La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexionStarship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Sans_t13
 

 Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars

Aller en bas 
+4
jeannot1
DahliaBleue
pastaga
Iceman29
8 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pierre66
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Pierre66


Localisation : Perpignan
Navire préféré : PA Joffre

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyMar 15 Fév 2022, 18:16

C'est passionnant et délirant à la fois ! affraid

_________________
Amicalement,
Pierre
Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Richel10
Revenir en haut Aller en bas
Cédric
Enseigne de vaisseau de première classe
Enseigne de vaisseau de première classe
Cédric


Localisation : Sint-Pieters-Leeuw
Navire préféré : Ceux du XVIIème siècle

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyMar 15 Fév 2022, 18:27

Personnellement, je m'inquiète plus pour l'aspect commercial de l'affaire qui finira inévitablement tôt ou tard par téléscoper les impératifs de sécurité.
La NASA a payé très cher le refus d'un report de mission (hyper-médiatisée) par temps de gel.

Rolling Eyes

_________________
Labor omnia vincit
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyMar 15 Fév 2022, 18:30

Le "Mammouth NASA" avait déjà été dégraissé à cause des coûts faramineux, pas toujours justifiés.

Deux étapes:

"À la fin des années 1970, la situation de la NASA se dégrade fortement. Après l'achèvement du programme Apollo de nombreux salariés doivent quitter l'agence et les moyens financiers qui subsistent sont en grande partie absorbés par le projet de la navette spatiale. Les responsables politiques ne s'intéressent pas au programme spatial. Dans ces conditions peu de missions nouvelles voient le jour."

"Le début des années 2010 est marqué par la crise économique mondiale qui touche sévèrement les États-Unis. Le budget de la NASA régresse fortement entre 2011 et 2013 avant d'entamer un rétablissement à compter de 2014 et de connaître une embellie dans la deuxième moitié de la décennie : le budget de l'année 2018 s'élève à 20,7 milliards de dollars américains19. Ces années sont également marquées par les succès des missions scientifiques et les errements du programme spatial habité.

Missions scientifiques

Durant la première moitié de la décennie, la crise budgétaire conjuguée à l'explosion du coût du très ambitieux télescope spatial James-Webb qui est passé de trois milliards de dollars américains en 2005, à dix milliards de dollars américains en 2018 viennent réduire les sommes disponibles pour les autres missions scientifiques.

L'agence spatiale doit renoncer dès 2011 à un premier projet vers la lune Europe, Jupiter Europa Orbiter, et la sélection de la mission suivante du programme New Frontiers est suspendue.

La cadence des lancements des missions à bas coût du programme Discovery, qui est théoriquement de moins de deux ans, est elle-même ralentie : après une mission en 2011, InSight est sélectionnée pour un lancement en 2016 (elle est finalement repoussée à 2018, pour des raisons techniques). La dernière mission lancée vers les planètes externes (Juno en 2011) n'a aucun successeur. Toutefois l'embellie économique que connait les Etats-Unis au milieu de la décennie s'accompagne de la relance de projets et d'une augmentation sensible du budget de la NASA......... "

https://fr.wikipedia.org/wiki/National_Aeronautics_and_Space_Administration

_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyMar 15 Fév 2022, 18:51

Cédric a écrit:
Personnellement, je m'inquiète plus pour l'aspect commercial de l'affaire qui finira inévitablement tôt ou tard par téléscoper les impératifs de sécurité.
La NASA a payé très cher le refus d'un report de mission (hyper-médiatisée) par temps de gel.

Rolling Eyes

En même temps la conquête spatiale a fait très de peu morts, (trop c'est sûr), par rapport à la conquête de l'air qui a été très couteuse en vies humaines.

Les navettes spatiales étaient des usines à gaz à faire voler, bien trop compliquées, très couteuses, avec une charge utile relativement faible (Principalement délivrée dans les orbites basses).

Ca ne pouvait que mal se terminer,  avec une NASA qui a laissé filer le coté sécurité, c'est sûr.

Maintenant ça reste un transport humain à hauts risques.
C'est pour cette raison que le NTSB voudrait mettre son nez dans l'affaire quand il s'agit de transport commercial de passagers (non professionnel).  



https://www.washingtonpost.com/technology/2022/01/31/ntsb-space-faa-crash-investigations/

La proposition du NTSB d'enquêter sur les accidents de vols spatiaux suscite une dispute avec la FAA et l'inquiétude de l'industrie spatiale commerciale
La tension survient alors que des entreprises comme SpaceX d'Elon Musk et Blue Origin de Jeff Bezos décollent.

Par Christian Davenport
31 janvier 2022 à 14 h 33 HNE


Une proposition de règle du National Transportation Safety Board qui lui donnerait le pouvoir d'enquêter sur les accidents de vols spatiaux a soulevé des inquiétudes parmi les entreprises spatiales commerciales que la liberté dont elles jouissent pourrait bientôt être restreinte et a déclenché une réprimande inhabituellement pointue de la part de la Federal Aviation Administration, qui autorise lancements de fusées et supervise l'industrie.

Dans sa règle, le NTSB dit qu'il veut enquêter sur les accidents de vols spatiaux comme il le fait sur d'autres formes de transport, de l'aviation aux chemins de fer. Il affirme qu'il dispose d'un large pouvoir pour le faire et souhaite simplement clarifier le rôle de l'industrie dans les enquêtes sur les incidents spatiaux, ce qu'elle fait depuis des années lorsqu'il y a un décès, une blessure ou des dommages matériels.

"C'est vraiment juste pour clarifier et de notre point de vue, nous ne pensons pas que cela fasse quoi que ce soit de différent de la façon dont nous fonctionnons", a déclaré Jennifer Homendy, présidente du NTSB, dans une interview. L'agence a longtemps été impliquée dans des enquêtes sur des accidents, notamment lorsque l' avion spatial de Virgin Galactic s'est désintégré lors d'un vol d'essai en 2014, tuant un pilote et blessant gravement l'autre .

La proposition intervient alors que l'économie spatiale a connu une poussée de croissance ces dernières années, alimentée par des investissements qui ont produit de nouvelles fusées et engins spatiaux et ont permis à une foule de personnes d'avoir la chance de sortir de l'atmosphère .

SpaceX transporte des astronautes et du fret de la NASA vers la Station spatiale internationale et envisage des dizaines de lancements cette année pour un éventail de clients, Blue Origin de Jeff Bezos et Virgin Galactic de Richard Branson effectuent des vols touristiques spatiaux suborbitaux, et plusieurs autres sociétés de fusées cherchent à voler aussi. (Bezos est propriétaire du Washington Post.)

Pour arriver à ce point, l'industrie a été légèrement réglementée , bénéficiant d'un mandat du Congrès selon lequel les vols spatiaux commerciaux en sont encore à leurs balbutiements et donc dans une «période d'apprentissage». Les entreprises spatiales émergentes devraient être autorisées à innover et à se développer, disent les partisans, avant que le gouvernement ne puisse imposer des règles strictes qui régissent leur fonctionnement.

Mais l'industrie spatiale affirme que la règle proposée est rédigée d'une manière vague et trop large qui pourrait permettre au NTSB d'enquêter même sur des incidents relativement mineurs qui font normalement partie d'un programme de développement de fusées. Et il dit que les enquêtes feraient double emploi avec ce que la FAA fait déjà.

Dans une lettre du 14 janvier à Homendy, l'administrateur de la FAA, Steve Dickson, a écrit que la FAA "a l'autorité statutaire sur tous les aspects des activités de lancement spatial commercial" et que son autorité pour "enquêter sur les incidents de lancement spatial commercial est bien établie et codifiée". Il a demandé au NTSB de "reconsidérer" sa proposition de règle et de "se recentrer sur sa relation de travail fructueuse actuelle avec la FAA".

Les deux agences devraient mettre à jour le protocole d'accord qui régit le partenariat, a-t-il écrit, "pour éviter une éventuelle confusion et un régime réglementaire ou de sécurité peu clair pour les vols spatiaux commerciaux".

Certains membres du Congrès ont également fait part de leurs inquiétudes. Dans une lettre au NTSB, les représentants Frank D. Lucas (R-Okla.) et Brian Babin (R-Tex.) ont écrit que « les tentatives du NTSB d'étendre son autorité modifieraient le processus d'enquête de longue date sur les accidents spatiaux commerciaux et avoir un impact significatif sur l'industrie des lancements spatiaux commerciaux, la compétitivité économique des États-Unis, la découverte scientifique, l'exploration spatiale, la coopération internationale, la sécurité nationale et la sécurité.

Homendy a déclaré que l'agence essayait de se préparer au cas où le pire se produirait.

« Lorsque des membres du Congrès et d'autres nous demandent : 'Êtes-vous prêt à relever les défis du futur ?' Oui, ce sont les mesures que nous prenons », a déclaré Homendy. « Maintenant, nous examinons les personnes qui voyagent pour compte d'autrui dans les transports. Et nous devons donc nous assurer qu'à mesure que l'industrie se développe, qu'il y a de plus en plus de lancements - et c'est une période passionnante - qu'ils comprennent quelles sont les exigences en matière de déclaration et ce que nous allons enquêter.

Mais il y a également eu des inquiétudes concernant la surveillance de l'industrie par la FAA et des appels à la réglementer plus strictement. Avec la période d'apprentissage en place jusqu'en 2023, "cela signifie que malgré les vols spatiaux humains commerciaux et le tourisme spatial qui devraient bientôt devenir des marchés émergents, les mains de la FAA seront liées", a déclaré le représentant Peter A. DeFazio (D-Ore.), Président de le Comité des transports et de l'infrastructure , a déclaré lors d'une audience l'année dernière. «Ils ne pourront pas réglementer pour la sécurité du public voyageur. Et vous savez que je suis sérieusement préoccupé par le fait que certaines parties de l'industrie parlent d'une nouvelle prolongation de la "période d'apprentissage".

DeFazio a également critiqué le double mandat de la FAA de réglementer et de promouvoir simultanément l'industrie spatiale, ce qui, selon lui, est un conflit d'intérêts qui pourrait mettre en danger le public. La FAA, a-t-il déclaré dans une interview l'année dernière, « ne devrait pas promouvoir l'espace commercial. La NASA peut promouvoir l'espace commercial. Le Département du Commerce peut promouvoir l'espace commercial. Le travail de la FAA est de réglementer dans l'intérêt public.

Dans sa réponse à la règle proposée, SpaceX, l'entreprise fondée par Elon Musk, a déclaré que l'industrie est encore jeune et en croissance et apprend à innover au mieux. La société, l'un des principaux fournisseurs de fusées du gouvernement, a développé un nouveau système de fusée qui, selon elle, aidera finalement le gouvernement à économiser de l'argent.

Le NTSB « caractérise à tort les vols spatiaux commerciaux comme un « mode de transport » similaire à l'aviation commerciale, au transport routier et maritime. En fait, les vols spatiaux commerciaux restent un secteur industriel naissant qui est encore en développement et est correctement réglementé en tant que tel.

Il a déclaré que la surveillance de la FAA est efficace tout en "permettant à l'industrie d'innover dans les technologies de système de lancement, y compris d'importantes améliorations de sécurité qui émergent avec les nouvelles technologies".

Dans sa réponse, Blue Origin a déclaré que la règle proposée est rédigée de manière si large qu'elle "pourrait conduire par inadvertance à l'autorité illimitée et non statutaire du NTSB pour lancer des enquêtes sur les incidents des fournisseurs de lancements spatiaux commerciaux, même sans aucun dommage ou destruction de véhicule, ou blessure grave ou mort. ”

Mais Homendy a déclaré que les inquiétudes étaient exagérées. La nouvelle règle "ne signifie pas que nous allons aller à chaque accident", a-t-elle déclaré. « Cela ne veut pas dire que nous allons enquêter sur tout, comme tous les autres modes de transport pour lesquels nous avons le pouvoir d'enquêter sur les accidents. Une fois que nous recevons le rapport, nous évaluons si nous lançons [une enquête] ou non.

Et elle a déclaré que l'agence prenait les commentaires au sérieux et pourrait modifier la proposition.

Elle a déclaré que les responsables de l'agence "voudront répondre à un certain nombre d'entre eux, mais ils examinent également ces commentaires pour voir s'ils souhaitent apporter des modifications à notre proposition" avant d'aller de l'avant avec la règle finale.

_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Premier maître
Premier maître
DahliaBleue


Localisation : Au Septième Ciel
Navire préféré : Croiseur De Grasse

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyDim 20 Fév 2022, 11:05

Iceman29 a écrit:
[…] Des responsables de la NASA seraient horrifiés à l'idée que le Starship de SpaceX puisse réussir. […] Si Elon Musk a raison, SpaceX est en passe de devenir l'organisation de vols spatiaux la plus performante de tous les temps, qu'elle soit publique ou privée - et ses concurrents, dont la NASA, ont une peur bleue.[…]
La NASA serait-elle mauvaise joueuse ?
Pourtant, la concurrence (libre et non faussée, antitrust établi) n'est-elle pas le moteur de la prospérité et du succès (états-unien surtout, et ailleurs aussi - systèmes collectivistes exclus) ? scratch

_________________
Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Signur10
Revenir en haut Aller en bas
bgire
Enseigne de vaisseau de première classe
Enseigne de vaisseau de première classe
bgire


Localisation : La Rochelle (région A.POI.L)
Navire préféré : Celui-là

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyDim 20 Fév 2022, 18:34

Ces succès impressionnants ont aussi réveillé l'Agence Spatiale Européenne qui a lancé voici deux ans le programme ArianeNEXT (projet Thémis) qui devra succéder à la (future) Ariane 6 dans les années trente.
Même type conception avec un étage qui revient au point de départ, propergols moins polluants (oxygène liquide et méthane liquide) et nouveau moteur Prometheus, de la classe des 100t de poussée qui devrait être simplifié par rapport au Vulcain d'Ariane 5 et coûter dix fois moins cher. A noter qu'une partie du moteur sera imprimée en 3D.
Il est dommage qu'on ait mis du temps à prendre Musk au sérieux avant de réagir.

_________________
C'est curieux chez les marins, ce besoin de faire des phrases.

Espérons que le fond de la mer est étanche.
Quand un cachalot vient de tribord, il est prioritaire. Quand il vient de bâbord, aussi.
Oh ça c’est le Quacta qui se moque du Stifling.
Une journée au cours de laquelle on n'a pas ri est une journée perdue.
Si on bricolait plus souvent on aurait moins la tête aux bêtises.

Telle est la Voie.
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyLun 21 Fév 2022, 17:21

Belle photo prise hier.

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Image

_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
bgire
Enseigne de vaisseau de première classe
Enseigne de vaisseau de première classe
bgire


Localisation : La Rochelle (région A.POI.L)
Navire préféré : Celui-là

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyLun 21 Fév 2022, 19:08

J'ai du mal à me faire à cette esthétique "ScyFy des années 50", mais puisque ça marche....
En tout cas de très belles photos.
_Bruno

_________________
C'est curieux chez les marins, ce besoin de faire des phrases.

Espérons que le fond de la mer est étanche.
Quand un cachalot vient de tribord, il est prioritaire. Quand il vient de bâbord, aussi.
Oh ça c’est le Quacta qui se moque du Stifling.
Une journée au cours de laquelle on n'a pas ri est une journée perdue.
Si on bricolait plus souvent on aurait moins la tête aux bêtises.

Telle est la Voie.
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptySam 02 Avr 2022, 21:18

SpaceX commence l'installation du pont roulant 150T dans le Widebay:

https://youtu.be/Kng8mptn_AY
[/quote]

_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptySam 18 Juin 2022, 10:18


La FAA donne son feu vert pour que #SpaceX poursuive ses efforts vers un tir orbital en concluant d'une absence d'impact significatif sur la faune et la flore locale.

En revanche, l'agence émet des réserves, des adaptations sont à prévoir pour obtenir une licence de vol.

La FAA autorise pour le moment #SpaceX à effectuer :

🔥 285 secondes d'allumages statiques cumulés (150 SH / 135 Starship)

🚀 5 vols suborbitaux du #Starship pour 10 atterrissages au sol (??)

🚀 5 vols du SH pour 5 atterrissages au sol.

Au cours des premiers lancements orbitaux non habités, SpaceX peut être amené à faire amerrir Super Heavy ou Starship dans l'océan Pacifique ou dans le golfe du Mexique, ou, pour Starship uniquement, dans l'océan Pacifique, à une distance d'au moins 19 miles des côtes.

Si cela se produit, SpaceX ne récupérera pas le Super Heavy ou le Starship. SpaceX s'attend à ce que chaque étage se brise lors de l'impact avec la surface de l'eau. SpaceX s'attend à ce que la majeure partie du véhicule de lancement coule parce qu'il est fait d'acier.

Les éléments plus légers (par exemple, les éléments qui ne sont pas en acier, tels que les récipients sous pression enveloppés en composite) peuvent flotter mais devraient finir par se gorger d'eau et couler. Si de gros débris sont signalés, SpaceX coordonnera avec une partie spécialisée dans les débris marins pour étudier la situation et couler ou récupérer si nécessaire tout gros débris flottant. SpaceX se coordonnerait avec toutes les autorités réglementaires terrestres et maritimes, le cas échéant, avant de prendre des mesures pour récupérer les débris.

_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
STEPH737
Matelot
Matelot



Localisation : MADAGASCAR

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptySam 18 Juin 2022, 16:34

les deux derniers points semblent inversés, 10 atterrissages pour le SH et 5 pour le Starship semble plus logique.
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyDim 19 Juin 2022, 10:36

Effectivement.

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Raw

Avec l'accord (sous conditions) de l'administration américaine pour procéder à des décollages de Starship et SuperHeavy depuis le site de Boca Chica au Texas, les opérations sur place accélèrent. Elon Musk annonce déjà une tentative le mois prochain… Mais tout va dépendre des prochains essais grandeur nature.

Cela fait plus d'un an que Starship est au sol !

Petit point d'étape.

Le début d'année était calme, avec les derniers essais de la génération précédente de Starship (prototype SN20) et de SuperHeavy (prototype BN4), plusieurs fois assemblés, mais qui n'ont jamais eu l'honneur de voler. Mais cela n'est pas représentatif des avancées techniques de la firme d'Elon Musk. Dans les gigantesques hangars de Boca Chica, SpaceX préparait déjà les améliorations pour la nouvelle génération de moteur Raptor V2 ainsi que les dizaines de modifications apportées à son futur véhicule orbital et à son booster. Néanmoins, depuis le mois de mai, le site de lancement a repris ses tests, graduellement plus complexes, plus rapides, plus ambitieux.

D'abord, le prototype SuperHeavy BN7 a subi, entre le 7 et le 15 mai, deux essais réussis de remplissages de ses réservoirs avant de retourner sur le site de production. Un mois plus tard, ses 33 moteurs (!) sont mis en place et ne demandent qu'à rugir. Il devrait être installé dans les jours ou semaines à venir sur la table de tir du site orbital, pour un premier essai d'allumage moteur qui promet d'être excitant.

De la même façon, entre le 27 mai et le 8 juin, le prototype de Starship SN24 a lui aussi subi plusieurs tests sous pression, et à des températures cryogéniques. Lors du premier des trois, un incident lui a d'ailleurs coûté quelques dizaines de tuiles thermiques et provoqué un retard pour des réparations… Mais tout est rentré dans l'ordre, et lui aussi est retourné sur le site de production pour y recevoir ses six moteurs.

En début de semaine, SpaceX a reçu l'accord tant attendu de la puissante FAA (Federal Aviation Administration, qui gère et réglemente le transport aérien sous toutes ses formes) pour procéder à des vols orbitaux et suborbitaux depuis son site du Texas. Mais attention, il faudra au préalable remplir une liste de 75 critères qui ont trait à l'environnement autour du site : protection des eaux, gestion des lumières, des déchets, du statut de réserve naturelle, etc. Si aucun des points ne semble particulièrement bloquant, il faudra garder à l'esprit que la FAA prendra soin de vérifier que les conditions de son autorisation d'exploitation sont bien remplies avant de laisser SpaceX procéder à un vol orbital. Cette demande pourrait être sur la table d'ici le mois prochain ?

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Raw

Elon Musk a en effet déjà affirmé sur Twitter que Starship et SuperHeavy seraient prêts dès juillet. Ce 14 juin, le fondateur de SpaceX a terminé une inspection sur le site de production, qu'il a visiblement quitté avec un enthousiasme nouveau, et annonce d'ores et déjà une tentative par mois à partir d'août. Ces affirmations n'engagent pas à grand-chose, étant donné que le même Elon Musk disait viser un décollage orbital « dans quelques semaines »… Au début de l'été 2021.

Néanmoins, on ne peut nier les progrès évident des équipes au cours des derniers mois, que ce soit pour produire Starship et SuperHeavy, ou pour préparer les intenses campagnes de tests. La tour de lancement et ses bras porteurs, capables de déplacer les boosters ou les Starship, en est un bon exemple. Le concept encore flou en 2021 a rapidement été mis en œuvre et est en place depuis la fin de l'hiver.

Les lignes bougent, du Texas à la Floride
En plus d'assembler les prototypes consacrés au vol orbital (SN24 et BN7 sont les candidats évidents), il faudra encore de nombreuses préparations, des comptes à rebours fictifs, des essais de mise à feu avant que la gigantesque fusée puisse s'élever de son pas de tir… Et peut-être même, quelques minutes plus tard, tenter de revenir s'y poser.

SpaceX n'en est pas encore là, mais l'échéance approche rapidement. Signe que l'aventure Starship se prépare à enclencher la vitesse supérieure, les prototypes suivants sont déjà à l'assemblage. Les équipes de l'entreprise ont démarré la mise en place d'une deuxième « usine à vaisseaux spatiaux » en Floride et de l'adaptation du site de lancement LC-39A au Centre spatial Kennedy pour y faire décoller leur lanceur géant. Rugira-t-il dès le mois prochain ?

Clubic.

_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
STEPH737
Matelot
Matelot



Localisation : MADAGASCAR

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyDim 19 Juin 2022, 14:55

Si le Starship décolle avant le SLS ça va faire un peu désordre ( un peu plus... )

Par contre l'idée de placer la tour de lancement à côté de celle de Falcon 9/Heavy c'est quand même un peu gonflé.
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyDim 19 Juin 2022, 15:05

En même temps pour Falcon 9, il y a d'autres sites de lancement.

3 lancements ce WE:

SpaceX lancera 3 fusées à partir de 3 pads en 3 jours ce week-end.

Par Tariq Malik publié Il ya 3 jours

Le triple en-tête de lancement commence le vendredi 17 juin, avec un Falcon 9 sur un 13e vol record.

La société privée de vols spatiaux vise à lancer trois fusées à partir de trois rampes de lancement différentes en trois jours à compter du vendredi 17 juin, lorsque SpaceX lancera 53 satellites Internet Starlink en orbite depuis le Pad 39A du Kennedy Space Center de la NASA en Floride. Un lancement depuis la base de la Force spatiale de Vandenberg en Californie suivra samedi matin pour mettre en orbite un satellite radar pour l'armée allemande, la troisième mission retournant en Floride pour lancer un satellite de communications commerciales depuis la station de la Force spatiale de Cap Canaveral.

En cas de succès, le triple jeu de lancement pourrait marquer les vols consécutifs les plus serrés de SpaceX à ce jour après que la société ait effectué trois missions entre le 31 janvier et le 3 février plus tôt cette année. SpaceX vise également à établir un nouveau record avec l'un des vols...

La suite ici :

https://www-space-com.translate.goog/spacex-three-rocket-launches-three-days-2022?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp


_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
STEPH737
Matelot
Matelot



Localisation : MADAGASCAR

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyDim 19 Juin 2022, 15:12

Oui mais le hic, c'est que seule l'installation sur LC -39A  permet les vols habités pour l'instant. D'ailleurs  la Nasa et Space X sont en train d'étudier la possibilité d'un second pas de tir "Dragon" sur LC-40 au cas où....
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyDim 19 Juin 2022, 15:25

Ils ont dû y réfléchir.. sourire

Si la FAA laisse son feu vert , les essais se feront depuis Boca Chica, je pense.

Pour la fusée Artemis, effectivement, surtout que ce projet est controversé et quasi mort né vu le prix d'un lancement.

Citation :


De quelques centaines de millions de dollars par lancement à 4 milliards, un pas de tir défectueux, une montagne de retards: alors que le lanceur Space Launch System est désormais sur le pas de tir pour d’ultimes essais avant un premier tir test, il traîne déjà derrière lui une réputation mitigée, comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo en tête de cet article.

Au départ pensé comme un successeur à la navette spatiale américaine, puis intégré au programme Artemis lancé par Donald Trump en vue de l’exploration martienne, cet énorme lanceur de la NASA a déjà beaucoup vécu. En 2025, il emmènera des astronautes en orbite lunaire, où un alunisseur fera le reste du transport.

Sur son pas de tir, l’engin titanesque a fière allure. Avec ses 111 mètres de haut et ses 8 mètres de diamètre, il est à peine plus petit que la Saturne V des missions Apollo. Mais si l’engin est superbe, il est aussi coûteux, bien plus que la NASA ou le gouvernement américain ne l’avaient envisagé au départ.

Non réutilisable et très, très cher
Un audit mené auprès de l’agence spatiale américaine en 2020 pointe du doigt ces gonflements de coûts astronomiques, qui font passer un lancement de test de 500 millions de dollars environ à une addition quatre fois plus élevée. En cause dans ce gonflement, des retards techniques qui coûtent cher, de graves problèmes au niveau du pas de tir, mais aussi, plus généralement, la nature très politique du projet.

En effet, le Sénat américain n’a cessé, année après année, d’attribuer des crédits toujours plus importants au projet, même en 2019, lorsque l’administration Trump souhaitait les revoir à la baisse. La raison de cette générosité, c’est d’abord l’emploi: de nombreux États hébergent des centres de recherche ou de production de la NASA qui fermeraient si le projet Artemis ne tournait pas à plein. D’où d’étonnantes initiatives, comme cet amendement, rapporté par le magazine Ars Technica, exigeant une nouvelle batterie de tests des moteurs du SLS...alors qu’il n’en est aucunement besoin.

Résultat, le programme lunaire devrait coûter un peu moins de 100 milliards de dollars d’ici à 2025, quand le directeur de la NASA l’estimait trois fois moins élevé à l’origine du projet. Une somme colossale, à mettre en face de SpaceX et de ses lanceurs réutilisables.

La firme d’Elon Musk, qui a déjà révolutionné le marché des lanceurs, bouscule le domaine de l’exploration spatiale. La firme développe sa propre fusée martienne (et lunaire), un lanceur réutilisable, nommé Starship, et qui pourrait bien faire pâlir d’envie le SLS. Le célèbre patron de SpaceX estime ainsi qu’à terme, le coût de lancement d’une fusée Starship pourrait être de deux millions de dollars. Deux mille fois moins que sa concurrente.

Même si les experts jugent cette projection un peu trop enthousiaste, nombreux sont ceux qui se demandent si Starship, dont un vol -non habité- autour de la Lune est prévu pour 2023, ne viendra pas immédiatement ringardiser le SLS. Le constructeur a, en tout cas, déjà un solide pied dans la porte: c’est SpaceX qui va construire l’alunisseur chargé de transporter les astronautes du SLS vers le sol lunaire.

https://m.huffingtonpost.fr/amp/entry/sls-la-fusee-lunaire-americaine-qui-souffre-de-la-comparaison-avec-spacex_fr_62ac93f5e4b06594c1d5c898/



_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyMar 21 Juin 2022, 10:25

STEPH737 a écrit:
Oui mais le hic, c'est que seule l'installation sur LC -39A  permet les vols habités pour l'instant. D'ailleurs  la Nasa et Space X sont en train d'étudier la possibilité d'un second pas de tir "Dragon" sur LC-40 au cas où....

Le problème dont tu parlais:

SpaceX fait face à plus de retards de Starship alors que la NASA cherche à avoir des assurances de sécurité de lancement.

Si le vaisseau spatial explose à nouveau sur le pad, cela pourrait avoir un impact sur l'infrastructure critique de l'ISS, la station spatiale internationale.

Reuters

La mort explosive du SN-10 l'année dernière a brisé plus que le prototype du vaisseau spatial de SpaceX. Cela a également incité la NASA à mettre une épingle dans les plans pour que le vaisseau utilise Cap Canaveral comme rampe de lancement de secours , au moins jusqu'à ce que la société puisse fournir la preuve qu'une autre explosion sur la plateforme n'endommagera pas l'infrastructure essentielle au réapprovisionnement de l'ISS.

La situation est la suivante : les plans pour la rampe de lancement principale que SpaceX veut à Boca Chica, au Texas, pour la prochaine fusée Starship sont déjà confrontés à de longs retards réglementaires (bien que la phase d'examen devrait se terminer la semaine prochaine). En avril, le Corps des ingénieurs de l'armée a également rejeté la demande de la société d'étendre le site de lancement de la région de Galveston après que SpaceX n'ait pas fourni la documentation requise.

La société a également construit rapidement une rampe de lancement secondaire dans ses installations de Cap Canaveral, mais ces plans sont désormais suspendus. Le problème est que la nouvelle rampe de lancement Starship de SpaceX se trouve à quelques centaines de mètres de la rampe de lancement 39A de la NASA, vous savez, la seule rampe de lancement de la NASA actuellement existante à partir de laquelle le Dragon Crew de SpaceX est autorisé à se lancer. Si un autre vaisseau spatial – qui repose sur un mélange d'azote liquide et de méthane comme carburant inconnu des régulateurs – devient kablooey, la force explosive et les éclats du vaisseau pourraient endommager le complexe de lancement 39A. Et sans 39A, nous n'avons plus de missions avec équipage vers l'ISS jusqu'à ce qu'il soit réparé.

"Nous reconnaissons tous que si vous aviez un échec précoce comme nous l'avons fait sur l'un des premiers vols SpaceX, ce serait assez dévastateur pour 39A", a déclaré à Reuters Kathy Lueders, chef des opérations spatiales de la NASA .

SpaceX, qui a déjà beaucoup investi dans la construction de sa plate-forme désormais en pause, a proposé d'essayer de "durcir" le pad 39A contre les forces conférées par les lancements réussis et infructueux de Starship ainsi que de construire le complexe de lancement 40, situé à environ 5 miles de distance, avec des capacités de lancement d'équipage. Ces deux options nécessiteraient toujours l'approbation de l'agence ainsi que des mois, voire des années de construction pour se préparer.

https://www.engadget.com/space-x-faces-more-starship-delays-as-nasa-seeks-launch-safety-assurances-153800410.html?guccounter=1&guce_referrer=aHR0cHM6Ly93d3cuZ29vZ2xlLmNvbS8&guce_referrer_sig=AQAAANT3JtIjs54_SwThJh2Z6enojsBmu3khSfKSYODg1H5jqpx30iNMseT6_O0mAFw70IOeK345g8RfDAUeTRlNAxhIlQN5gA37UMaf-lBp98eXGg9Nu3-a8WBXb8x_xHcvQ6rfB2o3czhiq--SZViOGCmFRjsEsAadPTe9enXLZl_5

_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
jeannot1
Second Maître
Second Maître
jeannot1


Localisation : vallée du Rhône

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyMar 21 Juin 2022, 18:43

Waouu...Merci Pascal pour toutes ces infos très intéressantes.
Sur le dernier C&E, il y a un article sur la présentation du SLS sur le pad 39A...
Mais c'est très médiatisé...

_________________
Depuis que j'ai volé, je sais pourquoi les oiseaux chantent...
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyMar 21 Juin 2022, 20:50

Merci Jeannot!

Je vais étendre le sujet au SLS et la mission Artemis, vu que ça semble vous intéressez. La destination est la même.

-------------------------------

De quelques centaines de millions de dollars par lancement à 4 milliards, un pas de tir défectueux, une montagne de retards: alors que le lanceur Space Launch System est désormais sur le pas de tir pour d’ultimes essais avant un premier tir test, il traîne déjà derrière lui une réputation mitigée, comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo en tête de cet article.

Au départ pensé comme un successeur à la navette spatiale américaine, puis intégré au programme Artemis lancé par Donald Trump en vue de l’exploration martienne, cet énorme lanceur de la NASA a déjà beaucoup vécu. En 2025, il emmènera des astronautes en orbite lunaire, où un alunisseur fera le reste du transport.

Sur son pas de tir, l’engin titanesque a fière allure. Avec ses 111 mètres de haut et ses 8 mètres de diamètre, il est à peine plus petit que la Saturne V des missions Apollo. Mais si l’engin est superbe, il est aussi coûteux, bien plus que la NASA ou le gouvernement américain ne l’avaient envisagé au départ.

Non réutilisable et très, très cher

Un audit mené auprès de l’agence spatiale américaine en 2020 pointe du doigt ces gonflements de coûts astronomiques, qui font passer un lancement de test de 500 millions de dollars environ à une addition quatre fois plus élevée. En cause dans ce gonflement, des retards techniques qui coûtent cher, de graves problèmes au niveau du pas de tir, mais aussi, plus généralement, la nature très politique du projet.

En effet, le Sénat américain n’a cessé, année après année, d’attribuer des crédits toujours plus importants au projet, même en 2019, lorsque l’administration Trump souhaitait les revoir à la baisse. La raison de cette générosité, c’est d’abord l’emploi: de nombreux États hébergent des centres de recherche ou de production de la NASA qui fermeraient si le projet Artemis ne tournait pas à plein. D’où d’étonnantes initiatives, comme cet amendement, rapporté par le magazine Ars Technica, exigeant une nouvelle batterie de tests des moteurs du SLS...alors qu’il n’en est aucunement besoin.

Résultat, le programme lunaire devrait coûter un peu moins de 100 milliards de dollars d’ici à 2025, quand le directeur de la NASA l’estimait trois fois moins élevé à l’origine du projet. Une somme colossale, à mettre en face de SpaceX et de ses lanceurs réutilisables.

La firme d’Elon Musk, qui a déjà révolutionné le marché des lanceurs, bouscule le domaine de l’exploration spatiale. La firme développe sa propre fusée martienne (et lunaire), un lanceur réutilisable, nommé Starship, et qui pourrait bien faire pâlir d’envie le SLS. Le célèbre patron de SpaceX estime ainsi qu’à terme, le coût de lancement d’une fusée Starship pourrait être de deux millions de dollars. Deux mille fois moins que sa concurrente.

Même si les experts jugent cette projection un peu trop enthousiaste, nombreux sont ceux qui se demandent si Starship, dont un vol -non habité- autour de la Lune est prévu pour 2023, ne viendra pas immédiatement ringardiser le SLS. Le constructeur a, en tout cas, déjà un solide pied dans la porte: c’est SpaceX qui va construire l’alunisseur chargé de transporter les astronautes du SLS vers le sol lunaire.

https://m.huffingtonpost.fr/amp/entry/sls-la-fusee-lunaire-americaine-qui-souffre-de-la-comparaison-avec-spacex_fr_62ac93f5e4b06594c1d5c898/

-----------

L'Office of Inspector General (OIG) de la NASA a publié son rapport sur la gestion par l'agence d'une deuxième tour de lancement mobile pour la méga-fusée SLS (Space Launch System) - et les prévisions ne sont pas bonnes. À l'heure actuelle, l'OIG prévoit que le projet coûtera plus du double du budget initial et qu'il sera achevé avec environ deux ans et demi de retard.

Quelques informations rapides

Afin de lancer SLS, la fusée lunaire géante que la NASA développe depuis 2011, l'agence a besoin d'une infrastructure terrestre pour la soutenir. Le lanceur mobile consiste en une plateforme au sol capable de résister à la mise à feu et la poussée des moteurs de la fusée lorsqu'elle décolle. La tour de lancement et ses nombreux bras fournissent à la fusée toutes sortes de composants nécessaires au lancement, notamment l'alimentation électrique, le carburant, la surveillance à distance et la communication avec le contrôle de mission.

Le contrat ML-2
La première tour de lancement mobile pour SLS, qui se trouve actuellement sur l'aire de lancement en attendant sa répétition générale, a été achevée en 2010. En 2019, la NASA a attribué à Bechtel National un contrat de 383 millions de dollars pour la construction de la ML-2, une deuxième tour de lancement pour les itérations ultérieures et plus grandes du SLS.

Bechtel prévoyait initialement de terminer la construction de la tour pour mars 2023. Jusqu'à présent, la construction de la tour n'a pas commencé.

En résumé

La tour sera en retard, dépassera le budget et sera trop lourde.

Le rapport de l'OIG conclut que les mauvaises performances de Bechtel ont causé 70 % des dépassements de coûts et un an et demi de retard dans le projet. Le projet avait déjà coûté 436 millions de dollars à la NASA en mars 2022 ; il devrait coûter 960 millions de dollars au bout du compte.

Le rapport de l'OIG estime que la livraison ne se fera pas avant octobre 2025 au plus tôt, ce qui retarderait Artemis IV, le deuxième vol en équipage du programme Artemis de la NASA visant à ramener des humains sur la surface lunaire, au plus tôt en 2026. Les coupables : une sous-estimation de l'ampleur du projet, des problèmes de rétention du personnel et des défauts de conception.

Bechtel a répondu par une déclaration (conseil d'Eric Berger) contestant la conclusion selon laquelle ses mauvaises performances étaient à blâmer. Son argument : le rapport de l'OIG a ignoré les impacts de la pandémie et les changements de conception inattendus.

Ces chiffres correspondent à ce que le rapport de l'OIG considère comme le meilleur scénario possible. Une analyse effectuée par une équipe d'examen indépendante a révélé que le projet coûtera très probablement environ 1,5 milliard de dollars, que la livraison aura lieu en 2027 et qu'Artemis IV sera donc reporté à 2028.

Bien que l'examen blâme principalement Bechtel, la NASA n'est pas non plus tirée d'affaire. L'agence a attribué le contrat ML-2 avant d'avoir finalisé la conception de l'étage supérieur d'exploration, ce qui a entraîné des changements de conception pendant la période du contrat. Elle n'a pas non plus suivi une recommandation de l'OIG de mars 2020 visant à créer des directives de projet distinctes pour le contrat ML-2.

Recommandations

L'OIG a exhorté la NASA à prendre des "mesures correctives" pour accélérer le projet, mais à ce stade, il n'y a pas grand-chose à faire. La direction de la NASA envisagerait de passer à un contrat à prix fixe pour le reste du projet, mais n'a pas encore trouvé d'accord.

https://tribunecontentagency.com/article/nasa-watchdog-says-the-outlook-isnt-good-for-its-mega-moon-rocket-launcher/

https://youtu.be/sJ2JhFBXalo



_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
bgire
Enseigne de vaisseau de première classe
Enseigne de vaisseau de première classe
bgire


Localisation : La Rochelle (région A.POI.L)
Navire préféré : Celui-là

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyMar 21 Juin 2022, 22:01

Le dernier paragraphe de ton compte-rendu pointe bien les différences entre les deux programmes (Starship et SLS) ainsi que le gros handicap du dernier.

Le programme Starship, comme le programme Falcon, sont des contrats à prix fixe. En clair, le contractant se débrouille comme il peut mais au final il doit fournir un certain nombre de vols pour un prix défini à l'avance. On doit ce système à l'administration Obama.
Cela se voit dans la mise au point des Falcon et du Starship : de nombreux vols d'essai qui se terminent en explosion ou crash, mais à chaque fois on valide une étape du processus. Comme tout est interne à la cuisine de SpaceX l'échec en cours de route n'a pas de conséquence politique : seul le résultat va compter.

Le programme SLS fonctionne sur l'ancien système utilisé par la NASA, agence gouvernementale vivant de crédits publics qui sont votés chaque année et dont le montant dépend de l'opinion publique. Ainsi en cas d'échec la crainte est que le public se détourne et que les crédits disparaissent. La NASA a vécu ce genre de crise lors de l'incendie d'Apollo 1 et des deux destructions des navettes Challenger et Columbia. L'agence avance à pas compté, ne peut se permettre un essai qui explose et doit tester et retester les systèmes avant le vol. En cas de pépin nécessitant une révision du projet le constructeur doit demander une rallonge de crédit et ça se voit.

Quand une fusée SpaceX explose, Musk remet une pièce dans la machine. En clair il finance sur fonds propres les frais de recherche au-delà de ce qui avait été convenu, ce que Boeing ne peut pas faire. Il l'explique lui-même dans un docu qu'on peut voir sur Netflix.

Le programme SLS n'a pas cette possibilité. En prime il a été retardé par la Covid mais surtout par la politique désastreuse de Trump qui a voulu en faire un programme de prestige et "coiffer les chinois au poteau" pour un débarquement sur la Lune plus tôt que prévu (2024). Trump a mis une pression maximale sur la NASA pour la contraindre de brûler les étapes, sous peine de lui couper les crédits. La NASA, prise entre ces menaces et le risque d'un incident majeur qui démolirait le programme, s'en est sortie en accélérant les essais, en passant les contrats avant finalisation du cahier des charges, ce qui entraine mécaniquement des dépassements de budget. Bref, un gros gaspillage qui se voit d'autant plus que la chose étant publique, chaque "hoquet" est scruté et critiqué.

Le SLS utilise une configuration non réutilisable car au moment du lancement simultané (ou presque) des deux programmes la NASA ne voulait pas mettre tous ses œufs dans le même panier du réutilisable. L'expérience cuisante de la Navette était encore présente : un engin vendu comme réutilisable mais qui a coûté des sommes folles à remettre en état à chaque fois. Le SLS est donc un lanceur "perdu" à l'exception de ses deux boosters géants qui sont réutilisables.

Et, soyons honnête : au moment du lancement des deux programmes, qui imaginait qu'on verrait quelques années plus tard deux étages de Falcon se poser impeccablement au centre de leur cible pendant qu'un troisième faisait de même sur une barge minuscule en plein océan ? Je me souviens d'articles pas très sympas dans la presse de bien des pays.

A présent ce concept incroyable est validé, fonctionne avec une grande fiabilité et on se pose la question de l'utilité du SLS qui apparait obsolète et coûteux.
Effectivement, la NASA est dans une impasse. La seule solution à moyen terme est de continuer avec un contrat à prix fixe... c'est à dire demander au constructeur de prendre à sa charge les risques de R&D (Recherche et Développement, pour ceux qui ne parlent pas le serbo-croate)... ce que Boeing ne peut pas faire car il n'est pas la propriété d'un multi-milliardaire qui fait ce qu'il veut de son argent.

C'est inquiétant car les programmes futurs ne pourront être menés que par des individus très riches et très puissants, qui arriveront en état de monopole et pourront ensuite exiger n'importe quoi de l'état. Les grandes sociétés seront mises hors course.

Une solution serait de partager les risques de R&D par une collaboration entre plusieurs nations, ce qui allègerait le fardeau de chacune. C'est ce que l'Europe avait réussi avec Ariane avant de s'assoupir sur le succès complet d'Ariane 5, de ne pas oser le réutilisable façon SpaceX et au final de prendre du retard avec Ariane 6. Et si Starship fonctionne correctement, cette dernière Ariane aura du plomb dans l'aile, commercialement parlant. C'est, là aussi, le diagnostic sur Ariane que pose Musk dans le docu dont au sujet duquel je causais plus haut.

_Bruno

_________________
C'est curieux chez les marins, ce besoin de faire des phrases.

Espérons que le fond de la mer est étanche.
Quand un cachalot vient de tribord, il est prioritaire. Quand il vient de bâbord, aussi.
Oh ça c’est le Quacta qui se moque du Stifling.
Une journée au cours de laquelle on n'a pas ri est une journée perdue.
Si on bricolait plus souvent on aurait moins la tête aux bêtises.

Telle est la Voie.
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyMar 21 Juin 2022, 22:32

Merci Bruno pour cette analyse judicieuse.

Un échec de SLS 1 serait catastrophique, va sans dire.




_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyMar 21 Juin 2022, 22:57

Actuellement, le booster de SuperHeavy Starship utilise 33 des moteurs de fusée les plus avancés que l'homme ait jamais développés et fait voler.

Raptor 2 continue d'évoluer chaque jour avec des considérations équilibrant la faisabilité et la performance. Raptor 2.5 poursuivra cette tendance.

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Image

Le montage du " Can Crusher" littéralement  "l'écraseur de canette", est terminé.

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-21-22-59-11-847

Il va permettre de tester les Boosters fabriqués afin de voir si ils résistent à la poussée des 33 moteurs Raptor 2 à pleine puissance et lors de Max-Q, Max-Q étant le niveau maximum de pression aérodynamique atteint après le décollage autour de 1800 km/h à une altitude de 15 kms par exemple pour les actuelles Falcon 9.

Le premier testé sera le Booster 7.1.

Une simulation 3D du fonctionnement de cette machine:

https://youtu.be/r18QVrjNn3Y

_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
Iceman29
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Iceman29


Localisation : Baie de Morlaix, Bretagne

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars   Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 EmptyJeu 23 Juin 2022, 20:50

D'ici quelques heures, premier levage du booster B7 avec les bras de Mechazilla.

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Image

Live:

https://youtu.be/ciDsg3KN6Uw


Pendant ce temps à Cap Canaveral en Floride, le montage de la tour à repris. Le montage va être plus rapide qu'au Texas, grâce à une nouvelle méthode de travail.

https://youtu.be/53rNN2SDaKs

_________________
Pascal.

Projets en cours:

Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars - Page 2 Screenshot-2022-06-12-22-27-59-025-removebg-preview2

• SS Delphine: https://www.laroyale-modelisme.net/t28552-topic  
• Remorqueur USS Nokomis YT-142: https://www.laroyale-modelisme.net/t27538-topic
• SS Hydrograaf: https://www.laroyale-modelisme.net/t27298-topic
• Pétrolier T2 Pamanset 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t25224-topic
• Bismarck 1/200: https://www.laroyale-modelisme.net/t24742-topic
• SS Nomadic 1/200 (Conception): https://www.laroyale-modelisme.net/t25783-topic
• Hornet CV-8 1/200 : https://www.laroyale-modelisme.net/t24846-topic
Revenir en haut Aller en bas
 
Starship, SLS, Artemis, l'épopée vers la Lune puis Mars
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: COMMUNAUTE :: La taverne de Captain Crochet-
Sauter vers: