Modélisme naval
 
AccueilPortailS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 PRINCIPE DE CONSTRUCTION D'UN VOILIER genre Renard ou autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'ancien
Amiral de la flotte honoraire
Amiral de la flotte honoraire


Localisation : Près du Bourget...mais chetimi de LILLE
Navire préféré : Bounty

MessageSujet: PRINCIPE DE CONSTRUCTION D'UN VOILIER genre Renard ou autre   Mer 29 Fév 2012, 19:35



Cet article créé par l'ancien et Miel est complété régulièrement grâce aux sujetions des forumeux... Il est la synthèse de plusieurs sujets de nos différents amis.....
 

RÉALISATION DES KITS DE VOILIERS EN BOIS
VOICI QUELQUES RÉPONSES SUR DES QUESTIONS ASSEZ SOUVENT POSÉES.
 
Il s’agit de descriptions pour les amis qui n’ont jamais touchés une maquette bois, il est évident que ceux qui y ont déjà construits ont déjà leurs trucs qui bien souvent valent largement les nôtres.
 
Donc ce qui est décrit est simplement un avis que nous ne partageons qu'avec nous même ce qui évite les conflits...
 
Voilà lorsque l’on démarre dans le modélisme on doit choisir un kit simple, avec plans, et pas forcément avec un mode d’emploi qui n’est pas toujours de bonne qualité. En effet bien souvent les modes d'emplois sont réalisés par des personnes qui n'ont jamais fait de modélisme.
Là pour le choix il y a plusieurs sujets qui en traitent.
 
Lorsque que l'on ouvre une boîte, on étudie tout d’abord précisément l’ensemble des pièces et des plans. Cela permet dévaluer la maquette.
Il y a en général un livret avec les pièces repérées par des numéros. On doit alors avoir soin (en dehors des pièces métalliques) de repérer avec un numéro figurant sur le plan toutes les pièces bois, quille couples et autres pièces !
Miel décrit ci-après les outils minimum nécessaires pour construire un kit en bois :
 
OUTILS UTILES :


Les couteaux : Lame à rasoir ou couteaux à lames interchangeables cutter.
Scie à chantourner à main avec lames à denture bois ou électrique.
Pinces à linge, petit étau et serre-joint
Pinces plates et à becs ronds.
Tournevis plats et cruciformes.
Réglet de 300 mm en acier.
Crayon fin et stylo à bille.
Perceuse à main avec ensemble de petits forets ou multiplex électrique.
Petit marteau.
Papier de verre et cales à poncer.
Pinceaux de diverses taille à poils souples.
Épingles de couturière.
Des cure-dents pour toutes choses (étaler un peu de colle...)
Un chantier de montage, un tablier et du courage.
           Bande cache de qualité
 
 
QUILLE ET COQUE :
Si c'est un kit , les brûlures du laser doivent être poncées car la colle prend  très mal ou pas dessus !
 
A signaler tout d'abord que la seule colle à utiliser est de la colle blanche rapide ou lente dans ce genre courante ou spéciale humidité (D3). En dehors d'autres colles lors de petits travaux mais pas pour les œuvres vives et mortes.

La colle blanche se décolle avec de l'eau chaude, au vinaigre d'alcool, à l"alcool à brûler,
 
Tout d'abord il faut décider du système de construction c'est à dire du chantier, quille en bas, quille en l’air.
1 - Quille en bas :
Il faut faire un petit chantier avec une plaque de bois plus longue que la maquette, et 2 tasseaux bois de 15 mm et de toute la longueur, ou des tasseaux de 15x15 fixés entre les couples enserrant la quille sur toute la longueur.
On peut aussi utiliser 2 équerres inox toute longueur ou des petites équerres entre chaque couples ou tous les deux:
COUPE SUR UN COUPLE :
 
 
On doit respecter les points évoqués sur le croquis, si par rapport au plan le couple n'est pas assez large on lui rend l’équivalent c'est à dire on l'amène à la même largeur que l'autre coté, sinon on dégrossis le plus large. Pour avoir la forme symétrique on calque et on décalque !

Les trous servent à équilibrer les pressions entre les cloisons à cause des différences d’hygrométrie.
2 - Quille en l'air :
 
Si les couples arrivent au bas de la quille il vaut mieux utiliser le système présenté par Daniel sur ce lien, c'est-à-dire à l’envers :
3 - en danseuse :
 
Une troisième solution se fait en danseuse c'est-à-dire à main levée, quille à la main, toutefois bien souvent le résulta se termine comme bois à barbecue.
En effet le bois travaille, et rien ne dit que la quille n'est pas vrillée ou le couples non symétriques.
Donc on laissera cette solution de coté !
 
Pour régler la perpendicularité des couples on peut pratiquer comme cela :
 
ou :
 
Lorsque vous avez des problèmes sur la proue vous pouvez utiliser ce système dit d'apôtres :
Ces pièces peuvent être en balsa pour permettre un travail plus aisé. Le système peut être utilisé pour la poupe.
Après on peut coller les bordés et approcher plus facilement de l’avant de la quille ou vers l’arrière.
 
Lorsque les bordés arrivent au ras de la quille de proue, on peut réaliser ce genre de petit truc.
 
 
LES COUPLES où MEMBRURES
ATTENTION: BIEN PONCER LES BRÛLURES DES PIÈCES COUPÉES AU LASER avec un papier de verre fin
 
les" pros" effilent les couples collés sur la quille Mais il est plus facile de travailler sur les couples AVANT collage sur la quille
- Les moins entraînés feront une amorce de chanfrein
- Les plus érudits peuvent accentuer le biseautage
 
Attention! au sens des chanfreins pour le montage pour le collage
Le maître- couple ne sera pas biseauté
Une fois en place, il restera à peaufiner les angles pour recevoir les virures
 
LES BORDES :
Pour des raisons de manipulation pour la réalisation, de renfort par l'intérieur, de rattrapage possible en cas d'accident (en poussant une virure par l'intérieur), de confort pour poncer ta coque, etc... C'est juste plus simple.
Tout d'abord aucun clou de montage ne sera utilisé, seules les chevilles destinées à faire vrai sur la coque une fois terminée pour embellir l'oeuvre pourront être utilisées.
Les bordés seront composées de lattes ou plutôt de planches( appelée:virures) qui à cette époque faisaient dans les 5,00 à 6,00 m par 20 à 27 cm. Donc on ramène à le bonne échelle.
 
Le brochetage :
Bonjour, pour faire simple, brocheter c'est diminuer la largeur des extrémités des virures
 
Pour les vieux gréements, il est nécessaire de  brocheter. Les volumes d'une carène sont tels que la surface des bordages, au centre, est beaucoup plus importante que sur la proue et la poupe, donc le développement des surfaces n'est pas identique
Si l'on veut que les virures recouvrent la carène tout en s'appliquant à plat sur les rebords des couples sans forcer ,ni vriller, on voit tout de suite qu'elles doivent être effilées à l'arrière (poupe) et encore davantage à l'avant ( proue)
 
Application:
 
nous prenons le développé du MC (maître couple: le plus large): 240 mm
 
-développé du dernier couple : 150 mm
 
-développé du premier couple : 90 mm
 
Prenons des baguettes de 8 mm de large
 
Au MC, il faudra: 240mm : 8mm = 30 lattes
Au dernier couple, il faudra: 150mm : 30 lattes =5mm
Au premier couple, il faudra: 90 mm : 30 lattes = 3 mm
 
La latte brochetée fera à la proue: 3 mm au MC: 8 mm a la poupe: 5 mm
Autre exemple:
 
 
 
 
Démarrage des bordés, bien sûr ils sont posés à raison obligatoirement d’un de chaque coté. Pour poser les bordés vérifier que ceux-ci ne font pas de casse sur les couples ! c’est à dire qu’il font un arrondi. Et pour vérifier les couples passer un bordé tout autour et vérifier qu'il n'y a pas de casse.
 
 
Maintenant, on prépare les bordés.
Il y a des solutions et des solutions, mais comme on le dit, c’est comme cela que l'on va pratiquer. 
on utilise l’alcool à brûler dans laquelle on les laisse tremper pendant 48 heures, pourquoi l' A à B parce qu'elle dissout la cellulose et  ramollit les baguettes.
 
Il y a le système de la gouttière de récupération avec deux embouts.
Ou le tube de PVC de diamètre 40 mm avec un bouchon collé en bas et un bouchon libre pour fermer. Pour récupérer facilement les baguettes prendre une gaze accrochée avec de la ficelle à rôti dans laquelle on met de préférence un nombre pair de baguettes et pendant 48 heures.
 
 
 
 
 
Il y a l’eau bouillante ,mais ce n’est pas la solution mais une solution..
 
On démarre par le ras du pont où la quille, avec ou sans râblure dans la quille. Il faut monter jusqu’à ce que la baguette refuse la mise en forme, puis on continue par le haut où inversement. Et pour terminer on façonne les bordés.
 
Pour donner une courbe à un bordé il y a plusieurs instruments :
 
 
où plus cher :
 
 
Il y a la planche à clous, délimiter entre des clous le bordé courbé de chaque coté et on attend qu’il sèche.
Et le truc de notre ami Steckmeyer :
Le système utilisé consiste à construire un gabarit et d'y enserrer les lattes préalablement plongées dans l' A à B ou l'eau chaude (15 min). Le gabarit est constitué de deux mâchoires, une mâle et une femelle, la mâchoire femelle étant fixée sur un socle. Les lattes sont introduites entre les deux mâchoires, une lame de scie à métaux étant placée entre la mâchoire femelle et la latte de façon à accompagner la courbure de celle-ci lorsque les deux mâchoires sont serrées l'une contre l'autre.
En position et serrées :
Laisser sécher pendant 24 heures au-dessus d'un radiateur. Le résultat final (les lattes ayant été préalablement effilées) :
Les lattes ainsi courbées peuvent l'être à nouveau dans le sens longitudinal, mais à chaud (sèche-cheveux où autre source de chaleur sèche), surtout ne pas plonger dans l'eau chaude, car  elles perdraient leur courbure !
il y aussi :
 
Si ce n'est qu'il vaut mieux les couper en biseau pour qu'elles  puissent être jointives quelque soit la courbe !
Pour faciliter l’imbrication des bordés on  biseaute les lattes  sur la tranche, elles peuvent être fixées à l’aide de ce genre de pointe :
 
 
On peut aussi prendre des aiguilles à boule de couturière que l'on pose à l’aide d’une mini pince.
Ou celles-ci :
où ce type de fixation invisible :
 
 
LA COQUE DE RESTATER POUR EXEMPLE DE LA POSE DES BORDES.  DÉJÀ ÉVOQUES DANS KIFALO MAIS LA ON NE PEUT RIEN DIRE DE PLUS !
NOTA : La colle blanche se décolle avec de l'eau chaude, au vinaigre d'alcool, à l"alcool à brûler,
On peut faire une râblure (entaille) dans la quille ce qui permet d’insérer la première latte entière.
Pour des détails complémentaires sur la fabrication voir :
Pour les bordés, voir aussi dans trucs et astuces, bois, Construction d'un chalutier bois le Kifanlo de A à Z. les principes sont les mêmes.
Attention en cours de pose je ne ponce jamais sinon on obtient des escaliers. !
 
ATTENTION: C’EST UNE FACON DE CONSTRUIRE IL Y EN AUTANT QUE DE MODELISTES !

Maintenant que la coque est terminée,  tartiner abondamment l'intérieur avec un mélange  de colle blanche et de sciure où talc !
Cette solution permet de voir si la coque à des fuites et une fois sèche d’éviter les problèmes de différence d’hygrométrie.
DOUBLE-BORDES

Si vous désirez poser de double-bordés, c’est donc que vous désirez vernir votre maquette, sinon le double-bordé n’est pas utile. Donc vous devez préparer une coque aussi lisse qu’une peau de bébé et donc d’utiliser des papiers de verre très très fins. Et donc si la coque est prête vous pouvez démarrer les double-bordés.
Pour poser des double-bordés, on peut utiliser un fer à repasser sur laine. Le plus vieux possible... sans eau !
on prépare la virure en l' enduisant modérément mais uniformément de colle diluée et en la laissant sécher. Puis on applique la virure et on la glisse au plus près à l'aide d'un fer à repasser comme les menuisier posent les rouleaux de chants tout prêts sur les meubles.
Selon le kit livré :
Les baguettes peuvent être posées en bordage extérieur en prenant appui sur les hauts des couples (voir coupe).
Si les couples n’en possèdent pas vous pouvez planter dans ceux-ci, des clous tête homme et appuyer les baguettes dessus (voir le schéma.)
Lorsque les bordages de pont seront posés et seront stables on peut couper les hauts  des couples ou enlever les clous.
POSE DU PONT : 
on a pour habitude de poser le support du pont en deux parties longitudinales une tribord et une babord, on ajuste chacune des parties par rapport au bord extérieur selon la courbe et on ajuste le cent, ce peut être approximatif car après on va recouvrir avec le plancher. 
Le plancher sera composé de lattes ou plutôt de planches qui à cette époque faisaient dans les 5,00 à 6,00 m par 20 à 27 cm. 
Donc l’échelle de la maquette donne la longueur de planches, disons un maquette au 1/60ème 
on divise 6,00 m en cm 600 : 60 = 10 cm donc les planches feront 10 cm de longueur chacune mais on ne les aligne pas ! on fait comme cela :
 
On peut aussi partir d'un pont en CP le poser le régler et poser comme ci-dessus en vert des lattes de bois de 5 x 0,5 mm et les coller au fur et à mesure dans le désordre. 

on colle les planches une par une et on va jusqu’au bordage. on peut aussi poser les lattes entières puis à l’aide d’une lame de cutter affûtée à la largeur de 5mm  imprimer les lattes. Faire des trous pour les clous et noircis au crayon.
RÉALISATION DES BARROTS DE PONT 
Après on pose une lisse de pont périmétrique sur le plancher de chaque coté, en baguette de 2x2 ou 3x3 cm. 
Puis poser des jambettes de pavois en 5x2 ou 5x3 ou en carré de 2x2 ou en parallélépipède 2x3. leur espace est toujours selon moi tous les mètres toutefois il en faut une de chaque coté du canon et répartir les autres. 
Une fois les jambettes de pavois terminées je réalise la lisse, comme je ne sais pas courber un plat dans le sens du plat je courbe donc des baguettes en général au nombre de 3 en baguette de 2x2, je colle la première à la cyano sur la courbe du bordage extérieur et je colle de chaque coté une baguette de 2x2 à la cyano et j’obtiens donc une lisse de 6cm de large
LES SABORDS

Maintenant tracé des sabords lorsque l'on ne possède pas de patron.
Voici un dessin :
et sa réalisation par SANGHA

LES CANONS :
Les œuvres vives et les œuvres mortes sont pratiquement terminées . 
TRAVAUX SUR LE PONT : 
Là en général il est livré du contreplaqué, je le découpe mais jamais je ne le laisse brut , car c’est moche ! 
Donc j’ai toujours soit des lattes de 5x2 c’est à dire des lattes de bordé ou 5x0,3 c’est à dire des lattes de double bordé ! 
J’en fait cela voici quelques exemples personnels : 
Voilà pour les ouvrages que je peux trouver avec des formes différentes. 
LES CAILLEBOTIS
Pour les caillebotis on le voit mal sur le schéma mais sur le bounty on voit mieux le double cadre.
En effet Les caillebotis sont faits pour être ouverts, il sont donc montés dans une cadre lui même posé dans une feuillure, évidemment à cette échelle on ne voit pas la feuillure.les deux cadres sont donc l'un contre l'autre.
Mon schéma est approximatif mais à peu près juste, c'est comme les grilles de rue.

AUTRES TRAVAUX
Position des charnières de gouvernail au-dessus(attention au sens de montage)

Si la maquette est haubanée, il faut faire des supports de haubans et des haubans Pour les régler sur les caps de moutons .
REGLAGE DE HAUBANS 
 
Voici après quelques nœuds et trucs que j’utilise couramment.
 
EN VOICI UNE SECONDE TRES INTERESSANTE PAR CCIS /
que l'on peut trouver complète ici :
et partiellement ci-après :
VOICI QUELQUES SYSTÈMES DE CORDAGE

CABILLOTS
La distance entre deux enfléchures est de 12 à 13 pouces( 1 pouce=27 mm)
donc 27 mmx13=351 mm ramené à ton échelle 351:par 89=3.94 mm donc 4mm fera l'affaire 
exemple avec échelle 1/89 ème

HAUBANS

FIXATION DES VERGUES :


ALIGNEMENT DES CABILLOTS :
FINITIONS.
Commande de gouvernail
emprunté à Miel.
VERGUES D'UN PETIT VOILIER 
SOURCE RESTATER
Cette "vergue" c'est le pic de voile de flèche,il n'est pas relié au mat par une articulation juste tenu
par sa drisse qui passe par une poulie fixée au mat et descend sur le pont.
Pour la corne  (encornat) c'est exactement ça et en bois.
Un petit schéma comment gréer la voile de flèche ça peut te servir pour la suite

La flèche est fixée sur le pic la voile à corne est bridée sur la corne, mais pas sur la bôme ces voiles ne coulissent pas sur leur espar. Pour "ramasser" la voile à corne il suffit de descendre celle ci pour la
hisser faire l'inverse!! pour la fixation sur le mât les anneaux c'est tout bon, de même pour les focs.
REALISATION DES VOILES :
confection de voile système trouvé sur le net.
Ce qui est dans la boîte c'est à dire pas grand chose...
La machine à coudre le singer...
réalisation des couture de bords.
phase deux: re-pliage et couture des bords!
fini pour la couture, recto!
verso
une première voile avais déjà été faite, et teinte an thé, du coup pour conserver la teinte, je conserve la méthode
infusion deux minute a fond
préparation de la suite en attendant!
une fois chaud et infusé, mettre les voile dans le thé, et laisser refroidir
un essuie tout servira pour absorber un max d'excédant de thé
une fois sec!
passage des fils!
TADAAAAA!! finie!!
et posée...
temps de boulot : environ 2heure hors temps de séchage
COQUE PEINTE
pour boucher les jour entres les bordés
Selon Miel le mieux serait de faire une pâte à bois avec un mélange de sciure et de colle blanche pour avoir la même teinte bois, à partir des mêmes lattes que ta maquette
Sinon la pâte à bois est correcte
 
On peut aussi enduire la coque avec du POLYFILA ou sintofer qui eux se poncent facilement. 
On débute au papier de verre moyen. 
On fait des raccords au polyfila ou sintofer.
On ponce avec un papier de verre plus fin.
Moi lorsque je peins une coque j’utilise cela :
De l’enduit cellulosique avec du talc et étalé au pinceau cela sèche très vite.
Le papier de verre final doit avoisiner le 500 à 600 (papier de voiture) et laisser une coque où les doigts ne doivent rencontrer aucune aspérité. Je dirais comme une peau de bébé !
Après on peut peindre à l'HUMBROL au pinceau plat. 
Pour obtenir la séparation de 2 couches j’utilise ceci : 
Exemples de voiles 
]b]VOILA CE QUE NOUS ATTENDON? CE NE SONT PAS DES COMPLIMENTS OU DES REMERCIEMENTS MAIS DES COMPLEMENTS[/b] 
[/u]

_________________


Dernière édition par L'ancien le Jeu 01 Mar 2012, 16:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
PRINCIPE DE CONSTRUCTION D'UN VOILIER genre Renard ou autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» idée d'une futur réunion voir la construction du Jean Bart
» Ou trouvez ce genre de tapis?
» Date de construction d'une maison familiale ?
» carrière en construction
» Ma dollhouse enfin en cours de construction !!!!! :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: Trucs & Astuces :: Bois, Voiles & Accastillage-
Sauter vers: