Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e

Aller en bas 
AuteurMessage
bgire
Elève officier
Elève officier
bgire

Localisation : La Rochelle-Bordeaux (région A.POI.L)

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e EmptyMer 26 Juil 2017, 00:51

Bonjour tout le monde Very Happy


Voici un autre projet mené en 2012 : mon premier kit entièrement conçu de A à Z à partir des plans z'officiels de la NASA


Je me suis donc lancé dans la réalisation d’un kit au 1/24e de la sonde lunaire Ranger 8, lancée en 1965 par la NASA.
 
C’est, j’espère, le premier d’une série de kits au 1/24e de sondes spatiales que je voudrais réaliser avec des techniques modernes : CAO, prototypage 3D (stéréolithographie), photo découpe et laiton tourné en commande numérique.
 
Voici une description du projet, de la conception au montage du prototype.
 
Petit rappel : la sonde Ranger 8 (NASA, Février 1965)
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103323823134915160238
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103323823134915160239
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103323723134915160237
 
C’est la dernière de la série Ranger. Ces sondes étaient lancées vers la Lune en trajectoire directe et programmées pour s’y écraser, non sans avoir pris jusqu’au dernier moment des clichés de la surface qui étaient envoyées immédiatement. L’objectif était une reconnaissance de futurs sites d’alunissage.
 
La sonde se compose d’un compartiment hexagonal surmonté d’un cône contenant six caméras. Deux panneaux solaires déployables. Moteurs de correction d’attitude et un moteur de correction de trajectoire.
 
Mon point de départ est le blueprint du JPL (Jet propulsion Laboratory) :
 
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072604401823134915172047

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072604401323134915172040
 
PHASE 1 : la modélisation
 
Pour la modélisation, j’ai utilisé l’excellent logiciel Rhino 5. Durant 130heures étalées sur quatre mois, j’ai dessiné l’engin en décalquant les profils sur les plans, puis en construisant le relief : ceci assure un maximum de précision et de fidélité.
Quelques étapes du dessin :
 
L’une des deux platines du système de contrôle d’attitude (avec réservoir d’hélium et boitier de commande)
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612445623134915170991
 
Un morceau de bravoure : ce sont les pattes de fixation des tripodes qui retiennent les panneaux solaire en position repliée :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612433023134915170977
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612433823134915170978
 
L’ensemble prend forme :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612435223134915170981
 
L’ensemble presque achevé :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612440123134915170983
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612440823134915170985
 
La baie scientifique qui contient les six caméras :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612425323134915170971
 
La baie d’équipement :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612431323134915170973
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612430323134915170972
 
L’un des vérins de déploiement des panneaux solaires :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612444923134915170990
 
Le moteur de correction de trajectoire :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612432123134915170974
 
L’antenne :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612432423134915170975
 
Et voici une série de vues (des « rendus ») de l’engin terminé :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612435523134915170982
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612434623134915170980
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612434123134915170979
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612432623134915170976
 
Enfin, pour le fun, un petit « raytracing » avec les couleurs du vrai :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612543823134915170992
 
Phase 2 : le prototypage des pièces
 
Dans l’optique d’en produire éventuellement un « garage kit », j’ai placé les pièces sur des grappes et envoyé le tout au prototypeur pour impression en stéréo lithographie.
 
J’ai regroupé les pièces sur trois « plateaux » de 8x4cm en adaptant les éléments en fonction des contraintes assez particulières liées au procédé d’impression.
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612443023134915170988
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612442023134915170987
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612444523134915170989
 
Puis chaque pièce a été convertie au format STL (stéréo lithographie), corrigée des défauts essentiels et enfin envoyée chez le prototypeur.
 
Dans le même temps, la photo découpe était finalisée et un jeu de tiges de laiton commandé chez un tourneur (Master Models) équipé d’une commande numérique.
 
PHASE 3 : La préparation du master.
 
Voici des photos des pièces envoyées par « l’imprimeur ». Le rendu est exceptionnel puisque les plus petits détails visibles mesurent 5/100 de mm !
Commence alors le nettoyage final des pièces dont certaines seront « habillées » de photo découpe.
Puis l’ensemble sera reproduit par moulage.
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103305623134915160230
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103305023134915160226
 
L’envers d’un panneau solaire
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103305523134915160229
 
La baie d’équipement :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103305223134915160228
 
Les platines des réservoirs d’hélium :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103310423134915160236
 
Moteurs d’attitude, connecteurs et senseurs :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103310323134915160235
 
Le très complexe système d’orientation de l’antenne :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103305923134915160232
 
Les fameuses ferrures des tripodes de maintien des panneaux !
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103310123134915160234
 
Diverses tiges et vérins des panneaux :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103310023134915160233
 
Les minuscules clips de maintien des tubes d’amenée d’hélium pour les moteurs d’attitude :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103305723134915160231
 
PHASE 4 : Le montage du prototype.
 
Voici quelques photos des 35 étapes d'assemblage des 167 pièces de ce kit.
Les pièces se dégrappent très bien, pratiquement aucun nettoyage requis. Assemblage facile malgré la taille très réduite de certaines. Pour le moment, tout va bien.
 
Pour donner l'échelle : les carreaux du mat bleu en arrière-plan mesurent 1cm de côté.
 
La case à instruments :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103212723134915160108
 
Les six caméras de prise de vue :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103212823134915160109
 
Le moteur de correction de trajectoire :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103212923134915160110
 
Son support dans le corps principal :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103213023134915160111
 
Vue de dessous avec son parement en photo découpe :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103213223134915160112
 
Le moteur en place (pas collé) :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103213423134915160113
 
Vue de dessus :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103213523134915160114
 
Le capot de protection (juste posé) :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103213623134915160115
 
Le module de service vu de dessous. Collage des six supports d'équipement :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103213823134915160116
 
Le même vu de dessus :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103213923134915160117
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103214023134915160118
 
Les deux platines des moteurs d'attitude :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103214223134915160119
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103214423134915160120
 
Première mise en peinture (Alclad2 sur base noir brillant). Couleurs :  aluminium poli, acier et magnésium
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103214623134915160121
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103214823134915160122
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103215023134915160123
 
Et voilà un peu de détaillage en peinture :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103215223134915160124
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103215423134915160125
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103215723134915160128
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103215623134915160127
 
Les deux panneaux solaires :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103221023134915160137
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103221323134915160139
 
La structure hexagonale qui supporte la sonde. Elle est composée de six barres en laiton tourné qui s’emmanchent dans des embouts en résine. Quatre barres obliques supplémentaires sont faites de la même façon.
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103221823134915160140
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103222623134915160142
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103223123134915160144
 
Mise en place des deux platines des moteurs d’orientation :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103223523134915160145
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103223923134915160146
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103224823134915160148
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103225223134915160149
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103230323134915160152
 
La couronne de base supporte une série de connecteurs et platines :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103230623134915160153
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103230923134915160154
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103231223134915160155
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103231523134915160156
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103231823134915160157
 
On passe maintenant à l’ensemble constitué de l’antenne à haut gain et de son complexe mécanisme d’orientation :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103232623134915160160
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103232923134915160161
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103233323134915160162
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103233923134915160164
 
Le mécanisme d’orientation.
Très compliqué, il est constitué de 13 pièces, dont un capteur d’étoile et ses écrans pare-soleil.
Il est articulé pour permettre plus tard de positionner l’antenne selon qu’on la veut déployée ou non.
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103232123134915160158
 
Ici à droite de la photo on voit le mécanisme dans ses deux positions extrêmes : replié et déplié :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103232323134915160159
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103233523134915160163
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103234223134915160165
 
Les décals sur les deux panneaux solaires :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103234623134915160166
 
Et je ne résiste pas à faire un petit montage à blanc pour avoir une première idée d’ensemble :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103235223134915160168
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103235623134915160169
 
Premier chapitre « délicat » : l’assemblage du grillage de l’antenne à haut gain.
Il est composé de 12 secteurs en treillis tissé de laiton, embossés entre deux gabarits en résine conçus pour l’occasion. Les gabarits servent aussi à tracer les contours (au feutre à pointe souple).
Ils sont enfin découpés à la bonne dimension.
Ensuite, assemblage provisoire à l’aide d’adhésif de masquage et perçage des trous de passage des supports de l’antenne. J’utilise une fraise à grande vitesse car un foret arracherait le treillis.
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103235923134915160170
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103240423134915160171
 
Le centre est dégagé à l’emporte-pièce.
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103240923134915160172
 
Collage sur le châssis en résine assemblé plus tôt. J’utilise de la super glue épaisse pour ne pas imprégner le treillis.
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103241323134915160173
 
Fin de l’assemblage de l’antenne à haut gain :

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103241623134915160174
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103241923134915160175
 
Pose des moteurs de correction d’attitude :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103242523134915160178
 
Encore un boitier de connexion :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103242123134915160176
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103242323134915160177
 
Second morceau de bravoure. L’assemblage très délicat des quatre supports qui maintiennent les panneaux solaires repliés pendant le lancement.
Une fois la bonne méthode trouvée, ça va tout seul !
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103242823134915160179
-
Mise en place des tubes d’alimentation en hélium des moteurs d’attitude :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103243023134915160180
 
Les six bras qui servent à soutenir l’antenne quand elle est en position repliée sous l’engin lors du lancement :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103243523134915160182
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103243623134915160183
 
Les deux panneaux de protection thermique avant les retouches de peinture et l’assemblage final :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103243923134915160184
 
Et voilà !
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103244023134915160185
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103244323134915160186
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103244523134915160187
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103244723134915160188
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103244923134915160189
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103245123134915160190
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072103245223134915160191
 
Cette maquette a été présentée au salon de Telford en novembre 2015, où elle a remporté la médaille d’argent dans sa catégorie… à l’origine une médaille d’or, mais déclassée presque aussitôt pour laisser la place à mon autre montage du pas de tir Soyouz :
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072612592723134915170993
 
_Bruno

_________________
C'est curieux chez les marins, ce besoin de faire des phrases.
Espérons que le fond de la mer est étanche.
Une journée au cours de laquelle on n'a pas ri est une journée perdue.


Dernière édition par bgire le Mer 26 Juil 2017, 21:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yuth
Crabe Tambour
Crabe Tambour
Yuth

Localisation : Paris sur Seine
Navire préféré : Marine Nationale & Nihon Kaigun

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Re: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e EmptyMer 26 Juil 2017, 07:17

oh pinaise !

Quel super boulot de conception !

Une médaille bien méritée ! Smile


la encore je vais finir par être à court de superlatifs...

_________________
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Sign210
Revenir en haut Aller en bas
http://www.laroyale-modelisme.net
papylolo
Vice-Amiral
Vice-Amiral
papylolo

Localisation : Vendée(85)
Navire préféré : embarcations à voiles latines surtout barquette Marseillaise,bateau de travail

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Re: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e EmptyMer 26 Juil 2017, 07:32

Waouh
superbe
bravo pour les médailles
@mitié Lolo

_________________
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 85_ven10 Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Chouan11
Revenir en haut Aller en bas
kagou
contre-amiral
contre-amiral
kagou

Localisation : Arcachon
Navire préféré : les sous marins ,les PA et les cuirassés

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Re: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e EmptyMer 26 Juil 2017, 09:46

Super Bruno  cheers

Pour être tout à fait complet sur la présentation de ce kit , je signale à ceux qui ont envie de le monter qu'il est disponible chez l'Arsenal  Wink

Pierre

_________________
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Seawol13
Sauf si on reste dans son sillage matelot Beaumont , sauf si on reste dans son sillage ...
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas42
Major
Major
Nicolas42

Localisation : 42450 Sury Le Comtal
Navire préféré : Les maquettes navigantes (voiliers et chalutiers)

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Re: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e EmptyMer 26 Juil 2017, 11:33

Bruno,

Oui la médaille est bine méritée !

_________________
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
romilly
contre-amiral
contre-amiral
romilly

Localisation : Romilly/sur/seine - Aube

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Re: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e EmptyMer 26 Juil 2017, 14:40

impressionnante la masse de travail, mais le résultat est là. 

Mérité cette médaille  d'argent

Félicitation et merci pour toutes ces belles photos
Revenir en haut Aller en bas
Ekis
Aspirant
Aspirant
Ekis


Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Re: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e EmptyMer 26 Juil 2017, 18:25

Ouch !!
Alors là, un très grand bravo pour : la pige nécessaire pour concevoir, la conception elle même en 3D, la réalisation, la totalité des détails à cette échelle, la peinture très réaliste...

Superbe maquette ! cheers
Et super esprit de maquettiste en même temps...

_________________
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Tete50px-56522c4 Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Signature2019_gde-56522bc
Revenir en haut Aller en bas
steph13
Maître
Maître



Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Re: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e EmptyMer 26 Juil 2017, 21:41

Bonjour

Tu nous fais du très, très lourd, là ! ShockedShockedShocked

Quelle maitrise, je vais en rêver la nuit...

Steph
Revenir en haut Aller en bas
L'ancien
Amiral de la flotte honoraire
Amiral de la flotte honoraire
L'ancien

Localisation : Près du Bourget...mais chetimi de LILLE
Navire préféré : Bounty

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Re: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e EmptyJeu 27 Juil 2017, 12:39

Le bonjour te va,
d'abord une question idiote : c'est toi qui a conçu l'ensemble de ce petit bijou à qui on a honteusement donné qu'une médaille d'argent ?
Ensuite je dois dire que bien que n'y connaissant rien j'étais à la place des hommes en blouse blanche !
De plus bien comme à ton habitude tu nous as fait un traité hyper détaillé et technique de la sonde.
Tu es vraiment Bruno un exceptionnel modéliste et écrivain!

_________________
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Parche16
Revenir en haut Aller en bas
bgire
Elève officier
Elève officier
bgire

Localisation : La Rochelle-Bordeaux (région A.POI.L)

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Re: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e EmptyJeu 27 Juil 2017, 17:22

L'ancien a écrit:
Le bonjour te va,
d'abord une question idiote : c'est toi qui a conçu l'ensemble de ce petit bijou à qui on a honteusement donné qu'une médaille d'argent ?
Ensuite je dois dire que bien que n'y connaissant rien j'étais à la place des hommes en blouse blanche !
De plus bien comme à ton habitude tu nous as fait un traité hyper détaillé et technique de la sonde.
Tu es vraiment Bruno un exceptionnel modéliste et écrivain!
C'est vraiment trop d'honneur que tu me fais... je suis juste un passionné très têtu...

Oui, ce projet est une conception personnelle de A à Z.
-Je suis parti du blueprint de la NASA et d'une douzaine de photos, ainsi qu'un "NASA report" sur la mission Ranger 8.
-Le dessin et la conception sont de moi.
-L'impression des pièces a été réalisée en Ukraine par Northstar Models.
-La reproduction en résine a été réalisée par Jacques Druel, de l'Arsenal à l'époque, qui m'avait proposé de reprendre cette maquette, de la produire pour sa boite en ouvrant au passage une section "Spatio". Le kit y est toujours au catalogue.
-Le laiton tourné l'a été par Piotr Cerkasow de Master Models (Pologne) auquel j'ai fourni les dessins d'exécution.
-La photo découpe a été gravée par Hauler, en République Tchèque.
-J'ai dessiné et imprimé moi-même les décals.
-Durant la conception j'ai posté des photos dans le groupe Yahoo "Space Modelers" et, miracle, Glenn Johnson de Real Space Models m'a écrit pour me signaler une erreur concernant l'orientation du bloc des caméras.

L'histoire de la médaille d'argent à Telford vaut son pesant de photo découpe et m'a surtout bien fait rigoler. Je vous raconte si vous voulez (s'cusez moi, je suis bavard):

En novembre 2015 je suis venu à Telford avec l'intention de présenter deux maquettes au concours : la sonde Ranger 8 et la fusée Soyouz sur son pas de tir.
Mais échaudé par ma disqualification, trois ans avant, avec mon cuirassé Vermont, présenté comme "bateau" alors que c'était un "diorama-bateau" (à cause d'un petit voilier placé à sa poupe affraid ), je me suis méfié : est-ce que la seule présence de la tour et du personnel technique du pas de tir n'allait pas disqualifier ma fusée Soyouz si elle était présentée comme "engin spatial", la même catégorie que Ranger 8 ?
J'ai donc présenté le pas de tir Soyouz comme "diorama spatial" et Ranger 8 dans la catégorie "engin spatial".
Concrètement Ranger 8 était exposé sur la rangée de table d'à côté, à une dizaine de m de mon Soyouz.
Il faut dire que cette année-là, pour le 50e anniversaire de l'IPMS, le nombre de maquettes présentées au concours a battu un nouveau record avec 980 modèles dans 94 catégories.

Ainsi me disais-je avec prétention, j'aurai une chance de remporter deux médailles d'or drunken ... Bien m'en a pris.

A Telford, j'étais depuis trois ans membre du jury "bateaux", donc chargé d'évaluer des maquettes plus belles les unes que les autres : pendant quatre heures, avec mes 7 collègues je devais ausculter, étudier, critiquer des merveilles, cherchant LA petite bête qui permettait de la départager, tout en me mettant d'accord avec mes compères. Un tâche épuisante mais passionnante qui m'a permis de faire de gros progrès dans mon maquettisme.

J'ai donc passé, ce jour, des heures à juger, tout en jetant de temps en temps un coup d’œil aux tables "spatiales" (situées à une trentaine de mètres). Une envie furieuse d'aller voir, mais ma fonction m'interdisait de le faire.

J'ai vu de loin le jury "spatial" s'approcher de la table où trônaient deux immenses fusées Saturn V au 72e (1,53m), encadrant mon tout petit Ranger de 12cm, à peine visible :

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e 17072704395123134915174283

Un peu plus tard j'ai vu (toujours de très loin) deux membres de ce jury prendre mon Ranger en main et l'observer de très très près avec Optivisor et lampe électrique. Il faut dire que le Ranger était arrivé endommagé par le voyage en voiture : un panneau solaire s'était détaché et j'avais dû le recoller entre deux chaises, à l'arrache, avec un gros paquet de superglue qui était malheureusement visible. En voyant les deux types regarder de près je me suis dit "voilà, c'est fichu, ils ont vu la goutte de colle, je vais être pénalisé... adieu la médaille d'or... bon, il me reste la fusée Soyouz sur la table d'en face" scratch

Ensuite, j'ai été pris par ma fonction de juré (quatre maquettes particulièrement difficiles à départager : aucun défaut, rien à redire... le pire, quoi) et j'ai laissé mes deux "bébés" à leur sort.

Au bout de quatre heures, fin de l'évaluation par mon jury. Chacun quitte la salle pour aller déjeuner et j'ai rejoins le stand de l'Arsenal, à l'autre bout du salon. Non sans passer "par hasard" devant mon Ranger que j'ai vu affublé d'une belle médaille d'or. Chouette, me disais-je, mission accomplie ! La fusée Soyouz, elle, n'était pas encore jugée.

Deux heures plus tard les jurys étaient convoqués à nouveau pour élire le "Best Of Show", c'est à dire la meilleure des meilleures maquettes selon deux catégories : Junior et Senior.
Je me suis rendu dans la salle et en entrant j'ai décidé de faire un crochet pour passer "par hasard" devant ma fusée Soyouz. Et là, stupeur et panique : plus de fusée! Elle avait disparu de son stand : pfuitt ! Et, pire, mon Ranger avait été rétrogradé en médaille d'argent What a Face affraid .
J'étais encore en train de chercher une explication tout en me dirigeant vers la table des meilleures maquettes candidates pour le Best of Show quand j'ai aperçu, là, en plein milieu, mon Soyouz sur son pas de tir... Croyez-le ou non, ma réaction a été, dans cet ordre :
1- Ohhhh m..de !
2- Pitin! Si ma maquette concourt pour le Best of Show je ne peux pas voter... je fais quoi ?
3- Je vais me réveiller, c'est un mauvais rêve, ou c'est le pâté dégusté sur le stand de l'IPMS France qui avait quelque chose.

Après avoir demandé son avis à mon collègue de jury Jim Bauman me suis donc placé en retrait, à une vingtaine de m du jury général pour assister de loin à la délibération finale.

Et là, un second parpaing m'est tombé sur la tête : le jury a voté à main levé pour élire mon Soyouz à une confortable majorité (Tony Horton, le président, n'a même pas pris la peine de compter les voix, le verdict était clair). Et Jim Bauman qui me fixait de loin, le pouce levé...
Quand il a annoncé le vainqueur les quatre membres du jury "spatial" ont bondi en l'air en hurlant (ça ne fait pas très "self control anglais", dites-donc).
Je me suis éclipsé discrètement et je suis retourné à mon stand sur le mode "noooon, c'est un cauchemar... ils ne vont pas me croire... si, ils vont me croire et je vais devoir payer la tournée au pub ce soir... mais moi je voulais juste une médaille d'or".
Il parait que je suis arrivé blême à mon stand. Les copains m'ont demandé ce que j'avais, j'ai bafouillé "j'ai le Best of Show", ils n'ont pas compris tout de suite.

Épilogue (c'est là qu'on rigole) :
Le lendemain, dimanche matin, je faisais un tour du salon quand on est venu me chercher : "il y a deux anglais qui veulent te voir sur ton stand". En m'y rendant je reconnais les deux types qui avaient jugé mon Ranger la veille. Ils venaient... me remercier. Grâce à ma maquette disaient-ils, la catégorie "spatial" venait de décrocher le Best of Show pour la première fois depuis la création de l'IPMS et en plus l'année du cinquantenaire : pour des fans de spatial qu'ils étaient c'était une reconnaissance.
Puis ils m'ont expliqué ce qui c'était passé.
Ils avaient vu le Ranger en premier, qui leur avait tapé dans l’œil, d'où la médaille d'or initiale.
Plus tard, ils sont tombés sur le Soyouz et ils se sont dit "cette maquette est formidable mais n'est pas dans la bonne catégorie... elle doit être avec.... (tenez-vous bien)... les fusées!"
Et là j'ai appris que le règlement du concours autorise un jury à demander au président le déplacement exceptionnel d'une maquette d'une catégorie à une autre. Le président juge seul et sa décision est souveraine. C'est ainsi que mon Soyouz s'est déplacé sur la table "fusée" où il a piqué la médaille d'or du Ranger, ce dernier rétrogradant à l'argent.
Ensuite, le Soyouz s'est à nouveau déplacé... vers la table des Best of Show.
C'est alors qu'un des deux types a pris un air grave pour dire "c'est vraiment dommage pour l'auteur du Ranger 8... on a rétrogradé sa maquette alors qu'elle était aussi formidable"
Là, j'ai éclaté de rire et répondu que cette autre maquette était aussi de moi : je vous laisse imaginer l'expression de soulagement des deux messieurs et la rigolade qui a suivi...

J'oubliais : la veille au soir les copains n'ont pas été trop gourmands quand il a fallu payer la tournée au pub... Merci à eux !

Le sujet sur le Soyouz peut-être visionné ici :
http://www.laroyale-modelisme.net/t16680-la-fusee-russe-soyouz-tma-21-sur-son-pas-de-tir-au-144e

_Bruno

_________________
C'est curieux chez les marins, ce besoin de faire des phrases.
Espérons que le fond de la mer est étanche.
Une journée au cours de laquelle on n'a pas ri est une journée perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Yuth
Crabe Tambour
Crabe Tambour
Yuth

Localisation : Paris sur Seine
Navire préféré : Marine Nationale & Nihon Kaigun

Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Re: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e EmptyVen 28 Juil 2017, 07:08

pinaise quelle affaire Smile

ca donne envie d'y aller quand même Smile

_________________
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Sign210
Revenir en haut Aller en bas
http://www.laroyale-modelisme.net
Contenu sponsorisé




Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty
MessageSujet: Re: Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e   Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Crash-test planétaire : la sonde lunaire Ranger 8 au 1/24e
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mam'couzette
» Test : Quelle est votre sensibilité écologique ?
» Ho so Spéciale de Sleek chez Sephora Marseille plan de campagne
» Un test pour se positionner politiquement
» sonde urinaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: MAQUETTES DIVERSES :: DIVERS-
Sauter vers: