Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
PortailAccueilS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813

Aller en bas 
AuteurMessage
gribeauval83
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe
gribeauval83

Localisation : Saint-Raphaël - Var
Navire préféré : Tous, les gris comme les anciens gréements d'Arsenal

MessageSujet: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Jeu 27 Oct 2016, 10:42

Bonjour à tous,
Petit retour à l'Empire si vous le voulez bien avec ma vieillerie n°4. Elle remonte à 1979.

C'est une scène paysanne qui mérite quelques explications. Nous sommes en 1813. Pressé de reconstituer son armée détruite pendant la campagne de Russie, l'Empereur est rentré en France à toute la vitesse de ses traîneaux et de ses calèches. Après le désastre, il se doute que toutes les monarchies d'Europe vont se liguer contre lui, avec l'aide de l'or de la Banque d'Angleterre, bien entendu, pour profiter de sa faiblesse militaire. C'est donc à une incroyable course de vitesse qu'il se livre pour accélérer la conscription de plusieurs classes, les habiller, les instruire, refaire son artillerie et ses charrois et, surtout, reconstituer une cavalerie réduite à néant ou presque. La plupart des régiments ont disparu, hommes et montures.
Contrairement au peuple des villes et chez les ouvriers où l'Empereur était extraordinairement populaire - durant tout l'Empire, Napoléon s'est toujours opposé à l'augmentation du prix du pain, base de l'alimentation - , les ruraux avaient deux motifs principaux de grogne voire d'hostilité envers le régime: d'abord la conscription qui les frappait prioritairement, ensuite la réquisition des bêtes, d'abord, essentiellement celle des chevaux. 
Or, vous connaissez le tableau. La campagne de Russie s'est achevée en désastre. Sur le plan humain, en tués, blessés abandonnés, morts de faim, d'épuisement et de froid, prisonniers et disparus, la Grande Armée a perdu plus de 300.000 hommes (les historiens continuent à évaluer les pertes réelles). Pour l'époque, c'était une énormité, du jamais vu. Mais ce n'est pas tout. Il faut aussi compter avec le martyre animal de la cavalerie et du train. On estime à 150.000 les chevaux perdus, bêtes de selle ou de trait. En juin 1812, dès le passage du Niémen, les ennuis ont commencé. Vous savez tous que les Russes, en se retirant toujours plus loin à l'intérieur de l'immensité de leur contrée, ont pratiqué la politique de la "terre brûlée". Non contents d'incendier leurs habitations, ils ont mis le feu aux stocks de fourrage. Or, la physiologie des chevaux implique une alimentation qui peut être mixte mais où le fourrage sec (foin) est quantitativement plus important que le fourrage vert. Sans foin, les chevaux de la Grande Armée ont été réduits à brouter de l'herbe verte uniquement ou pire, des blés, seigles, orges et autres céréales vertes. Moralité, dans les six premières semaines, 70.000 chevaux avaient péri. Une catastrophe pour les régiments de cavalerie, contraints de battre le pays pour trouver des chevaux de remplacement. Une misère pour le Train d'artillerie et des équipages (600 canons, au moins 2500 caissons, 3500 fourgons et véhicules spéciaux).
Donc, à la fin de la campagne, il n'y avait pratiquement plus de chevaux, même pour les officiers supérieurs. 
De retour à travers l'Allemagne, la remonte est décevante: on manque de chevaux. Les haras sont vides, les élevages appauvris (parfois volontairement pour soustraire les rares bêtes disponibles), et, même à prix d'or, on ne parvient pas à suppléer aux pertes.

Vous avez là la tableau de 1813. L'Empereur décrète la réquisition de tous les chevaux à travers les 130 départements que compte l'Empire à cette époque. Les cours s'envolent et des officiers de cavalerie, flanqués de vétérinaires, parcourent le pays avec des bourses énormes, prêts à payer en bon or, des bêtes de selle et de trait. En 1813, qui a des chevaux est riche!

Qui est chargé de l'application de la réquisition, de la répression des fraudes et des dissimulations en tous genres, c'est bien entendu la Gendarmerie Impériale. Etalons, hongres, juments, tout est réquisitionnable. Pour les juments, une seule exception est admise: les poulinières et les femelles saillies sont exemptées. 
Que font donc les paysans qui ont une ou plusieurs juments? Vous avez gagné, ils s'empressent d'aller la faire couvrir. Un vétérinaire certifie que la femelle est pleine et elle échappe ainsi à la réquisition puisqu'elle va pouliner. 

C'est tout le sens de cette plaquette où l'on voit le propriétaire de Pâquerette passer fièrement devant les pandores avec sa jument. A noter que cette bête, à l'élégante robe alezane, relativement rare, était le type même de l'animal convoité, surtout par les officiers. On en a vu se ruiner pour acheter de telles montures. 
Quelques transformations mineures pour faire des paysans à partir de grognards n'ont pas besoin d'explications. Passons aux photos. 

























Comme déjà expliqué, on a affaire ici à la Gendarmerie Impériale des Départements (on dirait aujourd'hui territoriale ou métropolitaine), différente, par les tenues et les missions, de la Gendarmerie aux Armées ou Prévôté, qui opère hors de France. Il y a dans cette plaquette des erreurs de débutant: grande tenue (c'est toujours celle qui est décrite en premier dans les illustrations) au lieu du surtout de service quotidien, port du fusil qui n'est pas usité hors des opérations d'envergure, plumets et aiguillettes ne sont pas portés dans ces cas-là, etc. 
J'espère que cela vous intéressera.
That's all Folks!!!
A+
gribeauval83
Revenir en haut Aller en bas
Miel
Amiral
Amiral
Miel

Localisation : BRIERE
Navire préféré : LA COURONNE LE SUPERBE ORENOQUE LE RENARD LE PEREGRINE GALLEY LE KING DU MISSISSIPI LE HELDER FIRE-BOAT VEDETTE LANCE TORPILLE LE CYGNE LE REQUIN BATEAU-JOUET

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Jeu 27 Oct 2016, 11:16

Démat
Joli dio Bravo! sunny

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bgire
Elève officier
Elève officier
bgire

Localisation : La Rochelle-Bordeaux (région A.POI.L)

MessageSujet: Re: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Jeu 27 Oct 2016, 11:37

bounce bounce bounce Bravo, j'adore les chevals bounce bounce bounce
-Non, Bruno, ce sont des chevaux
-Ah bon? Pourtant ils ressemblent drôlement à des chevals

Blague à part, je suis complètement fan de ces dios avec un fond historique très documenté.
A chaque fois on apprend plein de choses et on voit comment le modélisme peut dépasser la simple réalisation.
_Bruno

_________________
C'est curieux chez les marins, ce besoin de faire des phrases.
Espérons que le fond de la mer est étanche.
Une journée au cours de laquelle on n'a pas ri est une journée perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Clem
Second Maître
Second Maître
Clem

Localisation : Fitou
Navire préféré : Tous les gris

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Jeu 27 Oct 2016, 12:08

Bonjour
Moi aussi je suis fan,c'est un superbe dio qui raconte une histoire

Cordialement

_________________
Amicalement
Pascal



Avec les Baïonnettes on peut tout faire sauf s’assoir dessus 
Napoléon Bonaparte
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas42
Maître principal
Maître principal
Nicolas42

Localisation : 42450 Sury Le Comtal
Navire préféré : Les maquettes navigantes (voiliers et chalutiers)

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Jeu 27 Oct 2016, 18:08

Bonsoir,
Très belle réalisation, ton diorama est splendide et en plus on apprend une page de l'histoire de France.

_________________
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
davou21
Maître principal
Maître principal
davou21

Localisation : dijon
Navire préféré : soleil royal

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Jeu 27 Oct 2016, 18:51

manifique 

_________________
Pour les anciens, la figure de proue détient la mémoire du bateau.
Richement décorée et sculptée,elle sera certainement plus crainte que le capitaine lui meme
Revenir en haut Aller en bas
jacques13
contre-amiral
contre-amiral
jacques13

Localisation : la Penne sur Huveaune
Navire préféré : Le France

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Jeu 27 Oct 2016, 19:31

C'est splendide comme dio et très frais bravo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Pierre66
Enseigne de vaisseau de deuxième classe
Enseigne de vaisseau de deuxième classe
Pierre66

Localisation : Perpignan
Navire préféré : PA Joffre

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Jeu 27 Oct 2016, 20:42

+1 !👍

_________________
Amicalement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
gribeauval83
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe
gribeauval83

Localisation : Saint-Raphaël - Var
Navire préféré : Tous, les gris comme les anciens gréements d'Arsenal

MessageSujet: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Jeu 27 Oct 2016, 23:56

MERCI  à tous.
Puisque ça vous plaît, semble-t-il, il y en aura d'autres.
A+
gribeauval83
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Major
Major
jacknap1948

Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: Re: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Ven 28 Oct 2016, 08:25

Salut Gribeauval.
Bravo pour cette belle scénette et pour l'historique qui la présente.
Bonne journée et à plus tard.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" pour refaire, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Revenir en haut Aller en bas
gribeauval83
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe
gribeauval83

Localisation : Saint-Raphaël - Var
Navire préféré : Tous, les gris comme les anciens gréements d'Arsenal

MessageSujet: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Ven 28 Oct 2016, 08:33

Merci jacknap.
Pour répondre à ton interrogation, je suis bien le gribeauval 
que tu as connu ailleurs. 
J'ai simplement ajouté le nombre "83" qui est celui de mon 
département de résidence, comme font beaucoup de membres du forum.
A+ et bon modélisme
gribeauval83
Revenir en haut Aller en bas
Pierre66
Enseigne de vaisseau de deuxième classe
Enseigne de vaisseau de deuxième classe
Pierre66

Localisation : Perpignan
Navire préféré : PA Joffre

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Ven 28 Oct 2016, 13:32

Le petit plus avec toi, c'est que tu nous fais partager un moment d'histoire inconnu pour la plus part d'entre nous. J'en demande encore !😉

_________________
Amicalement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
gribeauval83
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe
gribeauval83

Localisation : Saint-Raphaël - Var
Navire préféré : Tous, les gris comme les anciens gréements d'Arsenal

MessageSujet: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   Lun 31 Oct 2016, 09:11

Merci, Pierre,
Certes, par rapport à l'Histoire avec un grand "H", ces petits scènes imaginaires mais
plausibles relèvent de l'anecdote mais elles me donnent l'occasion de rappeler ou
- je reste modeste - d'apprendre à quelques uns certains détails comme cette pénurie de chevaux
qui, après la campagne de Russie, frappa les opérations militaires de notre Armée.
La campagne d'Allemagne de 1813 en souffrit: les ennemis de la France comprirent que, sans chevaux,
l'Armée était affaiblie et que, en prenant séparément les lieutenants de l'Empereur un par un,
ils avaient des chances de porter des coups à Napoléon et à le chasser peu à peu d'Allemagne.
Leipzig en fut l'illustration malgré une excellente infanterie et une artillerie hélas incomplète
par manque d'attelages. 

La campagne de France de 1814 qui aboutit à l'abdication, fut menée avec des régiments de
cavalerie réduits parfois à un escadron de 110 sabres (au lieu des 550 à 600 sabres de l'effectif 
théorique de guerre). Bien sûr, ils firent des prodiges mais ne suffirent pas à renverser la situation.
Or, à cette époque de guerre de mouvement, la cavalerie était indispensable
pour éclairer l'Armée, enfoncer les carrés d'infanterie en fin de bataille et poursuivre les éléments ennemis
disloqués pour conforter la victoire et prévenir des retours offensifs. 

L'Empereur pouvait le plus grand des capitaines, sans moyens, son Armée était amoindrie.

Cette pénurie poursuivit l'Armée longtemps. La Première Restauration ne changea rien. Et je
rappellerai que, pour remonter (en fait, boucher les trous) la plupart des régiments de cuirassiers et
de dragons pour la campagne de Belgique - celle de Waterloo - on dut réquisitionner les chevaux 
de toutes les brigades de la Gendarmerie Impériale des départements. 
Une misère.  
A+
gribeauval83
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813   

Revenir en haut Aller en bas
 
La jument Pâquerette sauvée de la réquisition - France - 1813
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» on n'est pas sauvé
» Un petit écureuil très curieux...
» Tombé dans un ravin,il est sauvé grâce à son portable
» Les bienfait de l'argile est-ce efficace pour tout ?
» L’allée des baobabs sauvée des eaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: MAQUETTES DIVERSES :: TERRESTRE-
Sauter vers: