Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
surcouf
Maître principal
Maître principal
avatar

Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Ven 15 Oct 2010, 20:29

pirat Merci Mike..bonsoir à tous!
Un peu de lecture pour le Week-end..
A+

Néanmoins le Bismarck trace sa route dans les vagues de l’Atlantique. Lindermann inquiet du moral de l’équipage trouve une idée pour occuper les hommes :
Construire la fausse cheminée ! .
Il y a en effet un emplacement prévu pour cette dernière :
En arrière de la cheminée au niveau de la catapulte pour l’Arado et finissant juste contre le mât arrière. Elle a le même aspect que la vraie et change totalement l’allure du cuirassé, lui donnant un air Britannique.
Chacun s’active à la tâche avec ardeur. Lutjens espère ainsi tromper les avions de reconnaissance.
26 mai 10h30
Alerte !
Un hydravion Catalina surgit des nuages juste au dessus du Bismarck. Les sirènes hurlent,les affuts pivotent à toute allure. Les officiers aboient des ordres et l’enfer se déclenche à nouveau.
Les artilleurs sidérés voient le Catalina faire un cercle pour revenir identifier le cuirassé.Les armes de bord le cernent de toutes parts. Visiblement, il est touché plusieurs fois(*).
Le Catalina monte en chandelle, se cache dans les nuages et s’empresse de signaler :
—Bismarck repéré à 700 miles de Brest. (Suit la position exacte du navire).
A bord la radio du cuirassé capte également ce message. Lutjens croit à tort
qu’il était de toutes façons suivi et que cet événement ne change rien.
26 mai 16h
Mullenheim Rechberg se tient aux aguets sur le pont du Bismarck. Le navire malgré ses blessures se comporte à merveille et sa tenue à la mer est impeccable.Cependant la mer devient de plus en plus forte, les jeunes recrues du bord ont le mal de mer.
Rechberg se demande pourquoi la fausse cheminée n’a pas été mise en place. Le subterfuge aurait pu leurrer le Catalina, surtout que Rechberg parle Anglais et s’est porté volontaire pour tromper l’Hydravion. Mais Lutjens a choisit de tirer sur l’avion mettant un terme à la ruse.
Se sachant découverts le moral des marins chute encore.
(*) a bord du Catalina un homme qui dormait fut éjecté de sa couchette et il y eut une demi douzaine de brèches dans la carlingue, plus question de se poser sur l'eau au retour!.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Ven 15 Oct 2010, 22:16

bonsoir Surcouf merci pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
avatar

Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Sam 16 Oct 2010, 15:15

pascal 94 a écrit:
bonsoir Surcouf merci pour la suite
pirat Merci pascal 94, bientôt la suite!
A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Sam 16 Oct 2010, 15:19

je patiente, je patiente mais bon, ce récit est tellement relaté que....
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
avatar

Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Dim 17 Oct 2010, 13:36

pirat Bon dimanche à tous!
La suite...


Chacun devine qu’il risque plus la mort que la victoire, a moins que le Bismarck
continue ainsi vers la France.
Un 2èmeCatalina vient roder autour du cuirassé, puis un Swordfish (de l’Ark Royal) les prend en filature.
—Il y a donc un porte avion dans les parages !. Constate Lutjens.
Le Bismarck se traine à 20 nœuds dans la houle, accompagné par un long sillage de fuel derrière lui. Cet horripilant Swordfish le suit à distance hors de portée de tir.
Lindeman qui le surveille à la jumelle dit à un des officiers :
—Si le cuirassé avait fait le plein à Bergen, nous aurions pu forcer l’allure et être déjà sous la protection des bombardiers.
26 mai 18h :
Alerte navire ennemi !
Un navire Anglais se profile à l’horizon (le Sheffield).
A bord du Bismarck on se garde bien de l’attaquer, mais plutôt de tracer la route vers la France. Chaque minute de mer rapproche le cuirassé de son but final. De cette France où de nombreux sous marins et avions vont leur porter assistance.
Lutjens attend l’attaque aérienne qui ne vient toujours pas. Chaque homme à bord est prêt.
Bientôt la nuit salvatrice va protéger le Bismarck.
Pendant ce temps là dans le sous marin U556, le lieutenant Herbert Wohlfarth croit rêver.Il a dans son périscope l’Ark Royal et le Renown !. Il peut changer le destin du Bismarck. Sauf qu’il ne lui reste plus de torpilles !.
C’est une situation incroyable et lourde de conséquences. Wohlfarth est de plus le parrain du Bismarck puisque c’est lui-même qui a proposé avec son U556 d’adopter le cuirassé et le protéger quoiqu’il arrive !.
Ironie de l’histoire il est à court de combustible et de torpilles et rentre aussi à Brest…
Wohlfarth se demande t-il s’il ne va pas émerger et utiliser son canon de 88 contre le porte avion?. Mais il aurait à peine le temps de tirer, qu’une pluie d’obus réduirait en bouillie son sous marin. Inutile de sacrifier la vie de ses hommes. Il continue donc sa route solitaire et inutile.
26 mai 19h :
A bord du Bismarck Alois Haberditz et le reste de l’équipage sont épuisés par la veille permanente. les yeux brulants, ils luttent contre le sommeil. Chacun attend l’attaque du porte avion se trouvant dans les parages. Ils ne sont qu’a une centaine de milles du détroit du Danemark et l’air est glacial. Les hommes vont se réchauffer devant les manches à air des moteurs au risque de se bruler. Mais seulement une minute car ils ne peuvent abandonner leurs postes trop longtemps.
26 mai 21h :
Alerte aérienne !.
—Regardez moi ces fous d’Anglais, cette fois on ne va pas les rater !.
Haberditz derrière son viseur voit les Swordfishs attaquer au ras des vagues. Ils surgissent de tous côtés, individuellement ou par paires pour saturer la défense. Les armes de bord se déchainent sur tout le cuirassé qui ressemble à un volcan en éruption.Les biplans rasent la mer car ils ont bien compris que les mitrailleuses et canons du Bismarck couvrent mal l’angle en dessous des ponts.
Un Swordfish solitaire profite de la montée sur les vagues du cuirassé pour lancer sa torpille qui touche sa coque sur bâbord en dessous de la ligne de flottaison.
Une déflagration épouvantable secoue le navire.
Le lieutenant de vaisseau Gerhard Junack se trouve dans la salle des machines lorsque la torpille touche le Bismarck. Il voit au dessus de lui les plaques de blindage du pont se soulever de 50 cms !. Les marins à l’arrière sont secoués par le choc et s’accrochent pour ne pas tomber. Des grincements inquiétants résonnent dans la poupe.
—Qu’est ce qui se passe ? se demande Mullenheim Rechberg à son poste de contrôle arrière. Il vient de sentir le navire faire un mouvement d’accordéon.
Rechberg s’empresse de vérifier l’indicateur de barre indiquant 12 degrés à bâbord. L’explosion a eu lieu en plein virage et il a un mauvais pressentiment.
—Va y mon vieux, redresse !.
Rechberg attend que l’indicateur revienne à la normale, mais rien ne se passe. Le cuirassé continue son virage à 20 nœuds comme un fou incliné à tribord.
—Reprenez immédiatement le cap initial. Ordonne aussitôt Lutjens.
—Les gouvernails sont bloqués amiral !.
Tout l’équipage doit s’accrocher à ce qu’il trouve.
—Ralentissez !.Ordonne Lindeman.
Mullenheim Rechberg est catastrophé. Rien à faire le Bismarck continue de tourner, mais finit par ralentir.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Dim 17 Oct 2010, 14:22

merci pour la suite de ce récit haletant et c'est tellement bien relaté par le narrateur que l'on devient impatient d'avoir la suite
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
avatar

Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Dim 17 Oct 2010, 15:05

pascal 94 a écrit:
merci pour la suite de ce récit haletant et c'est tellement bien relaté par le narrateur que l'on devient impatient d'avoir la suite
pirat Merci pascal 94 on se rapproche du dénouement!
A+
Revenir en haut Aller en bas
L'ancien
Amiral de la flotte honoraire
Amiral de la flotte honoraire
avatar

Localisation : Près du Bourget...mais chetimi de LILLE
Navire préféré : Bounty

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Dim 17 Oct 2010, 15:56

le bonjour te va,

je suis haletant, accroché, un vrai feuilleton à la Ponson du Terrail....
je ne déconne pas !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
avatar

Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Dim 17 Oct 2010, 18:46

L'ancien a écrit:
le bonjour te va,

je suis haletant, accroché, un vrai feuilleton à la Ponson du Terrail....
je ne déconne pas !!!
pirat Merci Mike, c'est trop d'honneur je ne suis pas aussi Rocambolesque!
A+
Revenir en haut Aller en bas
L'ancien
Amiral de la flotte honoraire
Amiral de la flotte honoraire
avatar

Localisation : Près du Bourget...mais chetimi de LILLE
Navire préféré : Bounty

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Dim 17 Oct 2010, 18:51

re,

mais non, mais non !!!!!!!!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Dim 17 Oct 2010, 18:57

et j'espère qu'après il y aura un autre récit je ne sais pas moi sur Jean Bart par exemple
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni


Localisation : un petit bled au fin fond de l'Hérault
Navire préféré : Le Soleil Royal, et un tas d'autres

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Dim 17 Oct 2010, 21:05

Bien le bonjour à tous,

Grand bravo au talent de plume de notre Corsaire!!!
Depuis que Surcouf a ouvert ce topic passionnant, je me suis mis en apnée dans mes vieux bouquins et j'y ai découvert un tas de choses sur cette affaire du Bismarck qui, je l'avoue, ne me passionnait pas plus que ça. Donc grand merci cher Corsaire!
J'ai trouvé notamment cette photo qui m'intrigue:



Cette photo, dont j'ai laissé la légende à dessein, pose problème.
En effet, il s'agirait du Bismarck dans le Korsfjord.
Or, parvenu au sud de Bergen, le Bismarck mouilla dans le Grimstadfjord tandis que le Prinz Eugen continuait vers le nord pour mouiller dans la baie de Kalvenes, dans le Korsfjord, accompagné des destroyers qui s'éloignèrent pour éviter un rassemblement trop voyant.
Pendant que le P.E mazoutait, son équipage fit disparaître le camouflage "baltique". Peut-être est-ce à cette occasion que l'équipage du Bismarck fit de même.

Cela m'incite à penser qu'il y eut plusieurs photos et que leur interprétation fut erronée.
Ce n'est pas pinailler car il y eut par la suite diverses confusions, des 2 côtés, sur l'identité des adversaires et donc sur le déroulement des combats.



Le Bismarck photographié depuis le P.E



On pourrait s'y tromper.
Peut-être est-ce pour cela que le Hood concentra ses premiers tirs sur le P.E?
Jusqu'à ce 1er feu, les allemands pensaient avoir affaire au King George V et n'avaient pas encore identifié le Prince of Wales, supposé être encore en cours de finition et de réglage.

A + pour d'autres photos
Amicalement Very Happy

_________________
"Je sortirai du camp,mais quel que soit mon sort,
J'aurai montré, du moins, comme un vieillard en sort!"


Adolphe Dumas. Le Camp des Croisés

______________________________________

"Dans la Marine on ne fait pas grand chose, mais on le fait de bonne heure!"

Le Marin Shadok



Précurseur préhistorique de l'ACMSJF (Association des Commenceurs de Maquettes Sans Jamais les Finir)
Revenir en haut Aller en bas
didier
Elève officier
Elève officier
avatar

Localisation : Bruxelles - Watermael Boitsfort
Navire préféré : Mercator

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Dim 17 Oct 2010, 23:42

Anecdote :

La première vague de Swordfish devait se méprendre et attaquer le Sheffield plutôt que le Bismarck. Lorsqu'ils s'en rendirent compte les premiers Swordfish envoyèrent frénétiquement des fusées rouges sur le passage des appareils qui suivaient. Les quelques torpilles qui furent néanmoins larguées explosèrent prématurément sans causer de dommage. Les appareils qui rentrèrent sur l'Ark Royal devaient se poser sur un pont dont le tangage, étant donné l'état de la mer, atteignait ... 17 mètres !!

_________________
Sévissant aussi sur ce forum sous les alias de "Desiderius", "le sous-marinier belge" Suspect ou encore "l'ophtalmo sadique" Twisted Evil
Prétendu descendant d'un volontaire du 7ème (*) rgt de Hussards de Napoléon

Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères (Voltaire) cheers
(*) pourquoi le 7ème ? Pardi c'est le seul à s'être battu à Waterloo !
Revenir en haut Aller en bas
orionv
PanzerGeneral
PanzerGeneral
avatar

Localisation : Marseille/
Navire préféré : les destroyers anglais of coursel

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 09:00

Cela fait de sacrés histoires à raconter à ses petits enfants après la guerre....

_________________
Amitié Rémy                



C est en maquettant que l on devient maquettiste

" 1 clic doit avoir pour réponse 2 clics"

The amazing Orionv
Revenir en haut Aller en bas
Christian Le Normand
Lieutenant de Vaisseau
Lieutenant de Vaisseau


Localisation : Hérouville-Calvados-Normandie-France-Europe

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 10:36

didier a écrit:
Anecdote :
La première vague de Swordfish devait se méprendre et attaquer le Sheffield plutôt que le Bismarck. Lorsqu'ils s'en rendirent compte les premiers Swordfish envoyèrent frénétiquement des fusées rouges sur le passage des appareils qui suivaient. Les quelques torpilles qui furent néanmoins larguées explosèrent prématurément sans causer de dommage. Les appareils qui rentrèrent sur l'Ark Royal devaient se poser sur un pont dont le tangage, étant donné l'état de la mer, atteignait ... 17 mètres !!
J'acquiesce complètement, Didier :
Tombée de la nuit, ciel brumeux, pluie, la vague de Swordfish trouve le Sheffield à peu près là où doit se trouver le Bismarck ; le Sheffield sert régulièrement de bateau-cible avec des projectiles factices pour entraîner les équipages de Swordfish de l'Ark Royal au torpillage mais la méprise a quand même lieu (étonnant car le Sheffield à 3 cheminées et le Bismarck, une seule).
Alors les Swordfish piquent sur un Sheffield qui, a-priori, pas méfiant, ne tente pas de manoeuvre d'évitement.
Par hasard et par chance, les torpilles de 457 mm sont munies de mises à feu magnétiques récentes destinées à exploser sans contact lorsque le projectile passe sous la coque en métal du navire adverse.
Grand étonnement : à peine tombées dans l'eau que les torpilles explosent au lieu de filer vers le Sheffield, ce qui lui évite d'être touché ! Les Swordfish suivants cessent leur attaque et tous retournent vers l'Ark Royal. Le commandant du Sheffield lancera par radio, cette boutade connue : "merci pour les harengs !"
En fait, les mises à feu magnétiques sont peu fiables et on découvrira que c'est le simple magnétisme terrestre qui les a déclenchées.
Malgré l'heure avancée, sur l'Ark Royal, on réarme les Swordfish avec des torpilles explosant au contact, pour une ultime attaque de la dernière chance ; l'une d'entre elle explosera sur le gouvernail du cuirassé allemand.
Bon ! Je pense que Surcouf nous racontera cela avec plus de vie que de technique ! Qu'il pioche là-dedans si ça l'interesse !
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
avatar

Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 10:51

pirat Merci à didier et Christian, concernant l'erreur sur le Sheffield je rappelle que mon récit se situe du côté Allemand ce qui implique de nombreux détails passés sous silence du côté Anglais.Je ne prend en compte que ce qui fut visible ou capté par le Bismarck. Je pourrai peut-être refaire le récit, mais cette fois du côté Anglais...
En tout cas merci pour ces précisions (a ce sujet je signale la terrible colère de l'amiral Tovey qui fut un grand moment de solitude pour les aviateurs à bord des swordfishs)
A+
Revenir en haut Aller en bas
orionv
PanzerGeneral
PanzerGeneral
avatar

Localisation : Marseille/
Navire préféré : les destroyers anglais of coursel

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 11:32

Moi je suis interessé par un eventuel reçit coté anglais par la suite....

_________________
Amitié Rémy                



C est en maquettant que l on devient maquettiste

" 1 clic doit avoir pour réponse 2 clics"

The amazing Orionv
Revenir en haut Aller en bas
surcouf
Maître principal
Maître principal
avatar

Navire préféré : Cuirassés et vaisseaux de ligne..

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 15:24

orionv a écrit:
Moi je suis interessé par un eventuel reçit coté anglais par la suite....
pirat Ok Rémy, surtout qu'il y avait tonton Peter à bord du Cossack. Wink
A+
Revenir en haut Aller en bas
orionv
PanzerGeneral
PanzerGeneral
avatar

Localisation : Marseille/
Navire préféré : les destroyers anglais of coursel

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 15:43

Je sais ,je me rappelle de ton histoire...hé hé hé

_________________
Amitié Rémy                



C est en maquettant que l on devient maquettiste

" 1 clic doit avoir pour réponse 2 clics"

The amazing Orionv


Dernière édition par orionv le Lun 18 Oct 2010, 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AD'HOC
Bagnard Banni


Localisation : un petit bled au fin fond de l'Hérault
Navire préféré : Le Soleil Royal, et un tas d'autres

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 19:26

Bien le bonjour à tous,

Pour illustrer le récit de notre ami Surcouf, voici quelques photos supplémentaires:

Le Suffolk, qui identifia formellement le Bismarck:



Le Norfolk:



Le "mighty" Hood:





La dernière photo (prise depuis le Prince of Wales) du Hood partant pour son ultime mission:



Le Bismarck, vu du Prinz Eugen, engage le Hood:





La fin du Hood:





Les marins du Prinz Eugen témoignèrent que la dernière salve du Hood l'avait parfaitement encadré.

Comme tout le monde ne connait pas forcement les avions qui participèrent au combat, voici le Swordfish (Espadon), que ses équipages surnommaient affectueusement "stringbag" (filet à provisions):



Cette photo donne une bonne idée de la taille de ce grand biplan, dont la lenteur permit à de nombreux équipages d'échapper à la chasse allemande:



Largage de torpille:



On doit reconnaître qu'il fallait "en avoir" pour se lancer à l'assaut avec une telle machine.

Enfin un Catalina du Coastal Command:



Voilà,

A+
Amicalement Very Happy

_________________
"Je sortirai du camp,mais quel que soit mon sort,
J'aurai montré, du moins, comme un vieillard en sort!"


Adolphe Dumas. Le Camp des Croisés

______________________________________

"Dans la Marine on ne fait pas grand chose, mais on le fait de bonne heure!"

Le Marin Shadok



Précurseur préhistorique de l'ACMSJF (Association des Commenceurs de Maquettes Sans Jamais les Finir)
Revenir en haut Aller en bas
L'ancien
Amiral de la flotte honoraire
Amiral de la flotte honoraire
avatar

Localisation : Près du Bourget...mais chetimi de LILLE
Navire préféré : Bounty

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 19:36

Le bonjour te va mon cher AD'HOC,

Superbe complément de reportage ! Tout y est !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 20:42

Bonsoir Ad'hoc, superbes photos en plus celle de l'explosion du Hood est sensationnelle, être pilote de Swordfisf et attaquer un navire bardé de dca comme tu dit il fallait en avoir et aussi y croire merci pour ces photos qui enrichissent le récit de Srcouf
Revenir en haut Aller en bas
orionv
PanzerGeneral
PanzerGeneral
avatar

Localisation : Marseille/
Navire préféré : les destroyers anglais of coursel

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 20:46

Juste un truc ,les deux photos de l explosion ne sont pas celle du Hood....Mais celle de l Hms Barham....Vous avez sur you tube le film complet d ou sont tirées ces photos.

_________________
Amitié Rémy                



C est en maquettant que l on devient maquettiste

" 1 clic doit avoir pour réponse 2 clics"

The amazing Orionv
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 20:50

de toute façon c'est impressionnant il ne doit pas avoir eu beaucoup de survivants!
Revenir en haut Aller en bas
orionv
PanzerGeneral
PanzerGeneral
avatar

Localisation : Marseille/
Navire préféré : les destroyers anglais of coursel

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   Lun 18 Oct 2010, 20:55

Les 2/3 de l équipage a périt dans l explosion ...Cela en fait du monde...

_________________
Amitié Rémy                



C est en maquettant que l on devient maquettiste

" 1 clic doit avoir pour réponse 2 clics"

The amazing Orionv
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le BISMARCK coté allemand, récit écrit par SURCOUF
Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Acte en Allemand - Lorraine
» Expédition Bismarck - reportage de James Cameron
» AGENTS DIPLOMES …La DRH adopte des critères non judicieux
» patrouilleur allemand 1917 - k132
» Média: comment s'écrit l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: RECUEIL DE DOCUMENTATION & PLANS :: Navires et Histoire Navale-
Sauter vers: