancien commandant du CL KASHII), l'attaché naval en Allemagne, le Cdr (plus tard le capitaine) Muchaku Senmei (51), l'attaché naval en Espagne, le Cdr (plus tard le capitaine) Ogi Kazuto (51) , Attaché naval adjoint en Allemagne, deux ingénieurs Mitsubishi et le professeur Samejima Tatsuo, le nouvel interprète du vice-amiral Abe Katsuo, chef de la mission militaire japonaise en Allemagne. Le Capf Nagamori Yoshio, spécialiste des munitions aériennes, porte les plans de tir oblique des canons inventés par le capitaine Kozono Yasuna. Les Allemands utilisent également des canons inclinés "Schräge Musik" (Jazz Music) dans les combattants de nuit de la Luftwaffe.

23 décembre 1943:
Tôt le matin, l'I-29 fait le plein du petit ravitailleur allemand BOGOTA en position 26S, 70E. Elle reçoit 120 tonnes de diesel en six heures et quelques provisions fraîches.

8 janvier 1944:
I-29 passe au sud de Madagascar. Le même jour, les briseurs de code du renseignement spécial allié déchiffrent un signal indiquant que l'I-29 arrivera à 39S, 42E le 11 janvier.

16 janvier 1944:
I-29 contourne le cap de Bonne-Espérance et entre dans l'Atlantique.

19 janvier 1944:
des briseurs de code alliés interceptent un signal indiquant que la I-29 sera à 30S, 10E ce jour, en route vers le golfe de Gascogne.

26 janvier 1944:
les briseurs de code alliés estiment que l'I-29 arrivera à 06S, 05E ce jour-là.

4 février 1944:
l'I-29 reçoit un signal de l'Allemagne pour rendez-vous avec un U-boot le 13 février à 8h00 (JST) pour recevoir un nouveau détecteur radar.

14 février 1944:
60 milles au SO des Açores. L'I-29 prend rendez-vous avec l'U-518 de l'Oberleutnant Hans-Werner Offermann. L'I-29 embarque trois techniciens allemands qui installent un détecteur de radar FuMB 7 "Naxos" et un détecteur de radar FuMB 9 Wanze G2 "Wanze" sur son pont. Le U-518 se détache ensuite pour les Caraïbes.

4 mars 1944:
de nuit, au large du cap Finisterre. L'I-29 en surface est éclairé par un avion de patrouille transportant un «Leigh Light», mais parvient à s'échapper indemne.

9 mars 1944:
l'I-29 entre dans le golfe de Gascogne. Elle arrive trop tôt et passe la nuit au fond.

10 mars 1944:
au large de la Costa de Gijon, Espagne.
Dans la matinée, je-29 rencontre cinq escortes Junkers 88C-6. Dans l'après-midi, les destroyers allemands Z-23 et ZH-1 et les torpilleurs T-27 et T-29 arrivent. Ils ordonnent au Cdr Kinashi de ne pas plonger en cas d'attaque aérienne et de continuer vers Lorient.
Quatre "Mosquitos" de la RAF de Havilland FB Mk.VI du 248e Escadron, escortant deux FB. Mk.XVIII "Tsetses" armé d'un canon de 57 mm, sont envoyés depuis leur base de Portreath, Cornwall, pour intercepter le sous-marin et ses escortes. L'escadron de la RAF trouve les navires au large du cap Penas encerclés par huit Junkers Ju-88C-6 de Zerstörergeschwader ZG 1 à Cazaux. Les chasseurs Mosquito tentent d'attirer les combattants allemands pour que les Tsets puissent attaquer les navires. SqnLdr Anthony D. Phillips, pilotant un FB. Mk.XVIII, réussit à abattre un Ju-88C-6 et revendique I-29 endommagé par des coups de feu.
Après 1700, l'I-29 et ses escortes sont attaqués par plus de dix avions alliés, y compris les suppresseurs de flak RAF Bristol "Beaufighter" et les bombardiers Consolidated B-24 "Liberator", mais toutes les bombes visant l'I-29 manquent.

11 mars-15 avril 1944:
L' I-29 arrive sains et saufs à Lorient et jette l'ancre à côté du U-190 de Kapitänleutnant Max Wintermeyer. L'équipage du U-boat acclame et salue les membres d'équipage de l'I-29 qui défilent dans leurs uniformes sur son pont. Plus tard, la I-29 est amarrée dans l'un des massifs bunkers Keroman de Lorient.

Lorient est le siège de la 2e U-Flotille "Saltzwedel" commandée par le vainqueur de Knight's Cross Fregattenkapitän (plus tard Kapitän zur See) Ernst Kals (ancien commandant de l'U-130) et de la 10e U-Flotille commandée par le gagnant de Knight's Cross Korvettenkapitän (plus tard Konteradmiral) , Bundesmarine) Günter Kuhnke (ancien commandant de l'U-28). Les sous-mariniers allemands divertissent les officiers de l'I-29 dans un bar à quai à Lorient. Les chevrons du plafond du bar sont recouverts des signatures gravées d'officiers de sous-marins. L'officier du génie de l'I-29, le Lt Taguchi Hiroshi, son officier de navigation, le Lt Otani Hideo et plusieurs autres gravent leurs signatures dans les chevrons.

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Screenshot-2020-11-03-14-20-59-371


GAUCHE: (Fregattenkapitän Ernst Kals et Cdr Kinashi Takakazu)
DROITE: L'amiral (plus tard Grossadmiral / Fuhrer) Karl Dönitz, Befehlshaber
der Unterseeboote (BdU) prend la parole lors d'un banquet pour l'I-29 et Kinashi (3d à partir de la droite)
Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Screenshot-2020-11-03-14-21-20-374

Plus tard, les Allemands accueillent tout l'équipage de l'I-29 dans leur luxueux château de Trévarez, voir plus haut dans le sujet,  qui surplombe la petite ville de Châteauneuf-de-Faou.

L'équipage du Cdr Kinashi et de l'I-29 est bien nourri, pratique des sports de compétition et fait la fête avec leurs homologues allemands. La Kriegsmarine organise un voyage en train à Paris pour l'équipage de l'I-29. L'un de leurs arrêts touristiques est au Palais de Chaillot qui abrite le Musée Maritime Français et surplombe la Tour Eiffel.

Le Cdr Kinashi se rend à Berlin. Adolf Hitler lui présente la Croix de fer, 2e classe pour le naufrage de l'USS WASP.

Pendant ce temps, pendant son séjour, quatre canons AA jumeaux de 25 mm sont débarqués de l'I-29. Le canon AA de la tourelle est remplacé par un Mauser quad 20 mm «Flakvierling» et le canon AA le plus en arrière sur le pont arrière par un canon AA Krupp 37 mm. L'I-29 embarque 18 passagers (dont quatre Allemands) et embarque un moteur de fusée HWK 509A-1 utilisé sur l'intercepteur Me-163 "Komet" et un moteur Jumo 004B utilisé sur le chasseur à réaction Me-262.

16 avril 1944:
I-29 quitte Lorient, escorté par sept dragueurs de mines de classe M. Elle porte des dessins du moteur du torpilleur Isotta-Fraschini, d'un fuselage V-1 "buzz bomb", de mines acoustiques TMC, de bauxite et d'amalgame de mercure-radium. [5] [6]
Le Cdr technique Iwaya Eiichi porte les plans de l'intercepteur de fusée Messerschmitt Me-163 "Komet" et du chasseur à réaction Me-262 et le capitaine Matsui est en possession de plans pour des accélérateurs de lancement de fusées. Les officiers portent également des plans pour une bombe planeur et un équipement radar. Vingt machines de codage «Enigma» sont incluses dans la cargaison.  

11 juin 1944:
Atlantique Sud. I-29 et I-52, le prochain sous-marin "Yanagi" en route vers Lorient, se croisent. Les sous-marins ne communiquent pas, mais le Cdr Kinashi capte du trafic radio allemand adressé à l'I-52.

29 juin 1944:
I-29 entre dans l'océan Indien.

13 juillet 1944:
rendez-vous I-29 avec son escorte aérienne, deux bombardiers Mitsubishi G4M "Betty".

14 juillet 1944:
I-29 transite par le détroit de Malacca et arrive en toute sécurité à Singapour à 10 h 30. Les passagers de l'I-29, y compris Iwaya et Matsui, débarquent à Singapour avec leurs plans et documents et se dirigent par avion vers le Japon, mais la plupart des Allemands la cargaison scientifique reste à bord.

15 juillet 1944:
des briseurs de code alliés interceptent un signal indiquant que l'I-29 est arrivé à Singapour la veille. Peu de temps après, les communications-renseignements alliés interceptent un message à Tokyo de Berlin qui détaille sa cargaison stratégique.

20 juillet 1944:  
I-29 transmet son itinéraire détaillé au Japon. La Fleet Radio Unit de l'US Navy, Pacific's Communications-Intelligence (FRUPAC) à Hawaï intercepte et déchiffre le message. FRUPAC informe le CINCPAC de l'itinéraire et de l'horaire prévus de l'I-29 entre Singapour et le Japon. COMSUBPAC envoie un signal "Ultra" au wolfpack du Cdr WD Wilkins ("Wilkin's Wildcats") composé de l'USS TILEFISH (SS-307), du ROCK (SS-274) et du SAWFISH (SS-276) de Wilkins pour intercepter la I-29 en le détroit de Luzon.

22 juillet 1944:
A 8h00, la I-29 quitte Singapour pour Kure avec dix cadets des écoles de sous-marins et de navigation embarqués.

25 juillet 1944:
I-29 rapporte avoir aperçu un sous-marin ennemi en surface.

26 juillet 1944:
entrée ouest du canal Balintang, détroit de Luzon. Vers 17 h 00, les viseurs SAWFISH I-29 roulent en surface à 17 nœuds. Le Capf Alan B.Banister tire quatre torpilles sur la I-29. Les guetteurs repèrent les torpilles entrantes. Le Cdr Kinashi tente de se réveiller, mais trois torpilles touchent et coulent la I-29 presque immédiatement à 20-10N, 121-55E.

Trois des membres d'équipage de l'I-29 sont projetés par-dessus bord. Un seul survivant parvient à nager vers une "petite île philippine" et rapporte la perte. Le Cdr Kinashi, le premier sous-marin japonais "Ace", fait partie des 105 membres d'équipage et passagers perdus. Il est honoré par une rare promotion à deux grades au poste de contre-amiral, à titre posthume.

La perte du moteur à réaction Jumo de l'avion allemand à bord de l'I-29 ralentit considérablement le programme des avions japonais, mais leurs plans, envoyés à Tokyo, arrivent en toute sécurité.

Ils sont immédiatement utilisés pour développer le Nakajima Kikka ("Orange Blossom") basé sur le Me-262 et le Mitsubishi J8MI Shusui ("Sword Stroke") basé sur le Me-163.

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Kikka-Orange-Blossom-Kikka-10

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Image

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Mitsubishi-J8M_copyright-USAF

5 août 1944:
avant que sa perte ne soit connue, l'I-29 est transféré au SubDiv 15, 6th Fleet.

10 octobre 1944:
Retiré de la liste marine.

_________________
Pascal.

Projets en cours:

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
Charles Qc
Elève officier
Elève officier
Charles Qc


Localisation : Laval , Quebec , Canada
Navire préféré : La Couronne

Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 Empty
MessageSujet: Re: Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944   Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944 EmptyMar 03 Nov 2020, 14:54

Oui en effet beaucoup de petit détail sur les relations entre le Japon et les nazis ne sont pas connue sur le commerce et échange entre les 2
Le Japon en autre avait acheter un Tigre 1 et un certain nombre de char jamais livrer
Voici un petit vidéo sur le sujet
https://www.youtube.com/watch?v=4AAik7LXwhM
 
Aussi si sa intéresse une source de renseignent importante sur l’Allemagne venait du décryptage des communications entre l’ambassade du Japon de Berlin et Tokyo par les services secret allier
https://www.youtube.com/watch?v=5rtPSS2syZo

_________________
Charles
Québec, Canada

Soyez gentil
Mais construisez bien
Une planche a la fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Missions secrètes, le sous-marin Japonais I-29 en escale à Lorient en 1944
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: RECUEIL DE DOCUMENTATION & PLANS :: Navires et Histoire Navale-
Sauter vers: