La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexionRMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Sans_t13
 

 RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Jearchy
Nouvel Embarqué



Localisation : Moselle (57)

RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Empty
MessageSujet: RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy   RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy EmptyJeu 30 Sep 2021, 00:38

Bonjour tout le monde !

Ce premier poste afin de débuter cette aventure et vous présenter un peu le contexte de ce projet !
Tout d’abord la raison de mon intérêt pour ce navire :
Aussi loin que je me souvienne, je m’y suis intéressé dès sa construction, dans les chantiers navals de Saint Nazaire. Bien que je ne sois pas du tout de la région, les quelques reportages télé que j’ai vu à l’époque ont éveillé ma curiosité sur la manière dont on construit un bateau de cette dimension.
J’ai réalisé à ce moment une première maquette en papier, uniquement d’après photos, ce qui explique le très mauvais rapport de proportion ! (J’avais 10 ans !)
Vous noterez au passage les canots de sauvetage réalisés en graines de tournesol… et les dômes radar en écrou… Laughing
J’ai par la suite eu la chance de le voir en vrai lors de son escale à Cherbourg le 14 avril 2004, et on m’a ensuite offert la première version du kit Revell 1/400 un peu plus tard.
J’étais vraisemblablement déjà passionné, mais bien moins expérimenté, vous en jugerez d’après les photos !
J’ai longtemps été fière de cette réalisation, mais avec le temps, et le gain en expérience, j’ai pu me rendre compte des défauts et grossières erreurs de montage et de peinture !
Je n’avais même pas pris la peine de poncer les marques d’attaches de certaines pièces comme les canots de sauvetage et certaines parties blanches n’ont même pas été peintes, et ne parlons pas des décalco !!

RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Img_8034

RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Img_8028
RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Img_8030
RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Img_8029RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Img_8031
RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Img_8032
RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Img_8033

Aujourd’hui, c’est un navire que j‘apprécie encore, particulièrement pour son architecture assez unique, je dirais même équilibrée, qui le démarque des nombreux autres paquebots commerciaux qui ont vu le jour depuis. La rentabilité se fait désormais davantage ressentir au détriment de l’architecture globale des navires, qui finissent tous par se ressembler et à tendre vers une silhouette d’immeuble d’habitation flottant.

Je ne vais pas décrire plus en détail le navire en lui-même, car d’autre l’on déjà fait de manière plus précises et puis de nos jours, de nombreuses informations sont disponibles sur internet pour les personnes désirant en savoir plus !

Objectif :
Comme j’aime apprendre de mes erreurs, je me suis donné pour objectif il y a quelques mois de refaire cette maquette. (Les multiples confinements que nous avons vécu ayant surement aidé à cette décision !)
Mais après avoir vu sur le net certain modèles de bateaux éclairés, je me suis dit, quitte à le refaire, autant prendre le temps de le faire bien une fois pour toute !
Je me suis donc lancé le défi de réaliser à nouveau cette maquette en partant du nouveau kit amélioré, et pour plus de réalisme avec un éclairage LED, en m’inspirant des différents exemples que j’ai pu observer sur des forums.
Pour celles et ceux qui sont intéressés, je vous regroupe ici la plupart de mes sources de départ, que je compléterai au fil de mes recherches lors de prochains postes :

Sources principales pour la version LED : 
https://www.britmodeller.com/forums/index.php?/topic/235028940-queen-mary-2-1400-by-revell-wleds/
https://www.laroyale-modelisme.net/t15311p100-queen-mary-2-ech1-400
http://www.shipmodels.info/mws_forum/viewtopic.php?f=59&t=164960
https://www.der-lustige-modellbauer.com/t33266p75-queen-mary-2-mit-led-beleuchtung-revell-1400

Et une des plus belles selon moi au niveau des détails et de la finition :
https://www.laroyale-modelisme.net/t14080p325-construction-du-queen-mary-2-au-1-400-de-chez-revell

Concernant l'avancement de ce projet, j'ai débuté cette maquette cet été, la coque est actuellement déjà réalisée ainsi qu'une bonne partie du circuit électrique pour l'éclairage.
Mais plutôt que de tout montrer maintenant, il me semble plus intéressant de prendre le temps de détailler les étapes déjà réalisées jusqu'à aujourd'hui.
Etant donné que c'est un projet qui avance assez lentement, cela me laissera le temps de rattraper le retard dans mes présentations !
Je pense donc présenter prochainement mes premières étapes de préparation et notamment la conception du circuit électrique qui est un petit projet en lui-même !

A bientôt et au plaisir de vous lire !
Jérémy

(poste mis à jour avec la bonne dimension des photos !)


Dernière édition par Jearchy le Sam 02 Oct 2021, 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yves31
Vice-Amiral
Vice-Amiral
Yves31


Localisation : Paris dans l'âme, Toulouse dans les faits
Navire préféré : CGT France - MM MD La Bourdonnais - Sirius & Aurore Tintin

RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Empty
MessageSujet: Re: RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy   RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy EmptyJeu 30 Sep 2021, 09:36

Hi Jérémy.
Sympa cette intro ! Je vais suivre la réalisation de ce nouveau QM2 électriquement équipé, aussi car j'aime bien les paquebots, malheureusement de - en - stylés (comme tu le dis devenus des HLM flottants).

PS : les photos sont trop petites et non conformes au règlement : merci de les "retailler" en 800x800 minimum.


Dernière édition par Yves31 le Jeu 30 Sep 2021, 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PADOU35
Maître
Maître
PADOU35


Localisation : Chartres
Navire préféré : De Grasse

RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Empty
MessageSujet: Re: RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy   RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy EmptyJeu 30 Sep 2021, 15:28

Bonjour Jérémy, je m'installe aussi  Prends place!
Le sujet m'intéresse dans la mesure où je réalise la version 1 au 1/1000 en carton...
Bonne suite à toi ! Wink

_________________
A vaincre sans baril, on triomphe sans boire !
(Le Cidre - Acte III / Scène 4)
Revenir en haut Aller en bas
Jearchy
Nouvel Embarqué



Localisation : Moselle (57)

RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Empty
MessageSujet: MISE EN LUMIERE   RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy EmptyDim 31 Oct 2021, 18:30

MISE EN LUMIÈRE D’UNE MAQUETTE


Dans ce post, je vais tâcher de décrire les principales étapes qui m’ont permis de définir l’ensemble des éléments du système d’éclairage de cette maquette, en espérant que cela puisse aider et donner l’envie à d’autre de se lancer dans la mise en lumière de leurs modèles.

Cette partie est surtout théorique mais je présenterais par la suite de manière plus concrète la réalisation de ce circuit en photo !

Pour commencer, éclairer une maquette n’est pas nécessairement plus compliqué, mais prend juste un peu plus de temps. La réalisation d’une maquette demande déjà une certaine méthodologie pour planifier les étapes : Préparation des pièces, mise en peinture, montage, décalco, vernis… Il s’agit donc simplement d’intégrer à ces étapes la mise en place du circuit électrique et des LED, en anticipant au mieux les besoins afin d’éviter de ré-intervenir sur des pièces, une fois les LED installées.


DÉFINIR LES OBJECTIFS
                                                                                 
Afin de déterminer ses besoins, la première étape est de savoir quel résultat final on recherche.  Il existe une infinité de possibilité d’éclairer une maquette, propre aux envies de chacun.
Pour ma part, je souhaite éviter l’effet « lampe d’ambiance » que l’on peut ressentir lorsqu’il y a une seule source de lumière homogène à l’intérieur. Je voudrais avant tout à faire varier les couleurs et les intensités des lumières, pour plus de réalisme.

Cependant, l’utilisation de différents types de LED, implique un montage électrique plus complexe qu’un simple circuit sur piles du commerce, et donc pour cela il m’a fallu réviser un peu mes cours d’électronique du collège !

Rien de bien compliqué en soit, mais il faut prendre le temps de s’y intéresser un peu pour éviter les mauvaises surprises et se retrouver avec des LED grillées au premier allumage ! Car malgré leur longue durée de vie et leur faible consommation, les LED sont des composants assez fragiles.


J’ai aussi la chance d’avoir reçu l’aide d’une personne dans mon entourage maîtrisant mieux le sujet que moi, je vous fais donc part ici de mon expérience et des bases à savoir avant de se lancer dans le montage d’un circuit électrique, sans pour autant être exhaustif en matière d’électronique car je ne suis pas non plus un spécialiste de la question !


PRINCIPE DE BASE D’UN CIRCUIT ELECTRIQUE

Petit rappel des formules de base :

P = UI                   U = RI                    R = U/I                  P = RI²                   I = U/R

P : puissance en Watt
U : Tension en Volt
I : Intensité en Ampère
R : Résistance en Ohm

Il existe deux principales configurations de montage d’un circuit électrique :

- Montage en parallèle : la tension (U) est identique dans chaque branche du circuit, mais l’intensité (I) y est répartie. L’avantage est que chaque LED est indépendante, mais cela demande davantage de puissance pour l’alimentation général.

- Montage en série : La tension des LED de chaque branche s’additionne. Le circuit est moins complexe mais si une LED grille, toutes les autres qui sont à la suite cesseront également de s’allumer. Dans le cas d’une maquette avec beaucoup de LED, ce n’est donc pas judicieux de mettre un grand nombre de LED en série, au risque de voir toute une partie de la maquette s’éteindre en cas de défaillance d’une seul LED !

RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Schzom12

LES LED

Il existe une très grande variété de LED.
Les plus courantes sont les LED ronde de diamètre 5mm et 3mm, mais il existe aussi des micro LED, nommées SMD, suivi d’un numéro caractérisant leur dimension. Exemple SMD 0402 = 4x2mm… Voici un tableau indicatif que j’ai réalisé d’après mes propres mesures, pour aider à y voir plus clair :

RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Led-vo11

On peut constater que les LED ne fonctionnent pas toutes avec le même voltage. Cela varie selon leur couleur et leur dimension.
Les couleurs chaudes tendent principalement vers du 2V, et les couleurs froides vers du 3 à 3.5V. Il faut donc être vigilant et en tenir compte quand on détermine les résistances du circuit.


LES RÉSISTANCES


Utilité d’une résistance :

Les LED sont des composants électroniques qui ont un seuil d’intensité du courant à ne pas dépasser, sans quoi elles grillent. Généralement c’est 20 milliampères (0.02A) par LED.
C’est pour cette raison que l’emploi de résistances est indispensable lorsque l’on travaille avec des LED. Dans les ampoules LED du commerce cette résistance est directement intégrée dans le culot de l’ampoule ou le boitier de la lampe, c’est pourquoi on peut brancher ce type de produit directement sur le secteur sans se soucier de la résistance nécessaire.
Dans le cas d’un circuit sur mesure pour une maquette, il faut définir la résistance nécessaire nous-même !

Principe de fonctionnement :

Nous avons une tension de départ > La ou les LED installée(s) en série sur ce circuit puisent ce dont elles ont besoins pour fonctionner > les volts restants à la sortie doivent être systématiquement compensés par une résistance, sans quoi rien n’empêchera ce surplus de voltage de se répartir dans les LED et viendra augmenter l’intensité du courant dans chacune d’elles (les fameux 0.02A à ne pas dépasser), au risque de les user prématurément, voire de les détruire s’il y a trop de volt en surplus.

Le rôle d’une résistance est ainsi d’absorber une quantité prédéfinie de tension afin de la convertir en chaleur qui sera dissipée dans l’air.

Type de résistances :

Une résistance est donc caractérisée par la valeur de sa résistance en Ohm, et par sa capacité à dissiper la chaleur qu’elle produit, noté sous la forme : 1W, ½W, ¼W… (pour mémoire, 1W = 1joule/s)
En résumé :
- Une résistance plus élevée pourra absorber une plus grande tension excédentaire pour la convertir en chaleur.
- Une résistance d’une capacité de ½W pourra évacuer davantage de chaleur sur une plus longue durée avant de bruler, que ne le ferait une résistance de ¼w.

Détermination de la résistance nécessaire :

La résistance dépend de la tension utilisée en source d’alimentation et du nombre de LED en série présentent dans une même branche.
L’objectif étant de ne pas dépasser une intensité de 0.02A dans chacune des branches en série du circuit, il faut donc veiller à adapter la résistance en s’aidant des formules suivantes :
R = U/I         I = U/R

Exemple :
12V > 1 LED de 3v > reste 9V     R = 9/0.02 = 450 ohm
12V > 2 LED de 3v > reste 6V     R = 6/0.02 = 300 ohm
12V > 3 LED de 3v > reste 3V     R = 3/0.02 = 150 ohm
12V > 4 LED de 3V > reste 0V     R = 0/0.02 = 0 ohm

Dans le dernier cas à 0, il est cependant déconseillé de ne pas mettre de résistance car sans aucune marge, la moindre surtension sera absorbée par les LED qui s’échaufferont rapidement et seront grillées.

Schéma reprenant l'exemple :

RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Schzom13

On voit au travers de ce calcul, qu’avec une alimentation de 12V, on peut envisager de placer en série au maximum 3 LED (c’est le choix que j’ai retenu, ce qui me parait être un bon compromis). Tandis qu’avec une alimentation de 9V, ce serait 2 LED maximum, et 1 LED maximum avec une alimentation de 3V.

>>> A noter que le fait d’employer volontairement une résistance plus élevée que nécessaire, (par exemple 450 Ohm au lieu de 300 Ohm) aura pour effet de réduire la quantité de volt disponible pour les LED d’une même branche et donc de réduire leur luminosité. Ce qui peut être recherchée pour certaines parties de la maquette. Cela produit néanmoins davantage de chaleur en contrepartie. Dans ce cas de figure, il est donc judicieux de choisir des résistances dissipant mieux la chaleur (½W ou plus).


CHOIX DU TYPE D’ALIMENTATION

Un transformateur du commerce (ou adaptateur AC/DC) est caractérisé par sa tension et son intensité. En multipliant ces deux données on en déduit facilement sa puissance.

De manière générale, plus il y a de LED dans un circuit, et plus il faudra de puissance pour l’alimenter.

Il faut donc évaluer le nombre approximatif de LED que l’on aura pour déduire la puissance totale nécessaire du transformateur. Ou inversement, définir le nombre maximum de LED que l’on pourra alimenter avec un transformateur dont on disposerait déjà.
Sachant que dans le cas d’un circuit en parallèles, c’est le nombre de branche qui compte indépendamment du nombre de LED présentent dans chacune des branches.

Il y a 2 manières de calculer :

Calcul à partir de la puissance :

Faire la somme de la puissance nécessaire pour chaque LED en utilisant la formule P = UI
P d’une LED 3V = 3 x 0.02 = 0.06 W
P d’une LED 2V = 2 x 0.02 = 0.04 W
On voit tout de suite la complexité d’un tel calcul lorsque l’on a beaucoup de LED de tensions différentes comme c’est mon cas.

Calcul à partir de l’intensité :

Si notre montage est bien réalisé avec les résistances adéquates, nous savons que nous aurons toujours 12V et 0.02A dans chaque branche de notre circuit. Le calcul est donc simple :
Un transformateur de 1 Ampère pourra alimenter 1/0.02 = 50 branches maximum de 1 à 3 LED
Un transformateur de 2 Ampère pourra alimenter 2/0.02 = 100 branches maximum de 1 à 3 LED
Etc…

En bref, on peut retenir 50 branches/ampère

J’ai donc dressé un premier plan d’éclairage de la maquette pour avoir un ordre de grandeur de mes besoins. J’arrive à l’équivalent de 100 à 150 LED.

RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Elec-p11

On voit donc que pour se permettre d’avoir plus d’une centaine de LED, il faut envisager au minimum un transformateur capable d’atteindre 1 à 2 A et de délivrer la puissance associée. En prenant des marges de sécurité, j’ai finalement opté pour un transformateur 12V de 5A soit 60W.

Autrement dit, 250 branches possibles de 1 à 3 LED. J’avoue qu’avec le recul, j’ai vu un peu large… !

Comme la puissance dépend de la tension et de l’intensité, on comprend aussi qu’une alimentation de 3V ou 9 V peut très bien suffire à alimenter un circuit composé de branches de 1 ou 2 LED en série, mais ne permettra pas d’alimenter un grand nombre de branche à la fois.

Le choix de l’alimentation doit donc se faire en fonction de ces deux paramètres :

Le nombre maximum de LED qui seront placées en série dans chaque branche pour déterminer le voltage nécessaire, et le nombre total de LED ou de branches dans le circuit pour déterminer l’intensité et/ou la puissance nécessaire.

Lien utile pour en savoir plus sur les circuits électriques : https://www.astuces-pratiques.fr/electronique/montage-de-led-en-serie-et-resistance
Revenir en haut Aller en bas
lionel45
Capitaine de Frégate
Capitaine de Frégate
lionel45


Localisation : Gron (Sens) 89100
Navire préféré : Les IJN la DKM et les autres

RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy Empty
MessageSujet: Re: RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy   RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy EmptyDim 31 Oct 2021, 19:54

Je m'installe sur le  Prends place! Bonne suite à toi  Wink

_________________
Modèle en cours: Missouri 1/350

Aspirine. Épouse d'un aspirant, généralement très élégante, elle donne à la mode un caractère particulier, un "Cachet" d'aspirine.
Muriel Robin
Amicalement
Lionel Wink
Revenir en haut Aller en bas
 
RMS Queen Mary 2 [Revell Platinium Edition v. LED 1/400°] de Jearchy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: CHANTIERS NAVALS :: ARSENAL LINERS, MARINE CIVILE & OFNIS-
Sauter vers: