La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexion
 

 l'effet des canons, le recul et le fonctionnement

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyMer 21 Sep 2011, 12:07

bien le bonjour

comme je l'ai ecris plus haut BAF veut dire "bouche à feu"

pour la version "bac à sable" ça va être un peut plus compliqué de faire simple

HIHIHI........

ceci à part j'admet que ce n'est pas toujours simple, moi je suis tombé dedans tout petit

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyMer 21 Sep 2011, 21:35

Mais en lisant avec persévérance ton cours on suit sans problème Laughing
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyLun 26 Sep 2011, 14:31

LES CANONS A CHAMBRES MULTIPLES
Ou comment satellisé un obus

On a vu la courbe de pression à l’intérieure d’un tube d’artillerie (pour mémoire le dessin)
[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Img10211[/img]


L’idée est de maintenir la pression de T1 à T3 à un même niveau pour avoir une accélération constante et obtenir la plus grande vitesse possible

Pour cela on va entretenir la pression avec une succession de charges, on n’utilisera pas une grosse charge mais plutôt des petites (cela est relatif)


[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Chambr12[/img]
[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Chambr13[/img]
[img]
l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Chambr14[/img]


Fonctionnement

Phase 1 le départ du coup est normal, une charge fait partir l’obus

Phases 2 / 3 / 4 à chaque fois que l’obus dépasse les chambres latérales, les charges propulsives qu’elles contiennent donne une poussée supplémentaire

En regardant et en comparent les courbes de pressions , on voit que la pression reste élevée beaucoup plus longtemps augmentant ainsi la vitesse initiale


Les chambres sont soient perpendiculaire au tube comme sur la photo soient obliques comme sur les dessins

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Chambr15[/img]


Sur cette photo on peut voir le nombre impressionnant de chambres latérales

Ce type de canon à été utilisée par les allemands sous le nom de V3 , VERGERTUMGWAFFE 3 (arme de vengeance 3) et plus proche de nous sous le nom de « canon de saddam »
Si le V3 (nom de code HOCHDRUCKPUMP) avait une portée relativement courte de 160 km pour un calibre de 110 mm et une longueur du fût de 150 m , les calcul fait pour le canon de saddam indique la possibilité de satellisé un obus celui-ci ne sera jamais construit même si des éléments on commencé à être montés, le projet BABYLONE ne serra jamais achevé par contre plusieurs V3 furent construits et on tirés un totale de 183 obus.
Un site de V3 est visitable à MIMOYECQUES dans la région de LAUDRETUN LE NORD à quelques km des cotes de la manche, ce site impressionnant est à voire


Après la WWII les Etas Unis on fait quelques recherches sur des armes avec l’espoir de tirer des obus nucléaires ou classiques, dans le cadre du projet HARP, à très grandes distances, mais le missile prendra le dessus car d’un emploi plus facile et le projet abandonné.

Le HIGT ALTITUDE RESEARCH PROJECT ou projet HARP

Les essais effectués en Arizona ont permis le tir record d’un obus à 177 Km d’altitude.
Ce projet a démontré qu’un canon géant (à chambre unique) peut envoyer avec une précision acceptable un obus de 273 kg à 1850 km, un obus de 180 kg à 2 560 km et un obus de 90 kg à 3 200 km

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Harp10[/img]



Pour le plaisir

Vitesse de rotation d’un projectile (méthode simplifiée)

Reprenons les caractéristiques des 16’’ du New Jersey
Pas de 10,15 m
AP V0 739,14 ms
HE V0 919,91 ms

Vitesse de rotation AP = 739,14 / 10.15 * 60 = 4360.30 tours minute
Vitesse de rotation HE = 819,91 / 10.15 * 60 = 4846,75 tours minute

Pour le fun pour une balle de FAMAS, ça donne 950/0.72*60 = 79166 tours minute
Ces valeurs sont calculées à V0.

Voila pour aujourd’hui, mais promis, la prochaine fois on refera des maths

En attendant un nouveau problème à résoudre dont la solution est simple, mais il faut penser autrement


Peut on établir un triangle avec 3 cotés égaux (rien de compliqué) et avec 3 angles droit (90°, la ça devient beaucoup plus compliqué) si oui comment ?


_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyLun 26 Sep 2011, 15:53

négatif,
le V3 allemand a bien fonctionné et sans incident

Concernant le V3, environs 150 obus ont été tirés avec ce type d'arme à partir de différents sites, mais le site de MIMOYECQUES, il a été bombardé avant d'être opérationnel

il faut savoir que le projet BABYLONE de SADDAM a été mis au point par des ingenieurs anglais et s'il n'a pas abouti, c'est parce que les différents éléments n'ont pas tous été livrés

pour le triangle, ce n'est pas en trompe l'oeil mais bien réel, dans ton raisonnement, il y a une idée à creuser


_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
porkiller
Matelot
Matelot


Localisation : Orgères 28
Navire préféré : cuirrassé à turbine VOLTAIRE

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyLun 26 Sep 2011, 16:55

Je suis d'accord avec bromure. J'ai été pilote d'AMX 30 AUF1 pendant le service et le canon tirait du 155 mm. A l’intérieur, tout été insonorisé. Par contre, mieux valait ne pas passer la tête pour voir. Les cervicales en prenaient un coup.
Un autre phénomène sur le souffle : il semble plus puissant devant un canon que derrière. On a jamais vu des servants couchés au moment d'un tir.
Quand au recul, tous les canons modernes sont équipés de vérins hydrauliques. Le système est simple. Le tube du canon en reculant est couplé à un premier vérin. Le recul chasse l'huile dans un 2e vérin plus petit. Ce dernier chasse lui même dans un vérin plus petit, etc... La pression augmente à chaque fois ce qui fait ralentir le recul au final. Les canons ont en général une série de quatre vérins.
En artillerie embarquée, les vieux automoteurs avaient des béquilles à l'arrière pour limiter le recul de l'ensemble (qui changeait l'angle de tir). Maintenant on fait simplement pivoter la tourelle perpendiculaire au châssis. Mais dans la marine, la coque doit quand même bien être secouée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyMar 27 Sep 2011, 17:47

Super ton sujet comme d'habitude, j'arrive à suivre c'est très bien expliqué par contre pour tes triangles!!!!!!!!!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyMar 27 Sep 2011, 20:26

bien le bonjour

pour les triangles il faut voir les choses d'une manière totalement différente aux habitudes

quand je regarde le compteur je suis étonné du nombre de fois ou c'est ouvert

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyMer 28 Sep 2011, 16:17

Bien le bonjour

le site dont tu parle est celui de MIMOYECQUES qui a été bombardé avant sa mise en service

la pression dans le type de canon que tu cite est telle qu'elle dépasse l'élasticité du métal ce qui implique de numéroter les obsu car le calibre augmente à chaque tir, la durée de vie de ce type de canon est très courte et il faut retuber souvent.

Déjà pendant la première guerre la "GROOSE BERTHA" tirée déjà des obus numérotés

L'idée date de 1880 par LYMNA et HASKELL, deux américains. Les français ont fait aussi des études et recherches à ce sujet et des documents français pris en 40 par les allemands les ont intérréssé et ils ont poursuivi le développement . Des essais ont eu lieu en Pologne avec des tirs jusqu'à 140 Km à MIEDZYZDROJE

En définitif , au lieu de mettre une énorme charge, on la répartie tout au long du canon

La ville de LUXEMBOURG a été bombardée en 1944 par une version allégée de ce type de canon


pour le triangle, la figure existe sur quelque chose que tous le monde connait

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptySam 01 Oct 2011, 14:34

38° 45 ‘ 51’’ NORD 41° 25’ 32 ‘‘ OUEST




Je vais parler, aujourd’hui, d’un autre système qui permet de calculer les distances.
Ce système est utilisé par les radioamateurs, la radiogoniométrie et bien sur les marins dont la Marine pour des calculs de navigation mais aussi pour le tir
Je vais vous l’expliquer avec une feuille de calcul, que j’ai utilisé bien des fois dans un autre domaine, c’est un peut compliquer et disons le pour des distances assez grandes, je vous le transmets plus pour info que dans le cadre des canons et des effets au tir quoique utilisé pour le pointage pour déterminer le point futur d’un bateau quand on connait son cap et sa vitesse à partir d’un point

Considérons le comme un intermède, pour les non matheux c’est à lire distraitement, pour les autres, baïonnette au canon et en avant

Mais on va rester dans le cadre naval

Sur une carte marine, on se repère avec la latitude et la longitude, et bien sur quand vous détectez l’ennemi, vous le positionnez sur la carte en terme de latitude et de longitude, il est bien sur important de connaître la distance qui vous sépare de votre but pour savoir en combien de temps il sera à porté de vos canons et même d’avoir une solution de tir déjà calculée lors du premier contact

Un sous marin en manque de torpille vient de trouver le « YATOUMI », on l’a déjà rencontré dans cette rubrique, il est immobile au milieu de nulle part et semble avoir des problèmes
Il est 14 h 30 et voila sa position 38° 45’ 51’’ nord / 041° 25 ‘ 32 ‘’ ouest et votre position est 39° 37’ 59’’ nord / 045° 45’ 18’’ ouest
A quelle distance est-il ? 207, 90 mile nautique


Aujourd’hui, il existe des logiciel qui calcul ça très bien, mais il n’y a pas si longtemps, c’était crayons papier règle à calculer remplacée ensuite par les calculatrices

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Globe10[/img]


Sur cette représentation du globe terrestre, on trouve l’équateur, la longitude , la latitude et la co latitude

Le problème va être de calculer une distance D (arc de cercle) sur une sphère entre deux point définie par des écarts angulaires

COS = cosinus
SIN = sinus

Il existe une formule pour ça

COS D = (COS L x COS L’) + (SIN L x SIN L’ x COS G )

On cherche D, la distance entre le point A et le point B sur le globe terrestre

L et L’ colatitude de A et B
G écart de longitude de A et B

Latitude de A 38° 45’ 51’’ nord
colatitude = 90° 00’ 00’’ – 38° 45’ 51’’ = 51° 14’ 09’’ = L

latitude de B 39° 37’ 59’’ nord
colatitude de B = 90° 00’ 00’’ – 39° 37 ‘ 59’’ = 50° 22’01’’= L’

longitude A 045° 37 ‘ 57 ‘’ O
longitude B 041° 25’ 32’’ O
ecart de longitude 4° 19’ 46’’

ici le calcul est simple car les deux longitudes sont OUEST si une est EST et l’autre OUEST on ajoute (meridien de Greenwich pour meridien 0)

il ne reste plus qu’à appliquer la formule pour trouver le COS D

ce qui nous donne
(0,626116283 x 0,637868414) + (0,779729696 x 0,770145366 x 0,99714647) = 0,998171452 = COS D

Arc D = 3,46542862

Distance entre les 2 bateaux
en km = 3,46542862 x 111,111 = 385,0472 km
en Mile nautique 385,0472 / 1,852 = 207, 90 mn

pourquoi multiplier par 111,111 parce que c’est la valeur d’arc d’un degrés pris sur l’équateur ce qui donne 40000 / 360 = 111,111

voila c’est simple,

vous pouvez refaire ces calculs et il se peut que vous trouviez des différences à causes des arrondis

Pour les non matheux, désolé mais l’artillerie est une arme de matheux
L’Ecole Polytechnique a pour insigne 2 canons croisés, l’ «X » qui par extension représente l’importance des mathématiques

EFFET DE LA ROTATION DE LA TERRE OU L'EFFET DE CORIOLIS

L'effet de CORIOLIS sur le trajectoire d'un projectile et une conséquence de la rotation et de la courbure de la surface terrestre. L'importance et la direction de l'effet de CORIOLIS dépendent de la latitude de du canon et de la direction de son tir (azimut de tir)

Pour faire simple, pendant son temps de vol, le projectile n'est pas soumis à la rotation de la terre, alors que le bateau, lui se déplace avec la rotation de la terre

Il y a donc une correction à effectuer, horizontale pour les corrections nord et sud, et verticale pour les correction est et ouest, pour les intermédiaires, se sera une correction horizontale et verticale

La COMMISSION DE GAVRE qui appartient à la Marine ,fera quelques étude à ce sujet dans les années 1880 90 (ce centre d'essais et de tirs sera fermé le 1 janvier 2010)

On comprend ainsi que l'effet de CORIOLIS sera plus sensible, que le temps de vol du projectile est long, pour un tir à 40 000 yard, le temps de vol est de 90 secondes (source OP 1457 RANGE TABLE FOR 16 INCH 50 CALIBER GUN 7 MARCH 1945)

1 yard = 0,914 m soit un tir à 36 560 m, et la terre aura effectuée une rotation angulaire de 22,5 secondes pendant le temps de vol, l'obus lui ne sera pas soumis à cette écart.

La dérivation découlant de l'accélération de CORIOLIS est maximale aux pôles et négligeable à l'équateur. Cette accélération influence aussi la portée mais dans le sens contraire, c »est à dire qu'elle est maximale si le projectile est tiré à l'équateur et négligeable aux pôles


On utilise l'effet de CORIOLIS pour le lancement des satellites ce qui explique la base de lancement en GUYANE

Assez de physique pour aujourd'hui, on va passer à un autre sujet

LA STABILITE DE LA PLATE FORME DE TIR

Si sur terre, la plate forme de tir ne subit pas de mouvements permanents, la pièce est stable entre deux tirs, les seules dépointages sont liés aux vibrations et effets mécaniques lors du départ du coup mais le sol lui ne bouge pas

Les tourelles sur un navire sont soumises à l'état de la mer. En effet la plate forme, malgré son poids circule, propulsé par son appareil moteur dans un fluide plus ou moins agité, ce qui va entrainer du roulis et du tangage. Sa vitesse et sa masse, lors de giration violente, font qu'il se couche plus ou moins et se redresse avec un mouvement de balancier qui va s'atténuer lentement

Cela entraine que le pointage va en permanence se modifier, n’oublions pas que la solution de tir n’est valable qu’un cour instants car il faut déterminer le point futur d’un mobile à partir d’un autre mobile aussi l'ordre de feu se fera sur ordre du PC TIR lorsque les paramètres tangage et roulis seront bons et rentrerons dans les calculs effectues pour le tir. Lors des premiers équipements de missiles sur les bâtiments de la marine, le missilier faisait partir l'engin lorsque le roulis et le tangage passé vers le 0. Aujourd'hui, c'est un ordinateur qui calcul le meilleur moment pour le départ

Pour éliminer, ce problème de stabilité, l'amiral POPOVE à eu l'idée de cuirassés lenticulaires, si on y gagne en stabilité, la violence du départ des coups et l'absence de frein de tir fait pivoter sur place le bateau, on a réglé un problème pour en créer un autre. L'idée ne sera pas suivit et cela restera une curiosité.

Il y a un poste sur la ROYALE si vous voulez en savoir plus sur ce type de bateaux.




J’avais oublié, la solution de notre problème, le triangle



Oui c’est possible de construire un triangle avec 3 cotés égaux et « angles droits

Démonstration

Je prends le globe terrestre au niveau de l’équateur les latitudes coupent l’équateur à 90°
Suivons une de ses latitudes jusqu’à l’un des pôles, arrivé au pôle je pivote de 90° et je redescends vers l’équateur par une autre latitude qui coupe bien sur aussi l’équateur à 90° car toutes les latitudes coupent l’équateur à 90 °

Et voila plus facile à tracer sur une orange ou une pomme que l’expliquer

Après ce petit interméde mathématique, c’est promis, la prochaine foi, on revient dans le vif du sujet avec la fabrication d’une bouche à feu

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptySam 01 Oct 2011, 18:25

Très intéressant cela commence à être ardu sur les maths mais c'est bien expliqué et j'arrive à suivre, les vikings ne peuvent pas connaitre ça ils ont toujours ramés!!!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
jiherve
Second Maître
Second Maître


Localisation : Bordeaux
Navire préféré : Royal Caroline

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyDim 02 Oct 2011, 16:28

Bonjour,
si je peux me permettre ce sont les méridiens qui sont normaux à l’équateur , les // qui mesurent la latitude sont eux parallèles comme leur nom l'indique.
Et effectivement sur la sphère la somme des angle d'un triangle est supérieure à PI(180°).
Depuis L'AMX10 il existe des calculateurs permettant de tirer en roulant, les derniers équipent le Leclerc.
JR
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyLun 03 Oct 2011, 09:26

Bien le bonjour

je vois sur la photo que les étuis volent bas devant la tourelle, je pense que tu tirais sur une "biroute" as tu fait but?

ces canons sont un peut des canards boiteux, le fonctionnement s'apparente a celui d'une mitrailleuse lourde mais ça tire des obus

concernant les calculateurs qui permettent le tir en roulant, ils utilisent une technologie laser, on "illumine" la cible et le calculateur fait le reste

Concernant les VOA (véhicule d'acquisition de l'objestif) monté sur AMX 13 et AMX 10, ils ne sont pas équipé de système GPS à l'origine mais d'un navigateur terrestre qui n'a pas besoin de satellites

les VOA sont chargés de désigner des cibles aux batteries d'artillerie, leur position est definie grasse au carroyage UTM des cartes, l'azimut donne la direction et le telemetre laser la distance ce qui permet de retrouver sur la carte les coordonnées UTM de la cible

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyLun 03 Oct 2011, 11:15

Lequel est le mieux, l'acquisition laser ou le VOA? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyLun 03 Oct 2011, 18:30

Je ne comprends pas ta question je pense que cela doit concerner le GPS et le navigateur terrestre

Le GPS a besoin de satellite pour fonctionner, et en cas de conflit de haut niveau, actuellement il faut flinguer les satellites rapidement car tout passe par eux

concernant le navigateur terrestre, il n'a pas besoin de satellite juste une carte pour le recaler de temps à autre. La précision est un peut moins bonne mais ça fonctionne dans toutes les conditions. Il ne faut pas oublier qu'en cas de feu nucléaire, l'onde electromagnetique dégagée perturbe gravement les ondes radio et que seul les transmissions en morse fonctionne et passe

le VOA est équipé d'un télémètre laser qui permet l'acquisition de l'objectif

Concernant le carroyage UTM il permet sur une carte d'état major une précision au mètre près

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyLun 03 Oct 2011, 22:15

Mais tu as très bien répondu à ma question cela me plait de plus en plus ton sujet Laughing
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyMar 11 Oct 2011, 01:04

LA FABRICATION


On va voir assez rapidement la fabrication des tubes d’artillerie, je vais surtout parler de l’artillerie terrestre car c’est celle que je connait le mieux, mais il y a peut de différences notables

La fabrication va être liée à la métallurgie, chaque avancé dans ce domaine, permettra une avancée dans la fabrication soit en améliorant les metaux, en améliorant la qualité du moulage, ou en améliorant la qualité de l’usinage (qualité dimensionnelle en fabrication et au contrôle), pour l’usinage, c’est indirecte, l’amélioration de la métallurgie va permettre la fabrication d’outil de meilleur qualité qui vont permettre un meilleur travail

La fabrication a pris un premier élan au début du XVIII siécle avec l’invention de la machine à forer les canons par un fondeur suisse du nom de MARITZ, c’est une première étape dans l’uniformisation de la fabrication


Un autre fait, les premières manufactures d’armes seront installées à proximité des ressources en minerais, et de cour d’eau pour la force motrice des machines, la révolution industrielle et la vapeur modifieront les implantations, la vapeur améliore le transport du minerai ou des gueuzes dans lequel seront usiné les tubes mais permet aussi de faire fonctionner des machines de plus en plus puissantes et la revolution industrielle d’améliorer les procédés de fabrication et de les normaliser

Le fait d’être à proximité d’une frontière, verra aussi le déplacement ou la disparition de certaines manufactures (KLINGENTHAL et MUTZIG en Alsace, dans la vallée de la Bruche, trop proche de l’Allemagne à 20 km)


Dans un premier temps on fabriquera des canons avec des barres de fers poser sur un mandrin, qui donnera le calibre et l’âme, soudée et renforcé par des cerclages. La fabrication ressemble beaucoup à la fabrication d’un tonneau, les tubes n’étaient pas toujours parfaitement droits et la solidité douteuse

L’étape suivante sera le canon en bronze, coulé en une seule fois. comme une cloche, c’est la qualité du moule qui fait que la pièce est réussie ou pas, et la qualité de la coulée qui fait sa solidité, ce procédé permet de fabriquer des pièces assez proche l’une de l’autre et beaucoup plus réussies qu’en fer mais on ne peut pas encore contrôler l’homogénéité ni les bulles et les pailles, l’âme est toujours obtenue à partir d’un mandrin compose de bois, d’étoupe et d’argile

La machine à percer de Maritz va permettre d’avoir des calibres avec une precision d’usinage jusque la inégalée, l’âme sera toujours faite sur un mandrin mais d’un calibre plus petit,
Le surplus de matière sera enlevé par forage pour obtenir le bon calibre. Deux procedés de perçage seront utilisés
- le perçage horizontal créé par la machine de MARITZ
 - le perçage vertical utilisé en France

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Machin10[/img]

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 220px-10[/img]




Aujourd'hui, on n'utilise plus que des systèmes horizontaux, avec des tours de tailles monumentales car les gueuzes cylindriques peuvent peser plusieurs tonnes (tubes artillerie de 155) Je vous laisse imaginer la taille de l'appareillage pour usiner un tube de 380 ou même de 406, autant que je sache, il n'existe plus en France d'outillage pour la construction de telles calibres, car la 2em guerre mondiale a vu l'abandon de l'artillerie terrestre à longue portée et des batteries côtières de défense, supplantées par l'aviation. Ce même phénomène verra le porte avion supplanter les grosses unités navales et le développement des missiles depuis la fin de la guerre sonnera le glas des grosses pièces de marine, aussi les batiments aujourd'hui sont équipés bien souvent de pièces de 100 mm voir 120, automatiques . Quand à l'artillerie terrestre, elle se limite souvent aux calibres de 105 et 155, les stocks de minutions restant de la guerre ont poussé les recherches et la fabrication dans cette direction

Les recherches sur l'obus flèche a vu la création d'un nouveau calibre le 120 mm mais en tube lisse (le père en est, en France, l’ingénieur d’armement Sauvestre)

Le canon anti char tracté disparait au profit de missiles filoguidés ( ANTAC, SS10, SS11, HOT, MILAN 1 et 2) et les blindés apres guerre se verront équipés de canon de 75, 90 (AMX 13 , EBR ET AML PANHARD) et 105 (AMX 30) dans un premier temps puis de 90 (ERC SAGAIE PANHARD), de 105 (AMX 10 RC, AMX 30 B2) et de 120 lisse (LECLERQ)

De plus l’évolution des machines, dont la commande numérique, verra donc la mise au rebut de ces tours gigantesque pour l’usinage des très gros calibre.




LE PERCAGE

Avant le perçage, les gueuzes sont contrôlées, par ultra sons pour connaître leur homogénéité, et en cas de doute en les radiographiant. Ce doit être exempt de craquelure interne, de bulles ou de pailles.

Les gueuses cylindriques, qui sont livrées avec un pré-perçage sous calibré obtenu avec un mandrin lors de la coulée, et ensuite installées et solidement fixées sur le banc d’usinage. Le centre parfaitement aligné sur la ligne de travail.


Puis commence le forage, en plusieurs passes et abondamment lubrifier en huile de coupe car il ne faut surtout pas chauffer le métal. C’est l’outil qui tourne et avance le canon lui ne bouge pas. On arrête l’usinage lorsqu’on est à la cote du calibre, l’étape suivante sera le rainurage.


Mais ça c’est pour la prochaine fois


Je suis très pris en ce moment, aussi je ne peux publier comme je le voudrais, ne m’en voulais pas si c’est parfois long entre chaque post, je profite des moment calmes quand je suis de nuit pour rédiger

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 6 EmptyMar 11 Oct 2011, 06:06

Bien le bonjour

je viens de regarder ta réponse et je comprend mal ce que tu a mis en encarté

les gueuzes arrivent brut de fonderie ce son des ébauches de canon et lors de la coulé du métal on n'est pas sur de la qualité aussi on contrôle avec des ultra sons ou une radiographie que rien à l'interieur de l'ébauche risque de compromettre la solidité du canon fini, Les craquelure bulle ou pailles sont des défauts courants

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
 
l'effet des canons, le recul et le fonctionnement
Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: COMMUNAUTE :: La taverne de Captain Crochet-
Sauter vers: