La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexionLe BISMARCK coté allemand - Page 4 Sans_t13
 

 Le BISMARCK coté allemand

Aller en bas 
+9
PapyWawa
VCDNDA
Fabien L
didier
AD'HOC
Christian Le Normand
Yuth
orionv
surcouf
13 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptySam 25 Sep 2010, 14:45

:pirat: Bien, les choses sérieuses commencent:


Au même instant un incendie se déclare à la base du mât principal sur le croiseur lourd Britannique.
—Prinz Eugen a touché le Hood ! s’écrie Lindermann.
A la jumelle l’officier voit l’Anglais virer de bord pour utiliser tous ses canons.
L’inconvénient est qu’il présente son flanc aux obus Allemands.
A bord du Bismarck les hommes d’Adalbert Schneider trouvent la distance exacte de tir grâce à l’incendie.
Le 4èmetir est parfait.
L a suite est une chose unique dans l’histoire navale.
Un ou plusieurs obus touchent le Hood en tir plongeant sur son pont trop faiblement cuirassé et touchent la soute à munitions.
Le croiseur explose et se brise en deux. Une gigantesque flamme monte vers le ciel. Les hommes du Bismarck et du Prinz Eugen voient avec fascination la proue et la poupe du Hood se lever hors de l’eau comme un terrible V de la victoire. Chose incroyable, le croiseur tire une dernière salve d’honneur vers le ciel.
Sans doute un court circuit, mais Lutjens constate :
—Le Hood explose.
Une énorme fumée noire bouche l’horizon. Le Prince of Wales est obligé de changer de cap pour ne pas heurter l’épave.
A bord duPrinz Eugen le capitaine Brinkmann voit les obus exploser à travers les vagues de fumée. Des milliers d’étoiles blanches lui font penser aux feux d’artifices donnés en l’honneur du Führer.
Soudain 2 explosions violentes retentissent sur le Bismarck. Le Prince of Wales a profité du flottement général pour tirer.
—Voies d’eau sur l’avant ! crie un officier.
—Feu a volonté sur le Prince of Wales. Ordonne Lutjens.
Les 380 se déchainent comme un ouragan. Le cuirassé Anglais est touché de plein fouet sur la passerelle de commandement. Presque tous les officiers qui l’occupaient sont tués instantanément.
Le Prinz Eugen se met de la partie. Bientôt le Prince of Wales subit un feu nourri et semble de plus en plus incapable de riposter(3). L’Anglais rompt le combat et s’enfuit dans un nuage de fumée.
Lutjens ordonne de le laisser filer. Lindermann est furieux, mais Lutjens coupe court à toute contestation :
—Les ordres du Führer sont clairs : pas d’engagement avec les gros navires Britanniques sauf en cas de force majeure. Le POW est hors de combat inutile de poursuivre. Demandez un rapport sur les dommages.
Lindermann s’exécute déçu de priver Le Bismarck d’une double victoire.
Le rapport arrive vite. Le cuirassé a reçu deux blessures très sérieuses :
Un obus a pénétré la ceinture cuirassée créant une voie d’eau dans la salle du générateur bâbord. L’autre a traversé de part en part le navire au dessus de la ligne de flottaison. Les vagues soulevées à l’avant par l’étrave pénètrent abondamment dans les ouvertures. 1000 tonnes d’eau ont déjà pénétré dans les cales. Les cloisons étanches séparant les caissons 20 et 21 doivent être étayées. Le cuirassé penche si fortement de l’avant que ses hélices sortent parfois de l’eau !.
On comble les trous de la coque avec du paillet Makarov (4).
—Réduisons la vitesse pour pencher le navire sur le côté et réparer correctement. Dit Lindermann.
—Non, nous prendrions trop de retard. Répond Lutjens.
L’équipe de réparation est impuissante face à la voie d’eau qui a isolé le réservoir avant contenant 1000 tonnes de fuel. L’accès en est impossible. Ca compromet la suite des opérations.
Pour ne rien arranger une trainée de fuel grasse et brillante sort de la coque s’étalant sur la mer, désignant le navire à toute reconnaissance aérienne.

A+

(3) lestourelles du POW avaient une panne électrique.
(4) Le Paillet Makarov est une pièce en toile dont on se sert pour boucher une voie d'eau en attendant des réparations. Elle se met en place depuis l'extérieur du navire et tiens en place par la seule force d'aspiration de la voie d'eau (source:http://www.air-defense.net/forum/index.php?topic=7551.2370)


Dernière édition par surcouf le Mar 12 Oct 2010, 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptySam 25 Sep 2010, 15:01

merci encore cher Surcouf, j'attendais cette suite avec impatience et je pense aussi de la part des forumeux qui sont comme captivés par ton récit
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau



Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptySam 25 Sep 2010, 15:22

Fameux ! Le voilà, le scéna du prochain film !
Exact, le premier coup au but sur le Hood venait du Prinz Eugen, ce qui est souvent occulté par la légende !
L'obus qui a touché la passerelle du PoW a tué tous les occupants sauf le capitaine Leach, commandant le vaisseau, qui s'est traîné jusqu'à un porte-voix pour donner l'ordre de rompre le combat. Il a été tué, je crois, lorsque le PoW a coulé à Kuantan en décembre 1941.
Sur les "paillets Mahkarov" du nom de l'amiral russe qui les inventés, excellent officier commandant la flotte russe du Pacifique en 1904. Son navire, le Petropavlosk, a touché une mine et a coulé ; l'amiral était dans les disparus.
Le paillet n'est pas seulement en toile épaisse ; il y avait une armature métalique et il était enduit de graisse.
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau



Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptySam 25 Sep 2010, 18:18

Bonsoir Surcouf !
Je reviens sur un point que tu as évoqué précedemment mais je n'avais guère le loisir d'en parler :
Tu parle de deux impacts de tirs du PoW sur le Bismarck.
Celui sur l'avant, provoquant la fuite de mazout, est indiscutable.
C'est l'autre, dans la coque, sous la ligne de flottaison, qui aurait provoqué une grosse brèche m'est totalement étranger. Peux-tu me dire où tu as trouvé cela car d'après les dégâts que tu cites (gîte, hélices sortant de l'eau) cela ne serait pas passé inaperçu et c'est la première fois que j'entends parler de cela.
à l'avance, merci !
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptySam 25 Sep 2010, 20:10

L'ancien a écrit:
Le bonjour te va Surcouf,
Je me suis permis de créer un sujet particulier sur le Bismarck dont aucun commentaire (hormis les tiens) ne viendront dessus...
Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Icon_pirat Merci Mike, merci à tous pour vos encouragements. Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Icon_wink
Revenir en haut Aller en bas
PapyWawa
Premier maître
Premier maître
PapyWawa


Localisation : Gilly sur Isère
Navire préféré : Les navires écoles à voiles

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptySam 25 Sep 2010, 23:20


Bonsoir "Surcouf",

As-tu vu le reportage sur le "Bismarck". On pouvait voir l'épave et beaucoup de détails surprenant qui vont pencher la balance faire !!!!!!

Mais là, je te laisse le soin de le dire dans ce très joli récit que tu nous fais partager.

Merci l'ami.

_________________

"C'est ce que nous pensons déjà connaître.....              

              ..... qui nous empêche souvent d'apprendre.


Claude BERNARD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyDim 26 Sep 2010, 09:49

moi j'ai de la chance j'ai un ami qui m'a donné le n°du Yamato et du Tirpitz c'est vrai que c'est hyper détaillé
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyDim 26 Sep 2010, 11:59

Surcouf on attend la suite avec impatience !!

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Monter10
Le BISMARCK coté allemand - Page 4 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyLun 27 Sep 2010, 13:38

Christian Le Normand a écrit:
Bonsoir Surcouf !
Je reviens sur un point que tu as évoqué précedemment mais je n'avais guère le loisir d'en parler :
Tu parle de deux impacts de tirs du PoW sur le Bismarck.
Celui sur l'avant, provoquant la fuite de mazout, est indiscutable.
C'est l'autre, dans la coque, sous la ligne de flottaison, qui aurait provoqué une grosse brèche m'est totalement étranger. Peux-tu me dire où tu as trouvé cela car d'après les dégâts que tu cites (gîte, hélices sortant de l'eau) cela ne serait pas passé inaperçu et c'est la première fois que j'entends parler de cela.
à l'avance, merci !
:pirat: Salut Christian, en fait j'ai bien écris au dessus de la ligne de flottaison..(heureusement car traversé de part en part) et c'est la vague d'étrave qui remplissait les trous...( en dehors de la super ceinture cuirassée commmencant au niveau d'Anton et finissant à Dora, ces cuirassés étaient fragiles aux extrémités constatation valable aussi pour le Tirpitz) ma ref est le livre de Robert D Ballard.
Mais voici la preuve avec cette photo très connue:
A+
Le BISMARCK coté allemand - Page 4 9yyirn770t
Ref:http://www.history.navy.mil/photos/events/wwii-atl/batlt-41/bismk-a.htm
Bismarck is somewhat down by the bow, the result of hits received in her engagement with HMS Prince of Wales and HMS Hood earlier in the day.


Dernière édition par surcouf le Lun 27 Sep 2010, 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyLun 27 Sep 2010, 13:51

bonjour Surcouf, j'ai trouvé ce petit lien sur le Bismarck:
https://www.dailymotion.com/video/x8hy2v_bismarck_videogames
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyLun 27 Sep 2010, 15:00

pascal 94 a écrit:
bonjour Surcouf, j'ai trouvé ce petit lien sur le Bismarck:
https://www.dailymotion.com/video/x8hy2v_bismarck_videogames
:pirat: Merci Pascal 94, je verrai ça à la maison, au boulot je suis verrouillé..
A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyLun 27 Sep 2010, 15:04

ils sont pas sympa les patrons un peu de liberté quand même!!
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau



Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyMar 28 Sep 2010, 11:02

surcouf a écrit:
Christian Le Normand a écrit:
Bonsoir Surcouf !
Je reviens sur un point que tu as évoqué précedemment mais je n'avais guère le loisir d'en parler :
Tu parle de deux impacts de tirs du PoW sur le Bismarck.
Celui sur l'avant, provoquant la fuite de mazout, est indiscutable.
C'est l'autre, dans la coque, sous la ligne de flottaison, qui aurait provoqué une grosse brèche m'est totalement étranger. Peux-tu me dire où tu as trouvé cela car d'après les dégâts que tu cites (gîte, hélices sortant de l'eau) cela ne serait pas passé inaperçu et c'est la première fois que j'entends parler de cela.
à l'avance, merci !
:pirat: Salut Christian, en fait j'ai bien écris au dessus de la ligne de flottaison..(heureusement car traversé de part en part) et c'est la vague d'étrave qui remplissait les trous...( en dehors de la super ceinture cuirassée commmencant au niveau d'Anton et finissant à Dora, ces cuirassés étaient fragiles aux extrémités constatation valable aussi pour le Tirpitz) ma ref est le livre de Robert D Ballard.
Mais voici la preuve avec cette photo très connue:
A+
Le BISMARCK coté allemand - Page 4 9yyirn770t
Ref:http://www.history.navy.mil/photos/events/wwii-atl/batlt-41/bismk-a.htm
Bismarck is somewhat down by the bow, the result of hits received in her engagement with HMS Prince of Wales and HMS Hood earlier in the day.
Merci pour ta réponse, Surcouf !
Sujet interessant que les blindages "tout ou rien" appliqués aux navires US et allemands.
Avec 250 M de long, le Bismarck ne devait pas être très sensible au tangage. Les hélices devant se trouver à environ 5 bons M sous la flottaison, j'imagine mal qu'elles puissent sortir de l'eau ; d'ailleurs, cette photo ne les montrent pas !
Il existe une autre photo connue d'un Iowa et d'un Essex dans l'ouragan qui a surpris la TF 58 dans le Pacifique à la fin de la WW II. Le PA plonge dans un creux mais on ne voit pas d'hélices sortant de l'eau.
En fait, ma remarque portait surtout sur ce 2 éme impact du PoW sur la navire allemand. Si tu as plus d'éléments, merci. Jamais entendu parler.
Note : Je n'ai pas lu le "Ballard".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyMar 28 Sep 2010, 12:44

Bonjour, merci Michel pour ces liens
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyMar 28 Sep 2010, 14:03

:pirat: Merci Mike, c'est superbe..
Christian je vais citer en détail le livre de Ballard sur cet impact, en attendant je peux dire que c'est ce dernier qui à vraiment empoisonné le Bismarck, par isolement des cuves de fuel et dans mon récit on verra que plusieurs infiltrations vers les chaudières et menaces d'implosion de certaines cloisons ont compromis la mission.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau



Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyMar 28 Sep 2010, 15:09

surcouf a écrit:
:pirat: Merci Mike, c'est superbe..
Christian je vais citer en détail le livre de Ballard sur cet impact, en attendant je peux dire que c'est ce dernier qui à vraiment empoisonné le Bismarck, par isolement des cuves de fuel et dans mon récit on verra que plusieurs infiltrations vers les chaudières et menaces d'implosion de certaines cloisons ont compromis la mission.
A+

Merci, Surcouf ! J'ai toujours lu que c'était un seul impact de 356 qui avait provoqué la fameuse fuite de mazout sans les autres incidence que tu évoques.
Je ne demande qu'à apprendre.
Sur la torpille du Swordfish du Victorious qui a explosé contre le blindage de ceinture, ça n'a pas du avoir beaucoup d'effet !
Egratigné la peinture ???
la photo ci-dessus offre un intérêt : Pas de trace visible du camouflage "Baltique" à bandes noires et blanches.
les liens cités par L'Ancien sont excellents ; dommage qu'il n'y ait pas une version en français.
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni




Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyMar 28 Sep 2010, 16:02

Bien le bonjour à tous,

Dans le bouquin excellent (et émouvant) de Philippe caresse, on distingue encore très bien sur les photos sous-marines les bandes blanches, en tout cas très claires et bien délimitées.
Par contre, il apparait que les "toits" des tourelles était à nouveau gris.
Bonnes investigations à tous!

A+
Amicalement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyMar 28 Sep 2010, 19:15

Christian Le Normand a écrit:

Sur la torpille du Swordfish du Victorious qui a explosé contre le blindage de ceinture, ça n'a pas du avoir beaucoup d'effet !
Egratigné la peinture ???
Tué un officier sur le pont......
bon citation:"l'impact le plus sérieux avait eu lieu à l'avant. Un obus avait traversé le navire de part en part, ouvrant une brèche dans la coque juste au-dessus de la ligne de flottaison. Mais les vagues soulevées par l'étrave y pénétraient abondamment. L'obus ayant endommagé la principale cloison étanche séparant les compartiments adjacents, l'inondation se répandit rapidement...pressant avec force
la cloison étanche séparant les caissons 20 et 21 qui durent être étayés"
Ref: Robert D Ballard "la découverte du Bismarck"

Bon maintenant la suite:


Cependant le Prinz Eugen n’a aucun dégât à part une trace d’éclat d’obus près de la cheminée. Aucun mort n’est à déplorer sur les 2 navires.
A bord du Bismarck il existe encore un autre problème. L’eau de mer menace de pénétrer dans 2 salles de chaudières avant. En l’apprenant Lutjens arrête sa décision :
—Plus question d’attaque, on rentre.
Oui mais par quel chemin ?. Il étudie les options possibles. La route de la Norvège trop étroite laisserait aux Anglais la possibilité de le coincer. Reste le grand large pour manœuvrer et la route de la France. Là le Bismarck garde la possibilité d’échapper à ses poursuivants. Les nuits sont plus longues vers le sud avec la possibilité de se dissimuler. Brest ou saint Nazaire sont des ports où le Bismarck pourra réparer.
En attendant le moral des équipages est nettement plus élevé que sur la passerelle de commandement. A bord du Bismarck et du Prinz Eugen c’est l’euphorie de la victoire. Le Hood coulé et le POW mis hors de combat !.
Les marins chantent et se congratulent.
Mais Lutjens est inquiet comme à son habitude :
—Nous avons toujours ces 2 croiseurs à nos trousses. Dit-il à Lindermann.
—Je vais faire une nouvelle tentative pour les semer amiral.
Ainsi la partie de cache-cache continue. Le Bismarck prend de la vitesse et file à 27nœuds, tandis que le Norfolk et Suffolk poussent leurs machines à fond pour le suivre.
24 mai,12h :
La mer devient forte avec brume et brouillard, la visibilité se réduit à 17 milles.
Le Bismarck a son étrave alourdie légèrement inclinée sur bâbord. On corrige ce défaut en actionnant les ballasts de soute.
Après avoir longtemps hésité Lutjens ordonne :
—Cap sur St Nazaire. Contactez le groupe nord.
Mais là, nouveau problème. La radio marche mal. Le Prinz Eugen a reçu des instructions de Berlin non captées par la radio du Bismarck.
Tout est fait pour la réparer au plus vite.
Constatant la présence permanente des croiseurs Anglais, Lutjens estime inutile de continuer ainsi. Il ordonne :
—Réduisez la vitesse à 24 nœuds, nous devons économiser le carburant.
Le Bismarck vogue vers le sud. L’amiral peste contre cette fuite d’huile impossible à colmater et visible de loin.
Aloïs Haberditz est gelé dans son poste de DCA placé en alerte permanente. Il n’est pas le seul, tous sont prêts à déclencher un barrage d’acier. Parfois des hydravions Catalina s’approchent un peu trop près et déclenchent l’alerte.
Jamais trop près pour subir la colère du cuirassé. Haberditz à l’impression que les Anglais jouent avec leurs nerfs. Des rafales de vent glacées envahissent les plates-formes d’artillerie. Chacun scrute l’horizon à la recherche des avions.
A bord du Prinz Eugen le capitaine Brinkmann est intrigué. Il a reçu un message de Lutjens lui enjoignant de quitter le Bismarck, afin d’attaquer seul les convois. Le cuirassé effectuera une diversion pour lui permettre de s’échapper.
Le Prinz Eugen devra rejoindre un pétrolier et continuer seul la traque des convois.
Brinkmann se demande pourquoi Lutjens ne profite pas de la présence de PE pour regrouper les forces, surtout si le cuirassé est endommagé. Mais les ordres sont les ordres et l’amiral précise même le nom de code de l’opération :
« Hood » !.
A+


Dernière édition par surcouf le Mar 12 Oct 2010, 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyMar 28 Sep 2010, 19:41

ah oui captivant et bien relaté!
Revenir en haut Aller en bas
orionv
PanzerGeneral
PanzerGeneral
orionv


Localisation : Marseille/
Navire préféré : les destroyers anglais of coursel

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyMar 28 Sep 2010, 19:45

Je me régale ....

_________________
Amitié Rémy                

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 440775orionv

C est en maquettant que l on devient maquettiste

" 1 clic doit avoir pour réponse 2 clics"

The amazing Orionv
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau



Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyMar 28 Sep 2010, 20:36

Merci pour les précisions et la suite.
Continue Surcouf !
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyMer 29 Sep 2010, 10:47

:pirat: Merci à tous, la suite est en phase d'écriture.. study
A+
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni




Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyMer 29 Sep 2010, 13:27

Bien le bonjour camarade Corsaire,

Impatient de lire la suite! study
Décidément, tu as un réel talent de conteur!

A+
Amicalement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyJeu 30 Sep 2010, 07:41

:pirat: Wink Merci AD'HOC, la suite bientôt.
A+
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 4 EmptyVen 01 Oct 2010, 20:33

:pirat: Wink Bon je m'absente une semaine. Mais je vous laisse une suite en attendant!
A bientôt!


A bord du Bismarck Lutjens est penché sur les cartes :
—J’ai l’intention de faire remiser le cuirassé sur la cale de St Nazaire afin de réparer les avaries. Le Prinz Eugen doit continuer seul.
—Bien amiral.
Lindermann se demande si cette décision est juste. Le cuirassé va être bien seul.
Toujours pas de contact radio avec le groupe nord. Les problèmes de radars anglais et le manque de fuel minent Lutjens. En plus il appréhende le rapport de Walter Lehmann son officier ingénieur en chef sur l’état du navire.
24 mai18 h :
Au moment où le Bismarck et le PE pénètrent dans un banc de brouillard, Brinkmann voit le projecteur du cuirassé clignoter frénétiquement :
—« Exécutez manœuvre Hood ! ».
Brinkmann ordonne de virer à tribord. Le Prinz Eugen s’enfonce dans la brume.
Au même moment le Bismarck déclenche l’enfer avec ses 380.
Les marins du PE voient avec regret leur grand frère s’éloigner vers le nord- ouest au milieu des éclairs et tonnerre de ses canons.
Cette fois le Suffolk est surpris. Les salves de 380 l’encadrent. Le croiseur vire pour éviter le tir et riposte tirant de nombreux obus. Sans aucun résultat des deux côtés.
Mais il y aune surprise pour Lutjens : le retour du Prince of Wales !.
Certains de ses canons de 356 ont étés réparés et donnent de la voix. Mais comme un ténor souffrant d’extinction ils retombent rapidement en panne. Le Bismarck l’ignore superbement.
Lindermann et les autres officiers félicitent Lutjens pour sa brillante manœuvre avec le Prinz Eugen, démontrant son esprit tactique.
Mais l’ingénieur Lehmann refroidit l’ambiance en livrant son rapport sur les avaries :
—Amiral,Impossible d’accéder aux 1000 tonnes de fuel bloqués à l’avant.
—Merci Lehmann, faites au mieux pour réparer la coque.
Lutjens retourne à ses cartes. Il doit renoncer à un plan diabolique qu’il a longuement muri. Celui d’attirer ses poursuivants dans un piège à sous-marins au sud du Groenland. Donc cette fois c’est définitivement cap sur la France.
En attendant la radio remarche, Lutjens en profite pour annoncer sa victoire à Berlin.Hitler est transporté de joie et ne tarit pas d’éloges sur son amiral.
Cependant Lutjens ajoute :
—Impossible de semer ennemis cause radars. Niveau fuel impose de regagner
Saint Nazaire.
24 mai, 22H30 :
Alerte aérienne!
Les klaxons résonnent sur le cuirassé. Tous les regards se tournent vers les Swordfishs (du Victorious) en formation d’attaque et chargés de torpilles.
Alois Haberditz tourne ses affuts en direction des assaillants. Les avions attaquent au ras des flots.
Toutes les armes de bord se mettent à tirer dans un raffut infernal. La mer est couverte de gerbes d’écume. Un Swordfish a le dessous de sa carlingue arraché. Après avoir rasé les vagues, il réussit à remonter.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le BISMARCK coté allemand
Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: RECUEIL DE DOCUMENTATION & PLANS :: Navires et Histoire Navale-
Sauter vers: