La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexionLe BISMARCK coté allemand - Page 5 Sans_t13
 

 Le BISMARCK coté allemand

Aller en bas 
+9
PapyWawa
VCDNDA
Fabien L
didier
AD'HOC
Christian Le Normand
Yuth
orionv
surcouf
13 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptySam 02 Oct 2010, 14:24

L'ancien a écrit:
Le bonjour te va,
Ah chouette de la lecture et je le passe sur l'autre comme cela à chaque je peux relire l'ensemble, sans les commentaires ici au demeurant toujours intéressants !
:pirat: Mille merci Mike pour ton travail d'éditeur!
A+ je vais potasser la suite..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyLun 04 Oct 2010, 15:54

vivement Surcouf que tu reviennes pour avoir la suite de ce récit toujours aussi bien relaté
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni




Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptySam 09 Oct 2010, 16:43

Bien le bonjour Surcouf,

Je me permets de revenir en arrière à propos des tourelles en plaques rivetées:

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 214291Numeriser0045

Ce n'est pas le Bismarck mais la tourelle Anton du Deutschland; le mode de construction reste le même. Intéressant pour la structure interne et pour qui voudrait réaliser un gris de la KM en "écorché".

Et parce que la guerre ce n'est pas des machines qui combattent mais bien les hommes qui les utilisent:
Le capitaine de vaisseau Lindeman:

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 182406Numeriser0046

et l'amiral Lütjens:

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 783059Numeriser0047

A suivre d'autres photos pour illustrer le récit de notre ami à qui je dis:
Bon courage à notre Corsaire!

A+
Amicalement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptySam 09 Oct 2010, 21:55

:pirat: Merci AD'HOC Super ces documents!
Un peu de travail pour vous remercier de votre patience!


Le Bismarck n’est plus qu’un volcan en éruption. Les futs des canons chauffent tellement qu’Alois Haberditz et ses hommes doivent les refroidir à l’aide de linges mouillés.
—ces Anglais sont des fous ! lance Alois, se jeter contre le Bismarck avec de fragiles biplans !.
Mais chose invraisemblable aucun d’eux n’est touché, car il est impossible de viser correctement avec un navire qui vire et s’incline sans arrêt cherchant à éviter les torpilles.
Soudain une déflagration à peine audible au milieu du raffut.
Au poste de contrôle arrière d’artillerie, Mullenheim Rechberg sent l’impact d’une torpille sur la ceinture blindée au dessous de la ligne de flottaison.
—Au rapport !
Il est vite fait. Aucun dégât. A part un enfoncement de quelques centimètres sur la ceinture blindée.
Mais si le cuirassé s’en sort indemne, Kurt Kirchberg un des membres d’équipage chargé des munitions est projeté contre une cloison par l’explosion et meurt sur le coup.Au pont inférieur on déplore 6 blessés a cause de l’impact.
En attendant les Swordfishs rentrent bredouilles. A bord du Bismarck personne n’a vu d’avions touchés, mais les artilleurs déforment vite les choses et bientôt c'est toute l’escadrille des Swordfishs qui a été abattue.
Dans la salle des calculs, Heinz Jucknat, Adi Eich et Franz Haltec sont sidérés. Ils ont à peine senti l’impact. Comment Kirchberg a-il pu être tué par l’explosion ?.
Le premier mort du Bismarck sonne comme un mauvais présage.
Lutjens et Lindermann font le point sur l’attaque.
L’amiral comme à son habitude est pessimiste :
—Il faut s’attendre au retour des avions et à l’arrivée des renforts Anglais.
C’est vrai que le rapport sur les dégâts est bien sombre.
Le choc de la torpille ajouté à la vitesse du cuirassé et aux vibrations des canons ont rouvert les paillets colmatant les trous dans la coque.

A+
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptySam 09 Oct 2010, 22:43

C'est au cours de cette attaque que l'enseigne de vaisseau Jackson ne retrouva plus le Victorious. Alors qu'après cinq heures de recherches infructueuses et quasi en panne d'essence il aperçut une petite embarcation vide. Il posa son Swordfish juste à côté et grimpa dedans avec deux de ses coéquipiers. Cette embarcation était approvisionnés en eau et vivre et devait provenir d'un cargo récemment coulé. Les trois hommes restèrent à son bord pendant neuf jours avant d'être recueilli par un cargo norvégien.

extrait de "Mach 1" par Mike Lightow

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Monter10
Le BISMARCK coté allemand - Page 5 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
PapyWawa
Premier maître
Premier maître
PapyWawa


Localisation : Gilly sur Isère
Navire préféré : Les navires écoles à voiles

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 10 Oct 2010, 10:04

Toujours très agréable à lire et relire, ce récit et quel talent ce conteur.

Il est vrai avec comme toile de fond "Le BISMARCK", le mythique navire de tous les temps.

Celui qui a fait couler navires et encre sur le papier.

Je viens de revoir le documentaire que James Cameron à réalisé et cela complète le récit de "Surcouf"

Aller la suite, bien sur Svp Mister Surcouf.

_________________

"C'est ce que nous pensons déjà connaître.....              

              ..... qui nous empêche souvent d'apprendre.


Claude BERNARD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 10 Oct 2010, 13:42

je rentre de weekend et c'est avec plaisir que je prends connaissance de la suite de ce récit toujours bien relaté et c'est que tu as un talent de conteur encore merci je vais patienter pour la suite de ce récit captivant!
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 10 Oct 2010, 16:54

:pirat: Merci à didier,papywawa,pascal94,et mike! tous ces commentaires sympas m'incitent à continuer!


L’eau s’engouffre à nouveau enfonçant un peu plus la proue, des paquets de mer recouvrent par instants tout l’avant heureusement éliminés par le brise lame.
Le plus grave est l’inondation complète de la salle des chaudières bâbord qu’il a fallu évacuer !.
L’ingénieur Lehmann est encore plus catégorique :
—Si l’eau de mer se mélange au système d’alimentation des chaudières tout risque de s’arrêter !.
Lutjens décide d’utiliser les grands moyens :
—Ralentissez à 16 nœuds et changez les paillets.
Les brigades de secours s’empressent de contrôler les chaudières tandis que le cuirassé ralentit et que les marins colmatent les ouvertures.
L’amiral se rend compte que le Bismarck ne peut supporter de nouvelles blessures. Il se tourne vers Lindermann :
—Il est impératif d’échapper aux Anglais.
—Nous feront le maximum pour les distancer amiral.
25 mai 5h
Lutjens fête son anniversaire. Aujourd’hui il est en forme. Il décide de tenter un coup de poker :
—J’ai remarqué que les Anglais nous suivent en adoptant une route en zigzag,conséquence sans doute d’une alerte aux sous marins. De plus ils nous suivent en ligne de file à bâbord au lieu de se mettre en éventail. Nous allons donc leur jouer un petit tour à notre façon.
Il faut préciser que Les navires Anglais perdent le contact radar avec le Bismarck au moment où ils se déportent à bâbord pour zigzaguer. Ils sont donc habitués à retrouver le contact dès qu'ils se remettent en ligne de file.
A l’instant où les Anglais comme un seul homme se déportent à Bâbord, Lutjens ordonne :
— Virez à tribord toute !
Le Bismarck amorce une vaste boucle vers le nord.
Lutjens attend de longues minutes, puis :
—Cap à l’est.
Le cuirassé revient dans le sillage de ses poursuivants.
De nouveau Lutjens attend un peu, et enfin :
—cap au sud-est, direction la France.
Le stratagème a parfaitement fonctionné. Le Bismarck a disparu des radars Anglais.
Mais Lutjens doute. C’est le drame de cet homme, le doute. En route vers la France, vers la gloire allemande, il doute encore avoir semé les Anglais.
Le Bismarck réparé au mieux trace sa route vers la France à 20 nœuds. Le doute de Lutjens vient des impulsions radar du Suffolk qui sont encore captées par le cuirassé.Mais ce ne sont que des bribes d’ondes inutiles aux Anglais.
Estimant être toujours suivi, l’amiral après sa brillante manœuvre va commettre sa plus grave erreur stratégique.
Il rompt le silence radio !
Encore une fois, le groupe ouest lui confirme que les Anglais ont perdu sa trace.
Mais d’une manière inexplicable il émet 2 autres messages radio au risque d’être localisé !.
Heureusement pour lui, dans un premier temps les Anglais se trompent dans leurs calculs et foncent dans la direction opposée.
A+


Dernière édition par surcouf le Dim 10 Oct 2010, 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 10 Oct 2010, 17:00

cela devient passionnant!
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 10 Oct 2010, 18:42

Suspense insoutenable ...

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Monter10
Le BISMARCK coté allemand - Page 5 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyMar 12 Oct 2010, 19:44

:pirat: Bon, je suis en forme en ce moment....
La suite:


Heinz Jucknet, Franz Halke et Adolf Eich agissent dans les fonds du cuirassé depuis plusieurs jours, ils sont épuisés mais conscients de l’importance de chaque homme et de son travail sur le Bismarck.
Le lieutenant Heinz Aengeneyndt leur donne l’autorisation de fumer.
Aux heures des repas on leur apporte un bol de ragout et de pain noir. Ils ne doivent quitter leur poste que pour se soulager.
25 mai12h :
Les hauts parleurs du cuirassé se mettent à vibrer :
—Attention !.Restez à l’écoute, voici un message de l’amiral.
Chacun retient son souffle. La voix grave de Lutjens résonne sur le navire :
—Marins du Bismarck !. Vous vous êtes couverts de gloire. Le naufrage du Hood est non seulement un exploit militaire mais aussi une grande victoire psychologique, car ce navire était l’orgueil de l’Angleterre. En raison des dégâts sur le Bismarck, nous devons mettre le cap sur un port Français.L’ennemi risque de s’assembler pour nous harceler, mais nous nous battrons jusqu'à ce que les futs de nos canons soient chauffés au rouge. Pour nous marins, c’est maintenant la victoire ou la mort (*).
Le discours est terminé. Dans un silence de plomb chaque marin se remet au travail à son poste.
« La victoire ou la mort »..Heinz, Franz et Adolf se regardent.
—comment se sortir de ce piège ?. Chuchote Heinz.
Les autres le regardent ébahis sans répondre.
Dans la salle des chaudières,étant peu initiés à la stratégie, Hanz Zimmerman et ses collègues considèrent que l’amiral est fou. Il a déjà renoncé à couler le Prince of Wales et maintenant il considère le Bismarck comme perdu ! Pourtant le groupe ouest ne cesse de répéter que les Anglais ont perdu la trace du cuirassé, mais Lutjens ne veut pas le croire. Il démoralise son équipage alors que tout lui réussit !
Conscient du problème, Lindermann adopte une attitude optimiste et rassure les hommes :
—Des sous marins vont nous venir en aide et les bombardiers nous assurer une couverture aérienne à proximité de la France.
Mais Lutjens a fait d’énormes dégâts avec son discours. L’officier ingénieur Gerhard Junack voit des officiers mettre leurs gilets de sauvetage !.
Soudain la radio du Bismarck se met à grésiller.
Hitler en personne adresse un message à Lutjens :
—Merveilleux vœux pour votre anniversaire amiral.
C’est court et glacial. On sent l’agacement du führer devant les dangers subis
par son cuirassé favori.


(*)texte raccourci en raison de sa longueur, les phrases importantes sont intégrales.


A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyMar 12 Oct 2010, 19:57

bonsoir Surcouf, je suis content d'avoir lu cette suite!
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyMar 12 Oct 2010, 21:51

:pirat: Merci pascal 94 bonne soirée à tous également!
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyVen 15 Oct 2010, 20:29

:pirat: Merci Mike..bonsoir à tous!
Un peu de lecture pour le Week-end..
A+

Néanmoins le Bismarck trace sa route dans les vagues de l’Atlantique. Lindermann inquiet du moral de l’équipage trouve une idée pour occuper les hommes :
Construire la fausse cheminée ! .
Il y a en effet un emplacement prévu pour cette dernière :
En arrière de la cheminée au niveau de la catapulte pour l’Arado et finissant juste contre le mât arrière. Elle a le même aspect que la vraie et change totalement l’allure du cuirassé, lui donnant un air Britannique.
Chacun s’active à la tâche avec ardeur. Lutjens espère ainsi tromper les avions de reconnaissance.
26 mai 10h30
Alerte !
Un hydravion Catalina surgit des nuages juste au dessus du Bismarck. Les sirènes hurlent,les affuts pivotent à toute allure. Les officiers aboient des ordres et l’enfer se déclenche à nouveau.
Les artilleurs sidérés voient le Catalina faire un cercle pour revenir identifier le cuirassé.Les armes de bord le cernent de toutes parts. Visiblement, il est touché plusieurs fois(*).
Le Catalina monte en chandelle, se cache dans les nuages et s’empresse de signaler :
—Bismarck repéré à 700 miles de Brest. (Suit la position exacte du navire).
A bord la radio du cuirassé capte également ce message. Lutjens croit à tort
qu’il était de toutes façons suivi et que cet événement ne change rien.
26 mai 16h
Mullenheim Rechberg se tient aux aguets sur le pont du Bismarck. Le navire malgré ses blessures se comporte à merveille et sa tenue à la mer est impeccable.Cependant la mer devient de plus en plus forte, les jeunes recrues du bord ont le mal de mer.
Rechberg se demande pourquoi la fausse cheminée n’a pas été mise en place. Le subterfuge aurait pu leurrer le Catalina, surtout que Rechberg parle Anglais et s’est porté volontaire pour tromper l’Hydravion. Mais Lutjens a choisit de tirer sur l’avion mettant un terme à la ruse.
Se sachant découverts le moral des marins chute encore.
(*) a bord du Catalina un homme qui dormait fut éjecté de sa couchette et il y eut une demi douzaine de brèches dans la carlingue, plus question de se poser sur l'eau au retour!.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyVen 15 Oct 2010, 22:16

bonsoir Surcouf merci pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptySam 16 Oct 2010, 15:15

pascal 94 a écrit:
bonsoir Surcouf merci pour la suite
:pirat: Merci pascal 94, bientôt la suite!
A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptySam 16 Oct 2010, 15:19

je patiente, je patiente mais bon, ce récit est tellement relaté que....
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 17 Oct 2010, 13:36

:pirat: Bon dimanche à tous!
La suite...


Chacun devine qu’il risque plus la mort que la victoire, a moins que le Bismarck
continue ainsi vers la France.
Un 2èmeCatalina vient roder autour du cuirassé, puis un Swordfish (de l’Ark Royal) les prend en filature.
—Il y a donc un porte avion dans les parages !. Constate Lutjens.
Le Bismarck se traine à 20 nœuds dans la houle, accompagné par un long sillage de fuel derrière lui. Cet horripilant Swordfish le suit à distance hors de portée de tir.
Lindeman qui le surveille à la jumelle dit à un des officiers :
—Si le cuirassé avait fait le plein à Bergen, nous aurions pu forcer l’allure et être déjà sous la protection des bombardiers.
26 mai 18h :
Alerte navire ennemi !
Un navire Anglais se profile à l’horizon (le Sheffield).
A bord du Bismarck on se garde bien de l’attaquer, mais plutôt de tracer la route vers la France. Chaque minute de mer rapproche le cuirassé de son but final. De cette France où de nombreux sous marins et avions vont leur porter assistance.
Lutjens attend l’attaque aérienne qui ne vient toujours pas. Chaque homme à bord est prêt.
Bientôt la nuit salvatrice va protéger le Bismarck.
Pendant ce temps là dans le sous marin U556, le lieutenant Herbert Wohlfarth croit rêver.Il a dans son périscope l’Ark Royal et le Renown !. Il peut changer le destin du Bismarck. Sauf qu’il ne lui reste plus de torpilles !.
C’est une situation incroyable et lourde de conséquences. Wohlfarth est de plus le parrain du Bismarck puisque c’est lui-même qui a proposé avec son U556 d’adopter le cuirassé et le protéger quoiqu’il arrive !.
Ironie de l’histoire il est à court de combustible et de torpilles et rentre aussi à Brest…
Wohlfarth se demande t-il s’il ne va pas émerger et utiliser son canon de 88 contre le porte avion?. Mais il aurait à peine le temps de tirer, qu’une pluie d’obus réduirait en bouillie son sous marin. Inutile de sacrifier la vie de ses hommes. Il continue donc sa route solitaire et inutile.
26 mai 19h :
A bord du Bismarck Alois Haberditz et le reste de l’équipage sont épuisés par la veille permanente. les yeux brulants, ils luttent contre le sommeil. Chacun attend l’attaque du porte avion se trouvant dans les parages. Ils ne sont qu’a une centaine de milles du détroit du Danemark et l’air est glacial. Les hommes vont se réchauffer devant les manches à air des moteurs au risque de se bruler. Mais seulement une minute car ils ne peuvent abandonner leurs postes trop longtemps.
26 mai 21h :
Alerte aérienne !.
—Regardez moi ces fous d’Anglais, cette fois on ne va pas les rater !.
Haberditz derrière son viseur voit les Swordfishs attaquer au ras des vagues. Ils surgissent de tous côtés, individuellement ou par paires pour saturer la défense. Les armes de bord se déchainent sur tout le cuirassé qui ressemble à un volcan en éruption.Les biplans rasent la mer car ils ont bien compris que les mitrailleuses et canons du Bismarck couvrent mal l’angle en dessous des ponts.
Un Swordfish solitaire profite de la montée sur les vagues du cuirassé pour lancer sa torpille qui touche sa coque sur bâbord en dessous de la ligne de flottaison.
Une déflagration épouvantable secoue le navire.
Le lieutenant de vaisseau Gerhard Junack se trouve dans la salle des machines lorsque la torpille touche le Bismarck. Il voit au dessus de lui les plaques de blindage du pont se soulever de 50 cms !. Les marins à l’arrière sont secoués par le choc et s’accrochent pour ne pas tomber. Des grincements inquiétants résonnent dans la poupe.
—Qu’est ce qui se passe ? se demande Mullenheim Rechberg à son poste de contrôle arrière. Il vient de sentir le navire faire un mouvement d’accordéon.
Rechberg s’empresse de vérifier l’indicateur de barre indiquant 12 degrés à bâbord. L’explosion a eu lieu en plein virage et il a un mauvais pressentiment.
—Va y mon vieux, redresse !.
Rechberg attend que l’indicateur revienne à la normale, mais rien ne se passe. Le cuirassé continue son virage à 20 nœuds comme un fou incliné à tribord.
—Reprenez immédiatement le cap initial. Ordonne aussitôt Lutjens.
—Les gouvernails sont bloqués amiral !.
Tout l’équipage doit s’accrocher à ce qu’il trouve.
—Ralentissez !.Ordonne Lindeman.
Mullenheim Rechberg est catastrophé. Rien à faire le Bismarck continue de tourner, mais finit par ralentir.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 17 Oct 2010, 14:22

merci pour la suite de ce récit haletant et c'est tellement bien relaté par le narrateur que l'on devient impatient d'avoir la suite
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 17 Oct 2010, 15:05

pascal 94 a écrit:
merci pour la suite de ce récit haletant et c'est tellement bien relaté par le narrateur que l'on devient impatient d'avoir la suite
:pirat: Merci pascal 94 on se rapproche du dénouement!
A+
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
surcouf


Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 17 Oct 2010, 18:46

L'ancien a écrit:
le bonjour te va,

je suis haletant, accroché, un vrai feuilleton à la Ponson du Terrail....
je ne déconne pas !!!
:pirat: Merci Mike, c'est trop d'honneur je ne suis pas aussi Rocambolesque!
A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 17 Oct 2010, 18:57

et j'espère qu'après il y aura un autre récit je ne sais pas moi sur Jean Bart par exemple
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni




Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 17 Oct 2010, 21:05

Bien le bonjour à tous,

Grand bravo au talent de plume de notre Corsaire!!!
Depuis que Surcouf a ouvert ce topic passionnant, je me suis mis en apnée dans mes vieux bouquins et j'y ai découvert un tas de choses sur cette affaire du Bismarck qui, je l'avoue, ne me passionnait pas plus que ça. Donc grand merci cher Corsaire!
J'ai trouvé notamment cette photo qui m'intrigue:

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Mini_414894Bismarck_ou_Prinz_Eugen

Cette photo, dont j'ai laissé la légende à dessein, pose problème.
En effet, il s'agirait du Bismarck dans le Korsfjord.
Or, parvenu au sud de Bergen, le Bismarck mouilla dans le Grimstadfjord tandis que le Prinz Eugen continuait vers le nord pour mouiller dans la baie de Kalvenes, dans le Korsfjord, accompagné des destroyers qui s'éloignèrent pour éviter un rassemblement trop voyant.
Pendant que le P.E mazoutait, son équipage fit disparaître le camouflage "baltique". Peut-être est-ce à cette occasion que l'équipage du Bismarck fit de même.

Cela m'incite à penser qu'il y eut plusieurs photos et que leur interprétation fut erronée.
Ce n'est pas pinailler car il y eut par la suite diverses confusions, des 2 côtés, sur l'identité des adversaires et donc sur le déroulement des combats.

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 820636Le_Bismarck_vu_du_P.E

Le Bismarck photographié depuis le P.E

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 331262Le_Prinz_Eugeb_en_camo_Baltique

On pourrait s'y tromper.
Peut-être est-ce pour cela que le Hood concentra ses premiers tirs sur le P.E?
Jusqu'à ce 1er feu, les allemands pensaient avoir affaire au King George V et n'avaient pas encore identifié le Prince of Wales, supposé être encore en cours de finition et de réglage.

A + pour d'autres photos
Amicalement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
didier


Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyDim 17 Oct 2010, 23:42

Anecdote :

La première vague de Swordfish devait se méprendre et attaquer le Sheffield plutôt que le Bismarck. Lorsqu'ils s'en rendirent compte les premiers Swordfish envoyèrent frénétiquement des fusées rouges sur le passage des appareils qui suivaient. Les quelques torpilles qui furent néanmoins larguées explosèrent prématurément sans causer de dommage. Les appareils qui rentrèrent sur l'Ark Royal devaient se poser sur un pont dont le tangage, étant donné l'état de la mer, atteignait ... 17 mètres !!

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" :twisted:
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Monter10
Le BISMARCK coté allemand - Page 5 004510
Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
orionv
PanzerGeneral
PanzerGeneral
orionv


Localisation : Marseille/
Navire préféré : les destroyers anglais of coursel

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand   Le BISMARCK coté allemand - Page 5 EmptyLun 18 Oct 2010, 09:00

Cela fait de sacrés histoires à raconter à ses petits enfants après la guerre....

_________________
Amitié Rémy                

Le BISMARCK coté allemand - Page 5 440775orionv

C est en maquettant que l on devient maquettiste

" 1 clic doit avoir pour réponse 2 clics"

The amazing Orionv
Revenir en haut Aller en bas
 
Le BISMARCK coté allemand
Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: RECUEIL DE DOCUMENTATION & PLANS :: Navires et Histoire Navale-
Sauter vers: