La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Bonjour et bienvenue sur la Royale !

Connectez-vous ou rejoignez notre communauté en vous inscrivant !

Bon vent !
La Royale Modélisme
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexionL'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 Sans_t13
Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

 

 L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016

Aller en bas 
+8
bgire
Guy64
Ekis
Dupont Daniel
Captain crochet
kagou
32Dundee
baboune
12 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Glénans
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Glénans


Localisation : France / La Teste-de-Buch sur le Bassin d'Arcachon.
Navire préféré : Mon voilier : un 590 Lanaverre de 5.90 m

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016   L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 EmptyLun 06 Mar 2017, 19:51

Bonsoir Laurent,

Merci, toujours pour ces informations.

Allez, il va y arriver notre dernier "skipper" et c'est tout à son honneur de ne pas avoir craqué en cours de route malgré tous ses soucis.

A très bientôt.

Bonne soirée.

_________________
Amitiés. sunny
Bertrand.

La vraie richesse des Glénans, ce sont les femmes et les hommes qui les animent (Devise du Centre Nautique des Glénans).

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 Dscn1911
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune


Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016   L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 EmptyMer 08 Mar 2017, 12:26

Bonjour à toutes & tous
bientôt la fin pour Sébastien
@+Baboune


Actualité
Dans 2 jours, la clôture du 8ème Vendée Globe !
mercredi 08 mars 2017, 08h01
Le sprint final est lancé pour le dernier concurrent encore en course dans le Vendée Globe 2016-2017. Sébastien Destremau navigue dans des conditions idéales pour faire route vers les Sables d’Olonne. Mais jeudi soir, il devra négocier une toute dernière transition météo qui va déterminer son heure d’arrivée. Si cette transition de vent est rapide, il pourrait arriver aux Sables dès vendredi en début d’après-midi…

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 357130technofirstfaceoceanskippersebastiender16801200

L’arrivée de Sébastien Destremau est très attendue car elle marquera l’épilogue d’un 8ème Vendée Globe qui aura tenu toutes ses promesses. Le skipper de TechnoFirst-faceOcean s’emparera de la 18e place de l’épreuve, une cinquantaine de jours après le vainqueur Armel Le Cléac’h. A noter que jamais autant de concurrents n’avaient franchi la ligne d'arrivée du Vendée Globe lors d’une même édition.
Une transition météo décisive
Au Nord du centre de l’anticyclone, Sébastien profite toujours d’un vent de Sud-Ouest de 25 à 30 nœuds qui lui permet d’allonger la foulée. Il va naviguer aujourd’hui dans une houle de 3 à 4 mètres. Le vent devrait rester assez fort jusqu’à la fin d’après-midi. La journée de jeudi sera plus lente avec un flux de Sud-Ouest entre 15 et 20 nœuds. Jeudi en fin de journée le vent va tomber en dessous de 5 nœuds, avant de basculer au Sud-Est. C’est à ce moment-là que va se jouer l’heure d’arrivée aux Sables d’Olonne. Si la transition est rapide, Sébastien Destremau sera là en début d'après-midi vendredi. Si cette transition est plus lente, son arrivée sera plus tardive… A noter que le chenal sera accessible pour lui de midi à 19h.

Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune


Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016   L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 EmptySam 11 Mar 2017, 19:31

Bonsoir
voilà après l'arrivée du 18éme concurrent,l'édition du Vendée Globle 2016/2017 vient de ce terminer aujourd'hui samedi 11 mars  2017 après avoir débuter le dimanche 6 novembre 2016 et un peu pus de 124 jours de courses
place aux articles
@+baboune


L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 675119imager6000

samedi 11 mars 2017, 09h06
Sébastien Destremau s’est emparé à 1h40 (heure française) de la 18e et dernière place du Vendée Globe 2016-2017, après 124 jours, 12 heures, 38 minutes et 18 secondes de course. Le skipper de TechnoFirst-faceOcean mérite bien un accueil à la hauteur de l’exploit qu’il a réalisé en bouclant son premier tour du monde. C’est à 13h qu’il s’engagera dans le mythique chenal des Sables d’Olonne.

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 174891arriveedesebastiendestremaufrask

Le soleil est déjà au rendez-vous ce matin aux Sables d’Olonne pour saluer cette journée exceptionnelle qui va marquer la fin du 8ème Vendée Globe. Après avoir franchi la ligne d’arrivée en début de nuit, à 1h40, Sébastien Destremau s’est accordé quelques heures de sommeil dans son bateau. Il en a aussi profité pour manger des pizzas particulièrement appréciées après des semaines de rationnement alimentaire ! En raison de la marée, ce n’est qu’à 13h que le skipper de TechnoFirst-faceOcean pourra s’engager dans le chenal. La fête n’en sera que plus belle. Compte tenu de l’enthousiasme médiatique et populaire généré par cette ultime arrivée, on peut penser que le public sera très nombreux pour accueillir Sébastien. Si vous n’avez pas la possibilité de venir aux Sables d’Olonne, vous ne manquerez rien de cette journée. Pas moins de quatre Live sont prévus sur la page Facebook du Vendée Globe : la remontée du chenal commentée, les premiers mots sur le ponton, le podium et l’immanquable conférence de presse.




Clap de fin : Sébastien Destremau, 18ème du Vendée Globe
samedi 11 mars 2017, 10h30
Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean) s'est octroyé la 18ème et dernière place du Vendée Globe, ce samedi 11 mars 2017, à 1heure, 40 minutes et 18 secondes, après 124 jours, 12 heures, 38 minutes et 18 secondes de course, à la vitesse moyenne de 9,47 nœuds. Le skipper toulonnais achève ainsi le huitième Vendée Globe, 50 jours après le vainqueur Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) arrivé le 19 janvier dernier. Avec vingt-neuf concurrents au départ et dix-huit à l’arrivée, un score qui n’avait encore jamais été atteint, la huitième édition du Vendée Globe inscrit un record supplémentaire dans l’histoire de la course !

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 487801arriveedesebastie

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 766417aarriveedese

Né en Bretagne il y a 52 ans, c’est néanmoins dans le sud de la France, à Toulon que le marin a ses attaches. Après une préparation olympique en Flying Dutchman, le coureur au large a inscrit à son palmarès plusieurs courses en équipages telles que Volvo Ocean Race et Sydney–Hobart. Devenu consultant, Sébastien est également créateur d’un magazine vidéo couvrant l’actualité de la voile. C’est en aventurier qu’il a choisi de s’inscrire au Vendée Globe, un challenge personnel finalement accompli dans cette boucle de quatre mois, seul autour de la planète.
Son bateau TechnoFirst-faceOcean
Acquis en 2015 dans un port d’Afrique du Sud, l’Imoca60 TechnoFirst-faceOcean construit en 1998 a déjà deux Vendée Globe au compteur, avec Josh Hall (9ème en 2000-2001), puis Steve White (8ème en 2008-2009). Après un convoyage de Cape Town jusqu’à sa base de Toulon, Sébastien Destremau s’est qualifié pour le tour du monde lors de la Calero Solo Transat en avril 2016, entre Lanzarote et Newport. Avec le plus ancien bateau de la flotte, sans quille pendulaire ni dérive, un budget plus que serré, un mât brisé et remplacé quelques semaines avant le grand jour, le Varois ne se décourage pour autant pas de se présenter au pied de l’Everest des mers : « C’est un concentré de simplicité, une bicyclette sans dérailleur ! » prévient le marin avant le départ du 6 novembre. Retour sur sa course.
Le démarreur récalcitrant
Alors qu’il navigue sans autre pression que celle d’arriver au bout de l’aventure, en arrière de toute la flotte malgré une tentative de raccourci le long des côtes africaines, le démarreur le lâche dès la troisième semaine de course. Grâce au système D, Sébastien arrive à réparer et peut enfin utiliser son moteur indispensable pour remplir les ballasts du bateau. Un dispositif, façon tondeuse à gazon, qui prend près d’une heure à chaque mise en route du moteur, mais dont le skipper-aventurier devra se contenter jusqu’à la fin de son périple. Alors qu’il est en course depuis un mois et en approche du Cap de Bonne Espérance, le marin Toulonnais est rejoint par  Didac Costa (OnePlanet- OneOcean), parti quatre jours en retard des Sables-d’Olonne, suite à des problèmes d’électronique. « C’est réconfortant d’attaquer cette première zone du Grand Sud avec Didac juste à côté …. On peut veiller l’un sur l’autre et intervenir au besoin car on aura 35 nœuds  jusqu’à la fin de la semaine ». Cependant,  l’Espagnol, s’échappe à son tour devant l’étrave de TechnoFirst-faceOcean. Au moment d’entrer dans l’océan Indien, c’est Romain Attanasio (Famille Mary – Etamine du Lys) qui, après un stop de deux jours pour réparer ses safrans, rejoint Sébastien pour une navigation en duo jusqu’à Leuwin, le deuxième cap du Vendée Globe. Fin décembre, Pieter Heerema (No Way Back) qui s’est ralenti en faisant route au nord pour éviter une tempête, retrouve le tandem qui ferme la marche au large des côtes australiennes. Depuis le départ, Sébastien envoie chaque jour une vidéo et témoigne alors de son étonnement sur la dureté de l’épreuve : « Force est de constater qu’on est encore et toujours debout….J’ai du mal à le croire mais c’est la vérité. On est des mecs normaux qui font des choses inhumaines… »


Seul pour la deuxième partie de la course

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 586056barrivee

Avant d’entamer la traversée du Pacifique, Sébastien décide de s’arrêter au mouillage en Tasmanie le 3 janvier, afin de vérifier l’état de son bateau.  Lorsqu’il reprend sa course trois jours plus tard, il accuse un débours de 1000 milles derrière Pieter Heerema et son No Way Back. A dater de ce moment, TechnoFirst-faceOcean naviguera isolé du reste de la flotte, en 18ème et dernière position.

Le skipper est néanmoins rassuré sur l’état de son navire qu’il mène prudemment sous J3 avec 2 ris dans la grand-voile.  «Je n’ai jamais regretté de réduire la toile, jamais …Bien sûr on va un peu moins vite, mais on ira sans doute beaucoup plus loin » affirme-t-il à la vacation. Le 29 janvier lorsque Destremau franchit le Horn, troisième et dernier cap, les six premiers concurrents de cette édition 2016-2017 du Vendée Globe sont déjà au ponton de Port Olona et le septième Louis Burton (Bureau Vallée) est aux Açores. Pieter Heerema (No Way Back) est au large de l’Argentine 1200 milles devant et Sébastien avoue un mélange de sentiments, en passant le gros caillou qui annonce la remontée de l’Atlantique et le dernier quart de l’aventure «J’ai aimé les mers du sud, je les quitte avec regret car j’y étais bien avec les albatros pour seule compagnie. Je pense à Moitessier et je le comprends, je ressens ce questionnement sur la tentation de rester en mer ».
« Bienvenue au bureau … A demain 20h ! »
Mais Sébastien ne compte visiblement pas parcourir indéfiniment les océans, puisqu’il fabrique une clé – à l’aide d’un cintre - pour en fermer symboliquement la porte derrière lui ! En fait, c’est l’opportunité d’écrire un mini scénario pour ce champion de la vidéo qui aime se filmer quotidiennement, partageant tantôt des commentaires, parfois des tutos bricolage, souvent des coups de cœur mais aussi des coups de gueule. Les scénettes lancées par un « Bienvenue au bureau ! » devenu viral, se terminent souvent par un « A demain 20 heures ».

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 307793cambiancepodium


La remontée de l’Atlantique est loin d’être une partie de plaisir. C’est en revanche la faim qui va beaucoup pertuber le skipper de TechnoFirst-faceOcean durant les deux dernières semaines de son périple. En effet, à court de nourriture il se rationne avec un repas par jour et ce ne sont pas ses infructueuses tentatives de pêche à la traîne, alors qu’il navigue dans l’anticyclone des Açores, qui lui permettent de se remplir l’estomac ! Sébastien profite de son temps libre pour fignoler les paroles d’une chanson dédiée à son Vendée Globe, écrite par quelques potes et accompagnée d’un clip vidéo. Extraits : « Tous les vainqueurs sont ceux qui ont pu terminer…» ou encore : « Il faut un grain pour être marin… » . Le Top 50 n'est pas assuré pour l'oeuvre musicale, mais la remontée du mythique chenal promet d’être épique ce samedi matin, au moins autant que le marin atypique, qui ne manquera sans doute pas de d'imaginer un nouveau tour de clé symbolique dans son sillage, comme pour mieux ouvrir une nouvelle page dans sa vie d'aventurier !
Jenny Launay / M&M

Retour sur la conférence de presse de Sébastien Destremau
samedi 11 mars 2017, 17h04
Après s’être emparé de la 18e place du Vendée Globe la nuit dernière, Sébastien Destremau a reçu ce samedi un accueil triomphal dans le chenal des Sables d’Olonne. Après 124 jours 12 heures 38 minutes et 18 secondes de mer, le dernier concurrent à boucler ce 8ème Vendée Globe a savouré avec joie et émotion cette communion avec le public. Il s’est ensuite exprimé en conférence de presse. Morceaux choisis des mots de Destremau…

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 297854arriveedese

L’émotion de l’arrivée

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 7135471arriveedes

« En approche de la ligne, j’étais en pleurs mais ça ne se voyait pas car il faisait nuit (rires). Le départ, on le partage avec 28 autres marins. Mais pour l’arrivée, les gens viennent juste pour t’accueillir, c’est une émotion incroyable. Mais je ne me leurre pas, ils viennent aussi pour clôturer le Vendée Globe. Je suis content d’avoir eu un break entre le passage de la ligne d’arrivée et l’entrée dans le chenal. Cela permet de mieux gérer l’émotion des retrouvailles. L’arrivée va beaucoup trop vite. Tu passes la ligne tout seul et quelques secondes plus tard il y a déjà plein de monde à bord ! »
L’aventure avant tout
« Le Vendée Globe est une très belle course pour les vainqueurs. La bataille entre Armel (Le Cléac’h) et Alex (Thomson) a été fabuleuse. Mais le Vendée Globe ce n’est pas que ça, loin de là. L’accueil du public l’a prouvé aujourd’hui. Les gens n’attendent pas seulement de la compétition, ils veulent avant tout qu’on leur raconte des histoires. De mon côté, j’ai adoré la course de Conrad Colman et ce final sous gréement de fortune. »
50 jours d’écart avec Armel Le Cléac’h
« 50 jours entre Armel Le Cléac’h et moi : c’est un gouffre… Quand Armel est arrivé aux Sables d’Olonne, il me restait 9000 milles à parcourir. Je me suis dit : « c’est dément ! » Il m’a mis 9000 milles dans la vue, l’équivalent de trois transatlantiques. Sur le moment ça m’a fait mal. Ceci dit, la différence entre mon bateau et le sien est colossale. Avec mon IMOCA, je n’ai jamais tenu plus de 15 nœuds de moyenne sur 24 heures. Un foiler peut tenir 25 nœuds. Mais la performance d’Armel n’en reste pas moins monstrueuse ! »

Des moments de solitude…
« L’Indien est l’océan qui me faisait le plus peur. Cela s’est confirmé dans ce Vendée Globe. C’est là-bas que je me suis cassé les côtes, que j’ai eu des soucis techniques, que j’ai rencontré les pires difficultés. Il y a des vagues de tous les côtés, c’est l’enfer. C’est un océan vraiment difficile. »
Un Vendée Globe déconnecté
« Je suis parti sans livres, sans musique, sans films, sans photos… Je ne voulais pas que mon Vendée Globe soit pollué par des nouvelles venues de la terre. Je suis très content de l’avoir fait comme ça. Quand tu n’as rien, tu es comme un enfant. Et comme un enfant, quand tu t’ennuies, tu deviens créatif. Tu chantes, tu écris, tu fais des vidéos, tu t’amuses, tu pleures… Je ne suivais pas non plus l’actualité. C’était un bonheur permanent de se déconnecter. J’ai appris quelques nouvelles un peu par hasard, en contactant les proches. »

Un homme changé
« J’ai réalisé dans ce Vendée Globe que nous avons des ressources insoupçonnées. Je ne suis pas navigateur solitaire, je ne suis pas mécano, je n’ai jamais pris un cours de météo. Je connaissais mes compétences et mes limites. Et pourtant j’ai terminé le Vendée Globe. Durant cette course, j’avais le sentiment très fort que ce n’était pas moi à bord. J’avais l’impression de regarder quelqu’un d’autre naviguer… »

L’avenir de Sébastien et de TechnoFirst-faceOcean
« Mon projet continue avec mes partenaires. Nous avons établi une feuille de route avec pour objectif d’être en mesure de gagner le Vendée Globe en 2024. Ce sera un projet solide avec un skipper solide. Il y aura des échéances intermédiaires. A court terme, le bateau participera à la prochaine Transat Jacques Vabre sous le nom TechnoFirst-faceOcean, mais pas sûr que je sois à bord. Personnellement, je suis bien tenté par le tour du monde en Ultimes qui va se courir en 2019… »
Un livre à paraître : « Dernier de Vendée »
« Durant ce Vendée Globe, j’ai co-écrit un livre avec Patrice B-Rittener. Il est écrit à 98 %, il reste à finir le dernier chapitre. Il sera imprimé fin avril-début mai. J’adore le titre : il y avait « Premier de Cordée » et maintenant il y a « Dernier de Vendée » ! »

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 9680802dese
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune


Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016   L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 EmptyMar 28 Mar 2017, 17:42

Bonjour
un gros merci à vous tous pour votre suivi je vous poste la rétrospective et le bilan de ce 8ème Vendée Globe
@+Baboune


Actualité
Rétrospective : revivez les temps forts du 8ème Vendée Globe !
lundi 20 mars 2017, 08h00
Du départ, le 6 novembre dernier, à l’arrivée du dernier concurrent la semaine dernière, la 8ème édition du Vendée Globe a été riche en rebondissements et en émotions. 29 skippers au départ, 18 sur la ligne d'arrivée et 11 malheureux privés d'une entrée si attendue dans le chenal des Sables. Retour sur les moments marquants de cette épreuve unique au monde…

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 881620le6novembre2016photovincentcurutcr16801200


Semaine 1 (du 6 au 13 novembre) : début de course endiablé ! 
- 6 novembre : à 13h02, les 29 marins (20 Français, 9 étrangers) engagés dans le 8ème Vendée Globe s’élancent dans des conditions météo exceptionnelles. Après la grande émotion de la remontée du chenal, ils reprennent leurs esprits et rentrent dans la course.
L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 2624911oneplanetoneoceandepartduvendeeglobeauxr360360[/URL
Hélas, moins d’une heure après le départ, l’Espagnol Didac Costa (One Planer One Ocean) constate des problèmes électriques consécutifs à l’arrachage d’un ballast. Didac fait demi-tour vers les Sables d’Olonne, d’où il ne repartira que quatre jours plus tard…
- 11 novembre : la descente de l’Atlantique se fait à des vitesses affolantes et les foilers s’en donnent à cœur joie. Mais Vincent Riou résiste parfaitement avec son PRB à dérives droites et reste dans le match

[URL=http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=2988912avarieaborddeinitiativescoeurr360360.jpg]L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 2988912avarieaborddeinitiativescoeurr360360

13 novembre : Tanguy de Lamotte annonce avoir cassé la tête de mât de son Initiatives Coeur et va devoir faire escale au Cap-Vert pour trouver une solution. Son objectif est clair : continuer la course !

Semaine 2 (du 14 au 20 novembre) : Alex Thomson prend le pouvoir, Tanguy de Lamotte rebrousse chemin
- 15 novembre : Alex Thomson (Hugo Boss) réalise une excellente option en coupant entre les îles du Cap-Vert, puis en négociant parfaitement le redoutable Pot au noir. Alex franchit l’équateur le premier, en un temps record : 9 jours et 07 heures. Il capitalise sur cette bonne option dans les alizés de l’Atlantique Sud et creuse l’écart sur la meute lancée à ses trousses, emmenée par Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII), Sébastien Josse (Edmond de Rothschild), Vincent Riou et Morgan Lagravière (Safran).
- 15 novembre : en escale à Mindelo, Tanguy de Lamotte a fait tout son possible pour repartir en course. Malheureusement, il constate qu’il n’est pas possible d’affronter les mers du Sud sans tête de mât. Il fait demi-tour vers les Sables d’Olonne, mais n’abandonne pas…
- 19 novembre : Alex Thomson imprime un train d’enfer mais subit un coup du sort lorsque son foil tribord est arraché suite à une violente collision avec un OFNI. Malgré l'avarie, il maintient toujours un bon rythme, en tête de course. 

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 7947783bertranddebrocafernandodenoronhar360360
- 19 novembre : premier abandon du Vendée Globe : suite au choc qu’avait subi son bateau en début de course, au large du Portugal, Bertrand de Broc (MACSF) rejoint l’île de Fernando de Noronha. Il plonge sous la coque et constate qu’une très large partie du carénage est endommagée, rendant impossible une navigation en situation de course. Bertrand est le premier à jetter l’éponge.

Semaine 3 (du 21 au 27 novembre) : Thomson pulvérise le temps de référence au cap de Bonne-Espérance, coups durs pour Vincent Riou et Morgan Lagravière

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 6648244prbacapetownafriquedusudr360360
©Team PRB

- 22 novembre : suite à un choc avec un OFNI, Vincent Riou constate que l’axe de quille de son PRB a été abîmé dans le choc. Cette pièce en titane est un élément essentiel et Vincent ne peut pas continuer dans ces conditions. La mort dans l'âme, il annonce son abandon et s'arrête en Afrique du Sud. La déception est immense pour le vainqueur du Vendée Globe 2004-2005 qui résistait formidablement bien face aux foilers.
- 24 novembre : Alex Thomson poursuit sa course en tête et pulvérise de plus de cinq jours le temps de référence au passage du cap de Bonne Espérance (17 jours et 22 heures). Armel Le Cléac’h passera en deuxième position, 4h plus tard.

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 6758076safranle20novembre2016photomorganlagravierer360360

- 24 novembre : Alors qu’il fait une sieste, Morgan Lagravière sent son bateau partir au tas. En sortant, il constate que le safran sous le vent est sorti de son socle et qu'il en manque les 2/3. « Je pense que c'est dû à un choc avec un OFNI », explique Morgan qui déclarera rapidement son abandon.

Semaine 4 (du 28 novembre au 4 décembre) : Duel épique entre Armel et Alex !

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 4212067marinenationalenefertr360360
- 30 novembre : le match entre Armel Le Cléac’h et Alex Thomson est d’une intensité folle. Les deux hommes s’échangent la première place au gré des pointages. Au niveau des Kerguelen, ils ne sont distants que d’une quinzaine de milles quand un hélicoptère de la Marine Nationale tourne des images impressionnantes qui feront le tour du monde et resteront dans l’histoire du Vendée Globe. 

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 8837188titrenonrenseigner360360
- 3 décembre : Armel reprend les commandes. On ne le sait pas encore, mais il y restera pendant 47 jours consécutifs, jusqu’à l’arrivée… La flotte du Vendée Globe s’étale alors sur plus de 10 000 km, Didac Costa et Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean) ferment la marche. 



[URL=http://www.hostingpics.net/viewer.php? id=4961749dematagespiritofyukohr360360.jpg]L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 4961749dematagespiritofyukohr360360[/URL]
© Kojiro Shiraishi/ Vendée Globe

4 décembre : à 3h40, Kojiro Shiraishi subit un démâtage. Sain et sauf, le skipper Japonais se déroute vers Cape Town. C’est le cinquième abandon du Vendée Globe.

Semaine 5 (du 5 au 11 décembre) : Kito de Pavant et Sébastien Josse abandonnent, réparations de l’extrême pour Attanasio, Bellion et Ruyant !
- 5 décembre : Armel Le Cléac’h a une centaine de milles d’avance au passage du cap Leeuwin où il établit un nouveau temps de référence : 28 jours et 20 heures (soit 5 jours et 14 heures de mieux que Gabart en 2012). Le rythme est toujours aussi élevé et Armel franchit la mi-parcours en 32 jours ! Il est suivi d’Alex Thomson et d’un jeune bizuth qui fait une course remarquable sur son SMA : Paul Meilhat.

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 72281710pendantlegrosdelatempetelematinr360360

- 5 décembre : Sébastien Josse déplore une avarie majeure sur le foil bâbord de son monocoque. Après avoir fait le dos rond dans une violente dépression, il déclarera son abandon le 7 décembre.
- 5 décembre : Romain Attanasio heurte un OFNI, à 470 milles au Sud de Cape Town. Ses deux safrans sont très endommagés. Romain s’abritera dans une baie proche de Bonne-Espérance pour effectuer les réparations. Il parviendra à reprendre sa route le 10 décembre…
- 6 décembre : l’océan Indien est très cruel pour Kito de Pavant, victime d’une violente collision avec un OFNI.

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 60119111kitodepavantbastideotior360360

On a appris depuis, vidéo à l’appui, qu’il s’agissait d’un cachalot. Le choc endommage lourdement la quille et engendre une voie d’eau irréparable. Kito est heureusement secouru par un navire naviguant sur zone, le Marion Dufresne, le 7 décembre. Le skipper est sain et sauf, mais son bateau est perdu…
- 6 décembre : Eric Bellion subit une avarie sur son safran tribord : alors qu’il naviguait dans une mer formée et un vent moyen d’une trentaine de nœuds, le bateau s’est couché dans une rafale à plus de 50 nœuds. Sous la violence du choc, la mèche de safran – pièce en carbone qui relie l’appendice au bateau – s’est vrillée. Ce n’est qu’au prix d’une réparation épique en pleine mer qu’Eric reprendra la course.

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 26003312thomasruyantfraaudepartduvendeeglober360360
- 7 décembre : alors qu’il manipule son dispositif de ballast bâbord, Thomas Ruyant constate que le chapeau du schnorchel (tube permettant le remplissage du ballast) entrainé par la vitesse du bateau, s’est arraché, sans entraîner de déchirure sur la coque. Thomas constate toutefois une entrée d’eau importante dans son espace de vie. En véritable MacGyver des mers, il parviendra à colmater la brèche. 
- 11 décembre : cette cinquième semaine est la plus éprouvante pour les marins engagés dans le 8ème Vendée Globe. Il reste 22 concurrents en course quand Sébastien Destremau devient le dernier concurrent à doubler le cap de Bonne-Espérance.

Semaine 6 (du 12 au 18 décembre) :
Démâtage pour Le Diraison, avarie structurelle sérieuse pour Ruyant !

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 78888513pierredickfraskipperstmichelvirbacaudepartduvendeeglobr360360

- Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac), Yann Eliès (Groupe Queguiner) et Jean Le Cam (Finistère Mer Vent) doivent négocier une dépression très violente au Sud de la Tasmanie. Tous trois privilégient leur sécurité et celle de leur bateau mais leurs stratégies pour laisser passer le gros du système divergent. Yann et Jean se ralentissent volontairement, voire se mettent à la cape, tandis que Jean-Pierre tente une option inédite par le détroit de Bass, entre l’Australie et la Tasmanie.
- Toujours solide leader devant Alex Thomson, Armel Le Cléac’h négocie parfaitement le Pacifique, le plus grand océan du monde.


L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 98557314paulmeilhatsmapremierdecembrer360360
© Paul Meilhat / Vendée Globe / SMA

Le match pour la 3e place est passionnant entre Paul Meilhat et le très combatif Jérémie Beyou qui reprend du terrain malgré des soucis de communication qui le handicapent pour récupérer des données météo. 
 
 
 
-17 décembre : Stéphane Le Diraison, alors en 10e position et à la lutte avec le Hongrois Nandor Fa, contacte la Direction de Course pour l’informer du démâtage à bord de son IMOCA, à 700 milles des côtes australiennes. Stéphane parviendra à rallier Melbourne sous gréement de fortune.  
L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 44509715arriveedestephanelediraisonamelbourner360360
18 décembre : Thomas Ruyant subit une collision extrêmement violente avec un OFNI. Il en découle une avarie structurelle majeure sur son bateau qui menace de se disloquer. Le nombre des abandons se porte désormais à 9... Mais malgré une situation très tendue, Thomas préservera l’essentiel en ramenant son IMOCA blessé à bon port (dans le port de  Bluff en Nouvelle-Zélande), le 21 décembre, et ce malgré la tempête. Un morceau de bravoure… Thomas réalisait une très belle course au moment de son abandon puisqu’il occupait la 8e place.  

Semaine 7 (du 19 au 25 décembre) : avarie pour Meilhat et improbable rencontre à Noël !

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 92498016sailingraceondecember29th2016photodomenicmosqueirar360360

- 20 décembre : Paul Meilhat (alors 3e et 1er bizuth) déplore un problème de vérin de quille (avec une fissure sur 40 cm). Paul parvient à stabiliser la quille
grâce à un système de sécurité. Mais l’avarie est trop importante pour la réparer seul en mer. « Avec une quille comme ça, je ne passais pas le cap Horn », confie le jeune skipper qui fait cap plein Nord. Son périple s’arrêtera en Polynésie. 
- Pendant ce temps, 5 marins se livrent une bataille d’anthologie depuis le passage du cap Leeuwin : Alan Roura, Enda O’Coineen, Fabrice Amedeo, Eric Bellion et Rich Wilson se tiennent dans un mouchoir. 
- 23 décembre : Armel Le Cléac’h double le cap Horn après 47 jours de mer, soit 5 de mieux que le précédent temps de référence établi par Gabart en 2013 ! Alex Thomson franchit le Horn 48 heures plus tard. Mais la bataille pour la gagne est loin d’être terminée…




L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 78087617alanrourabordabordaveccommeunseulhommeskipperericbellionfrar360360


24 décembre : Incroyable rencontre au Sud de la Tasmanie entre le Suisse Alan Roura et Eric Bellion. Roura à l’étrave de La Fabrique, Bellion à l’arrière de CommeUnSeulHomme, les deux hommes entonnent un « Petit Papa Noël » en duo qui restera dans l’histoire de la course. Plus tard, les deux hommes se retrouvent une nouvelle fois à quelques mètres l’un de l’autre, en compagnie de l’Irlandais Enda O’Coineen. Improbable Vendée Globe !

Semaine 8 (du 26 décembre au 1er janvier) : Le trio de tête en Atlantique, un dernier abandon dans ce Vendée Globe…
- 26 décembre : Au 50e jour de course, les leaders ont bouclé 75 % du parcours du Vendée Globe.
L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 25510318dejeremiebeyoufraskippermaitrer360360
 
- 27 décembre : Jérémie Beyou, 3e, vit une journée très particulière puisqu'il franchit le cap Horn pour la première fois dans sa carrière de marin. Derrière, Yann Eliès et Jean Le Cam se livrent une lutte au contact pour la 5e place et pour être le premier bateau à dérives classiques à l’arrivée...

- 28 décembre : le skipper irlandais Enda O'Coineen se dirige vers l’île Stewart (Nouvelle-Zélande).

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 55756419endaocoineenday2928itsrelentlessconstanr360360
Il cherche à effectuer un certain nombre de réparations avant de reprendre la course. C'est sur cette île qu’Yves Parlier avait fait escale pendant dix jours pour mettre en place un gréement de fortune, lors de l’édition 2000-2001.

- 28 décembre : Pieter Heerema (No Way Back) reprend sa course après avoir bataillé plusieurs jours pour résoudre ses problèmes de pilote.

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 56255920nowaybackle29decembre2016photopieterheeremar360360


- 30 décembre : toujours dauphin d'Armel Le Cléac'h, Alex Thomson grappille des milles. En à peine six jours, l'écart entre les deux leaders, Armel Le Cléac'h et Alex Thomson, est passé de plus de 800 milles à… moins de 30 milles ! Le Britannique ne lâche pas l'affaire...
- 30 décembre : pas moins de trois skippers franchissent le cap Horn : Jean-Pierre Dick, Jean Le Cam et Yann Eliès, respectivement en 4e, 5e et 6e position.
- 1er janvier : le premier jour de l'année 2017 commence par une mauvaise nouvelle : le démâtage d'Enda O'Coineen (Kilcullen Voyager - Team Ireland), le premier Irlandais de l'histoire à participer au Vendée Globe. Ce sera le dernier abandon de ce 8ème Vendée Globe.

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 68889321arriveedestephanelediraisonamelbourner360360

Trois skippers ayant abandonné touchent terre : Paul Meilhat (le 28 décembre à Tahiti), Stéphane Le Diraison (le 30 décembre) et Kito de Pavant (30 décembre).

Semaine 9 (du 2 au 8 janvier) : Cascade d’avaries dans le Pacifique Sud 
Les marins et les bateaux accusent le coup : Conrad Colman (Foresight Natural Energy), Alan Roura (La Fabrique), Didac Costa et Sébastien Destremau bataillent pour poursuivre leur route vers Les Sables d’Olonne. 
- 2 janvier : Alan Roura contacte son équipe à terre pour lui signaler la casse de son safran tribord, suite à une collision avec un OFNI, causant en même temps une importante voie d’eau à l’arrière du bateau. Le safran est changé, l’inondation maîtrisée et La Fabrique est de nouveau sur sa route. 

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 30274222conradcolmanwetratr360360

2 janvier : Conrad Colman perd l’axe de son étai dans 60 nœuds de vent. Avec force et courage, il parvient à réparer et se remet en mode course.
- 3 janvier : Sébastien Destremau avait prévenu qu’il s’arrêterait avant d’entrer dans le Pacifique. Il prend un corps-mort en Tasmanie, dans la baie d’Hobart, où il effectue une vérification complète de son bateau. Quand il repart, il accuse un retard de 16 000 km sur le leader Armel Le Cléac’h !


L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 17803923bureauvalleeenentrainementensolitaireavantledepartduvendeeglober360360

4 janvier : Louis Burton (Bureaux Vallée) double le cap Horn pour la première fois dans sa carrière de marin, à la 7e place. 
- 7 janvier : à 1h23, Le Cléac’h franchit l’équateur et fait ainsi son grand retour dans l’hémisphère Nord, mais Alex Thomson profite d’une météo plus favorable et reste menaçant.

Semaine 10 (du 9 au 15 janvier) : Le dénouement est proche…

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 68335224imager360360
© Nandor FA

9 janvier : le Hongrois Nandor Fa (Spirit of Hungary) franchit le cap Horn pour la cinquième fois de sa vie. Deux jours plus tard, Eric Bellion devient le premier bizuth de ce Vendée Globe à passer ce cap mythique, suivi peu après de Conrad Colman.
- 12 janvier : en parfaite embuscade, Alex Thomson met la pression sur Armel Le Cléac’h qui ne lâche pas le moindre mille. Joint à la vacation, Armel ne cache pas son agacement et se plaint de la météo qui lui est particulièrement défavorable. Malgré un manque de réussite évident, le natif de la baie de Morlaix s’accroche et maintient une avance d’une centaine de milles. « Jusqu’au bout, il va falloir se battre ! », annonce Armel. 
Jérémie Beyou, 3e, reste à l’affût tandis que les inséparables Yann Eliès et Jean Le Cam (au contact depuis le Sud de la Tasmanie !) tentent de recoller à Jean-Pierre Dick pour une place au pied du podium.

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 87662625onjanuary19th2017photojeanmarieliotdppivendeeglr360360
© JEAN MARIE LIOT / DPPI



Semaine 11 (du 16 au 22 janvier) : Le sacre d’Armel
- 16 janvier : Alex Thomson pousse toujours sa machine et bat le record de distance avalée en 24h en solitaire sur monocoque : 536,81 milles (soit 994 km) à la vitesse moyenne ahurissante de 22,4 nœuds. Il améliore donc le record de François Gabart établi en 2012, qui était de 534,48 milles. 78 milles séparent les deux premiers à trois jours du dénouement.
- 16 janvier : Fabrice Amedeo (Newrest Matmut) et Arnaud Boissières (La Mie Câline) doublent le cap Horn avec 4 heures d’écart. Il leur reste la longue remontée de l’Atlantique pour se départager. Alan Roura franchit le Horn le même jour, suivi de Rich Wilson.
- 19 janvier : à 16 heures 37 minutes et 46 secondes (heure française)Armel Le Cléac’h franchit la ligne d’arrivée et remporte le 8e Vendée Globe. Pour sa 3e participation, le skipper de Banque Populaire VIII, signe une performance remarquable et impose un nouveau temps de référence sur ce tour du monde en solitaire en monocoque : 74 jours 03 heures 35 mn 46 s (soit 3 jours 22 heures et 41 minutes de moins que François Gabart en 2013). 

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 2203562620th2017photovincentcurutchetdppivendeeglobearriver360360

20 janvier : 16 heures après Armel, Alex Thomson décroche la 2e place. Privé de son foil depuis le 19 novembre, Alex a su maintenir jusqu’au bout la pression sur son adversaire Armel Le Cléac’h. Il décroche son deuxième podium en quatre participations. Le Britannique peut être fier de sa course, et il donne déjà rendez-vous : « Je ne peux pas m'arrêter à une 2e place, je ne serai jamais satisfait avec ce résultat... Si j’estime que j’ai une possibilité de gagner, je reviendrai dans quatre ans. » 

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 36810427jeremiebeyoufraskir360360

Semaine 12 (du 23 au 29 janvier) : Jérémie Beyou complète un podium, et trois arrivées en moins de 3h !
- 23 janvier : après 78 jours 06 heures et 38 minutes de mer, Jérémie Beyou décroche le podium bien qu’il n’ait pas été épargné par les soucis techniques (pilotes automatiques récalcitrants, panne d’antennes Fleet, problèmes de hook de gennaker et de grand-voile…). Sa 3e place est celle de la ténacité et de la rage de vaincre. 
- 24 janvier : La bagarre pour la 4e place fait rage entre Jean-Pierre Dick, Yann Eliès et Jean Le Cam. Dick tient la corde mais il reste sous la menace des deux triples vainqueurs de la Solitaire du Figaro, des experts de la régate au contact qui ne lâchent rien. 

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 23778328dejeanpierredickfraskipperstmi


Le mercredi 25 janvier 2017 restera dans les annales... A trois heures d’intervalle, trois figures emblématiques du Vendée Globe franchissent la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne : Jean-Pierre Dick (4ème) à 14h47, Yann Eliès (5ème) à 16h13 et Jean Le Cam (6ème) à 17h43. C’est la première fois dans l’histoire du Vendée Globe que trois concurrents bouclent le parcours le même jour. Yann Eliès a même franchi la ligne d’arrivée, seulement 1h et 26 minutes après Jean-Pierre Dick...
- 26 janvier : ils sont encore douze marins en course : six Français, un Hongrois, un Néo-Zélandais, un Suisse, un Américain, un Espagnol et un Néerlandais. Arnaud Boissières et Fabrice Amedeo naviguent au contact depuis des semaines et tissent au grand large un beau lien d’amitié. Un autre duel met aux prises Romain Attanasio et Didac Costa. Louis Burton est le prochain concurrent attendu aux Sables d’Olonne.
- 29 janvier : grand jour pour Sébastien Destremau qui franchit le mythique cap à 14h36 (heure française), après 84 jours et 01 heure de mer. Tous les concurrents encore en lice sont donc en Atlantique

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 20383229louisburtonfraskipperbureauvallee7e
© OLIVIER BLANCHET / DPPI / Vendée Globe

Semaine 13 (du 30 janvier au 5 février) : Louis Burton à bon port, 11 marins encore en course
- 2 février : Louis Burton franchit la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne. Il s’octroie la 7e place de ce Vendée Globe 2016, tour du monde qu’il boucle pour la première fois, après son abandon dû à une collision avec un chalutier, lors de l’édition 2012-2013. Son temps de course est de 87 jours, 21 heures, 45  minutes et 49 secondes.
- 5 février : « Je n'ai pas encore perdu toutes mes forces mais je sens bien la différence avec mon état physique d'il y a quelques semaines. Il est vraiment temps de rentrer aux Sables ! » L’Espagnol Didac Costa résume bien l’état d’esprit des onze marins encore en mer dans le huitième Vendée Globe. Après trois mois en mer, les corps fatiguent, le matériel également.

Semaine 14 (du 6 au 12 février) : Nandor Fa superbe 8e, Conrad Colman démâte !
- 6 février : Eric Bellion fait face à un problème de moteur qui l’oblige à restreindre sa consommation d’énergie. Il ne peut plus compter que sur ses hydro générateurs pour produire de l’énergie.

 L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 84784930nandorfahunskipperspiritofhungary

8 février : le Hongrois Nandor Fa franchit la ligne d’arrivée aux Sables-d’Olonne à 11h54. II s’empare d’une très belle 8e place pour sa troisième participation au Vendée Globe. Son temps de course est de  93 jours 22 heures 52 minutes 09 secondes.
- 9 février : Romain Attanasio rapporte à la Direction de Course une avarie sur sa dérive bâbord suite à un choc avec un OFNI. La dérive est inutilisable, Romain a constaté une petite voie d’eau dans le puits, mais la course peut continuer pour le skipper de Famille Mary-Etamine du Lys.
- 10 février : Eric Bellion affronte des conditions dantesques à quelques jours de son arrivée aux Sables d’Olonne. Il est à nouveau contraint d’incurver sa route pour éviter le plus gros d’une violente dépression. Eric subit des rafales de plus de 70 nœuds ! 

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 78859431imager360360
© Conrad Colman (DR)

10 février : le Néo-Zélandais Conrad Colman n’est pas épargné non plus par cette tempête. A 23h, Conrad joint son équipe pour prévenir du démâtage de son IMOCA « Foresight Natural Energy », alors qu’il évoluait dans un vent de nord-est de 30-35 nœuds sous J3 et 3 ris dans la grand-voile. La déception est grande pour Conrad qui a bouclé 97% de son premier Vendée Globe et n’est qu’à 739 milles des Sables d’Olonne. Mais le Néo-Zélandais n’a qu’une idée en tête : rallier les Sables d’Olonne sous gréement de fortune !
- 11 février : Eric Bellion déplore une avarie survenue sur son rail de grand-voile. L’incident est arrivé à moins de 500 milles des Sables-d’Olonne, au large de l’Espagne, dans un vent de 30 à 40 nœuds. Fin de course au courage !


L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 97704332ericbellionfraskippercommeuns

Semaine 15 (du 13 au 19 février) : Bellion 1er bizuth, Boissières et Amedeo 10e et 11e
- 13 février : à bout de force, éreinté mais motivé, Eric Bellion fait preuve d’une ténacité remarquable. Il coupe la ligne d’arrivée du 8ème Vendée Globe à 17h58. Neuvième au général mais premier bizuth de cette édition, le marin de 40 ans boucle son tour du monde en 99 jours 04 heures 56 minutes et 20  secondes.
- 15 février : excellente nouvelle pour Conrad Colman qui est parvenu à installer un gréement de fortune à l’aide de sa bôme et d’un morceau de grand-voile récupéré suite à son démâtage.

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 86825533arnaudboissieresf
© OLIVIER BLANCHET / DPPI / Vendée Globe

17 février : Arnaud Boissières s’empare de la 10e place du Vendée Globe après 102 jours 20 heures 24 minutes et 09 secondes de mer. Il boucle ainsi son troisième Vendée Globe d’affilée, une performance seulement réalisée par Armel Le Cléac’h avant lui.
- 18 février : c’est à une très belle 11e place et 2e bizuth, que Fabrice Amedeo remonte le chenal des Sables d’Olonne, après 103 jours, 21 heures, et 01 minute de mer. Et il annonce d’ores-et-déjà sa volonté de revenir en 2020, encore plus fort…


L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 18488034alanrourasuiskipperlafabrique12emedu

Semaine 16 (du 20 au 26 février) : Cinq arrivées en rafale : Roura, Wilson, Costa, Attanasio et Colman !
- 20 février : le skipper suisse Alan Roura coupe la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne à 9h12. Il prend la 12e place de ce Vendée Globe (et 3e bizuth), tour du monde qu’il  boucle pour la première fois, à l’aube de son 24ème anniversaire. Son temps de course : 105 jours, 20 heures, 10 minutes, 32 secondes

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 29953235richwilson

21 février : après le benjamin, le doyen ! Rich Wilson, 66 ans, en termine après 107 jours de mer. C’est la deuxième fois que l’Américain boucle le Vendée Globe (9e en 2008-2009). La foule présente sur les quais de Port Olona donne un grand coup de chapeau à ce gentleman-skipper.
 

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 34423136didaccostaes

23 février : reparti des Sables d’Olonne quatre jours après le reste de la flotte (voir semaine 1), Didac Costa réussit son pari en terminant son premier Vendée Globe en 108 jours 19 heures 50 minutes et 45 secondes. Et ce à bord d’un IMOCA d’ancienne génération, l’ex Kingfisher avec lequel Ellen MacArthur a terminé 2e en 2000-2001. 
- Le vendredi 24 février restera dans les annales du Vendée Globe avec les arrivées de Romain Attanasio puis de Conrad Colman. C’est à force de courage et de persévérance qu’ils sont parvenus à boucler leur premier Vendée Globe. Romain a subi trois chocs avec des OFNI qui ont lourdement endommagé ses safrans et cassé une dérive. Conrad Colman a démâté à 700 milles de l’arrivée et rallié Port Olona sous gréement de fortune !

Semaine 17 (du 27 février au 5 mars) : Difficile arrivée pour Pieter Heerema, Sébastien Destremau seul au monde…
- 27 février : après les cinq arrivées de la semaine précédente, seuls deux skippers sont encore en mer ce matin : Pieter Heerema et Sébastien Destremau. Le Hollandais est contraint de ralentir (et même de quasiment s’arrêter) pour laisser passer devant lui la tempête qui lève une très grosse mer dans le golfe de Gascogne. Son arrivée est retardée mais Pieter s’arme de patience. 
- 2 mars : à 22h26, Pieter Heerema, 65 ans, coupe enfin la ligne d’arrivée après une bataille qui aura duré 116 jours 09 heures 24 minutes et 12 secondes. Le premier Néerlandais de l’histoire a relevé son défi personnel : boucler le Vendée Globe à bord d’un IMOCA de dernière génération doté de foils.
- 3 mars : Sébastien Destremau est seul au monde. Depuis l’arrivée de Pieter Heerema en 17e position, le Français est en effet le dernier skipper du Vendée Globe encore en mer. 
Semaine 18 (du 6 au 12 mars) : Clap de fin sur le 8ème Vendée Globe

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 62033837sablesdolonnefranceonmarch11th2017photo

11 mars : Sébastien Destremau s’octroie la 18e place du Vendée Globe, à 1h40 du matin. Il patiente jusqu’à 13h pour faire son entrée dans le chenal où il reçoit un accueil triomphal. Son périple a duré 124 jours, 12 heures, 38 minutes et 18 secondes. Le skipper toulonnais achève ainsi le huitième Vendée Globe, 50 jours après le vainqueur Armel Le Cléac’h arrivé le 19 janvier dernier (voir semaine 11). Avec vingt-neuf concurrents au départ et dix-huit à l’arrivée, un score qui n’avait encore jamais été atteint, la huitième édition du Vendée Globe inscrit un record supplémentaire dans l’histoire de la course !

Olivier Bourbon / M&M

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 587315le6novembre2016photomarklloydr16801200

Bilan du Vendée Globe 2016-2017 : un très large succès populaire et médiatique
mardi 21 mars 2017, 16h28
Yves Auvinet, Président du Vendée Globe, a dressé ce mardi le premier bilan de la 8ème édition, à l'Hôtel du Département. Un bilan marqué cette année par une forte augmentation de tous ses indicateurs : fréquentation du public en forte hausse, audience et retombées media sans précédents, internationalisation record, sans parler d'un bilan sportif lui aussi très positif : sur les 29 skippers au départ, 18 ont en effet terminé classés, une première dans l'histoire du Vendée Globe.
 

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 664448conferencedepressebilanr16801200

Avec 29 skippers au départ et 10 nations représentées, ce 8ème Vendée Globe a présenté une belle diversité de projets, démontrant une fois de plus l'intérêt grandissant du grand-public pour une course qui marie la performance sportive, le défi technologique et l'aventure humaine. Cet ADN du Vendée Globe qui depuis près de 30 ans contribue à la légende de l'événement.
Côté fréquentation, le dernier Vendée Globe bat à nouveau tous les records, avec 2 millions  250 000 visiteurs présents (1,5 million au départ et 750 000 lors des arrivées). Une progression de 25% si on compare ce chiffre aux 1 millions 800 000 visiteurs présents en 2012-2013.
Une ferveur populaire qui ne se dément donc pas d'éditions en éditions et qui démontre la forte attente populaire d'une course composée de skippers au plus haut niveau du sport et d'aventuriers, auteurs de tant d'histoires extraordinaires qui font la richesse du Vendée Globe.
Côté média, les chiffres de l'édition 2016-2017 démontrent à quel point la notoriété internationale du Vendée Globe ne cesse de s’accroître, au fur et à mesure des éditions, tout en renforçant l’attractivité de l’épreuve dans son bastion historique, la France. Des bons résultats à mettre au crédit de la stratégie digitale mise en place et de la forte activation des media sociaux.

I – Une première : 18 bateaux à l’arrivée avec de nombreux records battus
Sur l'eau, le 8ème Vendée Globe a aussi été un grand succès : aucun drame ni accident grave, 4 démâtages et la perte d’un seul bateau (celui de Kito de Pavant en plein océan Indien).
Sur le plan technologique, la preuve de leur efficacité a été faite par les nouveaux monocoques à foils. Quatre sur sept sont en effet revenus à bon port et trois d'entre eux ont trusté les trois premières places sur le podium.
Ce résultat met en évidence un meilleur niveau de préparation des IMOCA en amont de la course et une évolution technologique qui va vers plus de fiabilité et de sécurité, malgré des avaries inéluctables dans le domaine de la course océanique.

1)    Le bilan sportif : 29 skippers au départ, 18 à l'arrivée, 11 abandons, le point sur les avaries !
Les onze abandons sont intervenus suite aux avaries suivantes :
-    5 abandons suite à un choc : Bertrand de Broc (MACSF), Vincent Riou (PRB), Morgan Lagravière (Safran), Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord pour le projet Imagine), Kito de Pavant (Bastide-Otio).
-    4 abandons suite à un démâtage : Tanguy de Lamotte (Initiatives Coeur), Kojiro Shiraishi (Spirit of Yukoh), Stéphane Le Diraison (Compagnie du Lit - Boulogne Billancourt) et Enda O’Coineen (Kilcullen Voyager Team Ireland).
-    2 abandons suite à des avaries diverses : avarie de foil pour Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) et avarie sur le vérin de quille pour Paul Meilhat (SMA).

2)    Tous les records battus
La 8ème édition est à nouveau celle de tous les records, comme le montre les chiffres et données suivantes :
Le plateau le plus international : 10 nationalités représentées au départ (France, Angleterre, USA, Espagne, Hongrie, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Suisse, Irlande, Japon)

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 622816Abilanduvendeeglober360360
© DR

Le Vendée Globe le plus rapide de l'histoire : 74 jours, 03 heures, 35 minutes et 46 secondes. Armel Le Cléac'h a fait le tour du monde à 13,8 noeuds de moyenne et mis 4 jours de moins que le temps de référence de l'épreuve, qui était détenu depuis 2013 par Francois Gabart.
Le meilleur sprint : avec une distance record de 536.81 milles parcourus en 24 heures (22,4 nœuds de moyenne), Alex Thomson (Hugo Boss) s'est emparé du Record des 24h en monocoque et en solitaire !
Le record à l'Equateur pour Alex Thomson (Hugo Boss), en 9 jours 7 heures 2 minutes, soit 1 jour et 4 heures d'avance sur le record de Jean Le Cam depuis 2004.
Le record au cap de Bonne Espérance pour Alex Thomson, en 17 jours 22 heures 58 minutes, soit 5 jours d'avance sur le record d'Armel Le Cléac'h en 2012.
Le record au cap Leeuwin pour Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII), en 28 jours, 20 heures, 12 minutes, soit  près de 6 jours d'avance sur le temps de référence de François Gabart en 2012.
Le record au cap Horn pour Armel Le Cléac’h, en 47 jours et 32 minutes, soit 5 jours d’avance sur le temps de référence de François Gabart en 2013
Le record à l’Equateur pour Armel Le Cléac’h en 61 jours 12 heures et 21 minutes, soit 4 jours d’avance sur le temps de référence détenu par François Gabart en 2013
Enfin, un nouveau record de la course pour le vainqueur Armel Le Cléac'h, en 74 jours, 03 heures, 35 minutes et 46 secondes, soit 4 jours de moins que François Gabart en 2013.
 

II – Un bilan média exceptionnel
Télévision, presse, internet et media sociaux, les retombées médiatiques du Vendée Globe sont en très nette hausse et l'audience globale dépasse très largement celle de l'édition précédente. Des résultats qui sont le fruit d'une communication très orientée sur l'utilisation de la vidéo, la diffusion d'émissions en LIVE, le déploiement d'outils digitaux et l'activation des réseaux sociaux. Ci-après les principaux chiffres :

1)    Un Vendée Globe qui a engendré des retombées sans précédent
UBM (Bruit médiatique) : + de 20 % par rapport à 2012. L’Unité de Bruit Médiatique s’élève à 7404 UBM, soit une hausse de plus de 20% par rapport à l’édition 2012. Chaque français a donc été atteint 74 fois par le Vendée Globe à travers les différents médias et sur la durée de la course.

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 174320Bbilanduvendeeglober360360
© DR

MEDIA : 45 000 sujets, articles et messages liés au Vendée Globe ont été recensés, avec une répartition par média comme suit : TV 36%, presse écrite 22%, Web 19%, médias sociaux 15%, radio 8%.
-    2180 journalistes accrédités sur le serveur média du Vendée Globe
-    1676 journalistes présents aux Sables d'Olonne lors des phases de départ et d'arrivée.

2)    Une explosion des retombées télé 


L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 622242Cbilanduvendeeglober360360
© DR

TELEVISION : 1 236 heures de diffusion (au lieu de 738 heures en 2012)
Avec plus de 1 200 heures de diffusion TV réparties sur 97 chaines, présentes dans 190 pays et sur les 5 continents, la couverture TV du Vendée Globe 2016-2017 a fait un véritable bond en avant par rapport à l'édition 2012-2013.  Parmi ces principaux chiffres clés, on retiendra une nette progression avec 50% de chaînes TV supplémentaires (65 en 2012) et près de 500 heures additionnelles de couverture TV par rapport à la dernière édition (738 heures en 2012).
631 heures de diffusion à l’international
L’engouement médiatique international du Vendée Globe peut s’expliquer notamment par l’augmentation des nationalités représentées par les skippers (10 pour cette édition).
Cette diffusion se répartit comme suit : 365,5 heures en Europe hors France (contre 147, soit +148%), 83,5 heures en Afrique et Moyen-Orient (contre 47, soit +77%), 11 heures en Amérique du Nord (contre 8, soit + 37%), 23 heures en Amérique du Sud (contre 63, soit -64%), 82,5 heures en Asie (contre 127 soit -35%), 18,5 heures en Océanie (contre 8, soit +131%), 47 heures sur les chaînes Monde (contre 48, soit -2%)
Le Direct Départ a reflété cette dimension internationale du Vendée Globe avec 33 chaînes TV (vs 18 en 2012) qui ont diffusé un volume total de près de 120 heures de couverture (vs 32 heures).
Les chaînes gratuites ont couvert l’évènement dans les JT pour non seulement suivre l’état d’avancement de la course (et plus particulièrement les chaînes des territoires de skippers internationaux), mais aussi récupérer des images spectaculaires comme le passage des 2 leaders aux iles Kerguelen. Parmi les chaînes les plus prestigieuses, on peut citer CCTV (Chine), TV Asahi (Japon), CNN International (USA), BBC News (UK), RTVE (Espagne) ou SRG (Suisse).
En France, c’est 605 heures de télé qui ont été diffusées pour le Vendée Globe.

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 264925D18th2017photoolivierblanchetdppivendeer360360

Le Vendée LIVE
La double couverture nationale sur Infosport+ et BFM Sport a générée à elle seule 84 heures de télévision.
 
 
3)    La diffusion sur les réseaux sociaux a connu une progression très importante

SOCIAL MEDIA : 264 000 fans (+350 %)
La communauté des Fans du Vendée Globe a elle aussi explosée lors de cette édition avec 601 275 mentions liées à l'événement depuis l’ouverture du Village, dont 79 746 mentions pour Armel Le Cléac'h, skipper le plus mentionné. Les autres chiffres-clés : 264 000 fans sur Facebook (+350% depuis 4 ans), près de 54 000 followers sur Twitter (+280%) et plus de 23 800 abonnés sur Instagram (compte créé lors de cette édition). Pour la première fois, le nombre de vidéos vues sur Facebook (41 millions) a largement dépassé le nombre des vidéos vues sur le site internet via les plateformes Dailymotion (24,7 millions) et Youtube (4,6 millions).
LIVE : 13 millions de vues
Les 3 émissions diffusées en LIVE sur le site de la course et sur Dailymotion ont dépassé les 6,5 millions de vues cumulées (en direct et en replay). Chiffre auquel il faut ajouter la diffusion sur Facebook : 6,4 millions de vues. Soit un total de près de 13 millions de vues (hors diffusion TV).
VIDÉO : 71 millions de vidéos
La vidéo est le support de prédilection du Vendée Globe et de ses skippers. Pour preuve, 71 millions de vidéos (+140 % par rapport à 2012) ont été vues durant la course, dont 42 millions sur Facebook, 25 millions sur Dailymotion et près de 5 millions sur Youtube…

4)    Le web a maintenu un haut niveau de fréquentation tout comme le jeu Virtual Regatta

SITE INTERNET et APPLI : 345 millions de pages vues
Les chiffres du site officiel restent marquants avec près de 10 millions de visiteurs uniques, 87 millions de visites et 260 millions de pages vues durant la course. Avec l'application mobile (téléchargée 242 000 fois), le cumul Site internet + Appli mobile (smartphones + tablettes) compte 345 millions de pages vues.
JEU VIRTUEL : 456 712 joueurs
Le Vendée Globe Virtuel a été couru par 456 712 joueurs dont 231 000 ont fini la course. 1600 classes de primaire et collèges ont participé, soit à peu près 40 000 enfants. 96 départements Français ont participé à la course virtuelle. Le plus représenté est le département de Loire Atlantique, suivi par Paris et le Département de Vendée. C’est le club Les Sports Nautiques Sablais qui avec 193 inscrits est le club qui compte le plus grand nombre de joueurs.

 
L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 618123Ebilanduvendeeglober360360
© DR

III – La fréquentation des Villages en forte hausse
L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 618123Ebilanduvendeeglober360360Avec 1,5 million de visiteurs lors des trois semaines précédant le départ, puis 750 000 visiteurs (contre 501 800 en 2013) lors des différentes arrivées, du 13 janvier au 10 mars, la fréquentation du 8ème Vendée Globe bat elle aussi tous les records. Au total, ce sont donc 2 250 000 visiteurs qui sont venus aux Sables d’Olonne à l'occasion du départ et des arrivées du 8ème Vendée Globe (contre 2 000 000 en 2012-2013).

IV – Le succès du Vendée Globe Junior
1)    La mallette pédagogique
Le Vendée Globe Junior a permis de distribuer près de 1 500 mallettes dans les écoles dont près de la moitié en Vendée.
Les études de satisfaction ont montré que plus de 90 % des enseignants ont trouvé la mallette qualitative. Elle a été utilisée largement voire dupliquée dans de nombreuses classes.
2)    Le site internet Vendée Globe Junior
Cette mallette a été complétée par le site Vendée Globe Junior. Le site Vendée Globe Junior a engendré près de 258 900 visiteurs uniques et plus de 2 millions de pages vues.
3)    Près de 13 000 jeunes accueillis sur le village
Les classes ont reçu un accueil personnalisé adapté à leur niveau scolaire pendant 2 heures. Ils ont été accueillis et encadré par des médiateurs de l’Ecole Départemental des Arts et du Patrimoine.
C’est ainsi que 6 570 scolaires ont été accueillis aux Sables d’Olonne soit 148 établissements pour 244 classes.
6 429 scolaires et une dizaine d’associations (une centaine de personnes) ont été accueillis hors de ce dispositif sur le village Départ du Vendée Globe.
 
V – La remise des prix le 13 mai 2017 aux Sables d’Olonne
La remise des prix sera organisée avec une formule nouvelle pour des raisons liées à la sécurité, au confort des spectateurs et au coût de l’opération. Elle se déroulera en 2 temps :
-    une cérémonie de remise des prix sur invitation aux Atlantes à 19h45,
-    un défilé des skippers sur le remblai des Sables d’Olonne avec un feu d’artifice final de 21h30 à 22h45.
Cette cérémonie permettra ainsi de clôturer le Vendée Globe et permettra au public de côtoyer une dernière fois les skippers.

Revenir en haut Aller en bas
Glénans
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau
Glénans


Localisation : France / La Teste-de-Buch sur le Bassin d'Arcachon.
Navire préféré : Mon voilier : un 590 Lanaverre de 5.90 m

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016   L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 EmptyMar 28 Mar 2017, 19:05

Bonsoir Guillaume et Laurent,

Merci encore, de nous avoir fait profité des informations concernant cette fabuleuse course et surtout de nous avoir proposé ce récapitulatif.

A très bientôt.

Bonne soirée.

_________________
Amitiés. sunny
Bertrand.

La vraie richesse des Glénans, ce sont les femmes et les hommes qui les animent (Devise du Centre Nautique des Glénans).

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 Dscn1911
Revenir en haut Aller en bas
baboune
Major
Major
baboune


Localisation : BORDEAUX (33)
Navire préféré : bateau de travail maquette papier maquette star wars

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016   L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 EmptyJeu 11 Mai 2017, 16:59

Bonjour
ce samedi 13 mai se déroulera la soirée de clôture de la 8ème édition du Vendée Globe

L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 637799index

http://www.vendee-tourisme.com/actualites/3109-fete-de-cloture-du-vendee-globe-2016-2017-le-samedi-13-mai-aux-sables-d-olonne.html

malheureusement nous ne pourrons pas nous y rendre avec papa, on aura peu être des photos par des amis Sablais
@+Baboune
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016   L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016 - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Everest des Mers le Vendée Globe 2016
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: COMMUNAUTE :: La taverne de Captain Crochet-
Sauter vers: