Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexion

Partagez
 

 l'effet des canons, le recul et le fonctionnement

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyLun 03 Oct 2011, 18:30

Je ne comprends pas ta question je pense que cela doit concerner le GPS et le navigateur terrestre

Le GPS a besoin de satellite pour fonctionner, et en cas de conflit de haut niveau, actuellement il faut flinguer les satellites rapidement car tout passe par eux

concernant le navigateur terrestre, il n'a pas besoin de satellite juste une carte pour le recaler de temps à autre. La précision est un peut moins bonne mais ça fonctionne dans toutes les conditions. Il ne faut pas oublier qu'en cas de feu nucléaire, l'onde electromagnetique dégagée perturbe gravement les ondes radio et que seul les transmissions en morse fonctionne et passe

le VOA est équipé d'un télémètre laser qui permet l'acquisition de l'objectif

Concernant le carroyage UTM il permet sur une carte d'état major une précision au mètre près

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyLun 03 Oct 2011, 22:15

Mais tu as très bien répondu à ma question cela me plait de plus en plus ton sujet Laughing
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 11 Oct 2011, 01:04

LA FABRICATION


On va voir assez rapidement la fabrication des tubes d’artillerie, je vais surtout parler de l’artillerie terrestre car c’est celle que je connait le mieux, mais il y a peut de différences notables

La fabrication va être liée à la métallurgie, chaque avancé dans ce domaine, permettra une avancée dans la fabrication soit en améliorant les metaux, en améliorant la qualité du moulage, ou en améliorant la qualité de l’usinage (qualité dimensionnelle en fabrication et au contrôle), pour l’usinage, c’est indirecte, l’amélioration de la métallurgie va permettre la fabrication d’outil de meilleur qualité qui vont permettre un meilleur travail

La fabrication a pris un premier élan au début du XVIII siécle avec l’invention de la machine à forer les canons par un fondeur suisse du nom de MARITZ, c’est une première étape dans l’uniformisation de la fabrication


Un autre fait, les premières manufactures d’armes seront installées à proximité des ressources en minerais, et de cour d’eau pour la force motrice des machines, la révolution industrielle et la vapeur modifieront les implantations, la vapeur améliore le transport du minerai ou des gueuzes dans lequel seront usiné les tubes mais permet aussi de faire fonctionner des machines de plus en plus puissantes et la revolution industrielle d’améliorer les procédés de fabrication et de les normaliser

Le fait d’être à proximité d’une frontière, verra aussi le déplacement ou la disparition de certaines manufactures (KLINGENTHAL et MUTZIG en Alsace, dans la vallée de la Bruche, trop proche de l’Allemagne à 20 km)


Dans un premier temps on fabriquera des canons avec des barres de fers poser sur un mandrin, qui donnera le calibre et l’âme, soudée et renforcé par des cerclages. La fabrication ressemble beaucoup à la fabrication d’un tonneau, les tubes n’étaient pas toujours parfaitement droits et la solidité douteuse

L’étape suivante sera le canon en bronze, coulé en une seule fois. comme une cloche, c’est la qualité du moule qui fait que la pièce est réussie ou pas, et la qualité de la coulée qui fait sa solidité, ce procédé permet de fabriquer des pièces assez proche l’une de l’autre et beaucoup plus réussies qu’en fer mais on ne peut pas encore contrôler l’homogénéité ni les bulles et les pailles, l’âme est toujours obtenue à partir d’un mandrin compose de bois, d’étoupe et d’argile

La machine à percer de Maritz va permettre d’avoir des calibres avec une precision d’usinage jusque la inégalée, l’âme sera toujours faite sur un mandrin mais d’un calibre plus petit,
Le surplus de matière sera enlevé par forage pour obtenir le bon calibre. Deux procedés de perçage seront utilisés
- le perçage horizontal créé par la machine de MARITZ
 - le perçage vertical utilisé en France

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Machin10[/img]

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 220px-10[/img]




Aujourd'hui, on n'utilise plus que des systèmes horizontaux, avec des tours de tailles monumentales car les gueuzes cylindriques peuvent peser plusieurs tonnes (tubes artillerie de 155) Je vous laisse imaginer la taille de l'appareillage pour usiner un tube de 380 ou même de 406, autant que je sache, il n'existe plus en France d'outillage pour la construction de telles calibres, car la 2em guerre mondiale a vu l'abandon de l'artillerie terrestre à longue portée et des batteries côtières de défense, supplantées par l'aviation. Ce même phénomène verra le porte avion supplanter les grosses unités navales et le développement des missiles depuis la fin de la guerre sonnera le glas des grosses pièces de marine, aussi les batiments aujourd'hui sont équipés bien souvent de pièces de 100 mm voir 120, automatiques . Quand à l'artillerie terrestre, elle se limite souvent aux calibres de 105 et 155, les stocks de minutions restant de la guerre ont poussé les recherches et la fabrication dans cette direction

Les recherches sur l'obus flèche a vu la création d'un nouveau calibre le 120 mm mais en tube lisse (le père en est, en France, l’ingénieur d’armement Sauvestre)

Le canon anti char tracté disparait au profit de missiles filoguidés ( ANTAC, SS10, SS11, HOT, MILAN 1 et 2) et les blindés apres guerre se verront équipés de canon de 75, 90 (AMX 13 , EBR ET AML PANHARD) et 105 (AMX 30) dans un premier temps puis de 90 (ERC SAGAIE PANHARD), de 105 (AMX 10 RC, AMX 30 B2) et de 120 lisse (LECLERQ)

De plus l’évolution des machines, dont la commande numérique, verra donc la mise au rebut de ces tours gigantesque pour l’usinage des très gros calibre.




LE PERCAGE

Avant le perçage, les gueuzes sont contrôlées, par ultra sons pour connaître leur homogénéité, et en cas de doute en les radiographiant. Ce doit être exempt de craquelure interne, de bulles ou de pailles.

Les gueuses cylindriques, qui sont livrées avec un pré-perçage sous calibré obtenu avec un mandrin lors de la coulée, et ensuite installées et solidement fixées sur le banc d’usinage. Le centre parfaitement aligné sur la ligne de travail.


Puis commence le forage, en plusieurs passes et abondamment lubrifier en huile de coupe car il ne faut surtout pas chauffer le métal. C’est l’outil qui tourne et avance le canon lui ne bouge pas. On arrête l’usinage lorsqu’on est à la cote du calibre, l’étape suivante sera le rainurage.


Mais ça c’est pour la prochaine fois


Je suis très pris en ce moment, aussi je ne peux publier comme je le voudrais, ne m’en voulais pas si c’est parfois long entre chaque post, je profite des moment calmes quand je suis de nuit pour rédiger

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau


Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 11 Oct 2011, 02:10

Bien ! notre collègue BROMURE doit être insomniaque ; ça tombe bien ! Moi aussi avec i, WE que j'ai passé entre le lit et le siège de l'ordo !!!
Très intéressant, cet exposé sans formules de maths ! J'en redemande .... car là, je comprends aisément ????
BROMURE a écrit:

Dans un premier temps on fabriquera des canons avec des barres de fers poser sur un mandrin, qui donnera le calibre et l’âme, soudée et renforcé par des cerclages. La fabrication ressemble beaucoup à la fabrication d’un tonneau, les tubes n’étaient pas toujours parfaitement droits et la solidité douteuse

De plus l’évolution des machines, dont la commande numérique, verra donc la mise au rebut de ces tours gigantesque pour l’usinage des très gros calibre.

Avant le perçage, les gueuzes sont contrôlées, par ultra sons pour connaître leur homogénéité, et en cas de doute en les radiographiant. Ce doit être exempt de craquelure interne, de bulles ou de pailles.
Mais ça c’est pour la prochaine fois
Je suis très pris en ce moment, aussi je ne peux publier comme je le voudrais, ne m’en voulais pas si c’est parfois long entre chaque post, je profite des moment calmes quand je suis de nuit pour rédiger
J'ai extrait des passages de ton post qui m'interpellent.
Les anciennes bombardes ont été fabriquées par des forgerons et des maréchaux-ferrants.Ils sortaient des barres à peu près rondes comme pour fabriquer une épée
puis martelaient le métal rouge pour les aplatir.
Ces pièces étaient de plusieurs de mêtre et n'excédaient pas plus de 20 cm de large.
Elles étaient ensuite soudées les une aux autres.
La construction étaient effectivement comme pour les tonneaux avec des cerclages qui entouraient la pièce d'artillerie. On ne mettait pas de culasse aussi le canon était "sans recul !!!
Il y en trois d'exposée au Mont Saint Michel, à droite en franchissant le premier porche :
Très instructif !!!i
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 11 Oct 2011, 06:06

Bien le bonjour

je viens de regarder ta réponse et je comprend mal ce que tu a mis en encarté

les gueuzes arrivent brut de fonderie ce son des ébauches de canon et lors de la coulé du métal on n'est pas sur de la qualité aussi on contrôle avec des ultra sons ou une radiographie que rien à l'interieur de l'ébauche risque de compromettre la solidité du canon fini, Les craquelure bulle ou pailles sont des défauts courants

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau


Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 11 Oct 2011, 13:23

BROMURE a écrit:
Bien le bonjour
je viens de regarder ta réponse et je comprend mal ce que tu a mis en encarté
les gueuzes arrivent brut de fonderie ce son des ébauches de canon et lors de la coulé du métal on n'est pas sur de la qualité aussi on contrôle avec des ultra sons ou une radiographie que rien à l'interieur de l'ébauche risque de compromettre la solidité du canon fini, Les craquelure bulle ou pailles sont des défauts courants
Non, non ! Il n'y a pas d'incompréhensions : ce que je cite ci-dessus ne pose aucun problème.
J'étais "crevé" alors j'ai abrégé mon post, simplement.
Ce que je voulais ajouter était que les "frettes" (barres de métal aplaties) étaient disposées sur plusieurs épaisseurs selon le même principe pour renforcer l'ensemble qui n'aurait pas tenu sinon. Je pense à une des ces grosses "bouche à feu" du Mont St Mich qui doit avoir dans les 70 cm de calibre et où il y a 3 bonnes couches de frettes les unes par dessus les autres.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 11 Oct 2011, 17:30

Cela devient de plus en plus intéressant je ne connaissait pas ces techniques de fabrication, est ce que tu connais la production, a l'année par exemple Shocked
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni


Localisation : un petit bled au fin fond de l'Hérault
Navire préféré : Le Soleil Royal, et un tas d'autres

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 11 Oct 2011, 17:43

Bien le bonjour Bromure et tous,

Toujours aussi intéressant!
Notre Viking veut sans doute parler des bombardes angloises:
l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Aout_211

A+
Amicalement Very Happy

_________________
"Je sortirai du camp,mais quel que soit mon sort,
J'aurai montré, du moins, comme un vieillard en sort!"


Adolphe Dumas. Le Camp des Croisés

______________________________________

"Dans la Marine on ne fait pas grand chose, mais on le fait de bonne heure!"

Le Marin Shadok



Précurseur préhistorique de l'ACMSJF (Association des Commenceurs de Maquettes Sans Jamais les Finir)
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau


Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 11 Oct 2011, 18:03

Oui ! Bombardes dont on voit le "douvage" ; pour le frettage, il faut être face au canons (dont je me suis trompé sur le nombre).
Ces engins étaient, selon l'histoire, installées sur l'îlot de Tomblaine pour tirer sur le Mont ; j'ai un sérieux doute vu la distance ... ???.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 11 Oct 2011, 18:06

Et moi pour avoir été sur le "Rocher de Tombelaine" j'ai de gros doute pour l'installation de ceux ci dessus et il est vrai que la distance était importante pour l'époque Laughing
Revenir en haut Aller en bas
jiherve
Second Maître
Second Maître


Localisation : Bordeaux
Navire préféré : Royal Caroline

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 11 Oct 2011, 20:58

Bonsoir,
Citation :
La construction étaient effectivement comme pour les tonneaux avec des cerclages qui entouraient la pièce d'artillerie. On ne mettait pas de culasse aussi le canon était "sans recul !!!
Non culasse ou pas cela recule car c'est la réaction de la pièce au départ du projectile.
deux photos prises dans les Caraïbes.
Un canon
[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 P1030010[/img]
une caronade
[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 P1030011[/img]
JR
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau


Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 11 Oct 2011, 21:31

ça a rien à voir jiherve ! Tes canons, ils sont pirates alors que les miens sont Normands ... becose que ce à cause du fait que les tiens sont de car à Hibes ....
et pis les tiens, ils sont moins vieux que les miens qui datent du XIV, XV mes.
Par contre je m'aperçois que je me suis planté en beauté : les canons dont je parlais ne sont pas du Boulevard du Mont St Mich car ils ont une chambre (à l'Hôtel de la Mère Poulard) mais d'ailleurs et je n'arrive pas à me souvenir d'où ? Ceux ci sont bien frettés mais ceux qui étaient des tubes creux d'un bout à l'autre, je les ai bien vu quelque part, nom du chien !
Revenir en haut Aller en bas
jiherve
Second Maître
Second Maître


Localisation : Bordeaux
Navire préféré : Royal Caroline

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 11 Oct 2011, 22:19

Re
Tien première nouvelle les Normands n’étaient pas des pirates! lol!

JR
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMer 12 Oct 2011, 08:53

Bien le bonjour

Quelques précision concernant les bombardes prises en photos

on trouve deux type de bombardes
dite "de GAND" qui pése pour certaines jusqu'a 17 tonnes et tirait des boulets de 350 kg à environ 800 m
dite de "BRAUNSCHWEIG" qui pèse environ 9 tonnes et lance à environ 800 m un boulet de 400 kg

Concernant les canons sans recul, ils ne sont apparus qu'aprés la 2em guerre mondiale, je crois me souvnir qu'il sont entrés en service vers 1947

Dans l'historique , au début du post, j'explique que les premier canon possédaient une culasse rudimentaire, qui disparaîtra car elle entraine beaucoup de problèmes dont l'étanchéité à l'arrière, il est possible que ce soit une pièce dont la culasse a disparu qui a été confondu avec un tube sans recul

il faut que je cherche dans mes cours d'artillerie, je doit avoir quelques chose sur la bombarde de GAND

Quand aux photos prises dans les caraibes, se sont des canons beaucoup plus récents je dirais 19 em siécle à cause de la forme et des affuts

Si tu pouvais indiqué le lieu de ces photos

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
jiherve
Second Maître
Second Maître


Localisation : Bordeaux
Navire préféré : Royal Caroline

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMer 12 Oct 2011, 21:13

Bonsoir,
pour le lieu il faut que je demande à mon épouse car c'est elle qui a fait la croisière, moi je gardait les mômes.
Je sais je suis un mari parfait .Very Happy
Mais c'est XVIIIeme ou XIXeme pour les tubes, les affuts c'est en effet XIXeme,cela ressemble à du Bange.

JR
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyJeu 13 Oct 2011, 08:02

Bien le bonjour

je porte une petite précision à ton post il s'agit de "de Bange" et non pas Bange,

son nom exact est Charles Thimothé maximilien Valérand Ragon de Bange

c'est un artilleur qui après la défaite de 1870 sera le père de l'artillerie moderne en France et l'inventeur d'un système de culasse qui portera son nom

les affûts me font penser à des affûts de place Lahitiolle mais sur la première photo le canon ne doit pas correspondre à cet affût, les tourillons sont trop gros pour rentrer dans le logement

par contre sur la 2 em photo le canon ressemble beaucoup à une "colombiade "américaine

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni


Localisation : un petit bled au fin fond de l'Hérault
Navire préféré : Le Soleil Royal, et un tas d'autres

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyJeu 13 Oct 2011, 19:21

Bien le bonjour Bromure et tous,

Voici, à mon sens, un lien tout-à-fait intéressant:
http://www.passioncompassion1418.com/Fichiers/Fiches_France.pdf
Peut-être le connais-tu déjà...
Grand merci pour ton travail!!!

A+
Amicalement Very Happy

_________________
"Je sortirai du camp,mais quel que soit mon sort,
J'aurai montré, du moins, comme un vieillard en sort!"


Adolphe Dumas. Le Camp des Croisés

______________________________________

"Dans la Marine on ne fait pas grand chose, mais on le fait de bonne heure!"

Le Marin Shadok



Précurseur préhistorique de l'ACMSJF (Association des Commenceurs de Maquettes Sans Jamais les Finir)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyJeu 13 Oct 2011, 21:26

Merci pour ce superbe lien avec tous ces matériels aux quatre coins du monde
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyVen 14 Oct 2011, 08:16

Bien le bonjour

Je ne connaissais pas ce site très interressant dont la carte indiquant ou on peut voir quelque survivants

il y a des photos digne d'intérêts

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
jiherve
Second Maître
Second Maître


Localisation : Bordeaux
Navire préféré : Royal Caroline

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyVen 14 Oct 2011, 21:30

Bonsoir
très joli site .
Mais pas trace du 75 1892 dommage.
JR
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyMar 18 Oct 2011, 17:15

LE RAINURAGE

L’outil à rainurer ressemble à un pignon droit dont chaque dent serait coupante. Par passes successives, on enlève un peu de matière jusqu’à obtention de la profondeur de rayure désirée. Je rappel que le tube ne tourne pas, seul l’outil est en mouvement. L’usinage se fait en général de la culasse vers la bouche et en traction sur l’outil, en usinant en poussant on risque une déformation du support de l’outil et celui-ci risque de ne pas travailler correctement (variation de l’angle de coupe).

Je parle ici d’usinage de rayures à pas constant (le même sur toute la longueur du tube) mais on vu qu’il existe aussi des canons à pas progressif (ZSU 23 soviétique) ou même de tubes coniques (GERLICH allemand) et la si le principe reste le même, la réalisation devient plus compliquée

A chaque étape, une vérification poussée est faite, sur la qualité de la rayure et de ses éventuels défauts à l’aide d’une « étoile » ou d’un endoscope. Les cotes de fabrication sont très strictes, n’oublions pas les pressions mis en jeux.

ET ENSUITE

L’usinage de la chambre est réalisée en fonction du type de munition utilisé (encartouché, semi cartouche ou gargousse)

On tronçonnera à la longueur finie du canon et on fera les usinages extérieurs (filetage pour le manchon de culasse, filetage pour le frein de bouche s’il existe…….). Ce sont les usinages les plus simples mais la précision est toujours de mise

Et ensuite, et bien ce n’est pas fini car dans presque tous les cas, le tube a flambé lors du débridage, car les tensions internes du métal, liées à l’usinage se libèrent.

Le flambage est plus ou moins important en fonction de l’épaisseur de tube, ainsi un tube de 155 va flambé mais rester dans les tolérances, alors qu’un tube de 105 pour AMX 30 devra passer au dressage

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Flamba10[/img]

LE DRESSAGE

Dans un premier temps, fera un contrôle de la « chandelle », ce contrôle visuel permet rapidement de voir le flambage mais pas de le quantifier.

On va regarder une mire à travers le tube propre et même légérement brillant, le tube est sur un support qui lui permet de pivoter sur lui-même. En regardant à l’interieur dans l’axe la mire, on voit

Si le tube est parfaitement droit

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Chande10[/img]

En regardant dans le tube la mire située entre 3 à 10 m suivant le calibre et l’éclairage, la partie noir de la mire se reflete dans le canon (en gris sur le dessin) la chandelle n’est pas déformée le tube est droit

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Chande11[/img]

On voit ici que la chandelle est pincée, le tube est légèrement flambé

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Chande12[/img]

Ici la chandelle est en trois parties, le tube est fortement flambé

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Dressa10[/img]

Une fois le flambage déterminé le tube est posé sur un nouveau berceau équipé d’une presse, et à l’aide d’une batterie de comparateurs on détermine avec exactitude le ventre du flambage. En appuyant avec la presse sur le ventre on va redresser le tube. Toute la difficulté de l’opération va consister à dépasser l’élasticité du métal juste ce qu’il faut pour le ramener dans les tolérances. On procède par pression successive avec contrôle entre chaque,

J’ai vu à BOURGES, un dresseur, dresser un canon en deux pressions, après vingt ans d’expérience


Il existe un autre moyen d’usiner l’âme et les rayures d’un tube, c’est l’éléctro-érosion, je connais mal ce procédé de fabrication pour l’artillerie, aussi je ne vais pas développer longuement.

Cela ne peut se faire qu’avec des matériaux conducteurs, le principe consiste à enlever de la matière dans une pièce en utilisant des décharges électriques. Les pièces sont immergées dans une huile spéciale pendant toute la durée de l’usinage. La MAT (Manufacture d’Armes de Tulle) a fabriqué des tubes de rechange pour ZSU 23 / 4 CHILKA pour l’Egypte suivant ce procédé.

Des autres procédés existent pour la fabrication des canons comme le martellage à froid, mais c'est plutot réservé au petits calibres

La suite au prochain numéro on verra le frettage et l’autofrettage

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyJeu 20 Oct 2011, 16:38

Bonjour Bromure, qu'appelle tu un flambage d'un canon, c'est une distorsion du canon lors de la trempe? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyJeu 20 Oct 2011, 19:45

Bien le bonjour

c'est une déformation liée à la liberation des tensions interne de l'acier ce n'est pas une distortion liée à un traitement thermique , mais à l'usinage

Cette déformation, si elle n'est pas corrigée est définitive,c'est pour cela qu'il passe au dressage

le tube n'est plus rectiligne mais forme une courbe

on verra plus loin une déformation similaire temporaire due à un autre phénomène et comment on y a remédié

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyJeu 20 Oct 2011, 20:37

merci de ces précisions Bromure Laughing
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 EmptyJeu 20 Oct 2011, 20:51

pas de problèmes

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
l'effet des canons, le recul et le fonctionnement
Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Masque de saison à la fraise : effet coup de fouet pour peau terne
» Effet biologique relatif
» amaroli
» Urgent maquillage de "morte"
» pigment sec et mouillé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: COMMUNAUTE :: La taverne de Captain Crochet-
Sauter vers: