La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexionRoger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Sans_t13
 

 Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918

Aller en bas 
+6
jeanbauduen
AD'HOC
stef
capi
Christian Le Normand
didier
10 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyLun 06 Juin 2011, 21:09

Bonsoir à tous j'ai oublié de préciser que l'inscription "St George for England" ci-dessous se trouve sur le monument funéraire de Roger Keyes, mort en 1945, enterré à Douvres avec les marins morts au cours de l'opération.

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Monter10
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni




Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyLun 06 Juin 2011, 23:49

Bien le bonjour,

Grand merci Didier pour cette belle et rigoureuse évocation!
Je l'ai relue depuis le début et, décidément, j'apprends beaucoup et j'aime! cheers
L'iconographie est très adaptée et le tout est remarquable.
Je précise que je ne suis pas un fana de la brosse à reluire, c'est donc avec impatience que j'attends la suite.
Bravo et merci!

A+
Amicalement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral
BROMURE


Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyMar 07 Juin 2011, 09:38

bien le bonjour

très interressant surtout qu'hier on était le 6 juin et on à parler que de DSK pourtant il s'est passé d'autres choses dont on a un devoir de mémoire

ceci étant dit et ça n'engage que moi VIVEMENT LE SUITE

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau



Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyJeu 09 Juin 2011, 14:08

Très bon récit toujours aussi passionnant !!!
didier a écrit:

J'ai vérifié et il s'agit d'une erreur de ma part : c'est le Monitor britannique Excellent qui est en rade de Dunkerque. ,
Ce ne pouvait être le garde-côte Requin qui a une cheminée très particulière..
Concernant le monument à Nungesser et Coli, je dirais que comme la petite chapelle adjacente avait été détruite également , je pencherais davantage pour une élimination des repères trop évidents pour la chasse alliée, que pour une revanche du gros Herman 🐷 ...
Cher Michel ,
ta remarque est parfaitement à sa place mais j'avoue que je ne sais quoi répondre. Peut-être il y eut-il un Allemand qui admirait trop Blériot que pour détruire son monument Question ??
Pour l'Excellent, tout le monde peut se tromper comme disait un hérisson qui avait cherché à b..ser une brosse à reluire de Ad'Hoc !
Quand au monument à la gloire de Blériot, les Allemands l'ont-ils laissé comme une anticipation d'un débarquement en Grande-Bretagne ?
ça me fait penser à la scène du film "Paris brûle-t'il ?" quand 2 SS viennent voir Von Choltitz pour lui demander la Tapisserie de Bayeux (cachée au Louvres) car Himmler veut l'offrir à Hitler et Choltitz de répondre :
"Ach ! un ersatz de l'invasion de l'Angleterre ! Allez-y messieurs ! Servez-vous ! Elle est en face, au musée du Louvres ; ah, je vous préviens : le Louvres est aux mains de la Résistance française !"
didier a écrit:

Le navire d'assaut du môle qui devait faire office de diversion fut désigné et son nom devait entrer dans l'histoire : le HMS VINDICTIVE !
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Hms20v10
Ce croiseur de la Classe Arrogant, lancé en 1897 , longueur 104 mètres, déplacement 5750 tonnes, vitesse 19 noeuds , était déjà obsolète en 1914 ...
Quant au HMS Vindictive il se préparait également à son rôle de navire d'assaut, truffé de mitrailleuses, de canons à tir rapide et de postes à lance-flammes, ainsi que de passerelles d'abordage pour monter sur le Mole...
Le 6 avril , les soldats embarquèrent sur un train en partance pour Douvres où ils devaient embarquer sur le "depot ship" (caserne flottante) HMS Hindustan, un cuirassé désuet prédreadnought.
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Hmshin10
Les autres batiments de la flottille consistaient en destroyers de défense, deux sous-marins remorqués je reparlerai, deux douzaines de CMB "coastal motor boats" (vedettes côtières)
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Cmb_2710
et d'une soixantaine de "ML "motor launches"
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Photow12

On ne peut dire que le convoi s'enfonçait dans la nuit étant donné la pleine lune qui donnait une visibilité de 10 miles (16 kms ??? ou 18,52 Km ?). Mais il partait vers son destin, et nous le retrouverons la prochaine fois !

Questions/réponses à la queue leu-leu :
- Je crois me souvenir qu'en l'honneur de ce vieux Vindictive, ce nom fut donné à un des 5 croiseurs lourds de la classe "Hawkins" de 1919.
- Le vieux prédreadnought "Hindustan" me fait penser à la classe "Royal Sovereign" de 1895 avec ses pièces principales en barbettes, sans toit de tourelle ; est-celà ?
- Les CMB ou coastals motor boat étaient les premières vedettes lance-torpilles à moteur (essence d'où "motor") de la Royal Navy ; issues de vedettes rapides de sport (de luxe) elles filaient 30 noeuds et n'avaient pas de tubes L.T. Les deux torpilles situées à l'arrière dans des rampes étaient larguées à l'arrière du bateau, manuellement, après mise en route du moteur ; après, la CMB fonçait pour ne pas être rattrapée par ses propres torpilles.
- Les ML ou motor launches étaient les premiers bateaux anti-sous-marins spécifiques, ancêtres des corvettes type "Flower" de la WW II (les M.L. furent aussi fabriquées en grand nombre comme ASM pour la WW II mais très améliorées) ; plus lentes (18 à 20 noeuds) fabriquées surtout aux USA, elles emportaient un "formidable" canon disait la PUB ! de 47 mm et n'avaient pas de grenades ASM d'où la proue renforcées pour l'abordage ! Juste retour aux matériaux "nobles", les 2 étaient en bois et les CMB, de véritable oeuvres de marqueterie !
- Serait pas gouré entre le miles et le mille, notre Didier ?
BROMURE a écrit:
très interressant surtout qu'hier on était le 6 juin et on à parler que de DSK pourtant il s'est passé d'autres choses dont on a un devoir de mémoire
ceci étant dit et ça n'engage que moi VIVEMENT LE SUITE
Assurément, VIVEMENT LA SUITE !
D'autant que le feuilleton "DSK" finit par autant me lasser que "poubelle la vie ! " et que le 6 juin, on aurait aimé qu'on nous parle un peu du D-Day et des Jerries-Khan !
A ce sujet, il parait que pour relancer la pub sur les "blue-jeans", une nouvelle ligne va sortir :
le "Lewis-Strauss-Khan" (MDR ! ).
Bon, sur ce, à + ; je vais manger !


Dernière édition par Christian Le Normand le Jeu 09 Juin 2011, 16:03, édité 1 fois (Raison : Faute de conjugaison)
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyJeu 09 Juin 2011, 20:13

Merci à tous pour vos encouragements !

Christian Le Normand a écrit:

ça me fait penser à la scène du film "Paris brûle-t'il ?" quand 2 SS viennent voir Von Choltitz pour lui demander la Tapisserie de Bayeux (cachée au Louvres) car Himmler veut l'offrir à Hitler et Choltitz de répondre :
"Ach ! un ersatz de l'invasion de l'Angleterre ! Allez-y messieurs ! Servez-vous ! Elle est en face, au musée du Louvres ; ah, je vous préviens : le Louvres est aux mains de la Résistance française !"
!

Ah ce n'est pas seulement une scène du film cela s'est vraiment passé (en tout cas repris dans le récent livre d'Anthony Beevor sur le Débarquement et la Libé de paris) !

Christian Le Normand a écrit:

Questions/réponses à la queue leu-leu :
- Je crois me souvenir qu'en l'honneur de ce vieux Vindictive, ce nom fut donné à un des 5 croiseurs lourds de la classe "Hawkins" de 1919.
- Le vieux prédreadnought "Hindustan" me fait penser à la classe "Royal Sovereign" de 1895 avec ses pièces principales en barbettes, sans toit de tourelle ; est-celà ?
- Les CMB ou coastals motor boat étaient les premières vedettes lance-torpilles à moteur (essence d'où "motor") de la Royal Navy ; issues de vedettes rapides de sport (de luxe) elles filaient 30 noeuds et n'avaient pas de tubes L.T. Les deux torpilles situées à l'arrière dans des rampes étaient larguées à l'arrière du bateau, manuellement, après mise en route du moteur ; après, la CMB fonçait pour ne pas être rattrapée par ses propres torpilles.
- Les ML ou motor launches étaient les premiers bateaux anti-sous-marins spécifiques, ancêtres des corvettes type "Flower" de la WW II (les M.L. furent aussi fabriquées en grand nombre comme ASM pour la WW II mais très améliorées) ; plus lentes (18 à 20 noeuds) fabriquées surtout aux USA, elles emportaient un "formidable" canon disait la PUB ! de 47 mm et n'avaient pas de grenades ASM d'où la proue renforcées pour l'abordage ! Juste retour aux matériaux "nobles", les 2 étaient en bois et les CMB, de véritable oeuvres de marqueterie !
- Serait pas gouré entre le miles et le mille, notre Didier ?

J'adore tes quiz !!
- Un nouveau Vindictive de la classe Hawkins a effectivement été construit entre 1916 et 1918 ; il devait s'appeler Cavendish mais a été rebaptisé en hommage au vieux croiseur sabordé à Ostende.
Converti en porte-avions il fut reconverti en croiseur en 1924 et finit sa carrière en 1946. Le voici dans son épisode porte-avions.

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Mpl07110

- Le HMS Hindustan est un cuirassé de la classe "King Edward VII" , déplacement 16 350 tonnes, longueur 139 mètres, équipage 777 hommes, vitesse 19 noeuds,
construit par Clydebank entre octobre 1902 et juillet 1905 c'était un des tous derniers predreadnoughts. Au début de la 1ère GM ces batiments formaient le 3ème battle squadron de la grand Fleet.
En 1916, affecté sur l'estuaire de la Tamise. L'Hindustan a été vendu pour le ferraillage en 1921.

- les ajouts concernant les CMB et les ML sont très intéressants. j'avoue que j'étais séduit par leur ligne moderne.
Voici la photo d'un CMB échoué à Ostende quelques jours avant l'opération de Keyes en avril 1918 et examiné
par les Fritz

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Ger110


Et une autre de CMB en pleine vitesse :

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Brit_c14

- Quant aux milles/miles ta question est très instructive . D'après le grand sage Wiki en anglais moderne le "mile"réfère au mille terrestre
de 1609 mètres. S'il est précisé "nautical mile", il se réfère à 1852 mètres. J'opte donc pour 1600 mètres car le livre
study qui me sert de source ne précise pas - il s'agirait donc de l'usage commun en anglais.


_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Monter10
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral
BROMURE


Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyVen 10 Juin 2011, 02:57

bien le bonjour

concernant le mille la marine n'utilise que le mille marin de 1852 m et le pied pour les profondeurs parfois la brasse est aussi utilisée à l'epoque parfois les distances quand elles ne sont pas trop importantes sont aussi exprimées en yards soit 0,940 m si mes souvenirs sont exacts

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyDim 12 Juin 2011, 16:37

Bien le bonjour Didier toujours aussi intéressant et instructif ton sujet et je suis d'accord avec Christian cette année ils ne se sont pas foulés pour le D DAYS ça été le calme plat sur les chaines de télévision Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyDim 26 Juin 2011, 13:53

Les soldats ne sont pas revêtus de leur tenue de marin mais ont enfilé des uniformes des troupes terrestres, brunes, bandes molletières, "plat à barbe'" (casque)...

Il est 10 heures du soir, et par un heureux coup du destin, le temps se transforme en brouillard, la lune est cachée et la visibilité descend à moins d'un mile...

A bord des navires , la tension monte...A bord du Vindictive, le matelot Wainwright témoigne :

"Nous avons traversé la Manche en nous lançant dans des concerts et des danses impromptus et je ne crois pas qu'à ce moment aucun d'entre nous ne réfléchissait à la mission qui nous attendait ... Après le souper , nous avons dormi une heure ou deux. Nous fumes réveillé par un appel de clairon et on nous a distribué une ration supplémentaire de poulet ainsi qu'un peu d'alcool. Presque personne n'a pris de ce dernier car il valait mieux garder un esprit concentré"...

Un peu avant minuit les deux ferries Iris et Daffodil se désolidarisent de Vindictive, tandis que les blockships ralentissent leur allure afin d'arriver plus tard (20 minutes) que le Vindictive (ce dernier devant attirer l'attention d'un maximum de défenseurs).

Les machines à brouillard artificiel se mettent en action et couvrent les navires en approche. Le bruit de leurs machines se fait entendre et les allemands commencent à tirer des obus à l'aveugle dans leur direction ...

A 11h56, le Vindictive sort de l'écran de fumée, à moins de 300 mètres du Mole, devant les yeux éberlués des défenseurs présents à ce moment...

le Sergent Wright témoigne :

"nous avons rassemble les hommes sur le pont supérieur, les fusils ont été chargés et les bayonnettes fixées. Aucune lumière à bord... la tension était à son maximum ... Nous étions épaule contre épaule, les fusils dans les mains prêts à nous ruer en avant. Pas un bruit , seuls l'écho des machines du batiment. Soudain des obus éclairants se mirent à exploser au dessus du navire... 'Ils nous ont vus' dit quelqu'un. Un obus éclata au dessus de nos têtes dans un bruit terrifiant tuant plusieurs de nos camarades. Nousétions tout prêts du mole mais cc'était trop tard pour l'effet de surprise... Nos canoniers se mirent à riposter mais nous avions enface de nous des batteries tirant quasi à bout portant (moins de 100 mètres) sur notre navire...."

Le bateau s'approche . Un projecteur allemand se fixe sur le navire et maintenant toutes les armes allemands lui tirent dessus occasionnant en moins de cinq minutes des dégâts considérables et déjà de nombreuses victimes dont les plusieurs officiers supérieurs des Royal Marines. Ainsi le LtColonel Elliot, le major Cordner, le Capitaine Halahan sont tués dans les premiers instants par le tir meutrier des allemands.

Image du Vindictive après raid montrant les dégâts occasionnés par les tirs ennemis :

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Sans-t14



Le capitaine Chater prend le commandement des troupes d'assaut. L'équipe du canon Howitzer à l'avant est tuée également, une équipe vient les remplacer mais sont déjà quasi tous exterminés après quelques instants ...

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebru13

A minuit une, le Vindictive tente de se ranger le long du mole, précisément 1 minutes de plus que le timing. Maintenant la coque du batiment est protégée des tirs ennemis par la paroi du mole qu'il peine à accoster du fait de la marée.

le matelot Wainwrigth témoigne :

"tous les canons à bord du Vindictive se sont déchainés et la nuit devint hideuse du fait du bruit des pompoms , des howitzers et des mortiers, en plus des tirs de fusil et de mitrailleuse... C'était l'enfer et il semblait miraculeux que des hommes puissent survivire dans un tel enfer".

Canon Howitzer

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Images33


Image des reliques du raid conservées à l'Imperial War musem : mortiers et lance-flammes.

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebru11


Malheureusement le navire avait atteint le mole à 400 mètres plus proche du rivage qu'escompté et dans ces circonstances il n'était plus possible pour son commandant, le Capitaine Alfred Carpenter de le déplacer. C'était tragique pour les pelotons (Platoons) des Royal marines qui devaient débarquer sur une section du mole qui ne leur était pas familière ! En plus ce point était défendu par un réseau de barbelés et de nids de mitrailleuses.

Le Cap. Alfred Carpenter au centre :

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Alfred10

Comble de malchance le navire accoste à un endroit où du côté intérieur du mole un tropilleur allemand est amaré qui se servira de ses armes pour tirer !

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Images31

Pendant ce temps, malgré toute la puissance de ses machines le Vindictive ne parvient pas à acoster le mole. Les ferries Iris et Daffodil arrivent au maximum de leur vitesse
et, au lieu de débarquer immédiatement les troupes à bord sur le mole, le Daffodil vient se ranger le long du coté extérieur du Vindictive pour pousser ce dernier le long du mole. L'Iris arrvie quelques minutes après et vient se ranger 30 mètres à côté du Vindictive et du Daffodil...

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Images25

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Images27

Situation générale à ce moment (sans tenir compte des blockships) :

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Gal_se10

Maintenant les troupes des deux ferries débarquent, celles du Daffodil grimpant à bord du Vindictive pour rejoindre le mole de l'autre côté... Les troupes lancent les échelles d'assaut depuis le pont du navire sur le mole et se lancent à l'assaut sous un déluge de feu et d'acier... Des 16 échelles seules deux sont état de fonctionner les autres broyées par le tir des mitrailleurses ou écrasées par le poids du navire dans sa manoeuvre.

Le lt Walker a son bras arraché par un obus et est laissé pour mort dans un premier temps. Quand on le relève il s'écrit "good luck boys" !

Le lt Walker après le raid avec son bras arraché

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Images26

Le matelot Wainwright :

"Les troupes s'élancèrent en hurlant...Pour beaucoup d'entre eux ce cri fut le dernier son qu'il entendirent car les allemands concentrènt le tir de leur mitraileuses sur eux et les morts s'accumulèrent les uns sur les autres. Les survivants se réorganisaient et repartaient à l'assaut. Voir ces hommes, la crème de l'Angleterre, pleurer, crier et se ruer vers ce qui semblait une mort certaine n'était pas enthousiasmant . Cela faisait mal de voir le jeunesse de ce pays se faire massacrer pour la cause de la civilisation et Saint pierre dut sécher ses larmes lorsqu'il les accueillit ..."

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Great211

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Images34

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Images32

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebru12

Pendant ce temps , les blockships s'approchent de même qu'un ... sous-marin !

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Sans-t15


... Next time boys !

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Monter10
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !


Dernière édition par didier le Dim 26 Juin 2011, 16:29, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
miel
Amiral
Amiral
miel


Localisation : BRIERE
Navire préféré : LA COURONNE LE SUPERBE ORENOQUE LE RENARD LE PEREGRINE GALLEY LE KING DU MISSISSIPI LE HELDER FIRE-BOAT VEDETTE LANCE TORPILLE LE CYGNE LE REQUIN BATEAU-JOUET

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyDim 26 Juin 2011, 14:41

Démat
Très belle narration captivante ! Merci pour ce reportage sunny

_________________
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 96713113
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyDim 26 Juin 2011, 18:07

C'est un beau récit merci pour ce travail et vivement la suite Cool
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni




Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyLun 27 Juin 2011, 00:58

Bien le bonjour Didier,

Magistral! cheers
Remarquablement narré et illustré!
Vivement la suite!

A+
Amicalement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyLun 27 Juin 2011, 22:54

Merci pour les encouragements !
J'ai trouvé cette illustration de meilleure qualité de Charles De Lacy

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 2106-810

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Monter10
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptySam 02 Juil 2011, 20:19

Suite ...

Le sous-marin s'approchant du mole était le C3 (le troisième de la classe C en service de 1906 à 1922, 300 tonnes, 43 mètres de long, 14 hommes d'équipage )
rempli d'explosif, et avait pour but de créer une brèche dans une zone non bétonnée du mole (une section consistant en un viaduc métallique. Un équipage réduit à 6 hommes le servait pour cette mission très spéciale, suicidaire, sous le commandement du Lt Stanford, le but étant d'empecher davantage de défenseurs allemands de s'approcher de la zone investie par les anglais.

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 C3_pos10

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 C3_pos11

Silencieusement le SM s'approche ; il est néanmoins repéré et les allemands lui tirent dessus. Imperturbable il continue à avancer et vient s'encastrer dans la section métallique. L'équipage enclenche un retardateur leur laissant 6 minutes pour s'enfuir... à bord d'un canot (skiff) déposé sur le pont. Le moteur refuse de se
mettre en route et les 6 hommes rament pour s'éloigner sous le feu de l'ennemi !

Arrivés à 90 mètres de distance, l'explosion a lieu créant une gigantesque flamme dans la nuit ! Le viaduc est détruit et 250 Allemands meurent dans l'explosion !

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebrg13

L'équipage est ensuite récupéré par une vedette ...

Etat du viaduc après l'explosition avec une passerelle provisoire mise en place par les Allemands :

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebrg10

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebru10

Pendant que les Allemands se remettent de leurs émotions et que la "storming party" des Royal Marines se bat avec rage 400 mètres plus loin sur le môle,
les Blockships arrivent à leur tour ...

Le Thetis (Cdt Ralph Sneyd) suivi en file indienne par l'Intrepid (lt Stuart bonham-Carter) et l'Iphigenia (Lt Edward Billyard-Leake).

Le Lt James Dawnburn Young avait reçu la tache très dangereuse de guider les trois navires à bord d'un motor launch jusqu'à l'entrée du chenal (rappelez-vous le premier post de cette série). Touchés par différents obus à l'intérieur du port, le launch (ML 110) parviendra à ses fins mais le Lt et plusieurs perdent la vie... le reste des hommes est récupéré par une vedette britannique...

le Thetis arrive, "full steam ahead" ! Les Allemands repèrent les blockships mais ne comprennent que trop tard le but de la manoeuvre. A ce moment les batteries allemandes disponibles se mettent à tirer dessus , allégeant de fait la résistance opposée aux Royal marines !

Le Thetis fonce dans une enfilade de barges et dans un filet défensif métallique qui s'accroche à ses hélices et va immobiliser le batiment à 90 mètres de l'entrée du chenal. Le Cdt donne l'ordre d'abandonner le batiment et met le feu aux explosifs à bord pendant le que l'équipage se rue sur les différentes vedettes qui courageusement viennent recueillir les survivants. Le Motor launch ML 260 prend à son bord 60 hommes du Thetis et parvient à s'enfuir totalement surchargé !

Le Thetis avait néanmoins fait le ménage devant lui permettant à l'Intrepid et l'Iphigenia de foncer vers le chenal, faisant feu de toutes leurs pièces. Le second suivant avec quelques minutes d'intervalle afin de permettre aux launches de recueillir l'équipage du précédent et de repartir.

Les deux navires s'enfoncent dans le chenal , s'immobilisent , font évacuer l'équipage et mettent le feu aux charges. Sabordés, remplis de ciment, ils vont bloquer le chenal et considérablement gêner les actions des sous-marins allemands.

Notez la 4ème photo ci-dessous et comparez-la à la première; les Allemands ont entretemps dépouillé les deux batiments d'une partie
de leur structure (passerelle, cheminées...)

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebrg11

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Rob_pi10

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebrg12

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebru11

Je ne résiste pas à l'amusement de vous renvoyer vers cette animation vidéo devant dater de ~1920 qui simule à l'aide de maquettes et pétards l'action des trois navires


http://www.britishpathe.com/record.php?id=80279

On peut aussi regarder la vidéo dont harold avait transmis le lien :
https://www.youtube.com/watch?v=BkjbpkwDlKA&feature=related
(2ème partie à partir de 4min 30sec) mais cette vidéo est approximative et
montre le Thetis en 3ème position ce qui n'est pas correct.

Il est temps maintenant pour les Royal marines de rembarquer...




_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Monter10
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptySam 02 Juil 2011, 22:33

on se rend compte en lisant ton récit la bravoure et le courage de ces hommes Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni




Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyDim 03 Juil 2011, 02:01

Bien le bonjour Didier,

Ayant pris soin de relire le sujet depuis le début, je ne peux dire que bravo!!!
cheers
Voilà en effet un événement que je ne connaissais pas, ou très vaguement, et je peux dire désormais que ma "culture historico-maritime" a fait un bond en avant de taille.
Je te dis un grand merci sincère!

Derechef, la suite, la suite, la suite!!!

A+
Amicalement
Very Happy

Jean Noël
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau



Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyDim 03 Juil 2011, 12:30

Très bien !
Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
miel
Amiral
Amiral
miel


Localisation : BRIERE
Navire préféré : LA COURONNE LE SUPERBE ORENOQUE LE RENARD LE PEREGRINE GALLEY LE KING DU MISSISSIPI LE HELDER FIRE-BOAT VEDETTE LANCE TORPILLE LE CYGNE LE REQUIN BATEAU-JOUET

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyDim 03 Juil 2011, 14:42

Démat
vivement la suite!!! passionnant!! sunny

_________________
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 96713113
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyDim 03 Juil 2011, 17:13

merci à mes fidèles lecteurs ! la suite (et probable fin) la prochaine fois !
Il y a une photo plus haut que je je n'ai pas commenté , c'est la visite de l'empereur
Guillaume II à Zeebrugge venu se rendre compte des dégâts. Ce qui dénote l'importance
de l'attaque des Anglais.

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Monter10
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyDim 10 Juil 2011, 12:28

Il est maintenant temps pour les survivants du Vindictive de repartir. Le bateau rembarque un maximum de soldats (mais dans la confusion un certain nombre vont être oubliés sur le mole et terminer en captivité). A bord le moral est au plus bas en effet les Royal marines ayant été débarqué à 400 mètres du point prévu les cibles désignées n'avaient pu être conquises leur donnant l'impression d'un échec. Ce n'est qu à leur retour qu'ils comprendront que leur rôle était surtout de faire diversion et que ce rôle-là avait été parfaitement exécuté.

Le "vaisseau fantôme" partiellement en flammes retraverse la manche vers Douvres ...

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 268-1310

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 15310

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Sans-t12

Dans la confusion un certain nombre vont être oubliés sur le mole et terminer en captivité.

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 15466710

Pour ceux qui sont morts sur le navire, ils seront enterrés avec tous les honneurs.

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebru12

J'ai trouvé ce film des actualités de l'époque montrant l'enterrement à Douvres...

http://www.britishpathe.com/record.php?id=76046

Voici leur mémorial aujourd'hui au cimetière de Douvres...

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebru13

De nombreux soldats anglais sont enterrés dans différents cimetières dans les
alentours de Zeebruges.
Rien que pour les Royal Marines, des 730 partis , 119 devaient trouver la mort
et 240 blessés...

Les Allemands aussi enterrent leur morts, issus des Pionners de Poméranie.

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Dsc_0112

Et quant au glorieux navire le voici après le raid avec à gauche le Cap. Carpenter

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 89hfp_10

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 300px-10

Pour ceux qui avaient survécu , c'était maintenant la joie qui éclatait (on reconnait à nouveau le Cap.Carpenter en bas aumilieu).

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 51qday11

Il fallait maintenant se préparer à une nouvelle opération, un raid sur Ostende ...
En effet la nuit même du raid su Zeebruges, une opération similaire s'organisait
pour bloquer le chenal du port d'Ostende . Malheureusement suite à une erreur de navigation, les deux
blockships Brilliant et Sirius (classes Appollo) devaient lamentablement s'échouer devant la plage de Blankenberge à plusieurs kilomètres de l'objectif ...

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Hmsbri10

Suite à cet échec, il fallait renouveler l"opération mais cela sera pour la prochaine et dernière fois !

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Monter10
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyDim 10 Juil 2011, 14:31

Bien le bonjour, toujours très bien relaté avec beaucoup de documentation et même une vidéo le top!grosse perte en hommes pour cette opération Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
miel
Amiral
Amiral
miel


Localisation : BRIERE
Navire préféré : LA COURONNE LE SUPERBE ORENOQUE LE RENARD LE PEREGRINE GALLEY LE KING DU MISSISSIPI LE HELDER FIRE-BOAT VEDETTE LANCE TORPILLE LE CYGNE LE REQUIN BATEAU-JOUET

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyDim 10 Juil 2011, 15:28

Démat
Merci pour ce récit, ces faits de guerre m'étaient mal connus sunny

_________________
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 96713113
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni




Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyLun 11 Juil 2011, 00:49

Bien le bonjour Didier,

Superbement conté et illustré! cheers
Merci pour ce récit d'une action mal connue.
Merci aussi pour avoir replacé les hommes au cœur de cet événement (mais là je me répète)

A+
Amicalement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyMar 12 Juil 2011, 12:46

L'échec de l'opération sur Ostende la nuit-même de l'opération sur Zeebruges rendait cette dernière partiellement inopérante les SM allemands disposant toujours d'une voie d'accès à la mer.

Les HMS Sirius et Brilliant échoués

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebru17

Roger Keyes demanda immédiatement à l'Amirauté la permission de démarrer aussi vite que possible un second raid sur la "reine des plages". Un seul vaisseau était disponible à ce moment , le Vindictive lui-même !!

Il fut décidé de le réparer pour lui permettre de reprendre la mer, en quatre jours !

les Commandants des deux vaisseaux échoués devant Blankenberge (et dont les équipages avaient été recueillis par des ML) demandèrent également l'opportunité de participer à ce second raid.

Le Vindictive fut confié au Cdt du HMS Sirius, le Cdt Alfred Godsal. Il est impossible de trouver une photo du Cdt Godsal sur le net ce qui est une injustice flagrante. Je me
suis arrangé autrement pour sa mémoire ne soit pas effacée

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Snapsh10

L'équipage fut uniquement composé de volontaires, parmi lesquels certains officiers subalternes de Godsal, quelques mécaniciens connaissant la machinerie du batiment et de volontaires de la Dover patrol. les notices disent qu'il y eut plus de volontaires que de postes à pourvoir ... ! Le navire fut remis en état et alourdi de 200 tonnes de ciment afin d'en faire un blockship.

Un second navire fut également converti, le HMS Sapho également de la classe Apollo

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Hmssap10

L'après-midi du 9 mai 1918 les HMS Vindictive et Sapho rejoignet Dunkerque et y attendent la tombée de la nuit. Ils se mettent en route accompagnés d'une flottille de destroyers et de navires auxiliaires, Keyes étant lui-même sur le HMS Warwick.

Vers minuit, la flotte arrive près d'Ostende, mais une partie de la machinerie du Sapho explose , menée trop à bout pour ce bateau en fin de vie et le bateau est renvoyé à la maison...

A 1h30 du matin le 10 mai, les CMB et ML en face d'ostende déployent un rideau de fumée artificielle.

Comme à Zeebruges, même si les bateaux restent invisibles aux yeux des Allemands , ces derniers n'en ont pas moins des oreilles que pour entendre la flotille s'approchant. L'alerte est donnée et tous les projecteurs sont allumés !

Une vedette allemande part en reconnaissance et rencontre le CMB 22 qui engage le feu faisant rebrousser chemin à l'allemand. A 1h45, un ordre de tirer le feu est donné et les monitors Lord Clive, PrinceEugene, marshasal Soult et General Craufurd commencent à pulvériser le port. Le Vindicitive arrive devant l'entrée du port à 1h30 avec une visibilité ramenée à 300 mètres, l'empêchant de trouver l'entrée du port...

Voici une vue actuelle de l'entrée du chenal d'Ostende (flèche rouge), que nous appelons le "pier" ou l'"estacade" qui est identique à celui existant à l'époque , le chenal étant large de ~200 mètres . On devine la difficulté dans l'obscurité , le stress , et le brouillard ...

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 44719310

En dernier ressort, il est demandé au CMB 23 de larguer des bougies éclairantes
afin d'aider le navire à trouver l'entrée qui pénètre le chenal escortés par deux CMB qui torpillent les deux estacades et engagent l'ennemi à la mitrailleuse.

A ce moment toutes les armes allemandes disponibles tirent sur le navire ...
Godsal se trouve sur la passerelle de commandement et commence à faire manoeuvrer le navire afin qu'il se saborde en travers du chenal.

Ses derniers mots sont "Starboard the helm" (la barre à tribord) mais un obus éclate pulvérisant la passerelle et tuant Godsal instantanément.

Extrait "Histoires de l'Oncle Paul - l'Enfer sur mer - ed.Dupuis"

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Snapsh11

le Lt Victor Crutchley prend immédiatement le commandement

Photo du Lt Cruchley, devenu contre-amiral en fin de carrière (il combattra activement durant WW2 dans le pacifique)

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 36589110

Crutchley essaye de faire manoeuvrer le navire mais l'hélice est endommagée et aucun ferry comme l'Iris ou le Daffodil n'est là pour aider le navire. Voyant l'impossibilité de manoeuvrer correctement, l'ordre est donné d'évacuer le navire.
les charges explosives sont allumées et le navire est abandonné à 2h50 du matin , laissant un espace conséquent encore libre dans le chenal.

Les ML sous le feu de l'ennemi n'en continuent pas moins de chercher les rescapés et de les amener au large...

La flotille rentre au port vers 4h30, le Warwick de Keyes touchant une mine et finissant le voyage amarré à un autre navire...

les pertes de ce second raid furent "limités" : deux officiers et six hommes tués, deux officiers et 9 hommes disparus supposés tués et 29 blessés

Le port d'Ostende devait malheureusement rester opérationnel. Un troisème raid avec le Sapho, réparé et le cuirassé Swiftsure fut préparé mais la guerre finit avant ...

Les Allemands allaient ranger l'épave du Vindictive le long de l'estacade ...

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebru15

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Zeebru14

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Sans-t11

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Sans-t12

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Images10

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Sans-t13

La guerre allait bientôt se terminer ...

Quelques mois plus tard les Allemands allaient évacuer les ports belges en sabordant de nombreux navires, et en dynamitant les installations portuaires.

Il fallut attendre 1921 pour que les chenaux soient enfin libérés des épaves des Iphigenia, Intrepid, Thetis et Vindictive...

Equipe de démolition de l'épave

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Ostend10

Quant à Roger Keyes, il continua sa carrière et prit sa retraite de la Navy à l'age de 58 ans en 1931 comme Admiral of the Fleet. Il devient député en 1934. Au début de la 2GM, Roger Keyes eut une activité de liaison diplomatique avec le Roi des Belges Léopold II à la demande de Chruchill. Il fut fait Baron en 1943. Il eut 5 enfants dont l'un de ses fils devait mourir dans une action commando en Afrique du Nord visant à enlever Rommel . Il mourut d'une pneumonie en décembre 1945.

EPILOGUE

Lorsque l'on se promène dans le port d'Ostende, à quelques centaines de mètre du Mercator, on arrive au monument commératif du Vindictive encadré d'un mat de l'Iphigenia et du Thetis.

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Sans-t10

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Vindic10

Ce lieu est un peu triste et mélancolique.

Ami lecteur , si tu passes à Ostende, n'oublie pas d'aller te recueillir à cet endroit et de penser à tous ces jeunes gens qui sont morts pour notre liberté.






_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Monter10
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !


Dernière édition par didier le Mar 12 Juil 2011, 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau



Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyMar 12 Juil 2011, 13:17

didier a écrit:

Extrait "Histoires de l'Oncle Paul - l'Enfer sur mer - ed.Dupuis"

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Snapsh11
l
Quant à Roger Keyes, il continua sa carrière et prit sa retraite de la Navy à l'age de 58 ans en 1931 comme Admiral of the Fleet. Il devient député en 1934. Au début de la 2GM, Roger Keyes eut une activité de liaison diplomatique avec le Roi des Belges Léopold II à la demande de Chruchill. Il fut fait Baron en 1943. Il eut 5 enfants dont l'un de ses fils devait mourir dans une action commando en Afrique du Nord visant à enlever Rommel . Il mourut d'une pneumonie en décembre 1945.
EPILOGUE
Lorsque l'on se promène dans le port d'Ostende, à quelques centaines de mètre du Mercator, on arrive au monument commératif du Vindictiven encadré d'un mat de l'Iphigenia et du Thetis.
Ce lieu est un peu triste et mélancolique.
Ami lecteur , si tu passes à Ostende, n'oublie pas d'aller te recueillir à cet endroit et de penser à tous ces jeunes gens qui sont morts pour notre liberté.
Je suppose que le scénariste involontaire de cette BD au style très "années 1960" n'est, ni plus, ni moins, que le marin, écrivain, controversé mais excellent narrateur, Paul Chack avec une série de BD avec un nom pareil !
En ce qui concerne Keyes, il fut nommé par Churchill, "Chef des opérations combinées" au début de la WW II, bref des commandos interarmes britanniques mais, grognon, aigri et quelque peu "parano", il fut démis de ses fonctions car il ne cessait "d'emm......" Churchill" en critiquant tous ces officiers incompétents qui l'empêchait de gagner le guerre contre l'Allemagne à lui tout seul. Il fut remplacé par un "inconnu", un certain "Mountbatten".
Pour le monument d'Ostende, je suis passé par là mais vite fait, visitant la côte française et la côte belge (flamande) à tout allure depuis Zuidcoote jusqu'à Knooke mais j'ai loupé l'étape à Ostende (où on dormait) car cette balade avait comme objectif Bruges et pas un nouveau "pèlerinage" sur un site historique ... mais, je l'aurai, un jour ! je l'aurais !
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918   Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 EmptyMar 12 Juil 2011, 14:47

Intégrer cette page de BD était un second choix mais je n'ai pas trouvé d'illustration; visiblement les anglais retiennent surtout zeebruges (réusite) qu'ostende (échec) et ne semblent pas avoir bcp illustré le second épisode.
C'est navrant car les hommes meurent , échec ou réussite.

Cette BD a comme scénariste O.Joly et dessinateur A.Piroton rien à voir avec ta référence qui a été fusillé en 1945 pour collaboration notoire.

Il est vrai que Keyes - on peut pas tout dire - fut chef des Combined operations pendant la 2GM, remplacé par Mountbatten.

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 Monter10
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918 - Page 3 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
 
Roger Keyes et les raids britanniques sur Zeebruges et Ostende - 1918
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: RECUEIL DE DOCUMENTATION & PLANS :: Navires et Histoire Navale-
Sauter vers: