Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexion

Partagez
 

 l'effet des canons, le recul et le fonctionnement

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptySam 27 Aoû 2011, 09:19

affirmatif on dit que c'est pour éviter les "degats colateraux" sauf quand on tire sur ses troupes (les americain à la première guerre du golf )

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptySam 27 Aoû 2011, 12:59

Bonjour au forum,
Bonjour Bromure,

Sur les armes à sous-munitions non explosées : un ami MSF m'a dit un jour que certaines sous-munitions avaient la même couleur (jaune de mémoire) que les rations alimentaires individuelles qui étaient larguées par les avions amis.

On imagine sans peine le résultat.

Attention je ne dis pas que c'était intentionnel, c'est en tout cas une très mauvaise coïncidence.



Harold


Dernière édition par Harold le Sam 27 Aoû 2011, 15:24, édité 2 fois (Raison : orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau


Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptySam 27 Aoû 2011, 13:26

Salut Bromure !
Je souhaite vivement que tu nous fasses un topo sur le fameux "75 mm-1897" avec le "secret" de son frein de recul qu'un certain capitaine Dreyfus fut accusé de l'avoir livré aux Allemands ...
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptySam 27 Aoû 2011, 14:23

Pour le 75 / 1897 j'en parlerai a par ailleur

en générale les munitions jaunes sont a schrapnel

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptySam 27 Aoû 2011, 14:50

REPONSE A LA LARGEUR DE LA RIVIERE

Je pense que beaucoup l'attende avec impatience

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Rivier10[/img]


Je prends un point de repère sur la rive en face A
Je pose une pierre sur ma rive en B
je fais 50 pas a 90° de la ligne AB et je pose une pierre en C
Je continu dans la même direction et je fais 10 pas et je pose une pierre en D
Je pivote à 90° et j'avance en regardant pour aligner mon repère A avec ma pierre C
Dès que l’alignement A C E est réalisé , je pose la pierre E

La distance D E est 5 fois plus petite que la distance A B

J’ai mesuré 15 pas entre D et E
La largeur de la rivière est de 5 X 15 soit 75 pas
Mon pas fait 0.75 la rivière mesure en largeur à cet endroit 0.75 X 75 = 56.25 m

On peut utilisé n’importe quelle rapport de réduction suivant la distance à mesurer

Vous avez fabriqué et utilisé une forme de télémètre
BRAVO pour ceux qui avaient trouvé la méthode

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni


Localisation : un petit bled au fin fond de l'Hérault
Navire préféré : Le Soleil Royal, et un tas d'autres

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptySam 27 Aoû 2011, 15:20

Bien le bonjour Bromure et tous,

C'est avec grand intérêt que je suis ton sujet, sans intervenir.
En tant qu'ancien artilleur, je n'y trouve rien à redire; et même ça me rafraîchit la mémoire.
Le coup de la rivière, c'est un vieux truc d'arpenteur et bravo pour l'avoir rappelé!
C'est un peu "L’Artillerie pour les Nuls" sans rien de péjoratif. cherry
Grand merci!

A+
Amicalement Very Happy

_________________
"Je sortirai du camp,mais quel que soit mon sort,
J'aurai montré, du moins, comme un vieillard en sort!"


Adolphe Dumas. Le Camp des Croisés

______________________________________

"Dans la Marine on ne fait pas grand chose, mais on le fait de bonne heure!"

Le Marin Shadok



Précurseur préhistorique de l'ACMSJF (Association des Commenceurs de Maquettes Sans Jamais les Finir)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptySam 27 Aoû 2011, 15:57

Super et tout compris!!!!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
pat
Aspirant
Aspirant
pat

Localisation : Maizières les Metz

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptySam 27 Aoû 2011, 16:24

ah ben alors,je ne l'avais pas venue venir comme ca,celle-là,ils sont malins les militaires hin!

je m'imaginais tout un truc avec formule de trigo,calcul du temps,l'épaisseur du brouillard,la profondeur du vide...non sérieux,c'est trés simple

_________________
amicalement, Pat.  Very Happy

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Le_311

 --->Escorteur d'escadre "La Galissonnière".
Revenir en haut Aller en bas
L'ancien
Amiral de la flotte honoraire
Amiral de la flotte honoraire
L'ancien

Localisation : Près du Bourget...mais chetimi de LILLE
Navire préféré : Bounty

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptySam 27 Aoû 2011, 18:16

le bonjour te va,

cette histoire de trigo me rajeuni et je me souviens toujours que :

le sinus de l'angle = coté opposé sur hypothénuse

le cosinus de l'angle = coté adjacent sur hypothénuse.



et tout le toutim.



Pour le reste c'est hyper super intéressant !!!!

_________________
l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Parche16
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptySam 27 Aoû 2011, 18:22

L'Ancien a dit

Citation :
le bonjour te va,

cette histoire de trigo me rajeuni et je me souviens toujours que :

le sinus de l'angle = coté opposé sur hypothénuse

le cosinus de l'angle = coté adjacent sur hypothénuse.



et tout le toutim.

alors là je suis largué, il va falloir que je reprenne mon guide de l'outilleur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau


Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptySam 27 Aoû 2011, 22:02

pascal 94 a écrit:
alors là je suis largué, il va falloir que je reprenne mon guide de l'outilleur Very Happy
et celui de l'artilleur (de Metz) car dans le Quizz, tu tires trop court ; augmente ton élévation et change d'azimuth ! Ce sera dans "la fourchette" !!!
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyMer 31 Aoû 2011, 09:42

Bien le bonjour

ne pas oublier, un coup court, un coup long, et ensuite efficacité

En bonus une petite photo du net
[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Newjer10[/img]

Avant d'aborder le frein de tir, on va étudier quelques notions de balistique interne

Pour mémoire quelques chiffres pour bien comprendre

1 kg de poudre noire développe quasi instantanément 280 l de gaz à une température de 0° et à une pression de 760 mm, une poudre moderne donne 850 l au minimum (poudre B). On image facilement la pression quand les 850 l vont se développer dans un volume de 0,5 l dans certains cas

CHARGE: il faut comprendre charge propulsive

Les effets de la poudre dépendent de plusieurs critères
- le volume de gaz total produit
- la quantité de chaleur dégagée
- la rapidité de production des gaz

L'allumage de la poudre se passe en deux phases
la période d'inflammation qui comprend la propagation de la flamme aux grains de poudre
la période de combustion qui comprend la propagation de la flamme de la surface du grain à son intérieur

Je ne rentre pas dans les détails sur les poudres, notamment je n'aborde pas les différences entre les poudres vives et les poudres lentes, et bien sur des mélanges des deux, mais simplement qu'une poudre lente sera employée dans une BAF (bouche à feu) à âme longue et une BAF à âme courte exige une poudre vive

La longueur de la volée sur des canons de l'artillerie principale montés sur les bateaux de la deuxième guerre mondiale nous donne l'indication sur les poudres employées: poudres lentes

Pour le recul du canon, il faut savoir que
1- la vitesse du recul est proportionnelle à la vitesse initiale (V0) et au poids du projectile
2- la vitesse de recul varie en raison inverse du poids de l'arme
3- la vitesse de recul augmente avec le rapport P' / P du poids de la charge du projectiles
P' poids de poudre
P poids du projectile

Concernant la V0, pour la modifier on jouera sue les paramètres suivants
Le poids de la charge
Le poids du projectile
Le calibre
La longueur de l'âme
Les résistances passives
La densité de chargement

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Img10110

Comme on peut le voir sur ce petit dessin, la pression agit dans toutes les directions, ainsi la poussé longitudinale poussera à la fois sur le projectile et sur la culasse à part égale seul la différence de poids entre le projectile et le canon fait la différence

La pression agit aussi sur les parois du canon, elle ne doit pas dépasser l'élasticité du métal, sinon le tube subit des déformations permanentes et augmente de calibre

Les pressions dans la chambre de la «GROSSE BERTHA » qui bombardée PARIS, dépassées l'élasticité du métal dans une certaine mesure, aussi les obus étaient numérotés. La durée de vie de tels canons étaient très courtes sous peine d'explosion du tube

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Img10210[/img]


Analysons le dessin ci-dessus

De 0 àT1 combustion de la poudre, l'obus commence son parcours dans le tube
De T1 à T2 l'obus prend de la vitesse accélération brutale
De T2 à T3 la vitesse de sortie continue à augmenter mais de manière beaucoup moins violente

La mesure des pressions dans le tube se mesures de plusieurs façon, je n'expliquerai ici que le système CRUSHER


[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Img10311[/img]

FONCTIONNEMENT

La pression pénètre dans le canal de prise de pression et agit sur l'obturateur qui appui sur le marteau celui-ci écrase le CRUSHER contre l'enclume. Après démontage la mesure en diamètre et en hauteur du CRUSHER donne la pression par sa déformation

En fonction des pressions on trouve des CRUSHER en cuivre, en aluminium, et en laiton




LE SYSTEME DE FREINAGE DU RECUL

On a vu auparavant, que le frein de tir a permis un développement de l'artillerie moderne

Je vais employer plusieurs termes que je vais définir avant de commencer

LIEN ELASTIQUE
Se compose de l'ensemble des éléments assurant, le guidage, le recul, et la remise en batterie

LE FREIN DE TIR
Se compose des différents dispositifs ralentissant et limitant les effets du recul

LE RECUPERATEUR
Se compose des différents dispositifs chargés de remettre la pièce en batterie pour permettre le tir suivant

LE RECUPERATEUR FREIN DE TIR
Un seul ensemble fera office de récupérateur et de frein de tir

LE GUIDAGE DE LA BOUCHE A FEU DANS LE BERCEAU
Permet le coulissement précis lors des phases de recul et de remise en batterie du tube


Le lien élastique

On trouve deux types de lien éléatique
1 le lien classique dont le fonction est la limitation et l'absorption du recul, dans un premier temps puis le retour en batterie
2 le lien flottant, son fonctionnement est totalement différent, ce dispositif est surtout utilisé sur des canons mitrailleurs de calibre 20 à 30 mm. La cadence de tir sur ce type d'arme est de 650 à 750 coups minutes, aussi le canon n'a pas le temps de rentré en batterie complètement entre chaque coup et le canon oscille dans une position intermédiaire lors du tir, il ne rentre en batterie qu'a la fin du tir

Le frein de tir

L'élément essentiel de l'artillerie moderne de gros calibre. On connait son utilisation et sa fonction. Son fonctionnement sera lié au laminage d'un liquide dans un orifice de calibre variable. On trouve deux grands types de frein de tir
1 A recul fixe, le recul de la bouche à feu sera toujours le même, quelque soit l'angle de tir, c'est le plus courant, c'est le cas es armes sous tourelles de blindés mais aussi de l'artillerie de marine.
2 à recul variable pour des pièces d'artilleries devant tirer à grands angles. Un exemple, le 155 F3 monté sur châssis AMX 13, le recul à hausse 0 est de 1,20 m, grand angle il est de 0,83 m. Pourquoi? Simplement pour que la culasse ne vienne pas heurter le sol en fin de recul. Sur le 155 OBF 50 tracté c'est quasiment la même artillerie mais le recul est toujours de 1,20 m, aussi lors du tir à grand angle, il fallait creuser une fosse pour permettre le recul sans percuter le sol

OBUSIER 155 F3 sur AMX 13

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Img01011[/img]

[img]
l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Img01012[/img]


FREIN DE TIR A TIGE

Pots compensateur ou remplisseur automatique

A chaque tir, l’huile est laminée lors du passage d’une chambre à l’autre, s’échauffe et bien sur augmente de volume, le pot compensateur est la pour absorber cette augmentation de volume et restituer après refroidissement
Orange parage normale avant le tir
Vert parage normale pendant le tir
Jaune il reste deux coups à tirer
Rouge ARRET DU TIR
Ce n’ai pas son volume qui est critique, mais sa température, au de la, elle se dégrade très vite et , apparait des reculs brutaux qui détériore la pièce

En exemple un obusier de 75 fait monter la température de 3° à chaque coup


[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Img01013[/img]

FREIN DE TIR A CHEMISE FRAISEE

Lors du recul l'huile passe d'une chambre à l'autre par un orifice ou des orifices dont la section diminue, réduisant ainsi le débit d'huile passant d'une chambre à l'autre, ralentissant ainsi le recul
Bien sur l'huile s'échauffe et augmente de volume, aussi le système possède un pot de compensation pour absorber l'augmentation de volume



Sur l'artillerie terrestre on trouve souvent un dispositif à la bouche: le frein de bouche. Il est chargé de renvoyer vers l'arrière une partie du souffle capte à la bouche et diminuer ainsi une partie du recul (le gros « manchon » au bout du canon du 155 F3) mais jamais employé sur les très gros calibre ni sur les pièces navales

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Img01014[/img]


Sur cette photo, prise lors du tir, on voit la flamme à la bouche « coupée » en deux par le frein de bouche, on aperçoit aussi l'obus qui sur ce type d'engin a une V0 de 850 ms environs


Le récupérateur

Sa fonction principale est de remettre en batterie la masse d'artillerie pour être prêt pour le coup suivant, pourtant il participera, mais bien modestement à freiner le recul

Type 1 mécanique, c'est un ressort qui va se comprimer lors du recul, pour ce détendre et remettre la pièce en batterie, le dispositif est simple mais le retour en batterie est violent et puis imaginez la taille du ressort pour remettre en batterie une pièce de 406, aussi c'est surtout utilisé sur des calibres jusqu'à 40 ou 50 mm

Type 2 oléopneumatique, lors du recul un piston chasse l'huile à travers une soupape calibrée qui s'ouvre en grand et l'huile comprime un gaz (azote R ) dans un accumulateur. En fin de recul, le gaz se détend, repousse l'huile la soupape calibrée se referme et l'huile passe doucement par l'ajutage et le retour en batterie se fait sans brutalité, pour compléter, il peut y avoir un amortisseur hydraulique pour les dernier millimètres

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Img01015[/img]


Lors du recul, l’huile est chassée par le piston, la soupape modératrice s’ouvre en grand et permet le passage à grand débit de l’huile. L’azote est comprimé par l’huile à travers le déplacement du piston libre.
Lors du retour en batterie, l’azote se détend et chasse l’huile, la soupape modératrice se ferme et l’orifice calibré ne permet qu’un débit réduit de l’huile, le retour en batterie se fait en douceur


_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyMer 07 Sep 2011, 14:16

encore un peut de technique

FREINS DE BOUCHE

Le frein de bouche est un élément disposée à la bouche qui va réduire le recul du tube en renvoyant vers l’arrière une parti des gaz qui se détendent à la bouche, ce système est surtout monté jusqu’au calibre de 155 mm, rarement au-delà et je n’ai pas connaissance d’un telle dispositif sur une pièce de marine de quelle calibre que se soit, mais si vous disposé de docs ou de photos à ce sujet je suis preneur pour compléter ma doc
[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Freinb10[/img]

Ce modèle est constitué de pièces assemblées et n’est plus utilisé il est vissé au bout du canon

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Freinb11[/img]


Modèle en éléments soudés et à deux étages, on trouve le même type mais à un seul étage sur le 90 monté sur AML PANHARD. Pour la petite histoire le meilleur rapport poids/ puissance de feu de l’époque, on n’avait jamais monté un canon aussi gros sur un véhicule aussi léger ( 5500 kg pour un 90 mm)

Il est vissé au bout du canon

On peut le trouver aussi moulé et vissé au bout du canon


On peut réduire de 40 % le recul avec ce dispositif.
Il m’est arrivé de récupérer un frein de bouche après rupture, sur un 90 monté sur AML, à environs 75 m devant la pièce. (Fait rarissime)

EN COMPLEMENT QUELQUES DONNES SUR L’ARTILLERIE 16’’ DU NEW JERSEY
(OP 769)
Longueur du canon en pouce 816 soit 20.7264 m
Calibre en pouce 16 soit 0,406 m
Pression dans la chambre livre par pouces carre 35 000 soit 2460,743 kg/cm2
Nombre de rayures 96
Longueur de la partie rayée en pouce 682.46 soit 17,334 m
Pas constant à droite pas de 25 calibre soit 10,15 m
V0 2425 pieds par seconde projectile AP soit 739,140 ms
V0 2690 pieds par seconde projectile HC soit 819,91 ms
Portée en yard projectile AP 40 185 soit 36,745 km
Portée en yard projectile HC 41 622 soit 38,059 km

Concernant les projectiles

AP perforant
Désignation MK8 Mod 0
Poids en livre 2700 soit 1274,72 kg
Longueur en pouce 72

HP explosif grande capacité
Désignation MK13 Mod 0
Poids en livre 1900 soit 861,840 kg
Longueur en pouce 64

Nombre de gargousses 6 pour un poids total de 650 livres soit 294,84 kg

Recul maximum de la pièce 48 pouces soit 1,219 m


Quelques autres données

- la poussée sur une balle de FAMAS en calibre 5.56 est de 2,5 tonnes
- la poussée sur un projectile de mortier de 120 RT F1 est de 120 tonnes
- la poussée sur un obus de 155 AM F3 est de 500 tonnes
- je n’ai pas de référence sur le type et les caractéristiques de la poudre contenue dans les gargousses on peut calculer avec les données de la poudre B
o 1 kg donne environ 850 l de gaz
o Soit 294.94 kg * 850 = 250614 l de gaz créé presque instantanément, les gaz vont se détendre à la bouche, les pressions qui se détendent sont plus que suffisante pour tuer un marin sur le pont par effet de « blast », les poumons n’y résiste pas ainsi que d’autres organes. L’onde choc réduit les organes à l’état de bouillie et va faire vibrer les supers structures et la structure même du bâtiment. La répétition du tir, les vibrations, et les effets de contraction / dilatation des détentes de gaz entraine parfois la déformation de certaines parties et le fait que des rivets soient cassés ou même sautent. On peut revoir les photos, déjà publiées, prisent pendant les tirs.

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Culass10[/img]


A coin
A coin verticale (ouverture vers le bas)
A coin horizontale (ouverture sur la gauche ou la droite)

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Culass11[/img]

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Culass12[/img]

L’étanchéité arrière est obtenue par le gonflement de la douille sous l’effet des gaz, surtout utilisé pour les munitions encartouchées ou semi encartouchées

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Culass13[/img]



La pièce de fermeture, le bloc est mobile autours d’un axe et peut prendre, par un simple mouvement de la commande deux positons extrême correspondant, l’une à la fermeture, l’autre à l’ouverture




Pour mémo, on dit une douille pour une munition d’artillerie, mais un étui pour une munition d’arme de petit calibre (inférieure à 20 mm)


Sur la culasse ou son environnement proche on trouve en général la sureté et les sécurités

La sureté définition
C’est un dispositif qui est actionné par le tireur ou le chef de pièce autorisant le tir ou l’interdisant

La sécurité définition
Les sécurités sont des dispositifs qui n’autorisent pas le tir quand certaines conditions ne sont pas remplies, le tireur ne peut agir dessus (normalement)

La sureté et sécurité d’une culasse (exemple sur culasse de 155 F3 AM à vis)
- sureté de marteau immobilise le marteau et empêche la percussion
- sécurité de mise de feu interdit la MDF (mise de feu) si la culasse n’est pas verrouillée
- sécurité du verrou de mise de feu
- sécurité de rentré en batterie
- sécurité du marteau
- sécurité de culasse ouverte
- sécurité de fermeture de culasse
- sécurité au verrouillage
- sécurité de crémaillère
- sécurité de rotation du levier de manœuvre
- sécurité du marteau au recul

Je ne rentre pas dans les détails de fonctionnement, c’est simplement pour avoir une idée des mécanismes que l’on peut trouver sur une BAF

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyMer 07 Sep 2011, 15:30

Bien le bonjour, merci pour ce cours toujours aussi intéressant mais simple dans ses explications grâce aux croquis et photos Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyMer 07 Sep 2011, 16:56

Merci

j'essais de faire pour que cela soit simple et comprénsible

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni


Localisation : un petit bled au fin fond de l'Hérault
Navire préféré : Le Soleil Royal, et un tas d'autres

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyMer 07 Sep 2011, 18:15

Bien le bonjour Bromure,

Toujours passionnant, sincèrement!!!

Exemple de frein de bouche sur des tubes de 30:

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Manoeu10
Collection personnelle


A+
Amicalement Very Happy

_________________
"Je sortirai du camp,mais quel que soit mon sort,
J'aurai montré, du moins, comme un vieillard en sort!"


Adolphe Dumas. Le Camp des Croisés

______________________________________

"Dans la Marine on ne fait pas grand chose, mais on le fait de bonne heure!"

Le Marin Shadok



Précurseur préhistorique de l'ACMSJF (Association des Commenceurs de Maquettes Sans Jamais les Finir)
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyMer 07 Sep 2011, 19:14

superbe bi tube de 30 avec son "oeil noir"

le manchon sert de frein de bouche mais aussi dissipe la flamme à la bouche sur ce type d'arme (canon mitrallleur)

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau


Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyMer 07 Sep 2011, 19:24

mais, il me prend le choux le Bromure ! Il me prend la tête ! C'est le casque !!!
Vite ! mon anti-migraine ... i'peut pas faire plus simple ?
Revenir en haut Aller en bas
jiherve
Second Maître
Second Maître


Localisation : Bordeaux
Navire préféré : Royal Caroline

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyDim 11 Sep 2011, 14:44

Bonjour,
les freins de bouches sont indispensables aussi sur les fusils de gros calibre.
Voir L'Hecate de PGM, je l'ai déjà vu en action et cela respire!
http://fr.wikipedia.org/wiki/PGM_H%C3%A9cate_II
le frein de bouche est très visible.
JR
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyDim 11 Sep 2011, 16:50

Bien lebonjour

cela existe aussi sur certaine armes de petit calibre, dont les armes tirant des munitions de calibre 0.50 car se sont des munitions très puissantes Le compartiment de terrain d'utilisation se situe si je me souvient bien entre 600 m et 1200 m

le Baret était utilsé contre les tireurs d'élites serbe à Sarajevo pendant le conflit yougoslave

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
contre-amiral
contre-amiral
BROMURE

Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyLun 19 Sep 2011, 17:21

De retour pares quelques jours fort occupés
reprenons sur nos canons

La chambre
C’est elle qui reçoit la munition et sa charge propulsive, certain canon se chargeant pas la bouche avait parfois ce que l’on appel une chambre rétrécie ce qui améliore la régularité des coups

Ses composantes et formes

La chambre cylindrique
On la trouve sur les canons dont la charge est composée de gargousses, dont l’artillerie lourde

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Chambr10[/img]

La chambre conique
On la trouve surtout avec les canons tirant des semi cartouches, la pente du cône est très faible, elle a pour fonction de faciliter l’extraction de la douille après le tir

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Chambr11[/img]

La chambre tronconique

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Chmabr10[/img]


L’obturation de la chambre

Concernant l’obturation de la chambre, son but est de rendre impossible la fuite des gaz vers l’arrière, il existe deux grands principes (j’en ai dèja un peut parler plus haut)

l’obturation obtenue par le gonflement de la douille, lors du départ du coup, la pression fait gonfler la douille qui vient se plaquer aux parois de la chambre, empêchant ainsi au gaz de s’échapper

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Obtura10[/img]


l’obturation des chambres tirant des gargousses, elle sera ici obtenu par la compression d’un joint, lors du départ du coup, la pression appuie sur la tête mobile (dit aussi champignon) et vient écraser le joint qui fait l’étanchéité, plus il y a de la pression plus le joint est écrasé

[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Obtura11[/img]


Cas particulier les pièces sans recul

Les canons sans recul, il n’y pas d’obturation et la douille est perforée de plusieurs centaines de troues d’environ 3 à 4 mm pour permettre aux gaz de sortir librement de la douille. Le principe en est un équilibre de la poussée des gaz vers l’avant et l’arrière. Des évents calibrés permettent cet équilibre, ils ont une durée de vie de 200 coups et sont changés, quand la pièce a tiré 600 coups elle passe au rebut et la portée est faible (800m maxi). D’autre part une zone de sécurité importante est obligatoire à l’arrière du tube à causer du souffle évacué
Il existe en 3 calibres
57 , le tir se fait en le posant à l’épaule
75 , le tir de fait avec un petit affut trepied leger posé sur le sol
106 , le tir se fait avec un affut trepieds que l’on peut deplacer comme une brouette, en general ce canon est monte sur jeep ou toyota en Afrique
Seul quelques 106 sont encore en service, les autres on disparu depuis longtemps, j’en ai aperçut lors de reportage sur les forces anti Kadhafi à la télévision.

L’épaisseur des tubes est très fine, et si vous frapper dessus comme on frappe à une porte, ils émettent une note claire

Pour la petite histoire, il arrive que ces canons avancent, en effet l’usure des évents rompt l’équilibre des poussées et la poussée devient prépondérante vers l’avant

La densité de chargement
C’est le rapport entre le volume de la chambre et la quantité de poudre pour propulser l’obus, on ne peut agir sur la densité de chargement avec les munitions encartouchées, on le peut avec les munitions semi encartouchées et à gargousse en retirant un ou plusieurs sac de poudre, la charge 9 BIS étant la maximum en France. On utilisera toujours la solution de tir avec la charge la plus faible pour éviter une fatigue inutile du matériel : c’est la pondération des coups



Le tube
Les parties du tube
Les rayures
Le pas de rayures
L e pas de rayures sera défini par le poids du projectile et de sa vitesse initiale
Plus le projectile est lourd, plus le moment d’inertie lors de la prise de rayure est important et si la prise est trop violente on peut aller jusqu’à destruction de la ceinture
C’est son poids ou sa vitesse qui font augmenter le moment d’inertie
Sans avoir rupture on peut aussi avoir une déformation de la ceinture, ce qui fait chuter la pression, l’abrasion de la ceinture qui s’appuie sur les rayures crée le même problème

Les rayures progressives
Pour remédier de prise de rayure, on a inventé les rayures progressives, plus on s’éloigne de la chambre, plus le pas devient serré. On peut avoir un pas de 1,20 à la prise de rayure et un pas de 0,60 vers la bouche, l’accélération en rotation se fait moins brutalement.

On trouve ce type de rayures sur les ZSU 23 2 et ZSU 23 4 « CHILKA » soviétique le problème est sa difficulté de fabrication, le procédé le plus courant pour ce type de rayures est l’électroérosion
Pour la petite histoire, une manufacture d’arme française qui maitrise ce genre d’usinage, a fabriqué des tubes ZSU 23 pour l’Egypte, ceux-ci étant moins chers que les originaux.


[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Rayure10[/img]


On voit ici une splendide vue des rayures d’un tube, ici à pas constant, on peut remarquer aussi une bague circulaire, qui est une détérioration du tube qui a souvent pour cause un mauvais nettoyage avant le tir Les bagues sont surveillées avec attention car elles peuvent entrainer le rebut


Les tubes coniques GERLICH 28/20

Ce canon possède la particularité d’avoir un calibre de 28 mm à la chambre et de 20 mm à la bouche, c’est une pièce anti char ou le projectile atteint une V0 de 1400 ms, il était capable de perforer à 350 m, 56 mm de blindage incliné à 30)
Le principe est intéressant mais difficile à fabriquer. A part celui-là je n’en connais pas d’autre de ce type particulier.

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Gerlic10


[img]l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Gerlic11[/img]


Voila pour aujourd'hui

la suite au prochain numéro il y a encore beaucoup de chose à dire

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyLun 19 Sep 2011, 17:58

Super intéressant et très documenté ce qui permet de bien suivre ce cours magistral sur les canons, je me pose quand même une question, une fois que les tubes ont atteints la limite du rebut est ce qu'on les change ou c'est la pièce en entier qui est remplacé Shocked
Revenir en haut Aller en bas
jiherve
Second Maître
Second Maître


Localisation : Bordeaux
Navire préféré : Royal Caroline

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyLun 19 Sep 2011, 21:51

Bonsoir,
Je pense que c'est comme sur une arme légère on change le tube si c'est possible.
Sur une 12.7 (calibre 50) c'est basique.
et pour du très gros aussi:
http://html2.free.fr/canons/canparis.htm
Ici noter que les projectiles tiennent compte de l'usure du tube.
JR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyLun 19 Sep 2011, 22:13

Pour la grosse Bertha je savais ainsi que les pièces de marine mais je parlais plus pour des pièces plus petits calibres(75, 105,155, 203etc) Laughing
Revenir en haut Aller en bas
pat
Aspirant
Aspirant
pat

Localisation : Maizières les Metz

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 EmptyLun 19 Sep 2011, 22:32

merci pour ton travail,

_________________
amicalement, Pat.  Very Happy

l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Le_311

 --->Escorteur d'escadre "La Galissonnière".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: l'effet des canons, le recul et le fonctionnement   l'effet des canons, le recul et le fonctionnement - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
l'effet des canons, le recul et le fonctionnement
Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Masque de saison à la fraise : effet coup de fouet pour peau terne
» Effet biologique relatif
» amaroli
» Urgent maquillage de "morte"
» pigment sec et mouillé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: COMMUNAUTE :: La taverne de Captain Crochet-
Sauter vers: