Modélisme naval
 
AccueilPortailS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 [Blue Ridge] Porte-avions USS United States CV-58, kit résine, 1-700e

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bgire
Maître
Maître


Localisation : La Rochelle-Bordeaux (région A.POI.L)

MessageSujet: [Blue Ridge] Porte-avions USS United States CV-58, kit résine, 1-700e   Ven 11 Mar 2016, 19:44

Voici une maquette un peu "hors-norme" puisqu'elle concerne un gros navire... qui n'a jamais vu le jour.

Le porte-avions américain United States, mis sur cale en 1948 et dont la construction fut abandonnée presque aussitôt, est le "chainon manquant" entre les PA du type Midway, conçus au début de la guerre et les "Supercarriers" de la classe Forrestal mis en chantier en 1950 avec tous les enseignements de la guerre.

Ce navire est, pour les passionnés d'histoire navale, intéressant au moins à trois titres :
- C'est le chainon manquant
- C'est la première application en grand des principes hérités de la guerre
- C'est le premier PA conçu à l'ère nucléaire, c'est à dire capable d'embarquer des avions a capacité nucléaire. Il allait de pair avec les programme d'avion d'attaque à longue portée établi par l'US Navy en 1948 et qui a donné lieu à pas moins de douze projets d'avions qui ne dépareilleraient pas dans un film de SF. Le seul d'entre-eux à survivre fut le Douglas Skywarrior, "the Whale" (la baleine).

Un peu d'histoire pour remettre les choses en place :
1945 : fin de la guerre dans le Pacifique et prémices de la Guerre Froide. Les USA sortent du conflit avec une grande flotte de porte-avions bien rodée et organisée, mais qui coute extrêmement cher à utiliser. Trop cher. La crise économique aidant, ils en mettent la majorité sous cocon en attendant démolition.
La bombe atomique a eu une conséquence en ravivant la rivalité entre la toute nouvelle armée de l'air (USAF) et la Navy pour la projection des forces à longue distance. L'USAF affirme qu'avec ses flottes de B-29 et B-36 et la bombe A il n'y a plus besoin de la Navy (trop chère) pour se projeter dans une guerre très loin.
Alors que le budget de la défense US diminue, l'USAF qui va créer le SAC veut se servir sur la bête en sacrifiant la Navy. Les successeurs des Midway en feront les frais dans un premier temps.
La Navy essaie de réagir en prouvant qu'elle peut aligner un PA à capacité nucléaire de longue portée. Elle lance alors l'étude d'un PA très gros pour embarquer des avions d'attaque à grand rayon d'action et capacité nucléaire (programme de 1948).

La lutte entre les deux armes est intense et la Navy en état d'infériorité. La "révolte des amiraux", avec la démission de nombre d'entre eux dramatise un peu la situation.
La Guerre de Corée sauvera la situation : les premiers à arriver sur place seront les rares PA de type Essex pas encore promis à la démolition et les interventions de leurs groupes aériens endigueront la poussée Nord-Coréenne, donnant le temps aux Alliés de réagir.
Puis des escadrilles de la Navy parviennent à intercepter et virtuellement détruire une escadre de B-36 et le gouvernement réinstalle la construction de porte-avions : ce sera le Forrestal, bâti sur les "restes" du United States

Pour un scratcheur fou comme moi, c'est un terrain idéal pour s'éclater en détaillant la grosse bête à l'envi.
Je précise "grosse" car ce navire avait exactement les dimensions adoptées ensuite pour les Forrestal. Au 700e cela fait un barreau de résine de 44,5cm de longueur

Entre 1947 et 1948 un nombre de projets et variantes seront étudiés par le Bureau of Ships. Le kit s'inspire du projet n°6 dont voici un plan (source : National Archives)



Vue d'ensemble du kit. Moulage très propre, sans bulle, dans une résine gris clair assez dure :



On commence par la coque : très bonne surprise, elle comporte un pont séparé avec un grand hangar qui "pleure" pour du détaillage, d'autant qu'avec la tradition américaine on trouve de grandes ouvertures tout autour (à découper) :















Cette coque est habillée tout autour par des plateformes ("sponsons") qui préfigurent et ressemblent énormément à ceux des Forrestal, appuyant ainsi la filiation évidente :



Quatre ascenseurs et les deux cheminées coudées à l'horizontale, une de chaque côté. Avec le gigantisme des Midway qui demandaient plus de 90mn pour mettre en l'air l'ensemble du groupe aérien, la nécessité se faisait d'augmenter le nombre d'ascenseurs en les passant de trois à quatre. Il faudra attendre.... 2011 pour qu'on revienne à trois ascenseurs avec la classe Ford grâce à une diminution du nombre d'avion et une optimisation poussée de la gestion des mouvements.



L'armement est un mix de tourelles de 127mm simples (style Midway) et 57mm doubles (design plus récent qu'on retrouve sur les navires contemporains - USS Norfolk) :



Pour dégager le pont d'envol, l'ilot est décomposé en deux structures symétriques situées sous le niveau du pont et de chaque côté, auxquelles s'ajoute une petite passerelle d'opération aériennes télescopique qui se rétracte hors opérations (on la voit à gauche de la grappe ci-dessous). A noter que ce concept sera adopté initialement sur le Forrestal, mais remplacé par un ilot "classique" avec un mât repliable après la mise sur cale :



Tout ceci s'accompagne de trois belles planches de photo découpe :







Canons en laiton tourné, of course :



Une planche de décals vient compléter l'ensemble :



La notice de montage est très bien faite, facile à comprendre :









Même le détaillage du hangar est prévu :



Les passerelle et ilot, montrant la passerelle télescopique :




La planche de décal comprend aussi la déco des navions... car l'un des grands atouts de ce PA bizarre, ce sont ses navions zarbis. Et là, le défoulement est permis !

On commence par des avions à l'état de prototypes dans les années 1945-1948 et qu'on aurait pu imaginer sur le pont du bestiau :

Le Vought XF-5U "FlapJack", la "crèpe volante" :



Le Grumman X-F10F Jaguar, premier chasseur à réaction à géométrie variable (le grand-père du F-14) :



Le North American AJ-1 Savage, premier bombardier embarqué bimoteur à capacité nucléaire :



Jusqu'à présent, rien que de très classique... et c'est là qu'intervient de "programme de 1948".
Celui-ci comprenait douze propositions de l'industrie, toutes plus délirantes les unes que les autres.

Le plus "SF" était le Douglas 1186D, un très gros composite formé d'un corps principal, un "missile nucléaire" hypersonique, très effilé, à propulsion par stato réacteur qui était largué sur la cible. Ce composite était surmonté d'un avion monoplace piloté ressemblant beaucoup au Douglas Stiletto :



Voici une impression d'artiste de la bête (la couverture d'un excellent et très gros livre de Jared Zichek sur l'Attack Program de 1948) :



Avouez que là on est au carrefour entre la maquette navale et la SF !

Addendum : NON COMPRIS DANS CE KIT, ne rêvez pas !
Pris par mon sujet (cela m'arrive souvent,  vous l'aurez remarqué), j'ai entrepris de dessiner la plupart des onze autres projets avec le secret espoir d'en tirer une maquette qui viendra prendre place sur le pont de cette baille hors-norme.
J'ai commencé avec une rareté-zarbie, le Fairchild M-128. Un bombardier à long rayon d'action, supersonique, hexaréacteur, en forme d'obus, transportant UNE bombe thermonucléaire et disposant, tenez-vous bien, d'une voilure biplane, l'aile supérieure étant une aide au décollage et un énorme réservoir largable en vol. Le seul biplan supersonique à capacité nucléaire à ma connaissance... fallait oser.
Voici un rendu de mon kit. J'espère le voir produit par l'Arsenal dans un proche avenir...







J'adore la façon de replier les ailes. A mon avis les ingénieurs de chez Fairchild ne carburaient pas qu'au Coca :



Je monterai la bête dans deux ou trois ans, le temps de dessiner d'autres "navions".

_Bruno


Dernière édition par bgire le Sam 12 Mar 2016, 12:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
patdxfr
Maître principal
Maître principal


Localisation : Corse d'en bas

MessageSujet: Re: [Blue Ridge] Porte-avions USS United States CV-58, kit résine, 1-700e   Ven 11 Mar 2016, 21:13

Délire complet !!!
Et on est pas encore arrivé au 1er avril !

Tant que tu était dans les "raretés classiques" (pancake, Savage), je suivais, mais pour le derniers ...

Amuse toi bien !

Pat_2b
Revenir en haut Aller en bas
http://pdurieux.free.fr/
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: [Blue Ridge] Porte-avions USS United States CV-58, kit résine, 1-700e   Sam 12 Mar 2016, 07:35

J'ai toujours dit qu'il fallait surveiller la consommation de produits illicites (troussepinette et autres . . .) par Bruno Laughing Laughing Laughing 
Jean
Revenir en haut Aller en bas
lionel45
Enseigne de vaisseau de deuxième classe
Enseigne de vaisseau de deuxième classe


Localisation : Sens 89100
Navire préféré : Les IJN

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: [Blue Ridge] Porte-avions USS United States CV-58, kit résine, 1-700e   Sam 12 Mar 2016, 07:55

Tu es malade mon cher Bruno jocolor un grand malade geek Mais qu'il est agréable à te lire et d'entrer dans ta folie cheers Un sujet que je vais suivre avec un grand intérêt et grand plaisir Bon montage à Toi Wink
Revenir en haut Aller en bas
DAGORNSON
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Localisation : Hautes-Alpes
Navire préféré : Cuirassé - Porte-avions

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: [Blue Ridge] Porte-avions USS United States CV-58, kit résine, 1-700e   Sam 12 Mar 2016, 11:49

Hello Bruno,
Sujet très original, la maquette a l'air fantastique, mais on se croirait dans Black et Mortimer! Very Happy
A+
Christian

_________________

Mon site Internet : http://www.navires-maquettes.com/
Revenir en haut Aller en bas
bgire
Maître
Maître


Localisation : La Rochelle-Bordeaux (région A.POI.L)

MessageSujet: Re: [Blue Ridge] Porte-avions USS United States CV-58, kit résine, 1-700e   Sam 12 Mar 2016, 12:16

DAGORNSON a écrit:
on se croirait dans Black et Mortimer! Very Happy
Exactement ce qui m'est venu à l'esprit quand j'ai découvert le bouquin de Zichek en 2009.
Ce bouquin est bourré de reproductions des plans et tableaux de performances pour les douze projets de 48 : les constructeurs avaient poussé les travaux très loin.
Et le mois dernier j'ai fini par mettre la main sur les plans d'archive du CV-58... y'avait plus qu'à...
_Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Blue Ridge] Porte-avions USS United States CV-58, kit résine, 1-700e   Sam 12 Mar 2016, 16:12

Bon, doublé le fox ! 
Je m'apprêtais à parler du rapprochement avec Black et Mortimer, c'était dans la Marque Jaune je crois, toute une époque !

Dis moi Bruno, l'ingé chef de Fairchild, il avait passé la date limite de conso ! P'têt un des derniers de la famille Wright  lol!
Le biplan, même largable, à cette époque, c'est remonter à Rahan ! Il a raté le brain storming maison, sinon, il n'aurait pas osé ça !  Shocked
Revenir en haut Aller en bas
bgire
Maître
Maître


Localisation : La Rochelle-Bordeaux (région A.POI.L)

MessageSujet: Re: [Blue Ridge] Porte-avions USS United States CV-58, kit résine, 1-700e   Sam 12 Mar 2016, 16:44

fox23 a écrit:
Bon, doublé le fox ! 
Je m'apprêtais à parler du rapprochement avec Black et Mortimer, c'était dans la Marque Jaune je crois, toute une époque !

Dis moi Bruno, l'ingé chef de Fairchild, il avait passé la date limite de conso ! P'têt un des derniers de la famille Wright  lol!
Le biplan, même largable, à cette époque, c'est remonter à Rahan ! Il a raté le brain storming maison, sinon, il n'aurait pas osé ça !  Shocked

Objection votre honneur : le Douglas 1186D a un air de famille avec le SX-1 l'avion à propulsion nucléaire que pilote Blake à la fin du Secret de l'Espadon Very Happy
La Marque Jaune, c'est le thriller qui se situe dans Londres avec Olrik prisonnier du télécéphaloscope de l'infâme docteur Septimus.

Bien que je les soupçonne de carburer à autre chose qu'au Coca, les ingénieurs de Fairchild (le "gamin sympa" en anglais) n'étaient pas si idiots que ça :
- profil du fuselage calqué sur celui d'un obus de 152 pour pénétrer plus vite dans l'air
- deuxième aile largable et servant de réservoir pour décoller (basse vitesse nécessaire sur un PA) et monter en altitude. Après on la larguait (un cauchemar prévisible pour les équipes de soutien et récupération) et le vol à haute vitesse pouvait commencer. Les deux ailes avaient une flèche pour encaisser de plus grandes vitesses : on est loin du Sopwith Camel.
- ailerons canard à l'avant pour meilleure maniabilité à basse vitesse (appontage) : Fairchild appliquait ici l'expérience gagnée en 1941 avec le Curtis XP-55 Ascender.

La bombinette était éjectée vers l'arrière par un tunnel situé au milieu de la couronne de réacteurs. Pas besoin de fragiliser la structure avec des portes de soute. Ce principe sera repris sur l'A5 Vigilante de North American et montrera ses limites dès les premiers essais : à grande vitesse la bombe reste un temps prisonnière du sillage de l'avion et la précision d'impact est aléatoire  (Timmmmbeeeeeer !!).

Ce qui est bluffant c'est qu'on a les études de soufflerie et le tableau des performances calculées et il semble que ça tenait la route...

Pendant la guerre les ressources des gros constructeurs étaient utilisées pour la production de masse (Boeing, GM, Consolidated, Douglas, Grumman, North American, Curtis) et le gouvernement proposa à de petits constructeurs de se concentrer sur des projets expérimentaux. Ce fut la chance, le pied à l'étrier pour Lockheed, Mc Donnell, Bell, Fairchild qui se retrouvèrent en très bonne position une fois la paix revenue.

Fairchild était une boite qui a passé la guerre à concevoir et construire des planeurs de transport. Après la guerre, ils ont ajouté des moteurs à leurs planeurs pour produire beaucoup des avions de transport de l'armée américaine (C-82 Packet, C-119, C-123 Provider, etc). Il ont développé une approche originale pour les autres avions et ils étaient les spécialistes des décollages et atterrissages à basse vitesse. Ceci doit expliquer cela.

D'une manière générale, l'époque (1944-1960) est passionnante dans ce domaine : avec l'arrivée des réacteurs qui fournissaient un énorme supplément de puissance par rapport aux moteurs à hélice, les constructeurs ont rivalisé d'imagination et produit des projets plus zarbis les uns que les autres. Il suffit pour s'en persuader, de regarder les projets allemands, anglais et américains de cette époque.

_Bruno
Revenir en haut Aller en bas
papylolo
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Localisation : MACAU (33)
Navire préféré : embarcations à voiles latines surtout barquette Marseillaise,bateau de travail

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: [Blue Ridge] Porte-avions USS United States CV-58, kit résine, 1-700e   Sam 12 Mar 2016, 16:56

Salut Bruno
sacré belle bestiole que tu nous présentes là
bon courage pour la suite
@mitié Laurent

_________________
“Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer.”De André Malraux
Revenir en haut Aller en bas
 
[Blue Ridge] Porte-avions USS United States CV-58, kit résine, 1-700e
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE PORTE-AVIONS "GRAF ZEPPELIN"
» Le porte-Avions Karel Doorman en 1960
» United States Of Tara
» PORTE-AVIONS EN INDOCHINE
» Porte-avions R91 Charles de Gaulle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: CHANTIERS NAVALS :: ARSENAL COQUES GRISES-
Sauter vers: