Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
AccueilPortailS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 Un peu d'humour dans ce monde de brutes.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18 ... 26 ... 36  Suivant
AuteurMessage
THIMARIE
Premier maître
Premier maître
avatar

Localisation : Chelles (77)
Navire préféré : Les bateaux de travail, mais pas que

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Un peu d'humour dans ce monde de brutes.   Mer 29 Nov 2017, 00:01

Une petite blague en remerciement pour Jacnap1948 qui m'a souvent redonné le sourire des jours pas terribles. 
Aussi pour les autres joyeux forumeux bien sûr. Laughing

C'est un herbager (comme on dit dans les Hauts de France) qui décide de se rendre à la foire pour acheter une nouvelle vache laitière.

De retour tardif de la foire, bien imbibé, notre herbager se voit copieusement réprimandé par sa chère et tendre.

En plus c'est déjà l'heure de la traite. Notre herbager instable sa nouvelle recrue dans l'étable et comme il ne la connait pas décide de la traire en dernier. Bon an mal an, il arrive au bout de son travail et passe à la petite nouvelle.

Il prend son petit tabouret, s'installe du coté gauche, le seau entre les cuisses et commence à tirer sur les mamelles. Et là ça s'engage mal : un coup de patte, puis un nouveau coup de patte. 

"Crévindiou, elle veut pas de ce coté là, je vais passer de l'autre coté"

Il reprend son tabouret, son seau, s'installe du côté droit et se remet à traire. Et la patatras, un nouveau coup de patte, le seau renversé.

"Crévindiou, ça va pas se passer comme cela".

Notre pauvre herbager, bien fatigué de cette journée éprouvante ne va pas s'en laisser compter. Il attrape une longe (Grosse corde) et attache les deux pattes de la vache ensemble.

Il reprend son tabouret et son seau et reprend la traite. Et là un coup de queue, puis deux puis trois. La nouvelle ne veut pas se laisser faire.

Notre herbager, agacé, se grattant le crâne sous sa casquette en réfléchissant cyclops.

Il ravise (il remarque en CHTI) une belle poutre qui passe au dessus de notre jeune énergumène.

Il attrape une grande longe qu'il jette par dessus la poutre, il accroche la queue de la vache solidement, il se positionne derrière elle, tire fort sur la longe et essaye de l'attacher pour maintenir la queue en l'air.

Jusque là vous suivez ?

A ce moment là, en tirant fort, les bretelles de son pantalon lachent, le pantalon tombe sur les chevilles, sa femme inquiète du temps qu'il met à traire, rentre dans l'étable....

Elle n'a jamais voulu le croire

tongue tongue tongue tongue
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Enfer ? ou Paradis ?   Mer 29 Nov 2017, 09:00

C'est Bill Gates qui meurt dans un accident de voiture.
Il est accueilli au purgatoire par St Pierre :
- "En fait, Bill, je ne sais pas ce que je vais faire de toi. Je ne suis pas sûr si je dois t'envoyer au paradis ou bien en enfer. D'un côté, tu as aidé la société en mettant un ordinateur dans presque tous les foyers américains, mais d'un autre côté, tu as créé cet abominable Windows. Je vais faire quelque chose que je n'ai jamais fait auparavant : je vais te permettre de choisir ou tu veux aller."
Bill Gates répond :
- "Quelle est la différence entre l'enfer et le paradis ?"
St Pierre lui dit :
- "Je veux bien te laisser la possibilité de visiter les deux endroits, si ça peut t'aider dans ta prise de décision."
- "Dans ce cas, allons voir l'enfer en premier" propose Gates.
Alors Bill va en enfer.
C'était une plage superbe et vierge avec une eau claire avec beaucoup de filles en bikini courant partout, rieuses et offertes.
Le soleil brillait et la température était parfaite.
Bill en fut ravi.
- "C'est le pied ici!" dit Bill à St Pierre. "Si c'est ça l'enfer, alors je veux voir absolument ce qu'est le paradis !"
Le paradis était un endroit perché sur les nuages, avec des anges voletant de-ci de-là, jouant de la harpe et chantant.
C'était beau, mais pas aussi excitant que l'enfer.
Bill réfléchit un instant, puis donna sa décision :
- "Hum, je crois que j'aime mieux l'enfer", dit-il à St Pierre.
Alors Bill alla en enfer.
Deux semaines plus tard, St Pierre décide de rendre visite à l'ancien milliardaire pour voir comment il se portait en enfer.
Lorsqu'il y arriva, il trouva Bill cloué sur un mur, hurlant dans des flammes au fond de caves profondes, se faisant torturer et brûlé par des démons.
- "Comment ça va ?" demanda St Pierre à Bill.
Bill lui répondit :
- "C'est atroce! ça n'a rien à voir avec l'enfer que j'ai visité il y a deux semaines! J'arrive pas à croire ce qui m'arrive ! Qu'est devenu l'autre endroit, avec la superbe plage et les super nanas jouant dans les vagues ?!??!"
- "C'était la démo", répondit St Pierre.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Re: Un peu d'humour dans ce monde de brutes.   Jeu 30 Nov 2017, 10:03

Un homme est assis dans un stade de foot, c'est la finale de la coupe du monde et toutes les places sont vendues depuis des mois.
A côté de lui, une place est vide...
Visiblement très irrité, le gars assis de l'autre côté de la place vide lui demande à qui appartient la place, car c'est quand même honteux de laisser une place vide le jour de la finale.
Effectivement, l'homme lui répond que c'était la place de sa femme et qu'ils allaient à chaque match depuis qu'ils étaient mariés mais elle vient de décéder...
Le gars de l'autre côté s'excuse et lui présente ses condoléances.
Puis il lui demande :
- Personne de votre famille n'a voulu vous accompagner ?
- Ben non, ils sont tous à l'enterrement.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Greffe de cerveau;   Ven 01 Déc 2017, 08:35

Dans un hôpital se trouve un patient atteint d’une terrible maladie.
Sa famille se réunit dans la salle d’attente et, enfin, un médecin, femme, arrive, fatiguée et triste :
– Je suis désolée d’être porteur de mauvaises nouvelles, dit-elle en voyant l’expression d’inquiétude sur les visages, le seul espoir pour votre proche est une greffe de cerveau. C’est une opération expérimentale et risquée, et financièrement tout est à votre charge.
Les membres de la famille restent assis, en écoutant ces bien tristes nouvelles.
Puis, l’un d’eux demande :
– Combien coûte un cerveau ?
– Ça dépend, répond la femme médecin. 5.000 Euros un cerveau d’homme; 200 Euros celui d’une femme.
Un long moment de silence envahit la salle, et les hommes présents essaient de ne pas rire et évitent le regard des femmes, mêmes si certains d’entre eux ébauchent un sourire.
Finalement, un homme poussé par la curiosité demande :
– Docteur, pourquoi cette différence de prix ?
Le médecin, souriant devant une question pour lui si innocente répond :
– Les cerveaux féminins coûtent moins chers car ce sont les seuls à avoir servi, les autres sont comme neufs.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: MUSÉE : Comment avoir l'air cultivé sans jamais y aller...   Sam 02 Déc 2017, 09:40

01)  Si tous les personnages ont de grosses fesses et des petits seins, "c'est du Rubens"
02)  Si tous les hommes ont des yeux de vache et l'air gay, "c'est du Caravage"
03)  Si tout le monde ressemble à un mendiant illuminé par un lampadaire public "c'est du Rembrandt"
04)  Si tous les gens sont beaux, nus et empilés les uns sur les autres "c'est du Rembrandt"
05)  S'il y a des danseuses, "c'est du Degas"
06)  Si c'est très contrasté et que les hommes portent la barbe sur un visage émacié, "c'est du El Greco"
07) Si tout le monde ressemble à Vladimir Poutine "c'est du Van Eyck"
08) SI TOUS LES FIGURANTS ONT DES TÊTES DE VOLEURS ET FONT SEMBLANT D'ÊTRE SÉRIEUX, Ce n'est pas une peinture, "c'est l'Assemblée Nationale" ! Là, ce n'est plus de l'Art mais de l'Art Naque.
09) Si les personnages ont des têtes de voyous et sont assoupis sur leurs pupitres, il s'agit d'une réunion d'Homo Sapionce, et "c'est le Sénat!"

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: La feuille de vigne !   Dim 03 Déc 2017, 08:18

Un curé ayant une envie très pressante rentre dans un bar pour la satisfaire.
Au moment où il rentre dans le bar, le brouhaha et la musique ambiante disparaissent pour laisser la place à un silence très lourd.
Le curé s’avance vers le barman et demande :
– Pourrai-je utiliser vos toilettes ?
Le barman lui répond :
– C’est que… je ne sais pas si c’est un endroit pour vous!
Mais le curé insiste :
– Je vous en prie, il s’agit d’une envie pressante. Ne me laissez pas dans le besoin.
Alors le barman :
– C’est que Monsieur le curé, nous avons dans les toilettes de ce bar la statue d’une femme qui, mis à part une feuille de vigne, est complètement nue, et je ne voudrais pas que vous soyez gêné par cela.
Le curé lui dit alors en se dirigeant vers la porte des toilettes :
– Ne craignez rien. Je suis tout à fait capable de supporter la vue de ce genre d’objet païen.
Au bout de quelques minutes, le curé est de retour dans le bar, mais cette fois-ci, la musique bat son plein et le brouhaha montre que tout le monde discute de bon cœur.
En s’approchant du barman, le curé demande:
– Je ne comprends pas très bien… Tout à l’heure quand je suis rentré, il n’y avait pas de musique, personne ne parlait, et maintenant, c’est tout le contraire.
Le barman répond :
– C’est que maintenant on sait que vous êtes des nôtres. Et d’ailleurs, pour fêter ça, je vous offre un coup à boire!
– Et pourquoi me considérez-vous comme “un des vôtres” ? Parce que j’ai utilisé les toilettes du bar ?
Alors le barman lui répond avec un grand sourire :
– Non, pas tout à fait. Il faut vous expliquer que à chaque fois que quelqu’un va aux toilettes et soulève la feuille de vigne, alors toutes les lumières s’éteignent et se rallument dans le bar… Alors vous le prenez ce verre ?

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Suzuki.   Jeu 07 Déc 2017, 11:44

L'institutrice présente à la classe un nouvel élève arrivant du Japon:
- Les enfants, je vous présente un nouvel élève qui vient se joindre à vous, il s'appelle Sakiro Suzuki
Le cours commence.
L'institutrice :
- Bon, voyons qui maitrise l'histoire de la culture franco-américaine. Qui a dit : DONNEZ-MOI LA LIBERTE OU LA MORT ?
Pas un murmure dans la salle.
Suzuki lève la main :
- Patrick Henry,en 1775 à Philadelphie.
L'institutrice:
- Très bien Suzuki !
- Et qui a dit : L'ETAT EST LE PEUPLE, LE PEUPLE NE PEUT PAS SOMBRER.
Suzuki lève la main :
- Abraham Lincoln, en 1863 à Washington.
L'institutrice :
- Excellent,Suzuki !
Maintenant,qui a dit : JE VOUS AI COMPRIS.
Suzuki lève la main et dit :
- Charles DE GAULLE !
L'institutrice regarde les élèves et dit :
- Honte à vous ! Suzuki est Japonais et il connait l'histoire française et américaine mieux que vous !
On entend alors une petite voix au fond de la classe : "Allez tous vous faire enculer , connards de Japonais !"
- Qui a dit ça ?" S'insurge l'institutrice.
Suzuki lève la main et, sans attendre, dit :
- Général Mc Arthur, 1942, au Canal de Panama et Lee lacocca, 1982,lors de l'assemblée générale de General Motors.
Dans la classe plongée dans le silence, on entend un discret : "Y'm'fait vomir..."
L'institutrice hurle : "Qui a dit ça ?"
Et Suzuki répond :
- George Bush Senior au premier Ministre Tanaka pendant un diner officiel à Tokyo en 1991.
Un des élèves se lève alors et crie : " Pomp'moi l'gland !!!"
Et Suzuki, sans sourciller :
- Bill Clinton à Monica Lewinsky, 1997 dans la salle ovale de la Maison Blanche à Washington et DSK à une femme de chambre du Sofitel de New-York 2011.
Un autre élève lui hurle alors : "Suzuki, espèce de grosse merde !"
Suzuki
- Valentino Rossi, lors du Grand Prix de Moto en Afrique du Sud en 2002...
Un autre élève crie plus fort : Casse toi pov'con !
Et Suzuki répond :
- Trop facile celle-là, Nicolas SARKOZY au Salon de l'Agriculture 23 février 2008 à Paris à un visiteur peu doué en grammaire.
La salle tombe littéralement dans l'hystérie, l'institutrice perd connaissance.
La porte s' ouvre et le directeur de l'école apparait : MERDE, je n' ai encore jamais vu un bordel pareil !
Et Suzuki :
- Martine Aubry en arrivant à la tête du Parti Socialiste.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
Glénans
Aspirant
Aspirant
avatar

Localisation : France / La Teste-de-Buch la plupart du temps et le Sud-Paris (Gentilly) pour l'hiver.
Navire préféré : Mon voilier : un 590 Lanaverre

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Un peu d'humour dans ce monde de brutes.   Jeu 07 Déc 2017, 20:08

Bonsoir,

Excellente cette dernière histoire !

Bonne soirée.

_________________
Amitiés. sunny

Bertrand.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La vraie richesse des Glénans, ce sont les femmes et les hommes qui les animent (Devise du Centre Nautique des Glénans).

Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Départ en retraite du curé.   Ven 08 Déc 2017, 08:04

Glénans a écrit:
Bonsoir, Excellente cette dernière histoire ! Bonne soirée.
Merci.

On fêtait, ce jour-là par un souper d'adieu, le départ en retraite du curé de la paroisse.
Un politicien local était invité pour prononcer un bref discours.
Comme il tardait à arriver, le prêtre décide de dire quelques mots pour passer le temps.
- "La première impression que j'ai eue de ma paroisse, je l'ai eue avec la première confession que j'ai eu à écouter. J'ai tout de suite pensé que l'évêque m'avait envoyé dans un lieu terrible alors que la première personne me confessa qu'elle avait volé un téléviseur, qu'elle avait volé de l'argent à son père, qu'elle avait aussi volé l'entreprise pour laquelle elle travaillait, en plus d'entretenir des relations sexuelles avec l'épouse de son supérieur. De plus, à l'occasion, il s'adonnait aussi au trafic de stupéfiants. Et pour terminer, il me confessa qu'il avait transmis une maladie vénérienne à sa propre sœur. J'étais atterré, apeuré, mais avec le temps, je connus plus de gens et je m'aperçus que tous ... n'étaient pas ainsi. J'ai vu une paroisse remplie de gens responsables, avec de bonnes valeurs, croyant en la foi. Et c'est ainsi que j'ai vécu les 25 années les plus merveilleuses de mon sacerdoce."
Sur ces mots arrive le politicien, qui alors prend la parole.
Bien sûr il s'excuse de son retard et commence son allocution:
-"Jamais je n'oublierai le premier jour de l'arrivée du Père dans notre paroisse. En fait, j'ai eu l'honneur d'être le premier à me confesser à lui"!

Moralité : N'arrivez jamais en retard...

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Petite histoire enregistrée dans un service Hotline d'assistance.   Dim 10 Déc 2017, 10:18

-Ridge Hall computer assistant ; que puis-je pour vous ?
-Et bien j'ai un problème avec WordPerfect.
-Quelle sorte de problème ?
-Et bien j'étais en train de taper et soudain tout est parti.
-Parti ?
-Ça a disparu.
-Mmm. Et à quoi ressemble votre écran à présent ?
-À rien.
-À rien ?
-Il est vide ; il se passe rien quand je tape.
-Vous êtes toujours dans WordPerfect ou vous en êtes sorti ?
-Comment je sais ?
-Pouvez-vous voir le prompt C à l'écran ?
-C'est quoi un "prompte-ce"
-Laissez tomber. Pouvez-vous bouger le curseur à l'écran
-Y a pas de curseur. Je vous ai dit, il se passe rien quand je tape.
-Est-ce que votre moniteur est allumé ?
-C'est quoi un moniteur ?
-Le truc avec l'écran qui ressemble à une télé. Est-ce qu'il y a une petite lumière qui vous dit qu'il est allumé ?
-Je ne sais pas.
-Et bien regardez à l'arrière de votre moniteur et regardez ou va la prise de courant. Vous pouvez voir
-Je pense...
-Bien ! Suivez le cordon jusqu'à la prise, et dites-moi si elle est branchée.
-Oui.
-Derrière le moniteur, avez-vous remarque qu'il y avait deux câbles branches à l'arrière ?
-Non.
-Et bien il y en a deux. regardez à nouveau et trouvez le deuxième.
-... Oui, c'est bon.
-Suivez-le et dites-moi s'il est solidement branché à l'ordinateur.
-Je ne peux pas l'atteindre.
-Oh. Pouvez-vous le voir ?
-Non.
-Même en vous penchant ou en vous mettant à genoux ?
-Oh non, c'est juste que je n'ai pas le bon angle, il fait si sombre.
-Sombre
-Oui, le bureau est éteint, la seule lumière vient de la fenêtre.
-Et bien allumez la lumière.
-Je ne peux pas.
-Pourquoi ! ?
-Parce qu'il y a une panne de courant.
-Une panne... Ah ! Voilà la raison. Est-ce que vous avez encore les manuels et les boites et l'emballage que vous avez eus avec l'ordinateur ?
-Heu... Oui, c'est dans le placard.
-Bien ! Allez les chercher, débranchez votre système, emballez-le comme c'était quand vous l'avez eu. Et apportez-le au magasin ou vous l'avez acheté.
-Vraiment ? C'est si sérieux ?
-J'en ai peur.
-Et qu'est-ce que je leur dis ?
-Dites-leur que vous êtes trop nulle pour posséder un ordinateur.
Le type de la hotline a été renvoyé.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
Ptit Loup
Quartier-maître de deuxième classe
Quartier-maître de deuxième classe
avatar

Localisation : Le Creusot (71 )
Navire préféré : FLM Suffren

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Un peu d'humour dans ce monde de brutes.   Dim 10 Déc 2017, 13:05

Excellente celle-ci et tellement réaliste ....  
il est parfois difficile de rester serein face à certains clients Mad Mad

_________________
Le plus fort des nœuds est une épissure, et c'est Dieu qui le fit au cœur de tous les marins
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: L'électricien et son apprenti !   Lun 11 Déc 2017, 10:38

Un électricien donne un coup de main à son apprenti :
- Michel, prends un de ces deux fils, s'il te plaît !
L'apprenti :
- Ça y est, j'en ai un !
L'électricien le questionne alors :
- Tu ne sens rien ?
L'apprenti :
- Non, rien du tout...
Le chef :
- Ok, alors, ça doit être l'autre. Surtout n'y touche pas, il y a du 2.000 volts dessus...

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Le D.R.H.   Mar 12 Déc 2017, 09:05

Un employé prend rendez-vous avec son DRH car il a besoin de prendre une journée de congé supplémentaire.
Le DRH dont l'objectif est ne pas céder à tous les caprices de ses collaborateurs lui fait part de son analyse du problème :
- Voyons un peu ça : Il y a 365 jours dans une année et 52 semaines dans cette même année, et chaque semaine tu disposes déjà de deux jours pendant lesquels tu ne travailles pas, ce qui laisse 261 jours disponibles pour le travail.
- Puisque tu passes 16 heures par jour ailleurs que sur ton lieu de travail, tu utilises 170 jours et il ne te reste que 91 jours disponibles pour le travail.
- Tu prends chaque jour 30 minutes de pause café et une heure de pause déjeuner; ce qui te fait 69 jours par an à retirer : Il ne te reste donc que 22 jours.
- Tu es généralement malade 2 jours par an, il ne te reste donc que 20 jours disponibles pour le boulot. Et la boite ferme pour cause d'inventaire pendant 5 jours dans l'année, donc il te reste 15 jours disponibles.
- On te donne généreusement 14 jours de vacances chaque année ce qui fait qu'il te reste 1 jour pour travailler.
- Et tu voudrais que je te donne cette journée comme jour de congé ?

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
Captain crochet
Matelot
Matelot
avatar

Localisation : Banlieue parisienne
Navire préféré : de la coque de noix au Nimitz ...!!!

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Coïncidences ?   Mer 13 Déc 2017, 09:05

Un éleveur de poulet se rend au café local .....
Il s'assied à côté d'une femme et commande un verre

de Champagne.
La femme dit :

                          
- "Comme c'est bizarre! Je viens aussi de commander un
verre de Champagne !"
- "Quelle coïncidence !", dit l'éleveur qui ajoute :
- "C'est un jour spécial pour moi .... Je le célèbre".
- "C'est un jour spécial pour moi aussi, je le célèbre aussi !",

dit la femme.
- "Quelle coïncidence!", dit l'éleveur!
Pendant qu'ils trinquent, l'homme demande :
- "Que célébrez-vous donc?"
- "Mon mari et moi essayons d'avoir un enfant depuis

des années, et aujourd'hui mon gynécologue m'a
annoncé que j'étais enceinte!".
- "Quelle coïncidence !" dit l'homme :
- " Je suis éleveur de volailles et pendant des années

toutes mes poules ont été infertiles, mais aujourd'hui,
elles se sont toutes mises à pondre des œufs fécondés".
- "C'est génial ! dit la femme. Comment avez-vous fait

pour que vos poules deviennent fertiles ?
- "J'ai utilisé un autre coq", répond-il.
La femme sourit et dit :
-“ Quelle coïncidence
[size=32]!".
[/size]

_________________
"Les méthodes sont les habitudes de l'esprit et les économies de la mémoire" (Rivarol)
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: La messe !   Mer 13 Déc 2017, 10:19

Un prêtre avait été convié à célébrer l’office du dimanche dans un camp de nudistes.
On l’interrogea, à la fin de la messe :
– Quelle a été votre impression de vous trouver ainsi devant cinq cents personnes totalement dévêtues ?
– J’étais inquiet, avoua-t-il.
– Pour quelle raison ?
– Je me demandais où mes fidèles allaient trouver l’argent au moment de la quête.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Des termes empruntés au monde animal sont partout.   Jeu 14 Déc 2017, 08:43

Myope comme une taupe, rusé comme un renard… les termes empruntés au monde animal sont partout.
La preuve :
Que vous soyez fier comme un coq, fort comme un bœuf, têtu comme une mule, malin comme un singe, chaud lapin ou fine mouche, vous êtes tous un jour ou l’autre devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche.
Vous arrivez frais comme un gardon à votre premier rendez-vous et là, pas un chat!
Vous faites le pied de grue vous demandant si cette bécasse vous pose réellement un lapin.
Le type qui vous a obtenu ce rancart, avec lequel vous êtes copain comme cochon, vous l’a certifié : "Cette poule a du chien, une vraie panthère."
C’est sûr, vous serez un crapaud mort d’amour. Mais tout de même, elle vous traite comme un chien.
Vous êtes prêt à gueuler comme un putois, mais non, elle arrive.
Bon, dix minutes de retard, il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard.
Sauf que la fameuse souris est en fait plate comme une limande, myope comme une taupe, elle souffle comme un phoque et rit comme une baleine.
Vous restez muet comme une carpe.
Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez, mais vous noyez le poisson.
Vous avez le bourdon, envie de verser des larmes de crocodile.
Vous finissez par vous inventer une fièvre de cheval qui vous permet de filer comme un lièvre.
Vous avez beau être doux comme un agneau, faut pas vous prendre pour un pigeon…

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Re: Un peu d'humour dans ce monde de brutes.   Ven 15 Déc 2017, 10:18

Avec une voix très séduisante la femme demanda à son mari :
- "As-tu déjà vu vingt euros tout froissés ?"
- "Non" dit son mari.
Elle lui fit un petit sourire sexy déboutonna les trois premiers boutons de son chemisier et lentement montrant son décolleté ôta un ravissant petit soutien-gorge push-up doux et le jeta sur le lit.
Il a pris le soutif de 20 euros et sourit d'un air approbateur.
Elle a ensuite demandé :
- "As-tu déjà vu cinquante euros tout froissés ?"
- "Non, je n'ai pas" dit-il.
Elle lui fit un autre petit sourire sexy releva sa jupe, quitta sa ravissante culotte de soie dentelée à 50 euros et la jeta sur le lit.
Il a pris la petite culotte à 50 euros et a commencé à respirer un peu plus vite .
- "Maintenant," dit-elle "As-tu jamais vu 30.000 euros tout froissés ?"
- "Pas du tout" dit-il en devenant encore plus excité et enthousiaste.
Alors elle lui dit:
- "Jette un œil dans le garage."

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: La jaunisse.   Sam 16 Déc 2017, 08:38

C'est un médecin qui sombre dans une dépression.
Il n'a jamais voulu expliquer pourquoi, même à sa femme.
Un jour, celle-ci lui demande:
- Bon, s'il te plaît. Tu me fais de la peine. Expliques-moi ce qu'il se passe.
Le médecin hésite, puis finit par lui avouer:
- Je suis incompétent.
Sa femme s'étonne:
- Qu'est-ce qui te fait dire ça ?
Le médecin explique:
- Un de mes patients porte plainte car il croit que je l'ai escroqué.
Elle lui demande:
- Mais qu'est-ce qu'il s'est passé ? Et quel rapport avec ton incompétence ?
Le médecin lui dit:
- Ce patient, je l'ai soigné pendant 8 semaines pour une jaunisse avant de m'apercevoir qu'il était chinois.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
L'ancien
Amiral de la flotte honoraire
Amiral de la flotte honoraire
avatar

Localisation : Près du Bourget...mais chetimi de LILLE
Navire préféré : Bounty

MessageSujet: Re: Un peu d'humour dans ce monde de brutes.   Sam 16 Déc 2017, 13:16

Le bonjour te va,
super de chez super !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: La méteo des neiges !   Dim 17 Déc 2017, 09:33

Une blonde et son mari sont réveillés tous les matins par le radio-réveil à 7 heures qui présente la météo :
« Chers auditeurs nous vous signalons qu’une forte chute de neige de 10 cm est prévue aujourd’hui… Nous vous demandons de garer votre véhicule côté pair pour faciliter le passage du chasse-neige. »
La femme se lève d’un bond et court déplacer son véhicule côté pair !
Le lendemain matin, 7 heures, le radio-réveil se met en marche :
« Chers auditeurs nous vous signalons qu’une forte chute de neige de 20 cm est prévue aujourd’hui… Nous vous demandons de garer votre véhicule côté impair pour faciliter le passage du chasse-neige. »
La blonde se lève d’un bond et court déplacer son véhicule côté impair !
3ème jour, 7 heures du matin, le radio-réveil se met en marche :
« Chers auditeurs nous vous signalons qu’une forte chute de neige de 30 cm est prévue aujourd’hui… Nous vous demandons de garer votre véhicule côté pair pour faciliter le passage du chasse-neige. »
La blonde se lève d’un bond et court déplacer son véhicule côté pair !
4ème jour, 7 heures du matin, le radio-réveil se met en marche :
« Chers auditeurs nous vous signalons qu’une forte chute de neige de 40 cm est prévue aujourd’hui… Nous vous demandons… » Mais une subite coupure de courant empêche la suite de l’émission !!!
La blonde affolée demande à son mari comment elle va faire pour savoir de quel côté il va falloir garer la voiture !
Le mari se tourne vers elle en la regardant avec beaucoup de compassion :
- Chérie, et si ce matin tu laissais la voiture au garage…

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Pour les Matheux !   Lun 18 Déc 2017, 08:05

Le bon sens paysan plus fort que les mathématiques ?
À sa mort, un fermier laissa en héritage dix-sept (17) chevaux à ses trois fils.
Dans son testament, le père avait ainsi établi le partage de l’'héritage :
Mon fils aîné recevra la moitié (1/2) de tous les chevaux.
Mon second fils recevra le tiers (1/3) de tous les chevaux
Mon plus jeune fils recevra le neuvième (1/9) de tous les chevaux
Or il était tout à fait impossible de diviser 17 chevaux par deux, par trois et par neuf.
La chicane prit donc entre les trois fils...!
Puis, à un moment donné, ils décidèrent de faire appel à un fermier voisin, dont ils appréciaient l’intelligence.
Ils espéraient qu’il puisse trouver une solution à leur différend.
Le fermier prit donc le testament et l'examina avec grand soin.
Après quoi, il alla chercher son propre cheval et l’ajouta aux dix-sept (17) autres.
Il y avait maintenant dix-huit (18) chevaux dans le champ.
Dès lors, il devint possible aux héritiers de procéder au partage, tel que prévu dans le testament du père.
Car :
Fils aîné : la moitié de 18 = 9 chevaux
Second fils : le tiers de 18 = 6 chevaux
Plus jeune fils : le neuvième de 18 = 2 chevaux
En faisant l’addition, cela donna : 17 chevaux
Il restait un cheval – celui du fermier voisin que celui-ci reprit et ramena à sa ferme...!
Et le problème était résolu...!
Hein! ça vous en bouche un coin les matheux......et les énarques !

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
Zouaverifle
Second Maître
Second Maître
avatar

Localisation : Ain
Navire préféré : Schnellboot / corvette Flower Class

MessageSujet: Re: Un peu d'humour dans ce monde de brutes.   Lun 18 Déc 2017, 18:52

Avertissement pour les jeunes lecteurs : Ce n'est pas un nouvel épisode de la série Starwar

A l'heure où le soleil se couche sur la brousse, où les animaux descendent au marigot pour boire, où l'homme blanc fatigué d'avoir braillé comme un âne et couru après des chimères toute la journée, je m’asseyais, un bol de cacahuètes bouillies à la main devant le téléviseur et l'allumais.
Après avoir vu quelques nouvelles sans importances, je fus bouleversé par une information.

Une députée expliquait sur un des réseaux sociaux dont ils sont si friands que, se sacrifiant corps et âme, elle avait laissé son travail dans le privé pour servir la république.
Cette pauvresse écrivait que depuis son sacrifice, elle était obligée de manger des pâtes  et ne pouvait pratiquement plus sortir. Sur ce, le journaliste nous indiquait que le salaire d'un député était de 5000 Euros / mois plus une indemnité de 5300 Euros/mois non imposable.
J'étais bouleversé.
Cette mère-courage, que dis-je, cette sainte, aurait pu tomber dans la mendicité, ou dans la prostitution en allant vendre son gnousou-gnousou au plus offrant à Barbes ou à Château rouge, ou danser toute nue pour des marins largués qui cherchent la bagarre. 
Non ! Mesdames et Messieurs, cette femme admirable de dignité est restée une mère modèle et élève son enfant d'une façon admirable. 
Je l'imagine, dans son squat de 10 m² sans eau et sans électricité avec les toilettes au fond du jardin. Si on peut appeler "toilette" ce trou infâme où grouillent les asticots avec, suspendu à un crochet, les tracts de la dernière campagne électorale remplaçant le papier hygiénique qu'elle n'a jamais pu s'offrir.
Je l'imagine aussi lavant son enfant dans une bassine après avoir fait chauffer l'eau en brûlant des vieux morceaux de carton ayant servi à emballer les jouets des enfants riches.
L'eau fume, il fait très froid car ils n'ont pas de chauffage.
Malgré cela, le joli bambin blond frisé aux yeux bleus gazouille gentiment pendant que sa maman lui frotte énergiquement le dos. (Vous remarquerez que dans toutes les histoires tragiques, les bambins n'ont pas des tronches de bougnouls ou de mauricot - ça casserait un peu l'ambiance).
Ils sont heureux car leur amour est le plus fort et qu'ils savent que leur sacrifice ne sera pas vain.
Il est 13 heure du matin, son mari qui travaille aussi dans la politique rentre d'une harassante journée continue de 2 heures. Il tape ses galoches contre le mur extérieur pour faire tomber la boue qui s'y accroche. Le chemin qui mène à leur modeste demeure n'est pas goudronné.
 Il a reçu sa paye mensuelle de 8000 Euros et la dépose délicatement, de ces grosses mains calleuses rougies par le froid, sur la caisse en bois qui leur sert de table, à coté de la petite bougie qui se consume lentement en fumant. Avec ces 2 maigres salaires, ils espèrent, en se privant pouvoir payer une banane comme cadeau de Noël à leur petit chérubin.
Il est heureux, la pensée de ce fruit jaune à tâches noires, légèrement cintré  ramassé par des hommes qui souffrent comme lui, là-bas sous les tropiques, le remplit de bonheur.
Il se dit que la misère est moins pénible au soleil. 
Son esprit s'évade un instant et il rêve à ces travailleurs de la politique de ces républiques démocratiques  en train de s'enrichir sans aucun contrôle et que si Dieu n'a pas choisi de le faire naître dans ces pays paradisiaques, c'est simplement pour éprouver sa sainteté. Le Tout Puissant en a fait son élu.
Lui aussi, aurait pu tomber dans le désespoir, l'alcoolisme, la délinquance ou pire le communisme .

Mais non, ils s'accrochent tous les deux désespérément à ce métier qu'ils aiment tant en espérant qu'un jour, leur salaire sera triplé ou quadruplé afin qu'ils puissent avoir enfin la vie modeste mais digne qui leur est due.
Un crucifix  avec le rameau de laurier fané accroché au mur veille sur cette famille si pieuse. Ils savent que Dieu ne les abandonnera jamais car leur combat est juste.
Même Emile Zola n'aurait pu imaginer pire. Les "Gueules noires" du XIX ème siècle sont des bourgeois richissimes comparé à ces miséreux.

Ensuite, le journaliste interpelle un de ces pauvres diables à la sortie de l'assemblée où il n'a pas mis les pieds depuis 6 mois n'ayant pas d'argent pour se payer le métro. 
Celui-ci explique que non seulement ils ne pourront plus employer des personnes de leur famille mais ils ne pourront plus exercer plusieurs métiers (ils appellent ça des mandats). Déjà qu'ils n'arrivaient pas à s'en sortir comme ça!
 
La différence entre un métier et un mandat est assez simple. Quand tu as un métier, tu as des comptes à rendre. Tu dois aussi être présent un certain nombre d'heures sur le lieu de travail pour générer de la valeur ajoutée.
Un mandat, c'est comme un métier, sauf que tu n'as pas besoin d'aller sur ton lieu de travail, tu n'a pas de compte à rendre, tu n'a même pas besoin de travailler. C'est comme qui dirait un travail où tu n'as pas besoin de travailler ni de créer de la valeur ajoutée.
Pédagogiquement : Tu visualises une gonzesse à poil sur ton ordinateur. Elle est sur l'écran mais elle n'existe pas à l'intérieur de la machine. T'as beau démonter ton ordi, y a rien dedans, rien walou! Pas de gonzesse, même pas une toute petite, et encore moins à poil.
Elle est virtuelle. Le travail dans un mandat c'est pareil. Tu crois le voir mais il est virtuel, il n'existe pas.
L'avantage, c'est qu'en plus d'être moins fatigant qu'un métier, tu peux avoir tout un tas de mandats aux mêmes horaires dans des endroits différents. Tu peux être député d'une circonscription en France mais aussi être député européen ou n'importe quel travail dans la politique. Un autre avantage est que tu peux embaucher du personnel pour t'aider.
Heu, aider à faire quoi au juste?….Ben, aider tout court, c'est tout, aider quoi! Faut tout expliquer ici….

Bien sur, les plus consciencieux auront des comptes sur plusieurs réseaux sociaux où à grands renforts de balivernes, de carabistouilles et de lieux communs, ils expliqueront qu'il font un travail formidable d'une grande utilité pour la société.
(Aller à l'enterrement de Johnny, se pavaner sur un tracteur aux comices agricoles de St Pierre de Echaubrognes, visiter un home de vieillards, se montrer au concert de Jojo le rapeur dans le neuf deux… venir expliquer au mecs qui ont perdu leur boulot comment s'en passer,ect,ect…).
Les plus actifs pourront en plus de leur mandat avoir un métier (Joueur de pipeau, marchands de vent à la Pointe du Raz, bouffons, chef d'entreprise bananière, Miss France, faiseur de promesses, titre honorifique…). Oui, oui, titre honorifique c'est un boulot aussi.
 
Pour revenir à nos moutons (ou à nos brebis), c'est vrai qu'il y a eu des emplois fictifs, il y a toujours des brebis galeuses. Mais la plupart du temps, Madame, embauchée pour un salaire de misère comme assistante parlementaire, assumait pleinement son rôle. 
Elle préparait le repas, allait faire les courses, s'occupait des enfants, nettoyait la maison, faisait des gâteaux, recevait les invités, ect, ect,…. Et en plus, elle apaisait les tensions glandulaires excessives une ou deux fois par semaine, ceci pour les députés les plus jeunes ou pour ceux n'ayant pas une secrétaire assez impliquée dans son œuvre républicaine.
Il faut vraiment avoir l'esprit mal tourné pour dire qu'elle ne remplissait pas pleinement sa fonction d'assistante parlementaire.

O! Toi le besogneux, le métallo, le smicard nanti qui te plaint constamment et qui crache ton fiel  sur notre élite politique, sache qu'il existe en France des gens admirables qui ont tout perdu afin que vive notre démocratie chérie. 
 
Je dédis ce modeste article à mes amis François et Pénélope ainsi qu'aux autres martyrs (passés, présents et futurs) qui ont tout donné afin que nous vivions dans  notre belle France égalitaire telle que nous la connaissons aujourd'hui.
 
Bon! Que les gens aient du fric, ça ne me dérange pas, s'ils l'ont gagné par leur travail, leur qualité, leur valeur.
Qu'un ramassis de branleurs improductifs se payent grassement sur la bête, ça me dérange davantage. 
Qu'ils se payent en plus notre fiole, je trouve ça insupportable.
 
Certains vont penser que je suis excessif dans mes propos. Il faut vous dire que j'ai eu à subir un traumatisme psychologique majeur dans ma petite enfance.
 
J'avais 12 ans, j'étais chez les curés. Au début des années 70, on parlait beaucoup de liberté sexuelle. 
On se débrouillait comme on pouvait avec ce qu'on avait. Je me souviens de ma prof d'allemand qui avait une mini jupe et qui s'asseyait au bureau qui n'avait pas de planche devant… on voyait des trucs…., il y avait aussi Hara Kiri, mais c'est comme apprendre la mécanique tout seul, sans support pédagogique et manuel d'entretien, on fait n'importe quoi.
 
J'imaginais qu'à la prochaine rentrée scolaire il y aurait des cours d'éducation sexuelle et que les travaux pratiques se feraient conjointement avec le lycée de jeunes filles d'à côté. Etant plus manuel qu'intellectuel, je n'ai jamais étais doué pour la théorie, par contre j'adore la pratique.
Malheureusement, le cours d'éducation sexuelle tant attendu fut remplacé par un cours d'éducation civique avec tout un tas de photos à la con de vieux schnocks en noir et blanc. 
Ma déception fut énorme et je décidais de boycotter ce cours maudit.
 
 
 Note : Toute ressemblance avec des faits ou des personnages existants ou ayant existés serait à peine fortuite

_________________
Tout a été déjà dit. Mais comme personne n'écoute, il faut sans cesse recommencer.

Qui peut dire comme il brule, est dans un petit feu !

Garder le souvenir des choses qui auraient pu se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Glénans
Aspirant
Aspirant
avatar

Localisation : France / La Teste-de-Buch la plupart du temps et le Sud-Paris (Gentilly) pour l'hiver.
Navire préféré : Mon voilier : un 590 Lanaverre

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Un peu d'humour dans ce monde de brutes.   Lun 18 Déc 2017, 19:19

Bonsoir Hervé,

Merci beaucoup pour ces explications forts tristes !!! J'apprécie, à sa juste valeur, ces informations forts justes et oh ! combien réalistes.

A très bientôt.

Bonne soirée.

_________________
Amitiés. sunny

Bertrand.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La vraie richesse des Glénans, ce sont les femmes et les hommes qui les animent (Devise du Centre Nautique des Glénans).

Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître principal
Maître principal
avatar

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Les douanes.   Mar 19 Déc 2017, 08:14

Juan arrive du Mexique à la frontière séparant le Mexique des Etats-Unis en bicyclette.
Il a un gros sac sur ses épaules.
Le douanier l'arrête et lui demande :
- Qu'est-ce que tu as dans ton sac ?
Il répond :
- Du sable.
Le douanier, incrédule, lui dit :
- On va voir ça... Descends du vélo.
Le douanier ouvre le sac et répand le sable qu'il contient sur le sol.
Il fouille dedans sans rien y trouver.
- C'est bon, lui dit-il.
Juan ramasse le sable du mieux qu'il peut et repart sur sa bicyclette.
Une semaine plus tard, la même chose se produit.
Le douanier demande à Juan :
- Qu'est-ce que tu as dans ton sac cette fois ?
Juan répond :
- Du sable.
Le douanier, qui n'est toujours pas convaincu, décide de détenir Juan pour la nuit et d'envoyer un échantillon du sable pour analyse.
Le lendemain, les résultats révèlent qu'il s'agit bien de sable. Il laisse donc Juan repartir sur son vélo.
Le petit manège se poursuit tous les deux ou trois jours pendant les quelques années qui suivent. A chaque fois, le douanier fouille le sac de sable.
Il envoie régulièrement des échantillons pour analyses de toutes sortes mais toujours sans rien trouver d'autre que du sable.
Finalement, quelques années plus tard, Juan arrête de traverser la frontière en bicyclette avec son sac de sable.
Un beau jour, alors qu'il est en retraite, le douanier prend ses vacances au Mexique et rencontre Juan dans un petit bar sur la plage.
- Hé ! je te reconnais, toi! Tu n'est pas le gars qui traversait la frontière en bicyclette avec un sac de sable ?
Juan reconnaît le douanier et lui répond :
- Oui, c'est moi.
- Qu'est-ce que tu deviens ? lui demande le douanier.
- Je me suis acheté ce petit bar et je vis tranquillement, répond Juan.
Le douanier se décide finalement à lui demander :
- Ecoute, je suis à la retraite et je n'ai plus aucun pouvoir. Je voudrais bien savoir une chose.
Je n'ai jamais arrêté de penser à ça depuis que je t'ai vu la première fois. Juste entre toi et moi, tu faisais de la contrebande ?...
Juan esquisse un petit sourire et répond :
- Oui, et c'est comme ça que je me suis acheté ce bar.
Le douanier s'approche un peu et demande à voix plus basse :
- Et qu'est-ce que tu passais frauduleusement aux douanes ?
- Des bicyclettes.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
THIMARIE
Premier maître
Premier maître
avatar

Localisation : Chelles (77)
Navire préféré : Les bateaux de travail, mais pas que

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Un peu d'humour dans ce monde de brutes.   Mar 19 Déc 2017, 13:52

Ouah, je suis pas bête,        je suis douanier,          comme le disait Fernand Raynaud

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu d'humour dans ce monde de brutes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu d'humour dans ce monde de brutes.
Revenir en haut 
Page 17 sur 36Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18 ... 26 ... 36  Suivant
 Sujets similaires
-
» De la douceur dans un monde de brutes.
» UN PEU D'HUMOUR DANS CE MONDE DE BRUTES.;;;;;;;
» Le portage dans le monde
» 91 % des crimes d’honneur dans le monde sont commis par des musulmans
» Les différentes formes d'immatriculation dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: COMMUNAUTE :: La taverne de Captain Crochet-
Sauter vers: