La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexionl'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Sans_t13
 

 l'effet des canons, le recul et le fonctionnement

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 EmptyDim 25 Déc 2011, 23:26

bien le bonjour

quelle question ?

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 EmptyLun 26 Déc 2011, 15:44

Bah oui quelle question Christian?<a href="http://www.sweetim.com/s.asp?im=gen&lpver=3&ref=11" target="_blank"><img src="http://content.sweetim.com/sim/cpie/emoticons/0002041D.gif" border="0" title="Click to get more." ></a>
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 EmptyMar 27 Déc 2011, 07:50

Bien le bonjour

il n'y a pas de recul sur une carabine à air comprime mais un transfert de masse (piston) et un choc vers l'avant pour les armes utilisant une chambre de compression a ressort c'est à dire les larmes a canon que l'on comprime dans l'axe (les plus bas de game) les armes à canon basculant (moyen à debut de haute game) et les armes à levier qui sont haut de game ça a été à une epoque le top du top aussi bien en pistolet qu'en arme longue j'en posséde une que j'utilise de temps à autre pour me détendre

ensuite sont apparues les armes à gaz pre comprimé et soupape de détente, y a aps mieux pour la regularité des coups

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 EmptyMar 27 Déc 2011, 10:14

fenkwerbrau c'est pas la marque par hasard?

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 EmptyMar 27 Déc 2011, 10:26

malheureusement tout ce qui touche à l'artillerie fait appel à la physique et aux maths surtout lza trigo pour les calculs de balistique en gros les calculs qui determine comment amener un projectile d'un point A vers un point B avec tous les problémes que cela comprend

il y a eu des marques comme DIANA très populaire mais un peux lourdes aujourd'hui c'est devenu impossible d'en possédé une

il plus facile de se procurer une arme illégalement que légalement

j'ai moi aussi fait du tir surtout avec des poudres noirs dont un calibre 0.58 en arme longue avec 4.2 grammes de poudres au cul ça pousse fort et surtout ça fume beaucoup et surtout d'une excellente précision à 200 m je tirais aussi avec un Colt en calibre 0.44 c'était long à charger mais un plaisir à tirer

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 EmptyMar 27 Déc 2011, 15:16

Et c'est bientôt les soldes!!!!!!!!!<a href="http://www.sweetim.com/s.asp?im=gen&lpver=3&ref=11" target="_blank"><img src="http://content.sweetim.com/sim/cpie/emoticons/000203FC.gif" border="0" title="Click to get more." ></a>
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 EmptyJeu 29 Déc 2011, 13:42

Bien le bonjour

Plus rien ne m'étonne, au nouvel ans 1998, pour feter ça en corse y en a qui ont tire à la mitrailleuse de .30 dans la montagne au dessus de VENTISERI

bon une dernière dose pour cette année

LE COUP DE CHALUMEAU OU AFFOUILLEMENT

Une autre dégradation que l'on rencontre dans les tubes c'est « le coup de chalumeau  »

Contrairement aux bagues qui se situes plutot vers la bouche, cette dégradation se trouvera dans une zone allant de la chambre sur une longueur d'environs 50 à 60 cm, je vous rappel que cette zone est le siège de micro fissures et qu'elle subit le plus de contrainte

Revenons en arrière pour bien comprendre ce qui se passe
le canon est rayé
le projectile est équipé d'une ou plusieurs ceintures en matière tendre (laiton, cuivre, plomb sur les premier obus, matière synthétique.......)
la ceinture à deux fonctions
à la prise de rayures, faire tourner le projectile
assurer l'étanchéité des gaz vers l'avant du projectile pour utiliser au maximum la pression

La cause en est, au départ, toujours mécaniques : arrachement de métal dans l'âme, bien souvent un morceau de rayure ou une trace d'outil non détectée en fabrication. Cette arrachement va créer une fuite de gaz au passage du projectile, des gaz qui sont à ce moment à la température maximum et la pression à son niveau le plus élevée ; cela va avoir comme conséquence d'augmenter le phénomène d'abrasion et le phénomène va s'amplifier à chaque tir, et va créer un point de faiblesse qui peut aller jusqu'à l'explosion du tube, cas exceptionnel car dès que la dégradation est détectée, le tube est mis au rebut

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Affoui10[/img]


Cette dégradation se détecte visuellement lors de l'inspection avant le tir mais peut parfois passer inaperçue, lorsqu'on la suspect, une visite à l'aide de l'endoscope est alors nécessaire, Parfois les tubes ainsi rebutés sont coupés pour en sortir la partie déteriorée et une empreinte est faite pour déterminer le volume de métal manquant

Quels sont les autre problèmes qui peuvent survenir pendant le tir ?

le coup ne part pas
percuteur cassé
étoupille défectueuse
contacteur d'étoupille électrique sale
la munition est avancé trop loin dans la chambre (usure de celle-ci)

recul violent lors du tir
surpression (défaut de la charge propulsive)
manque d'huile dans le frein de tir ou huile dégradée
déterrioration du frein de bouche

gonflement du tube
le projectile à explosé dans le tube ce qui à engendré une surpression annulaire (défaut de la munition)
faiblesse du tube à cette endroit et la fatigue du métal lors des tirs entraine un gonflement

rupture de la douille
lors de l'extraction de la douille, le collet reste à l'intérieur de la chambre, défaut de fabrication de la douille, il est alors impossible de charger une autre munition, la sortie du morceau de douille rester dans la chambre n'est pas toujours facile
la douille n'est pas extraite,

rupture d'extracteur

Ces incidents arrivent mais sont rares et en général la cause n'est pas toujours détectable avant, le rôle de l'observateur est aussi primordiale, car si dix obus ont été tirés et que sur le champ de tir on ne compte que 9 impacts, c'est qu'il y a un problème quelques part.

Un exemple

Lors d'un camp au RUCHARD, une unité avait un tir de mortier de 81programmé
les mortiers sont mis en place, les calculs azimut distance charges sont fait, les pièces aligné sur les coordonnées de tir, et arrive l'instant crucial ou la pièce directrice tir son premier projectile pour réglage de la fourchette de tir, le projectile part et ….....l'observateur annonce « non vu doubler » le deuxième coup part et........ « non vu ». On arrete les frais et on contrôle les fusées qui doivent être défectueuses. Arrive un véhicule en trombe avec l'officier de tir du camp à son bord, il vient de recevoir l'appel téléphonique d'un paysan qui vient de voir deux explosions dans l'un de ses champs soit à plusieurs centaines de mètres du réceptacle.

Je reviens sur l'explosion d'une munition dans le canon, c'est la fusée qui en est responsable, en effet il existe une « distance d'armement ». Je m'explique, pour éviter que l'obus n'explose trop près de la pièce s'il rencontre un obstacle à sa sortie du tube ; la fusée ne s'arme qu'après avoir parcourue une certaine distance de la bouche du canon. Les fusée sont des pièces d'horlogerie, et d'un mécanisme assez complexe, alors passer de 0 à 850 m/s sur 4 m peut engendrer quelques très rares dis-fonctionnements

En bonus

LE TIR DE MORTIER

Le tir de mortier est un tir courbe, et comparé à un tir d'artillerie, il est moins précis et son utilisation est différente
l'artillerie va tirer pour détruire un point particulier, appuyer une manœuvre de blindés ou d'une division d'infanterie et parfois au profit d'un regiment ou interdire un compartiment de terrain relativement grand et ce tir se fera d'une distance assez conséquente
les tirs de mortier sont fait pour les appuis et l'interdiction d'un compartiment de terrain relativement petit, sur des distances plus courtes que l'artillerie, ils sont en dotation dans les regiments et ne sont utilisés qu'au profit de celui-ci, on trouve des mortiers légers de 60 et 81 mm très mobiles et facilement transportable par deux ou trois combattants et des mortiers lourds de 120 mm qui eux sont tractés par un véhicule ou portés par un véhicule qui sert de plate forme de tir sa mise en batterie est un peut plus longue que les mortiers légers mais sa portée est plus importante comme son efficacité, ils sont à âme lisse ou rayée (mortier de 120 RT F1) la précision des rayés est meilleure que les lisses, presque identique à l'artillerie
les tirs de mortier sont très efficace en contre pente

le tir se déroule de la manière suivante

les mortiers sont en positions de tir

la piéce centrale va servir de directeur de tir après reglages suite aux caluculs de porté et direction elle va tirer un projectile et l'observateur proche de la ligne de contact va annoncer des corrections « trop long 100 m, à gauche 50 m » les corrections sont effectuées et un deuxieme projectile est tiré, lorsque la fourchette est bonne, toutes les pièces sont réglées sur les élément de la directrice et à se moment on passe en tir d'efficacité par 3 ou 4 ou plus (nombre de projectiles à tirer par pièces) et chaque piéces tirent simultanément

le tir peut être fixe, mais souvent roulant, la ligne de feu progressant par bon et les troupes suivant au plus près


[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Contre11[/img]

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 EmptyJeu 29 Déc 2011, 21:20

Bien le bonjour

courage c'est bientot fini

pour faire passer l'efferalgan je te paie un vieux rhum

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 EmptyVen 06 Jan 2012, 04:05

IL y a bien des années, un sketch de Fernand Raynaud posait la question suivante

« combien de temps met le fût du canon pour refroidir ? »

Pour ceux qui sont assez vieux, ils connaissent la réponse, pour les autres je vais tenter de leur expliquer

Toutes réactions chimiques dégage de la chaleur, ce dégagement de chaleur est plus ou moins important en fonction de la réaction et ne dure que pendant cette réaction.

Ainsi la rouille qui se forme, dégage de la chaleur mais en quantité infime et non perceptible, l'explosion de la charge propulsive va dégager beaucoup de chaleur dans un temps très court

Un des à coudre, rempli d'eau, chauffé par une bougie va bouillir en quelques secondes ; un verre d'eau chauffé avec la même source de chaleur, va bouillir après plusieurs minutes

Une bougie vas faire bouillir le verre d'eau en quelques minutes, le chalumeau va faire bouillir le même verre d'eau en quelques secondes

Toutes les données du problème sont posés

Une arme tirant deux obus à l'heure ne va pas chauffer autant qu'une arme débitant 900 obus minute voir beaucoup plus

Cette chaleur ne doit pas dépasser un certain niveau, au-dela de quoi on est confronté aux problèmes suivants
– la poudre devient de plus en plus vivace
– le diametre du tube ce dilate
– le coup peut partir sans percution par auto-inflamation lors de l'introduction dans la chambre
– le métal perd ses qualité en chauffant parfois de manière définitive et le tube se détériore plus vite

Cette chaleur, il va falloir s'en débarrasser, comment la dissiper ?

Il y a plusieurs façon de faire, certaines vont s'adapter à tous les calibres, d'autres qu'à certain calibres et à partir d'ici je vais parler tour à tour des gros calibres (AGC,supérieurs à 20 mm) et de petits calibres (APC,inférieur à 20 mm). On peut aussi utiliser plusieurs systèmes en même temps
Les canons mitrailleurs ont un statu un peut particulier ils tirent des obus (AGC) mais leur technologie de fonctionnement est celle des mitrailleuses (APC)

La température extérieure va jouer aussi son rôle dans cette affaire, aussi je pose comme constante que la température extérieure est de 20° pour les explications qui vont suivre

1 les canons étoffés (lourds)
les parois du canons sont très épaisses, la masse à chauffer est importante aussi il faut tirer un nombre de coup doit être relativement nombreux avant d'atteindre un niveau critique mais il y a un revers à la médaille, un fois chaud le temps de refroidissement va prendre un certain temps.
Ce principe va être retenu pour l'artillerie de marine, les obusiers, des AGC ayant une cadence de tir jusqu'à 6 coups minute ou des APC comme la mitrailleuse lourde MIT CAL .50 (12,7), MIT AA 7,62 NF1


[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Refroi10[/img]


2 les canons multiples (système GATLING)
Ces canons tirant un grand nombre d'obus à la minute, jusqu'à 1200, un tube unique ne tiendra pas, aussi si l'arme est équipé de 6 canons tirant tour à tour, chaque canon ne tire que 200 obus, on divise ainsi l'échauffement par 6

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Refroi11[/img]


Le GATTLING GAU-4 20mm VULCAN (M61A1/M61A2 20mm AUTOMATIC GUN) peut avoir une cadence de tir variable de 4000 à 6000 coup/minute
Voir le système PHALANX qui équipe la marine US

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Refroi12[/img]

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Refroi13[/img]

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Refroi14[/img]


_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 EmptyVen 06 Jan 2012, 04:34

Désolé de poster en deux fois mais j'ai été dérangé

Concernant la dernière photo

Il s’agit ici d’une maquette
Pour mémoire, ce type de mitrailleuse a été montées dans des hunes pour balayer le pont adverse en cas d’abordage

En cadeau je vous propose de regarder les videos suivantes, on comprend mieux le terme de saturation

https://www.dailymotion.com/video/x2vrvm_impressionant-gatling-gun_tech

et

https://www.dailymotion.com/video/x5ndjl_essais-a-10-gatling-gun_tech?ralg=behavior-meta2#from=playrelon


3 les armes équipées de canons à échange rapide (surtout APC exception du calibre 30 mm)
ces armes sont équipées du système qui permet de changer le canon en quelques secondes, ainsi quand le canon est chaud, on le remplace par un canon froid qui sera utilisé pendant que l'autre refroidi comme la MIT CAL .50, le FM AA 7,62 NF1, le 30 mm DEFA du bi tube de 30

4 les armes équipé de radiateurs sans eau (APC et 30 mm)
ces armes sont équipé de radiateurs qui augmente les surfaces pour dissiper la chaleur, il existe deux solutions pour augmenter la surface :
les radiateurs MIT CAL .50 équipée de canon lourd ou léger, 30 mm DEFA
le flutage des canons 30 mm DEFA

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Refroi15[/img]

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Refroi16[/img]


MIT CAL .50

La poignée est la pour devisser le canon et le transporter quand il est chaud

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Flutag10[/img]


5 les radiateurs à eau (APC)
les canon est entouré d'un manchon contenant de l'eau, deux systèmes :
sans circulation d'eau MIT MAXIM
avec circulation d'eau MIT CAL.50 autant que je sache, cela n'a été utilisé que par la marine américaine dans le pacifique

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Refroi17[/img]

sans circulation d'eau

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Refroi18[/img]

le bidon est la pour récupérer l'eau qui chauffe

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 127cir10[/img]


MIT CAL .50 RADIATEUR A CIRCULATION D'EAU

Un pourvoyeur
Un tireur
Un qui fait fonctionner la pompe


[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Circue10[/img]


6 balayage d'air comprimé dans le tube (AGC)
lors de retour en batterie de la pièce, on envoi de l'air comprimé dans le tube, ce système n'étant pas à proprement parler un système de refroidissement il y participe en faisant sortir du canon l'air chaud résiduel et balaie en même temps les fumées et les résidus de tir
canon de 105 de l'AMX 30, pieces de marine

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Dissip10[/img]


7 les manchons calorifiques (APC) à ne pas confondre avec le manchon anti arcure
un manchon entoure le canon qui crée par depression une circulation d'air dans le manchon
MIT 7;7 LEWIS

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Lewis10[/img]


La détente des gaz à la bouche et le pincement crées dans le manchon une aspiration de l’arrière vers l’avant de l’air (effet venturie) pendant la durée de la rafale, la circulation d’air refroidie le canon


voilà donc les principaux dispositifs permettant l'échange thermique pour dissiper la chaleur du tir

Alors à la question « combien de temps met le fût du canon pour refroidir ? »

UN CERTAIN TEMPS



J’en connais un qui va encore avoir besoin d’une boite d’aspirine





CONCLUSION

Voila nous sommes arrivé au terme de mes divagations sur l’artillerie et les canons.

Je pense que le sujet vous a intéressé à voir le nombre de fois où il a été ouvert, j’ai toujours essayé de faire simple mais le sujet est vaste et le but n’est pas de faire des ingénieurs en armement mais de vous faire appréhender les problèmes et les techniques lié aux canons

Aujourd’hui, on a abandonné les très gros calibres et dans le navale les 100 et 120 mm semblent être la norme, alors que dans le terrestre c’est le 155, mais l’utilisation et le milieux sont totalement différents ainsi que les règles d’emplois

Et l’avenir ? Si les armes à rayons faisait les beaux jours de la SF des années 60 / 70, c’est plutôt vers de nouveaux moyens de lancer des projectiles que l’on se dirige, ainsi des essais de canons électriques ont déjà été réalisé dans les années 80 avec de bons résultats, le principe est de lancer un projectile avec un champ électro magnétique et si sur le papier ça fonctionne bien ainsi qu’en laboratoire ou sur des champs de tir d’essais, un problème insurmontable pour l’instant c’est la fourniture en énergie électrique, en effet on a entrevue la puissance développer pour lancer un projectile avec de la poudre, et les loi de la physique étant ce qu’elles sont, il faut la même quantité d’énergie électrique dans la même fraction de temps pour le même résultat

Et on se heurte alors à un autre problème, faire passer un courant de très haute intensité dans un temps très court dans les fils sans les faire fondre

On peut dire que les projectiles à poudre et leur canons on encore quelques bons jours devant eux


REMERCIEMENTS

Le 75 et les simulateurs attendront un peut, je vous promet un sujet un peux plus « naval » la prochaine fois

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Yuth
Crabe Tambour
Crabe Tambour
Yuth

Localisation : Paris ou Arcachon
Navire préféré : Marine Nationale

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 EmptyVen 06 Jan 2012, 07:10

un grand merci pour ce super sujet technique !

un vrai régal çà lire ! :)

_________________
« La réalité du champ de bataille est que l'on n'y étudie pas : simplement on fait ce que l'on peut pour appliquer ce que l'on sait. »
Ferdinand FOCH

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 Sig10l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 410l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 10 210
Revenir en haut Aller en bas
https://www.laroyale-modelisme.net
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
l'effet des canons, le recul et le fonctionnement
Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: COMMUNAUTE :: La taverne de Captain Crochet-
Sauter vers: