La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexion
 

 l'effet des canons, le recul et le fonctionnement

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Yuth
Crabe Tambour
Crabe Tambour
Yuth

Localisation : Paris ou Arcachon
Navire préféré : Marine Nationale

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyVen 08 Juil 2011, 11:52

j'ajouterai que sur les pièces modernes d'artillerie navale, les canons après chaque série de tir sont refroidis (et nettoyés) par de l'eau.

je vous trouverai un lien sur youtube ou on voit une tourelle oto-melara de 127 sur un navire nippon (le Kongo je crois)

_________________
l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Sig10l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 410l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 210l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.laroyale-modelisme.net
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyVen 08 Juil 2011, 12:29

Bonjour au forum,

Bonjour Bromure,

Merci encore pour cet exposé clair et complet - jusqu'ici mon intérêt ne s'était porté que sur l'artillerie marine du temps de la marine classique - voilà qui va compléter mon "instruction"

Harold
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyVen 08 Juil 2011, 12:38

Hello,

C'est le cap gris-nez
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyVen 08 Juil 2011, 14:54

merci pour ces photos Christian, en effet tu as raison cela mériterait amplement d’être entretenu, quand à la tourelle du char elle me fait penser à celle d'un char russe KV I Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyVen 08 Juil 2011, 16:47

Pour revenir au sujet que je trouve très intéressant, je ne savais pas qu'il y avait une dérive lors d'un tir d'obus, est ce que tu pourrais nous expliquer le fonctionnement d'un obus à mitraille? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyVen 08 Juil 2011, 17:24

Merci Christian c'est justement le dispositif des schnapnells qui m'intéresse Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyVen 08 Juil 2011, 20:21

Bien le bonjour
je vois que mon sujet vous interpelle et cela me fais plaisir

pour les maths il faudra bien les abordés un jour ou l'autre, l artillerie étant une "arme scientifique" comme disait je crois Napoléon et Polytechnique à été un creuset d'officiers qui on fait progresser avec les écoles de tir, la technique

je vous dévoile quelques infos
on parlera après l'historique
du plus gros mis en service
du fonctionnement d'un frein de tir
l'anatomie d'un obus et des effets
de la construction des canons
des culasses
des frein de bouches
des problèmes du tir
du tir de navire à navire
et du système gribeauval

si vous voyez d'autre choses

concernant l'écouvillonage des armes chargée par la bouche on passer souvent un coup d'écouvillon composé de chiffons relativement humide mais pas trop, il faut éteindre les résidus mais pas noyer la charge suivante
Les poudres modernes font très peut de résidus mais dans le cas de douilles combustibles le taux de crasses augmentes en effet les douilles combustibles sont fabriquées a partir de bois en copeaux agglomérés le système le plus courant est le balayage du tube par de l'air comprimé avant l'ouverture de la culasse la fumée est éjecte par la bouche avec les crasses de tir et cela participe au refroidissement (effet de cheminé) en chassant l'air chaud du tube

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyVen 08 Juil 2011, 20:47

Comme Michel je te lis avec une attention de moine Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyMer 13 Juil 2011, 21:50

Une petite suite un peut courte mais mon épouse à l'hopital monopolise mon temps même si c'est tout à fait bénin, je vous promet du plus consistant

Courage ils y en a qui dorment

L’ACIER ET LA FERMETURE PAR CULASSE

La Prusse voit immédiatement ce qu’implique le canon rayé, sa métallurgie est en pointe, aussi ajoute-t elle aux cahiers des charges de ses nouvelle pièces, en plus de la culasse et des tubes en acier, les rayures

La maison KRUPP (qui sera toujours à la pointe de fabrication de l’artillerie) fabrique des lingots d’acier homogène pour y forer des bouches à feu. La culasse ressemble à celle de Cavalli ; et ses avantage sont multiples : on n’est plus obligé de passer devant la pièce pour la recharger, on utilise des projectiles avec une ceinture de plomb ce qui supprime le vent du projectile, ce qui à pour effets d’éviter les fuites de gaz vers l’avant et améliore le guidage du projectile dans le tube

Mais la France en 1870 dispose de deux pièces rayées à chargement par la bouche, le canon de 4 et l’obusier de 12, ce conflit ou l’artillerie française sera déficiente plus pour son utilisation tactique médiocre que par ses qualités

En 1873 est réalisé en France un canon en bronze avec une âme en acier rayée d’un grand nombre de petites rayures peut profondes sa V0 est de 400m/s et surtout sa portée de 5800 m ; Il est monté sur un solide affut en fer mais toujours rigide la pièce et l’affut absorbe toute la puissance du recul

Par contre le reste évolue avec Treille de Beaulieu, DeBange et Lahittolle et la culasse devient de plus en plus fiable on utilise plusieurs systèmes on adopte une pièce qui tir un projectile de 11kg a 7 000 m
[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Img01510[/img]

Exemple de culasse (NORDENFELD)

Les progrès sont importants et il est décidé la mise au point d’un système avec des solutions de l’on croit à long terme

Artillerie de campagne
90 modèle 1877 6500m
Artillerie de montagne
80 modèle 1877 4000m
Artillerie de siège et de place
120 long modèle 1878 8000m
155 long modèle 1877 9000m
155 court modèle 1881 9000m
220 mortier modèle 1880 5500m
270 mortier modèle 1885 5500m
Artillerie de cote
240 long modèle 1884 11000m
270 mortier modèle 1889 7000m

Si ce système est bien conçu, et puissant de très bonnes qualités, le fait d’être sur affut rigide qu’il faut remettre en batterie à chaque coup fait baisser la cadence de tir à 2 coups minute

Que dire de cette période
Une succession de progrès du à l’adoption des rayures et des progrès de l’industrie lourde On commence à fabriquer des tubes en acier et le frettage fait son apparition (on verra ce procédé plus loin) Sa mobilité n’évolue pas et il est toujours difficile de déplacer des pièces sur le champ de bataille par contre les vitesse initiales augmente (500m/s environ) et la portée atteint 8000m, la vie des tubes passe de 1000 à 10000 coups, nous sommes loin des100 coups environs des premières pièces.

La chimie aussi évolue et une nouvelle poudre apparait : la poudre B qui brule sans fumée, sans résidus, homogène, très inflammable et plus puissante que la poudre noire. En plus elle permet de tirer sans être détecté contrairement à la poudre noire qui fume beaucoup

La poudre noire dégage 633 calorie par kg, une calorie développe un travail de 426 kg/m 1 kg de poudre noire va développer 633x426 =269 650 kg/m en potentiel maximum de charge.

La poudre B fournie presque le double

Concernant les résidus de tir, pour la poudre noire, 45% de son poids se transforme en produits gazeux et 2/3 en crasses

Ainsi la poudre noire fournie 280 l de gaz à la t° de 0° avec une pression atmosphérique de 760 mm de Hg (mercure), la poudre B en donne 850 l on voit tout de suite que pour un même poids le rendement n’est pas le même



UN PEUT DE PHYSIQUE

1 kg m : c’est le travail accompli pour déplacer 1 kg sur 1 m, soit 9.81 Nm en système SI on utilisera 10 Nm

L’unité de mesure de l’énergie dépensée est le Joule

La puissance est le rapport du travail au temps

Ex je déplace 5 kg sur 10 m en 20 seconde il faut un travail de 30 N, ça donne

30 n x 10 m = 300 joules 300joules / 20 s = 15 watt

Imaginez pour un obus de 2 tonnes à 400 m/s


Un autre indice pour le refroidissement

Sa surface au contacte de l’air


_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyMer 13 Juil 2011, 22:04

Bien le bonsoir, toujours aussi intéressant ton cours sur l'effet des canons Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyJeu 14 Juil 2011, 00:50

chers amis ne confondez pas bouche à feu et bouche en feu, je vous prie

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyJeu 28 Juil 2011, 23:51

Bien le bonjour je suis de retour pour la suite, excusez mon absence, mais manque de temps et je ne pouvais que survoler mon forum préféré

LA DERNIERE ETAPE QUI MËME A L’AGE ADULTE

Même si l’artillerie moderne est née, il lui manque encore quelque chose pour devenir adulte. A chaque tir les pièces font des sauts de cabris si les affuts sont légers pour que le matériel soit mobile ou alors nous avons affaire à des pièces de fort calibre très lourdes qui ne se déplace pas. On a gagné du temps avec la culasse pour recharger, mais le fait de remettre la pièce en batterie en fait perdre, la poudre sans fumé l’ennemi se cache lui aussi et il faut battre de larges portions de terrain en profondeur. La rapidité du feu devient évidente et s’impose face à un ennemi qu’on aperçoit de cours instants

Il faut trouver une solution pour que le recul soit absorbé, et que l’affut ne bouge pas sur ses ancrages


A partir de 1890, plusieurs tentatives sont faites, une des plus intéressante, 1891 c’est celle de l’allemand Haussener qui ne parvient pas à maitriser le recul. Le général Mathieu, directeur de l’artillerie qui à connaissance des essais entrepris ordonne au commandant Deport et au capitaine Saint-Claire Deville de trouver une solution.

Les premiers essais fait avec un matériel de 90 mm sont satisfaisants mais le poids pose un problème, Pourtant l’augmentation importante de la cadence de tir qui augmente la puissance de feu est la, on accepte donc une réduction de calibre pour avoir une bonne mobilité et en 1894 c’est notre 75 le fameux 75 ,riche en perfectionnements : récupérateur frein de tir culasse nordenfeld, hausse indépendante, un essieu particulièrement bien conçu, un bouclier pour protéger les servant , un collimateur et un goniomètre pour le pointage, une munition encartouchée Quelques retouches sur le frein de tir et en 1896 le prototype est une réussite


La fabrication sera un secret d’état, les différents éléments sont fabriqués un peut partout avec des tolérances stricts. L’assemblage se fait à Puteaux dans des ateliers particulièrement bien gardé et on pense standardisation, les pièces sont interchangeables d’un 75 à l’autre. Les trois éléments principaux que l’on retrouve encore de nos jours sur les liens élastiques

Le frein de tir qui absorbe le recul

Le récupérateur qui remet la bouche à feu en batterie

Et le modérateur aussi appelé amortisseur

On verra plus loin le fonctionnement en détail du frein de tir,

Les allemands modifierons leurs 77 en affut rigide pour les équipé de frein de tir mais ces pièces ne seront jamais l’équivalent du 75 français ; Ils décident aussi de se doter d’une artillerie lourde de courte portée et d’une artillerie lourde longue de campagne


[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Img06210[/img]


Obusier allemand de 38 cm (1916) poids 20,700 t img062

On voit aussi apparaitre l’ALVF (Artillerie Lourde sur Voies Ferrées) avec des calibres comme du 240, 270, 340, 370, et même 520 fabriqué par Schneider. A titre d’info,
Un 305 pèse environs 182 t avec une bouche à feu de 55 t.


[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Img06310[/img]

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Img06410[/img]

Ce sont quelques exemples, ne pas oublier que seul la voie ferrée permet de déplacer facilement de telles charges, aussi que les canons sont parfois si longs qu’il faut les soutenir pour qu’il ne flambe pas sous le poids
[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Img06510[/img]

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Img06610[/img]

On voit aussi l’ancêtre de l’artillerie sur chenille avec un 194 St Chamond

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Img06710[/img]

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Img06810[/img]

Arrive 1914, la première guerre moderne que l’on fera avec une artillerie moderne mais avec des concepts dépassés. Ce sera l’artillerie des superlatifs, avec des tirs effectués à 120 km avec la grosse bertha, des journée et des nuits de bombardement d’artillerie en préparation d’offensive et la création de l’artillerie contre avions, et même si elle est au top de sa forme et n’évoluera pas vraiment dans la technique, on améliore ou modifie mais on ne crée pas vraiment du nouveau et l’aviation commence à faire de l’ombre Krupp sera avec Schneider à mon avis les deux grands de l’artillerie au niveau de la fabrication et de la recherche, un exemple sur la Gross Bertha, les ingénieurs avaient calculé la dilatation entre chaque coup tiré et l’augmentation du calibre, les obus étaient numérotés et augmenté de calibre le tube n’avait une durée de vie de 60 coups puis était changé et l’on repartait avec le calibre initial avec 60 nouveaux obus numérotés Faire des tir à 120 km ça a un prix

Dans la marine, le problème de la stabilité de la plate forme de tir sera grandement résolut avec le frein de tir, les canons sans frein de tir fatigue beaucoup les bateaux et on limite les calibres et même avec, on aura des problèmes comme de tube de chaudière qui se dessertissent pendant une campagne de tir , des tôles qui prennent du jeux ou des rivet qui sautent Par contre avec le frein de tir l’artillerie évolue et l’organisation verra des similitudes au matériel de forteresse en tourelle.

Pour rappel, les cuirassés lenticulaires russes ont été fabriqués de cette façon pour des raisons de stabilité

L’évolution entre les deux guerres consistera pour beaucoup à l’amélioration des conduites de tir pour augmenter la probalité de coups au but dans les premières minutes de l’engagement
D’abord optique avec des télémètres de plus en plus performants, puis des radars

Mais la 2 guerre mondiale verra la plus gros le plus délirant des canons mais aussi le plus inutile et verra aussi la fin des gros cuirassés les calibres reviendrons dans des mesures plus modestes car l’avion puis le missile remplacerons avantagèrent les lourds obus .Ils sont plus précis et surtout portent plus loin, toujours plus loin, On parlera du V3 et du canon de SADDAM qui en théorie peut toucher n’importe qu’elle point du globe

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Img06910[/img]

La prochaine fois nous parlerons
DU PLUS GROS JAMAIS CONSTRUIT UTILISE EN OPERATION


DORA

Mais ça c’est pour la prochaine fois

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
pat
Aspirant
Aspirant
pat

Localisation : Maizières les Metz

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyVen 29 Juil 2011, 10:49

Merci Bromure,de plus en plus instructif et intéressant Very Happy

_________________
amicalement, Pat.  Very Happy

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Le_311

 --->Escorteur d'escadre "La Galissonnière".
Revenir en haut Aller en bas
Yuth
Crabe Tambour
Crabe Tambour
Yuth

Localisation : Paris ou Arcachon
Navire préféré : Marine Nationale

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyVen 29 Juil 2011, 15:53

toujours aussi plaisant à lire Smile

_________________
l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Sig10l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 410l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 210l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.laroyale-modelisme.net
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptySam 30 Juil 2011, 02:03

Bien le bonjour, je vois que vous aimez alors on continu


LE CASSEUR DE FORTIFICATION

Informations Techniques
Nom officiel: 80 cm Kanone (E) Shwerer Gustav (gustave lourd).
Surnom: Gustav-Gerät (appareil de Gustav); sondergerät (appareil spécial); Dora (contraction de "tonnerre et Doria"); Do-Gerät; D-Gerät.
Calibre: 800 mm
Longueur du tube: 32,5 m
Portée: 48Km .
Poids total:1345 T.
Poids obus:7.5 T.
Charge de poudre max 10 584 livres

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Dora1110[/img]


La plus grande arme à feu jamais construite est sans conteste le 80cm Kanone (E) construit dans les ateliers Krupp pour le III Reich.
Un monstre de 1345 tonnes avec un tube d'un calibre de 80 cm et d'une longueur de 32,5m pouvant tirer des projectiles jusqu'à 48 Km.


Une telle arme avait une longueur de 43m pour une largeur de 7m et une hauteur de 12m (canon en position de chargement à l'horizontale).
Le poids et les dimensions hors normes ont obligé les ingénieurs à asseoir l'arme sur 4 chariots ferroviaires de 10 essieux chacun circulant sur 2 voies de chemin de fer parallèles avec un espacement axial de 4m

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Dora2110[/img]


Contrairement aux canons ferroviaires de gros calibre le K (E) ne pouvait pas être monté sur un pont tournant pour effectuer le pointage de l'arme. Pour se faire, les voies de support formaient un arc de cercle et le canon était avancé ou reculé pour régler l'axe de tir.

Ce qui explique que pourquoi 1420 hommes de l’artillerie et du génie sous les ordres d’un général, étaient affectés au service de pièce


[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Dora4110[/img]


Son transport par voies ferrées, obligé son démontage complet en plusieurs fardeaux, en cinq trains

Ensuite il fallait construire deux voies parallèles suivant des normes particulières, capable de supporter l’engin mais aussi son recul mais aussi en arc de cercle pour son pointage
L’étape suivante consiste assembler la bête, pour cela il faut 2 portiques de levage avec une capacité de 210t chacun. On imagine que cela prend un certain temps et demande beaucoup de moyens. Et si un seul a été construit, 3 sont commandés à l’origine

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Dora6110[/img]

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Dora7110[/img]


Dora est livré en 1941, trop tard, son utilisation étant la destruction d’ouvrage défense type ligne Maginot et plus rien ne justifié son action en Europe

Dans le cadre « BARBAROSSA », on l’utilisera contre Sébastopol

Après cinq semaines de montages, DORA fait entendre sa voix le 6 juin 1942. Il tir 9 obus réduisant en cendre sa cible, le fort la Blanche Falaise réputé invulnérable et ses entrepôts sous marins. Le 17 juin, 5 obus sont tirés contre le Fort Maxime Gorki et le 1 juillet la ville se rend
En 13 jours 48 obus seront tirés avec un maximum de 14 coup par jour


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Doraob10



Il ne sera plus jamais utilisé en opération

Le deuxième canon commandé aux ateliers Krupp a été terminé, mais aucun équipage ne lui a été affecté et seul les tirs de recettes seront effectués


[img][url=[url=https://servimg.com/view/15727430/65]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Hitler10


ADOLPH HITLER visitant DORA

Une demande de faire plus gros et tirant plus loin est faite par Hitler, le troisième commandé sera partiellement modifié pour répondre à cet appel mais jamais fini car la priorité est maintenant les V1 et V2

Il est aussi envisagé de le doté d’obus à charge additionnelle (fusée de propulsion) d’une portée de 160 km.

Un autre projet est à l’étude, aussi fou. Un tube qui équipé de sa culasse pèse 290 t, et autopropulsé sur chenilles

En cour de construction, un canon à chambres multiples dans le nord de la France pour bombarder l’Angleterre SADDAM HUSSEIN reprendra le concept bien plus tard
La guerre se termine et pour en éviter la prise, les 2 canons seront éparpillés et partiellement détruits. Les forces américaines en rassembleront un, l’autre a disparu dans l’ex Union soviétique.

Que dire pour conclure, efficace mais pas d’une grande utilité, seule le DORA aura une brève carrière opérationnelle. Ils ont étés construits dans un but précis mais arrivé trop tard et puis en contournant la ligne Maginot son utilité reste à démontrer s’il était arrivée à temps, cela reste pourtant une sacré réussite technologique au vu des moyens de l’époque, mais je pense aussi lourd en maintenance et en définitif un gouffre financier

La prochaine fois on fera un peut de trigonomètrie




_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyJeu 11 Aoû 2011, 10:59

C'est les vacances, alors un peut de maths avant la rentrée

POUR CHANGER, DE LA TRIGONOMETRIE

Malheureusement , on ne peut pas parler de tir d’artillerie, surtout à longue distance sans faire un peut de math

On va en avoir besoin plus tard et vous verrez c’est marrant ça peut être utile et que certaines idée reçus sont fausses

Il existe plusieurs système pour donner un écart angulaire, le plus connu est le degré minute seconde, il en existe surtout un qui va simplifier les calculs c’est le millième

Je vous entends déjà : qu’est-ce que cette bestiole ?

C’est utilisé par les géomètres et les militaires, et c’est surtout l’angle sous lequel on voit 1 mètre à 1000 mètres. ( 1 km)
[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Iimg0110[/img]


C’est facile non ?

Ainsi les 360° d’une boussole vont se transformer en 6400 millièmes ce qui fait l’angle droit à 1600 millième et l’angle plat à 3200 millième

Soit 1° = 17,77 millième

La petite formule à connaitre

FRONT = MILLIEME x DISTANCE

On utilise pour le front le mètre, pour l’angle le millième et pour la distance le km comme unité de mesure, j’ai mis en metre la distance pour bien montrer le rapport 1 pour 1000

Après c’est facile

Millième = front / distance

Distance = front / millième
[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Iimg0111[/img]

Mise en application

Il faut déjà avoir de quoi mesurer un angle en millième les jumelles militaires le font

A quelle distance est la route ?

Le poteau télégraphique qui borde la route fait 6m (c’est une norme)
Je le vois sous un angle de 3 millième la route est à 2 000m
Je le vois sous un angle de 9 millième la route est à 500 m
Je le vois sous un angle de 6 millième la route est à 1000 m

Quelques trucs
Un poteau au bord de la route fait 6 m
Un étage d’immeuble fait 3 m en hauteur

Je peux aussi calculer la hauteur d’un viaduc

D’après la carte, je suis à 1,750 km du viaduc et je le voie sous un angle de 12 millièmes

Sa hauteur sera de 1.750 km x 12 millièmes = 21 mètres

Maintenant qu’on est des balaises du millième, on va voir le télémètre optique à coïncidence

Tient c’est bizard des télémètres il y en plusieurs sur nos navire de guerre de la WWII des grands et des plus petits

D’abord qu’est-ce que c’est ?
C’est un appareil optique qui va permettre de calculer des distances d’une manière précise.
A coincidence, la superposition parfaite de 2 images identiques va nous permettre de connaitre la distance

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Img01810[/img]

Télémètre en parfaite coïncidence la lettre A apparait en une seul image à l’opérateur

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Img01910[/img]


En faisant pivoter sur son axe le miroir mobile, on va faire coïncider les deux lettres
A ce moment on a la distance, comment ?

La base du télémètre correspond au front de notre formule d’origine, il s’agit d’un triangle rectangle nous avons sur la base un angle droit fixe de 1600 millièmes, le miroir mobile va nous donner un deuxième angle le troisième angle est complémentaire du second pour obtenir 1600 millièmes ainsi si le second fait 1200 millièmes le troisième fera 400 millièmes
Nous avons toutes la donnée pour appliquer la formule d’origine pour avoir la distance

Dans la réalité c’est beaucoup plus simple, en faisant pivoter le miroir mobile, le tambour de hausse qui lui est mécaniquement solidaire tourne en même temps et la distance s’affiche directement

Alors pourquoi des télémètre avec des bases de grandeurs différente ?
Simplement un grand telémètre sera très pour la longues et très longue portée mais incapable d’une bonne mesure plus court et un petit télémètre sera efficace à courte portée et plus la portée augmente plus le risque d’erreur augmente.

Allez on arrête la pour aujourd’hui

pour se détendre après cette prise de tête je vous joint le refrain de l’artilleur de Metz, pour les couplets, comme il y a des petits sabots qui nous lisent, ce n’est pas possible



Refrain :
Artilleurs, mes chers frères,
A ta santé, buvons un verre,
Et répétons ce gai refrain :
Vivent les artilleurs,
Les femmes et le bon vin.

et pour les maths malheureusement il y en aura encore beaucoup

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 3 EmptyJeu 11 Aoû 2011, 11:35

je me rend compte qu'il y a des connaisseurs, les traditions ne se perdent pas

j'ai quelque part d'autre chanson dites "de corps de garde" mais ce n'est pas pour les "petits sabots"

ça me rappel quelques ST ELOI dignement fétées

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
 
l'effet des canons, le recul et le fonctionnement
Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: COMMUNAUTE :: La taverne de Captain Crochet-
Sauter vers: