La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexionLe BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Sans_t13
 

 Le BISMARCK coté Anglais

Aller en bas 
+6
Christian Le Normand
BROMURE
AD'HOC
didier
orionv
surcouf
10 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyJeu 09 Déc 2010, 11:33

Christian Le Normand a écrit:
surcouf a écrit:
:pirat: AHH désolé, panne de voiture, femme aux urgences, bref WE POURRI, mais tout est rentré dans l'ordre
A bientôt les amis, A+
Courage et bonne chance pour toi et bien le mieux à ton épouse, cher Surcouf !

surcouf a écrit:
Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 0ga7iui3gl
Les 406 du king Georges V (collection personnelle)
Pour vous remercier de votre patience:

A+

"Donnez-nous notre biscuit de marin quotidien et notre Bismarck hebdomadaire ! "
Je suppose que c'est le stress et le surmenage ! Repose-toi, Surcouf ! Les fêtes de fin d'année arrivent !
Tite erreur : C'est bien une tourelle du King Georges Vé sur la photo (seules le KGV, les Richelieu et Strasbourg en ont porté) C'est du 356 mm, pas du 406 ! Seuls le Nelson et le Rodney en ont porté, côté British, la classe "Lion" ayant été annulée.


:pirat: Ahh merci Christian, c'est juste!! il est exact que j'ai un peu bâclé mon sujet, bravo d'avoir relevé.
A+





[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau



Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyJeu 09 Déc 2010, 12:10

Tu sais, cher Surcouf, on ne peut être partout et nul n'est à l'abri d'une gourance.
Je vous souhaite en premier chef de bien vous porter et un bon rétablissement à Mme et des bonnes fêtes de fin d'année avec un tas de kits au pied du sapin pour toi (et j'oubliais, un exemplaire du "Drame du Bismarck" de chez Marabout-Flash en poche !).
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyJeu 09 Déc 2010, 16:15

Christian Le Normand a écrit:
Tu sais, cher Surcouf, on ne peut être partout et nul n'est à l'abri d'une gourance.
Je vous souhaite en premier chef de bien vous porter et un bon rétablissement à Mme et des bonnes fêtes de fin d'année avec un tas de kits au pied du sapin pour toi (et j'oubliais, un exemplaire du "Drame du Bismarck" de chez Marabout-Flash en poche !).
:pirat: Merci Christian, bonnes fêtes à toi et à tous!
bientôt la suite
A+
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyVen 10 Déc 2010, 00:02

Ouf Contact radio !
Merci Surcouf et mes pensées à ta femme

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Monter10
Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyDim 12 Déc 2010, 10:49

didier a écrit:
Ouf Contact radio !
Merci Surcouf et mes pensées à ta femme
:pirat: Merci didier,
LA SUITE...
Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 6d1v2i1kef
Eugène Esmonde (au centre) chef d'escadrille des Swordfishs (collection personnelle )
Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Uvtvw3efvv
Peinture de Wesley Lowe, attaque du Bismarck (collection personnelle)

Le squadron leader Eugene Esmonde découvre un écho de navire sur son radar rudimentaire.Sans hésitation, il plonge à travers les nuages et largue sa torpille. Les autres s’alignent derrière lui.
Brusquement le navire apparait à travers la brume.
—Bon sang les gars ce n’est pas le Bismarck ! crie le lieutenant Percy Gick.
Il s’agit du Modoc un petit garde cote américain à la recherche de survivants d’un convoi coulé par les U boats.
Heureusement les torpilles filent n’importe où. A bord du Modoc on lève les poings vers ces ridicules biplans.
—« C’était comme une nuée de moustiques s’attaquant à un grizzli » dira plus tard son capitaine.
Percy Gick à la tête de 3 Swordfishs vire sur l’aile pour rejoindre le Bismarck dont les salves éclairent l’horizon.
Les 3 avions passent le barrage de FLAK lourde du cuirassé, mais au contact du Bismarck les choses se corsent car le navire allemand tire de toutes ses pièces même avec les 380.
Percy Gick décide d’attaquer par bâbord avant. Il rase les vagues, tandis que les obus rebondissent sur l’eau déclenchant d’énormes gerbes dont le franchissement parait impossible. Son Swordfish est secoué dans tous les sens.
—Nous ne sommes pas bien alignés, refaites un passage ! hurle Gick.
De nouveau les 3 biplans font un passage sous un déluge de feu, larguant leurs torpilles contre le cuirassé allemand. Mais le Bismarck les évite toutes, son double gouvernail s’avérant efficace pour virer.
Pour les Sworfishs il est temps de rentrer.
—Je veux prendre une photo mon lieutenant !
Gick se retourne vers son observateur :
—Tu es complètement fou mon vieux, mais je vais essayer !
Au moment où le Swordfish se redresse un mur d’eau surgit devant lui, c’est la gerbe d’un obus de 380.
—Attention !
L’avion est projeté en l’air comme un pantin désarticulé. Un craquement sinistre envahit l’habitacle.Le dessous de la carlingue a disparu.
—Mon Dieu,je n’y arriverai jamais !. S’écrie Gick tirant désespérément sur le manche.
Le moteur trempé hoquette, hésite mais repart. Le Swordfish remonte et fini par s’échapper.
Incroyablement les 8 autres suivent.
La route de retour est pénible. Les biplans sont troués comme des passoires et certains ne tiennent l’air que par miracle. De plus, ils sont à court de carburant. Le copilote de Gick hurle :
—« il y a des sacrés courant d’air ici ».
Il faut dire qu’il a les pieds dans le vide !
—Ou est ce satané porte avions ?. demande Gick.

Pour accroitre les difficultés, les balises du Victorious on cessé de fonctionner.
Heureusement quelques instants plus tard, un message radio :
—Je vois la lampe de signalisation du Galatea !. crie le chef d’escadrille Esmonde.
C’est le miracle, ils retrouvent le Victorious. Les 9 Swordfishs atterrissent les uns après les autres sans casse. L’un d’entre eux tombe en panne d’essence dans les filets de freinage.
Mais les choses ne se passent pas aussi bien pour les 5 Fulmars ayant décollés après les Swordfishs.
—« Suivez et occupez l’ennemi ». A dit Tovey.
C’est ce qu’ils s’efforcent de faire, mais le temps épouvantable, le manque d’expérience va s’avérer catastrophique.
Sur les 5 Fulmars 2 parviennent à débusquer le Bismarck, mais ne reviennent jamais. Les 3 autres tournent dans la nuit et réussissent à rentrer de justesse.
A cette nouvelle Tovey est consterné, mais il apprendra plus tard avec soulagement la récupération d’un équipage par un cargo.
A+ cheers
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni




Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyDim 12 Déc 2010, 11:47

Bien le bonjour cher Corsaire,

Magnifique récit que cette attaque des Swordfish!
Ils étaient vraiment gonflés ces gars; cela dit, malgré sa lenteur, le Swordfish était très puissant,très maniable et agile, et facile à piloter, plus même que le Tiger Moth, en français FAFL "Tigre Mou" (ce qui est tout dire), sur lequel ces hommes avaient fait leur école de base.

Pour les balises de pont du Victorious, cette anecdote: elles avaient été éteintes pour éviter le repérage par des sous-marins, puis rallumées pour l'appontage à venir sur l'ordre du Cdt Bovel, puis éteintes à nouveau cette fois sur l'ordre de l'amiral Curteis, commandant des croiseurs d'escorte.
Seuls quelques projecteurs de transmission étaient allumés.
Une fois posé, le Cne Esmonde remercia le Cdt Bovel d'avoir allumé des projecteurs, ajoutant: "Mais c'était inutile, nous avions repéré auparavant les feux rouges de signalisation des croiseurs!"
Il faut savoir que ces feux avaient récemment installés parce qu'ils étaient invisibles à grande distance...No comment...


Grand merci!

A+
Amicalement
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
kitou
Second Maître
Second Maître
kitou


Localisation : PORT-VENDRES
Navire préféré : XIX EME

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyDim 12 Déc 2010, 13:30

Bonjour belle page d'histoire qui parait sortie d'un script de cinéma avec ce récit on se croirait dans la bataille c'est super beau . bravo
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyDim 12 Déc 2010, 13:49

:pirat: Merci AD'HOC (pour tes détails) et Kitou, sympa!
A+
Revenir en haut Aller en bas
orionv
PanzerGeneral
PanzerGeneral
orionv


Localisation : Marseille/
Navire préféré : les destroyers anglais of coursel

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyLun 13 Déc 2010, 09:47

Vous imaginez un film sur le Bismark avec les moyens actuels d effets spéciaux....
Le pied absolu....

_________________
Amitié Rémy                

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 440775orionv

C est en maquettant que l on devient maquettiste

" 1 clic doit avoir pour réponse 2 clics"

The amazing Orionv
Revenir en haut Aller en bas
Yuth
CINCFO
CINCFO
Yuth


Localisation : Paris ou Arcachon
Navire préféré : Marine Nationale

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyLun 13 Déc 2010, 09:58

orionv a écrit:
Vous imaginez un film sur le Bismark avec les moyens actuels d effets spéciaux....
Le pied absolu....

surtout la bataille du détroit du danemark !

gnarp gnarp Evil or Very Mad

_________________
Si le savoir peut créer des problèmes, ce n'est pas l'ignorance qui les résoudra.
Isaac ASIMOV
Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Yuth810
Revenir en haut Aller en bas
https://www.laroyale-modelisme.net
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyLun 13 Déc 2010, 13:06

merci Surcouf pour la suite de ton récit toujours bien relaté on a l'impression d'etre a bord des avions pendant l'attaque
Revenir en haut Aller en bas
kitou
Second Maître
Second Maître
kitou


Localisation : PORT-VENDRES
Navire préféré : XIX EME

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyLun 13 Déc 2010, 13:22

RE moi j'ai vu le film pearl harbor en hd c'est impressionant de vérité et de qualitée d'image A+
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyLun 13 Déc 2010, 15:55

:pirat: Merci à tous pour vos commentaires, que pensez vous de ceci? (imaginé par Surcouf)

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 J9pi944rtb
Source;
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.talismancoins.com/catalog/Battleship_Bismarck_Firing_A_Salvo.jpg&imgrefurl=http://www.talismancoins.com/servlet/Detail%3Fno%3D856&usg=__qlthAtaIJz7bJVllkjruVpgrYwk=&h=768&w=1024&sz=88&hl=fr&start=19&zoom=1&um=1&itbs=1&tbnid=hH0m3J9Vc7hPTM:&tbnh=113&tbnw=150&prev=/images%3Fq%3Dbismarck%26start%3D18%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26ndsp%3D18%26tbs%3Disch:1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyLun 13 Déc 2010, 17:11

très belle image comme couverture de ton récit, nickel!
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral
BROMURE


Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyLun 13 Déc 2010, 20:32

Bien le bonjour

comme d'habitude super recit
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyLun 13 Déc 2010, 23:36

:pirat:
Merci pascal et BROMURE cheers
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni




Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyVen 17 Déc 2010, 18:20

Bien le bonjour cher Corsaire et à tous,

En attendant que tu nous contes avec ton talent coutumier la suite de cette terrible bataille, comme il s'agit bien d'un des premiers combats aéronavals, il m'a paru intéressant de revenir sur les acteurs aériens embarqués dans cet affrontement.

Nous avons déjà vu le Swordfish sur lequel je reviens brièvement (enfin presque...)
Très robuste, il est doté d'un moteur Pegasus Bristol de 750 ch.
Il décolle à 100-110 km/h à la charge de 4200 kg (avion armé). A la vitesse de 155 km/h, il dispose de plus de 5 heures d'autonomie. Sa vitesse maximale est de 225 km/h et il apponte à 110 km/h (décrochage à 90km/h).

On voit que la plage de vitesse est très faible mais, doté de dispositifs hypersustentateurs efficaces, l'avion pouvait évoluer sur de très courts rayons et pratiquer le "virage sur l'aile".
Tous les avions virent sur l'aile certes, mais ce terme est la traduction approximative de "wing over" (terme bien connu des pilotes ULM et deltistes ou parapentistes) qui consiste à cabrer (pas trop sinon...) tout en inclinant l'avion à 60° minimum puis à le ramener en vol horizontal: c'est une sorte de demi-retournement pour effectuer un 180° rapide permettant une évasive ou un retour rapide sur cible.

Il pouvait aussi piquer à fond, pratiquement sans prise de vitesse, pour ne redresser qu'à 100-150 m et approcher la cible en volant à quelques mètres au-dessus de l'eau, voire moins (certains pilotes ont trempé les pneus dans l'eau sans dommage).
Ce n'était pas pour autant un zinc de voltige mais ses qualités de vol et de pilotage, sa robustesse, jointes à sa capacité d'emport, l'ont fait apprécier de ses pilotes qui avaient pour leur "string-bag" une véritable affection au point que beaucoup ont rechigné à être transformés sur Albacore, qui devait être son successeur, toujours biplan, mais relooké sans grand bonheur.
En fait les deux gros biplans ont cohabité jusqu'en 1944.

Voici les Swordfish de l'Ark Royal pendant la poursuite du Bismarck:

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 393579SwordfishVictoriousAvril1941

et un Albacore du Victorious au décollage (mars 1942):

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 371132VictoriousAlbacore

Il est aussi question, dans ce récit, du Fairey "Fulmar".
Il s'agissait d'un chasseur embarqué destiné à escorter les avions-torpilleurs et, éventuellement, d'attaquer à la bombe.
C'était un biplace de 1300 cv (moteur Rolls Royce Merlin), optimisé pour la très basse altitude: 380 km/h au niveau de la mer, décollage et appontage à 120 km/h (décrochage à 110 km/h tout sorti).
L'armement se composait de 8 mitrailleuses de 7,7 mm, remplacées par 4 Browning de 12,7 mm, avec quelquefois un "mixe" des deux: 4 X 7,7 dans l'aile gauche et 2 X 12,7 dans la droite.
L'observateur-navigateur (plus tard radariste) ne disposait d'aucun armement défensif. On imagine aisément qu'en cas d'attaque arrière le malheureux devait serrer les fesses.
pale Geoffrey Bussy, à qui je me réfère ici, note que certains observateurs en étaient réduits à utiliser le pistolet Very pour tirer des fusées de détresse en direction de l'assaillant, voire lancer des rouleaux de papier toilette...
Tout comme le Swordfish, le Fulmar est équipé d'un récepteur de radioguidage (le radar viendra plus tard).
Voici donc un Fulmar de l'Ark Royal en avril 1941:

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 143413FulmarArkRoyalAvril1941

et les Fulmar du Victorious:

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 998391FulmarVictorious1

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 910879FulmarVictorious2


et les survivants du Victorious au cours de l'été 1941:

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 249514FulmarVictoriousEt1941

Le Victorious lui-même en 1942 (on distingue un Fulmar à l'avant):

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 376581Victorious11942

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 605803Victorious21942

Là, il fait beau. Mais imaginez: vous êtes à bord d'un Sword endommagé, il fait nuit, la météo est exécrable et vous allez devoir vous poser sur cette plate-forme mouvante avec quelques loupiotes pour vous guider, sachant qu'en plus il y a déjà d'autres appareils sur le pont et qu'il n'est pas question (c'est même interdit par le manuel de vol) de sortir les volets tellement efficaces qu'ils vont vous empêcher de toucher...

Ces pilotes l'ont fait. Un Sword y est parvenu avec un mât arraché et un autre plié.
On signale souvent que les équipages étaient pour certains des novices. Le terme est à nuancer; en effet le Victorious n'a commencé sa vraie carrière opérationnelle que début mai 1941, juste à temps pour participer à la poursuite du Bismarck.
De fait les équipages sont novices sur ce porte-avions, mais pour beaucoup, outre un solide entraînement sur le vieil Argus, ils ont déjà connu le feu en Méditerranée (Sicile, Crête, Malte).
Les Fulmar se sont bagarrés avec les agiles biplans italiens et même avec des Me109, des Ju88 et autres Ju87, non sans succès.
Il est vrai que beaucoup n'ont pas rencontré des conditions météo aussi rudes.

Un Fulmar vient de décoller; la position du train indique que le pilote a actionné la rétraction dès que les roues ont quitté le pont...

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 421098FulmarIllustrious

Quel fut le rôle des Fulmar au cours de cette opération?
Au départ, ils avaient été embarqués pour guider les Hurricane vers Malte. Puis la sortie des Bismarck et Prinz Eugen entraîna le rapatriement de l'Ark Royal et le déchargement des Hurricane du Victorious.
Le 21 ou le 22 mai, le Victorious se joignit à la chasse. Puis, après la fin du Hood, ses Fulmar assurèrent un marquage aérien du Bismarck par patrouille de 2 heures. On était encore relativement loin de la France mais la Luftwaffe allait pouvoir se manifester; de plus on entrait dans une zone "contrôlée" par les U.Boot et, en cas d'alerte périscope, les Fulmar pouvaient intervenir.
Cela explique la présence des Fulmar aux côtés des Swordfish.
Les 5 appareils étaient en l'air dans la nuit du 24 mai pour couvrir les "stringbags".
Toutefois, quand ceux-ci eurent apponté, le Victorious modifia sa route et, si le radioguidage permit aux 3 premiers de retrouver le porte-avions, le dispositif tomba en panne.
Les 2 derniers Fulmar qui assuraient l'arrière-garde se perdirent et durent amerrir.
Les Lt Furlong et Sub-Lt Hoare eurent la chance de le faire sur la route du cargo Beaverhill qui les recueillit, à noter que cet équipage avait combattu à partir de Malte et s'était octroyé un bimoteur italien. L'équipage Lt Campbell et Sub-Lt Goodger, également anciens des combats de Méditerranée, fut perdu corps et bien.

Quant à la suite de la carrière de ces avions et de leurs équipages, on sait que la plupart des Swordfish furent perdus au cours de l'opération Cerberus.
Ce type d'avion continua le combat jusqu'à la fin de la guerre.
Les Fulmar retrouvèrent le théâtre méditerranéen et participèrent activement aux convois vers Malte.
Certains furent abattus par la chasse française de Vichy en Syrie et à Dakar.
D'une façon générale, le Fulmar, remplacé par des Sea-hurricane et des Seafire, continua sa tâche ingrate dans le Pacifique; équipé d'un radar et d'un armement plus efficace, il devint même chasseur de nuit.

Pour finir, cette belle photo d'un Fulmar simulant une attaque sur un Swordfish:

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 986954FulmarvsSword

Voilà, voilà, j'espère n'avoir pas été trop barbant; en fait j'ai relu le sujet entier et je n'étais guère satisfait de quelques-unes de mes interventions, aussi j'ai pioché.

Sources: Monographie du Fulmar par Geoffrey Bussy (Fana de l'Aviation, n°458-459-460),
Marines Editions: la Bataille de l'Atlantique (HS 9), Marines et Forces Navales (HS 11), Histoire des Navires, etc... study

A+
Amicalement
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
orionv
PanzerGeneral
PanzerGeneral
orionv


Localisation : Marseille/
Navire préféré : les destroyers anglais of coursel

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyVen 17 Déc 2010, 18:23

Rien à dire..le top du top .J adore les photos...

_________________
Amitié Rémy                

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 440775orionv

C est en maquettant que l on devient maquettiste

" 1 clic doit avoir pour réponse 2 clics"

The amazing Orionv
Revenir en haut Aller en bas
jeanbauduen
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau
jeanbauduen


Localisation : bauduen
Navire préféré : bismark uss enterprise cv6 hood

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyVen 17 Déc 2010, 18:31

superbe recit merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyVen 17 Déc 2010, 18:50

merci Ad'hoc pour ce récit sur l'aviation embarquée de l'Ark Royal, belles photos de ces avions
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyVen 17 Déc 2010, 23:05

Les Anglais qui ont eu la "patte" pour dessiner de très beaux avions comme le Spit ont dessiné les plus moches avions d'aéronavale.

Surcouf, ton travail est magistral . Encore un tout tout grand merci
cheers

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Monter10
Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyVen 17 Déc 2010, 23:14

et on attend la suite avec impatience!
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyLun 20 Déc 2010, 09:06

:pirat: merci à tous! la suite arrive bientôt!
A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyLun 20 Déc 2010, 10:59

merci Surcouf j'ai attendu le dimanche entier devant ton sujet, dur dur !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté Anglais    Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 EmptyLun 20 Déc 2010, 20:34

pascal 94 a écrit:
merci Surcouf j'ai attendu le dimanche entier devant ton sujet, dur dur !!!!!!!!
:pirat: cheers Désolé pascal et tous les autres, un corsaire n'est pas toujours là où on s'attend de le voir! merci de votre passion pour le sujet:

Le BISMARCK coté Anglais  - Page 4 Nozu52vzgg
Sir James Somerville commandant de la force H (collection personnelle).

25 mai 1h :
Le filet se resserre sur le Bismarck . Le Revenge, le London, L’Edinburgh font route vers lui en forçant leurs machines. Ils sont encore loin, mais le Victorious prépare de nouveau ses avions.
Le King Georges V et le Repulse font route à l’ouest à toute vapeur.
Tovey penché sur les cartes est satisfait :
—Si le Bismarck maintient son cap, le contact devrait se faire vers 8h30. Le Rodney lui l’atteindra vers 10h, le Ramillies à 11h.
Un officier apporte un message :
—La force H se trouve au mouillage dans le golfe de Gascogne selon vos instructions amiral.
—Parfait, ordonnez l’appareillage.
3h30 :
Tovey décide de rapprocher les forces de Somerville plutôt que les laisser en embuscade près de la France. Il se tourne vers ses officiers :
—Demandez à la force H de faire route à toute vitesse vers le Bismarck.
Dans l’atlantique le porte avion Ark Royal enfonce son étrave majestueuse dans la tempête, derrière lui les navires souffrent et particulièrement les destroyers.
L’amiral sir James Somerville commandant la force H est un homme déterminé.
C’est lui qui a ouvert le feu sur la flotte Française en Algérie. Il est cordialement détesté par les alliés pour cette action, mais n’en a cure. Il n’a fait qu’exécuter les ordres de Churchill. Ses détracteurs lui reprochent de n’avoir pas laissé les Français sortir et combattre comme le veut la tradition navale.
En résumé James Somerville a fait de l’efficacité sa devise. L’amiral fonce donc avec le vieux croiseur Renown, le porte avions Ark Royal et le croiseur Sheffield. S’ajoutent également des destroyers. Pour l’instant il est encore à 1000 milles du drame, mais bien décidé à participer à l’action.
3H30 :
Le Bismarck manœuvre habilement pour échapper aux navires qui le suivent. Il vire tribord toute pendant un zigzag des Anglais.
A bord du Suffolk, les opérateurs radars épuisés par la veille permanente sont habitués à retrouver le cuirassé à chaque sortie de virage.
—Tu le vois ? demande l'un des opérateurs.
—Pas encore, patience. Répond l’autre.
Quelques minutes se passent sans écho radar.
—Il a dû infléchir son cap à l’ouest. On va le retrouver.
Mais pas de Bip rassurant. La mer est vide.
Le Suffolk modifie son cap pour retrouver le cuirassé allemand, sans résultat.
A bord du croiseur on est sidéré :
—« avons perdu contact avec l’ennemi » Annonce l’amiral Wake-Walter.
Sur le King Georges V Tovey réunit ses officiers et examine la carte posée devant lui. Elle indique la position approximative de chaque navire. Approximative, car bien entendu on indique le moins possible sa position.
Un officier désigne un point sur la carte :
—Le Victorious se situe en réalité à 200 milles au sud de l’endroit prévu.
— Sans la position exacte du Bismarck, il ne nous sert à rien. Réplique l’amiral.
Autour de Tovey les officiers théorisent sur la position du cuirassé allemand.
L’amiral les écoute, puis perd patience.
—Messieurs, fini les bons mots. Je dois prendre une décision sur la répartition des navires. Je pense que le Bismarck va prendre le chemin le plus dangereux pour nous, celle de l’Atlantique et des convois. Demandez au POW de nous rejoindre.
—Impossible Sir, son niveau de carburant l’oblige à Rejoindre l’Islande pour ravitailler.
Tovey déçu, ordonne :
—Demandez au Norfolk et Suffolk de chercher vers le sud-ouest et au Victorious accompagné de son escorte de couvrir la route du nord-ouest.
—Bien Sir
L’amiral fait une grosse erreur et envoie l’aviation chercher à l’opposé du Bismarck. Il laisse la route de France ouverte. Seule la force H encore loin peut intercepter le cuirassé allemand.
Pourtant le capitaine de corvette Wellings de l’US Navy et son ami Gaffney Gatacre sont persuadés de l’option du port Français. Ils tentent d’en convaincre le commandant du Rodney, le capitaine F.G.H Dalrymple.Hamilton qui finit par accepter après 3 heures de vaines recherches.
La disparition du Bismarck jette la consternation dans le monde.
Roosevelt s’imaginant avoir affaire à un monstre pouvant attaquer l’US Navy, commence à s’inquiéter :
—Et que va-t-on faire si ce cuirassé surgit dans les Caraïbes pour s’attaquer aux navires de commerce ?.
Ses amiraux réalistes ont un petit sourire en coin :
—nous enverrons quelques bombardiers et des sous marins à ses trousses.
Le président américain n’est qu’a moitié convaincu :
—« Pensez vous que l’opinion publique réagira ? ». Demande Roosevelt à ses conseillers.
—« seulement si l’US Navy manque son coup »
A+ bounce
Revenir en haut Aller en bas
 
Le BISMARCK coté Anglais
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: RECUEIL DE DOCUMENTATION & PLANS :: Navires et Histoire Navale-
Sauter vers: