Forum pour tous les passionnés de modélisme naval
 
AccueilPortailS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
32Dundee
Crocodile
Crocodile
avatar

Localisation : Les clayes sous bois
Navire préféré : Bismarck

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 12:40

Bonjour à tous,
Je vais vous présenter une histoire vraie, dont mon père m'a parlé quand j'étais gamin et dont j'ai trouvé des traces dans les archives de mon grand-père. Il s'agit de faits historiques qui se sont déroulés dans l'estuaire de la Gironde et qui retracent quelques uns des faits d'armes de la Kriegsmarine dans la région. Le texte est assez long et j'ai essayé de l'agrémenter de photos d'époques des différents navires prises sur les lieux. Bonne lecture les amis Very Happy .

Les flottilles allemandes en Gironde :

Les premières flottilles arrivent en Gironde dès l’été 1940. Pendant quatre ans, placées sous l’autorité de la 4.Sicherungsdivision, ces flottilles vont être chargées d’assurer l’escorte des convois le long des côtes du Sud-Ouest et de veiller à la sécurité de l’estuaire de la Gironde.
La 2.M.Flotille du Korvettenkapitän Kurt Thoma arrive à la fin du mois d’août 1940 pour nettoyer l’estuaire infesté de mines. Le mois suivant arrive la 4.Vp.Flotille du K.Kpt. Karl Wilhelm Müssen qui sera affectée à Bordeaux. En janvier 1943, la 2.M.Flotille sera transférée à Bénodet, puis est remplacée à Royan par la 8.M.Flotille du K. Kpt Gerhard von Kamptz. Au début du mois d’août, le port de Royan se voit attribuer la 2.Sperrbrecher-Flotille du K.Kpt Rudolf Kömer. Au printemps 1942, la 8.M.Flotille quitte la Gironde pour rallier la Manche et est remplacée par la 6.M.Flotille du K.Kpt Hans John. Celle-ci, est rejoint en mars 1943 par la 28.M.Flotille, du K.Kpt Gerhard Bidlingmaier, qui s’installe à Pauillac. Enfin en juin, la 6.M.Flotille rejoint Concarneau et la 8.M.Flotille est de retour à Royan. En 1944ne restent donc en Gironde que les 8. et 28.M.Flotillen, la 2.Sperrbrecher-Flotille et la 4.Vp.Flotille, qui seront toutes anéanties en août par l’aviation alliée.
Petite revue des forces en présence dans l’estuaire durant la guerre:

  • La 2.Minensuchflottille


Cette flottille, constituée en Allemagne en 1936, est dotée de 13 bâtiments de la classe M35 ou M39.

Chasseur de mine M39 devant Royan


  • La 4.Vorpostenbootsflottille


Constituée en Allemagne le 25 septembre 1939, cette flottille de patrouilleurs est dotée de 19 bâtiments codés du V404 à V411, du V413 au V415, du V420 au V422 ainsi que du V424.


Patrouilleur V404 Baden


  • La 2.Sperrbrecherflottille


Créée à Wessermünde en Allemagne le 1er juillet 1940, cette flottille est constituée de navires marchands adaptés pour le dragage des mines magnétiques. Elle aligne 18 bâtiments. Le Tulane fût un temps transformé en navire de commandement.


Le SperrBrecher 16 Tulane devant Royan


  • La 8.Minensuchflottille


Constituée le 14 mars 1941 à Kiel-Wik, cette flottille est affectée à Royan afin d'être utilisée dans des missions de dragage, de convoyage et de protection des navires en transit le long des côtes. Elle dispose de 14 bâtiments des types M35, 38, 39 et 40.


  • La 6.Minensuchflottille


Cette flottille, reconstituée le 15 mai 1942, est dotée de 14 bâtiments de la classe M39.


  • La 28.Minensuchflottille


Constituée le 1er décembre 1942, avec les équipages de l'ancienne 18.M-Flottille, cette flottille aligne 9 navires du type M40.


  • La 8.Zerstorerflottille


Au début de l'année 1943, les briseurs de blocus éprouvent de plus en plus de difficultés pour passer au travers des mailles du filet tendu par les anglo-saxons. Aussi, le haut-commandement décide-t-il de transférer en Gironde une flottille de destroyers afin de protéger leurs mouvements dans le dangereux golfe de Gascogne. Choisie pour cette mission, la 8.Z.Flottille quitte la Norvège pour atteindre Le Havre le 6 mars après un court passage dans un port allemand. En deux étapes nocturnes, le Z23, le Z24 et le Z32 gagnent la Gironde qu'ils atteignent dans la matinée du 8 mars, après avoir passé la journée précédente à Cherbourg. Escortés dans l'estuaire par le Sperrbrecher 5 Schwanheim, ils arrivent finalement à Bordeaux à 8 h 00. Le Z37, resté au Havre pour avarie, rejoindra Royan dans la soirée du 19 mars en compagnie du T2. Les destroyers effectuent alors plusieurs missions d'escortes, l'opération "Sacco" en protection du briseur de blocus Himalaya, ou l'opération "Arno" à la rencontre du Pietro Orseolo qui arrive d'Extrême-Orient. Le 3 mai, le Z23, le Z24 et le Z32 quittent la Gironde pour une série d'exercices dans le golfe. Au retour le 6 mai, le Z23 gagne La Pallice où il va rester en révision générale pendant quatre mois, jusqu'au 10 août. Les deux autres destroyers rentrent à Bordeaux. Une patrouille les mène jusqu'à Brest le 4 juin, mais ils sont de retour à Royan cinq jours plus tard. Le 14 juin, ils appareillent pour se porter à la rencontre de l’U-564 qui vient de lancer un appel de détresse. Mais le Z32 doit faire demi-tour sur ennuis mécaniques et le Z24 arrive trop tard, le sous-marin ayant été coulé par un Whitley de la No 10 OTU. Son équipage, recueilli par l’U-185, est transféré à bord du destroyer qui le conduit en Gironde. Au début du mois suivant, le Z24 et le Z37 partent recueillir les U-180, U-518 et U-530 de retour d'opération. Ils les accompagnent jusqu'à Bordeaux le 3 juillet. Enfin le 22 juillet, le Z24, le Z32 et le Z37 escortent les U-117, U-459 et U-461 partants en opération. Au cours des mois suivants, l'activité de la flottille va se résumer à quelque sorties dans la golfe de Gascogne pour effectuer des manœuvres et des exercices de tir et de torpillage. Le 5 novembre, la flottille est renforcée par les destroyers Z27 et ZH1, qui arrivent au Verdon dans la soirée. En décembre la flottille participe aussi à l’escorte des briseurs de blocus rentrant d’Extrême-Orient. Le 1er janvier 1944, le Z24 est transféré à La Pallice pour y subir, au Kriegsmarinewerft, une profonde refonte qui va durer quatre mois. Le 29 janvier, trois destroyers appareillent pour une série d’exercices dans le golfe. Mais dans la nuit le Z32 entre violemment en collision avec le Z37 à la suite d’une fausse manœuvre, provoquant l’explosion d’une torpille à bord de ce dernier. Des incendies se déclarent sur les deux destroyers, mais ils sont maîtrisés. Gravement endommagé sur tribord arrière, le Z37 peut être remorqué par le Z23 jusqu’aux Chantiers de la Gironde, mais il restera indisponible jusqu’à ce qu’il soit finalement sabordé le 25 août. Le Z32, dont la proue est enfoncée, restera indisponible jusqu’au 2 mai. L’activité de la flottille sera relativement réduite jusqu’au débarquement. Le 9 mars toutefois, le Z23 et le ZH1 appareillent pour se poster dans le sud du golfe de Gascogne à la rencontre du sous-marin japonais I-29 qu’ils escortent en compagnie des torpilleurs T27 et T29 jusqu’à Lorient. Le 5 mai, la flottille est rejointe par le Z24, qui vient d’achever sa refonte. Un dernier exercice est effectué dans le golfe par les quatre destroyers entre le 17 et le 19 mai, puis le Z23 gagne La Pallice pour y subir une nouvelle refonte. Ainsi, ce n’est qu’avec trois destroyers que la 8.Z-Flottille, commandée par le Kpt.z.S Theodor Freiherr von Mauchenheim, va quitter la Gironde le 6 juin pour aller combattre la flotte d’invasion alliée. Seul le Z24 en reviendra, pour être coulé devant le Verdon le 24 août en compagnie du T24. Le Z23 de son côté, endommagé le 12 puis le 16 août par les bombardiers lourds britanniques visant le port de La Pallice, sera sabordé le 21 août.

_________________
Jean-françois

Terminé : Marceau (Heller 1/400) ICI


Dernière édition par 32Dundee le Dim 31 Jan 2016, 14:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
32Dundee
Crocodile
Crocodile
avatar

Localisation : Les clayes sous bois
Navire préféré : Bismarck

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 12:42

Objectif : anéantissement des forces de surface

Dès le fin juillet 1944, les britanniques lancent sur les côtes du golfe de Gascogne une grande offensive (opération "Kinetic") contre les derniers navires de la Kriegsmarine. Les redoutables chasseurs-bombardiers du Coastal Command ont fait leur apparition au dessus de l'estuaire et en un mois, ils vont provoquer une véritable hécatombe. Leur première victime est le dragueur auxiliaire M4457 ex-C.P. Andersen (423 BRT) qui est coulé le 28 juillet devant Hourtin. Au cours de la même attaque, le patrouilleur V410 est endommagé. Infestées de mines et continuellement survolées par les chasseurs bombardiers, les eaux de l'estuaire deviennent extrêmement dangereuses. Avec le mois d'août, la descente aux enfers pour les navires de la Kriegsmarine basés en Gironde va être rapide et irréversible.

La navigation devient de plus en plus difficile, gênée par les nombreuses mines magnétiques qui constituent une importante menace. Presque chaque nuit, une dizaine de Halifax du Bomber Command viennent les larguer dans l'estuaire. Les dragueurs lourds et les Sperrbrechers font leur possible pour déminer, mais la tâche est énorme. Le 11 août, deux dragueurs de la 8.M-Flottille quittent Bordeaux avec du ravitaillement pour la forteresse de Saint-Nazaire. Mais à 19h55 devant Pauillac, le M27 de l’ObIt.z.S. Christoph Schickel heurte une mine et coule. Le naufrage fait quarante et un morts, dont le K.Kpt. Arnuif Hoizerkopf, commandant la flottille. Endommagé le 17 août à 0h 20, le dragueur lourd M363 parvient à rentrer à Bordeaux. Le lendemain, le M304 est lui aussi endommagé. Le dragueur auxiliaire M4207 ex-Les Baleines (253 BRT) a par contre moins de chance. Il coule à 18h57 près de la bouée n° 35.
La principale menace, qui pèse sur la navigation en Gironde, vient du ciel. Dans la matinée du 12 août, trente cinq Mosquitos des No 235 et 248 Squadrons s'en prennent aux navires évoluant à l'entrée de l'estuaire. Devant Royan, ils attaquent à la bombe et au canon un dragueur lourd et trois patrouilleurs. Sérieusement touché, le M370 doit s'échouer à 10h20.


M370 attaqué par les Mosquitos devant Royan

Devant Le Verdon, le Sperrbrecher 5 Schwanheim n'est que légèrement endommagé à 10h30, mais ses heures sont comptées. Le patrouilleur V410 ex-Germania (427 BRT), incendié à 10h45, est abandonné par son équipage qui a deux tués. Les gros Sperrbrechers sont l’une des proies favorites des chasseurs-bombardiers. Dans la matinée du 13 août, à 9h30, dix-huit Beaufighters des No 236 et 404 Squadrons conduits par le W-Cdr A. Gadd surprennent le Sperrbrecher 5 Schwanheim (5339 BRT) et le Sperrbrecher 6 Magdeburg (6128 BRT) à l’ancre devant Royan.



Sperrbrecher 6 Magdeburg sous le feu


Magdeburg coulé


Le Sperrbrecher 6 Schwanheim sous le feu des roquettes devant le port de Royan

Attaqués à la roquette et au canon, ils ripostent violement mais sont rapidement mis en feu. Ils couleront dans la matinée du lendemain. Les équipages ont subi de nombreuses pertes, dont treize morts sur le Schwanheim et huit sur le Magdeburg. Un appareil du No 236 Squadron a été abattu. Le 14 août, les Mosquitos endommagent devant Le Verdon le Destroyer Z24, qui a été repéré l’avant-veille sans être attaqué, et le tanker Schwarzes Meer (3371 BRT). Sortant juste de réparation suite à l’engagement du 9 juin dernier en Bretagne, le destroyer reçoit cinq roquettes et une centaine d’obus qui provoquent encore de gros dégâts. Il doit retourner à Bordeaux pour de nouvelles réparations.

Le 21 août, après plusieurs jours de mauvais temps, les chasseurs-bombardiers sont de retour sur l’estuaire. A 17h30, les Mosquitos des No 235 et 248 Squadrons coulent le draguer lourd M292 et endommagent le patrouilleur V407. Trois jours plus tard, ils coulent devant Royan le patrouilleur V473 ex-Ferdinand Niedermeyer (286 BRT). Ce même 24 août, les Beaufighters obtiennent leur plus belle victoire en détruisant le destroyer Z24 du K.Kpt. Heinz Birnbacher et le torpilleur T24 du Kptlt. Wilhelm Meentzen devant le Verdon (je reviendrai sur cet épisode en partculier).

La dernière victime des chasseurs-bombardiers est le petit patrouilleur V411 ex-Saarland (435 BRT) qui est attaqué le 26 août à 17 h 30 devant Royan et coule à la suite de l'explosion de sa chaudière. Le lendemain, le V404 ex-Baden (321 BRT) et le M4206 ex-Picorre (287 BRT) sont sabordés à Royan. Les équipages rescapés de tous ces bâtiments détruits ou sabordés, notamment ceux des Sperrbrechers, vont former dans la Festung Gironde Nord, sous les ordres du F.Kpt. Fritz Drevin, le Marine-Bataillon Tirpitz qui sera intégré au dispositif défensif de la forteresse (On pourra parler de tout ça Laurent un de ces jours). Désormais, hormis les petits Hafenschutzboote, il ne reste plus un seul navire opérationnel dans l'estuaire, les derniers ayant été sabordés à Bordeaux. La Kriegsmarine anéantie a cessé de régner sur la Gironde.

Le 25 août, immédiatement après le départ des deux derniers U-Boote, le minage du port de Bordeaux est entrepris. Mais la destruction des installations portuaires exigée par l'OKW ne se fera pas. En effet, avec l'approbation du Gen.Lt. Albin Nake, le K.Kpt. Ernst Kûhnemann (Hafenkommandant) fait seulement procéder dans la journée au sabordage de nombreux navires dans la Garonne pour provoquer un embouteillage. Un barrage est ainsi mis en place à hauteur de Lagrange à une dizaine de kilomètres en aval de Bordeaux. En bloquantefficacement le port, il en interdira l'utilisation. Dix-huit navires, dont des anciens briseurs de blocus, y sont sabordés en trois groupes (groupe aval : cinq navires dont Osorno (6951 BRT), Eisa Essberger (6103 BRT), Usaramo (7775 BRT) et Scharlacheberger (2877 BRT); groupe central : six navires dont Himalaya (6240 BRT), Rastenburg (4479 BRT), Tannenfels (7840 BRT) et Stanasfalt (2 468 BRT); groupe amont : sept navires dont Fusijama (6 244 BRT), Nordmeer (5646 BRT) et Schwarzes Meer (3371 BRT)). A Bordeaux même, une vingtaine de navires sont coulés sur les quais ou au milieu de la Garonne, dont le Sperrbrecher 3 Belgrad, les dragueurs lourds M262, M304, M363 et M463 de la 28.M-Flottille, le dragueur auxiliaire M4442 ex-Touquet (251 BRT), le patrouilleur V407 ex-Dorum (470 BRT), le tender Nordsee , le tanker Frisia (953 BRT), les cargos Derindje (3063 BRT), Dresden (5567 BRT) et Merceditta (1162 BRT), et les chalutiers Brook (237 BRT) et Sardella (329 BRT). Vingt-deux autres navires sont sabordés à Bassens, dont dix-huit dragues et le pétrolier Burano (4450 BRT). Aux Forges et Chantiers de la Gironde, le Sperrbrecher 14 Bockenheim et le destroyer Z37 sont mis hors service, le dernier dans la grande forme de radoub. En tout, ce sont près de 200 bateaux représentant 170000 BRT qui sont ainsi coulés intentionnellement. Enfin, les sous-marins U-178, U-188 et UIT-21 sont sabordés dans le U-Bunker (la base sous-marine de Bordeaux) dont toutes les installations intérieures sont dynamitées.

_________________
Jean-françois

Terminé : Marceau (Heller 1/400) ICI


Dernière édition par 32Dundee le Dim 31 Jan 2016, 14:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
32Dundee
Crocodile
Crocodile
avatar

Localisation : Les clayes sous bois
Navire préféré : Bismarck

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 12:43

14 août 1944, la fin du Z24 et du T24

La 8.Zerstörerflottille, placée sous le commandement du Kapitan zur See Freiherr Theodor von Mauchenheim Genannt Bechtolsheim, formée des Z24, Z32, ZH1 et du T24, est prise à partie le 9 juin 1944 au large de l'île de Batz, par la 10th Destroyer Flotilla du Captain B. Jones. Suite à cet engagement, le Z32 touché vient s'échouer sur l'île de Batz, le ZH1 sévèrement avarié se saborde et coule, alors que le Z24 et le 724 parviennent à rallier Brest. Le 1er juillet, le Z24 et le T24 quittent Brest pour Bordeaux sous le commandement du nouveau "pacha" de la 8.Zerstörerflottille, le Fregattenkapitan Ritter und Edier Herr George von Berger (ex Kdr du Z32), qui a transféré son état-major et son pavillon de chef de flottille sur le Z24.

Le 14 août au Verdon, le Z24 est attaqué par deux bimoteurs britanniques alors qu'il était en rade. Endommagé légèrement par des roquettes et ne pouvant être réparé sur place, il rejoint Bordeaux en compagnie du T24. Tous les deux sont alors amarrés près du hangar n°13 (Sperrwaffenlager). Le 22 août, sous la pression des FFI, l'ordre d'évacuation de la base navale de Bordeaux est donné par le Konteradmiral (Ing) Cari Weber commandant la Kriegsmarinewerft. On commence alors à transborder un grand nombre de matériels, d'armes et de vivres sur le Z24 depuis les entrepôts voisins. Durant la manœuvre quelques marins d'origine alsacienne désertent et rejoignent la résistance. D'ailleurs celle-ci ne reste pas inactive pour entraver le départ des Allemands, car en fin d'après-midi le hangar n°13, bourré d'explosif, saute. La résistance avait creusé un tunnel sous la rue voisine pour le miner. Suite à l'explosion, plusieurs soldats allemands trouvent la mort et de nombreux blessés sont évacués sur le Z24. Après le chargement effectué, le Korvettenkapitàn Birnbacher donne l'ordre d'appareiller et le Z24 se laisse dériver d’une centaine de mètres, sans utilisation des machines, en attendant le retour du Kommando de l’arsenal resté à terre pour saboter les installations restantes.

De son côté le T24 du Kapitänleutnant Meentzen, toujours en réparation, n’est pas prêt et reste au port au milieu des épaves de navires que les Allemands viennent de couler pour pratiquer des obstructions. Dans la matinée du 23 août, le Z24 appuyé en couverture sous-marine par deux U-Boote, le U-219 et le U-437, rejoint Le Verdon. Le U-219, du type XB équipé d’un Schnorchel, est placé sous les ordres du Korvettekapitän Walter Burghagen et appartient à la 12.U-Boot-Flottille de Bordeaux. Il rejoindra Djakarta en août 1945. Le U-437, du type VIIC, est commandé par le Kapitänleutnant Hermann Lamby et appartient à la 6.U-Boot-Flottille de Saint-Nazaire. Ce dernier rejoindra Bergen le 21 septembre 1944. Le Z24 escorté par les U-Boote atteint enfin la rade du Verdon dans la soirée du 23, mais il ne tient plus sur son ancre et doit laisser tourner ses machines pour compenser le flot, car il ne faut pas se faire surprendre par une éventuelle attaque aérienne. De son côté le T24, qui peut enfin prendre la mer dans l’après-midi du 24 août, le rejoint sur rade et se poste à 400 mètres du Z24, alors que les U-Boote reposent en plongée peu profonde à proximité. Vers 19h, le branle bas de combat est ordonné car des Beaufighter du Wing de Davidstow Moor arrivent par l'Est. Ces chasseurs bombardiers, appartenant au Coastal Command, sont spécialisés dans l'attaque des unités de surface. En fait deux escadrilles conduites par le Squadron Leader E.W Tacon vont engager les deux navires de surface, avec dix appareils du N°236 Squadron et huit appareils du N°404 Squadron. Les Beaufighter plongent alors sur les deux bâtiments. Le T24 est le premier à faire face à l'assaut. Au même moment où la Flak des navires se déchaîne, les assaillants déversent une pluie de roquettes de 25 livres et des obus de 20 mm. En quelques minutes le Z24 et le T24 sont encadrés par une nuée de mitraille venue des airs.




T24 sous le feu direct, le Z24 en fuite juste derrière

Le T24 est alors sévèrement touché et le Z24, quoique moins atteint, reçoit des coups au but suffisants pour lui porter des dommages mortels. De son côté la Flak des navires, ayant essayée de s'opposer à l'attaque, n'a pu ajuster son tir sous la pression des dix huit Beaufighter. Peu après, le T24 brûle et commence à couler suite aux brèches pratiquées sous sa ligne de flottaison par les roquettes de 25 livres.


T24 en feu suite à l'attaque à la roquette des Beaufighters


Le T24 chavire et coule, au premier plan le Z24

Les bateaux de la Hafenschûtzflottille Gironde, ancrés au port bloc sous la direction du Kapitänleutnant Otto Wild, sont alors rapidement dépêchés sur place et recueillent l'équipage du T24, dont le Kapitänleutnant Wilhelm Meentzen. Le T24 ne déplorera que dix huit morts ou disparus.

De son côté, le Korvettenkapitàn Heinz Birnbacher juge les avaries subies par son bâtiment, qui est lui aussi sévèrement touché. Deux possibilités s'offrent alors à lui, soit le navire s'échoue sur un banc de sable, soit il rejoint le môle d'escale proche. C'est cette dernière solution qui sera adoptée. Le Z24 vient alors s'affaler le long du môle et l'équipage évacue le bord avec ses trente blessés. Les grues, installées le long du quai, se mettent à l'ouvrage, le matériel indispensable et les pièces de Flak de 2 cm et de 3,7 cm sont débarquées dans l'urgence, car le Z24 se couche lentement mais dangereusement sur tribord, étrave vers le large. Vers minuit, une partie de l'équipage étant encore occupé à bord, de nouvelles explosions provenant de la salle des machines retentissent. Le Z24 chavire en rompant ses amarres le reliant au môle. Alors qu’il se redresse lentement, les marins restés sur place grimpent dans les superstructures mais la place se rétrécit. Les hommes sautent alors dans la Gironde. Une nouvelle fois les navires de la Hafenschûtzflottille Gironde sont mis à contribution pour repêcher le personnel. Des ceintures de sauvetage et des bouées sont alors lancées, mais bon nombre de matelots sont emportés par le courant qui est très fort à cet endroit et il est impossible de nager contre lui. Beaucoup de marins sont malheureusement empêtrés dans les filets anti-torpilles avant d’avoir pu être repêchés. A une heure du matin le 25 août, le Z24 est englouti par les flots et deux marins, qui n’ont pu quitter le bord, sombrent avec lui. Pendant toute la nuit, les deux équipages mis à terre sont regroupés dans le hall de la gare maritime avant d’être hébergés chez l’habitant. Le lendemain, une partie des cadres techniques (officiers et sous-officiers mécaniciens) doit être envoyée à Blaye afin de rejoindre les unités terrestres retraitant vers le Nord depuis la région bordelaise. Mais la liaison s’avérant irréalisable, ils resteront sur place.

Le 27 août, sur ordre du Kapitän zur See Hans Michahelles (Seekommandant Gascogne), est formé au Verdon le See-Bataillon-Narvik avec les membres d’équipage des ex Z24 et T24, ainsi qu’une partie de l’état-major de la 8.Zerstörerflottille, afin d’étoffer les forces allemandes de la pointe de Grave, manquant jusqu’à maintenant cruellement de combattants.

Le Fregattenkapitän Ritter un Edler Herr George von Berger prend le poste de chef d’état-major de la forteresse. De son côté le Korvettekapitän Karl Heinz Birnbacher prend en mains la destinée du Marine-Battaillon-Narvik en compagnie du Kapitänleutnant Wilhelm Meenzen et du Kapitänleutnant Brehnke. Cette unité, forte de deux compagnies d’infanterie, est affectée dans les points d’appuis légers de la ligne des avants postes et se battra avec l’énergie du désespoir contre les forces françaises de la Brigade Médoc.

_________________
Jean-françois

Terminé : Marceau (Heller 1/400) ICI


Dernière édition par 32Dundee le Dim 31 Jan 2016, 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
32Dundee
Crocodile
Crocodile
avatar

Localisation : Les clayes sous bois
Navire préféré : Bismarck

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 12:44

Bibliographie :


  • Royan – Point de Grave, Alain Chazette & Fabien Reberac, éditions Histoire & Fortifications


  • Marine-Arsenal Ban 44, Flottentorpedoboote und Flottenbegleiter, Siegfried Breyer


  • German destroyer and escorts, Paul Beaver, Aztek Corporation n°20


  • Modelist Konstructor, Novembre 2004, Destroyer Type Narvik




_________________
Jean-françois

Terminé : Marceau (Heller 1/400) ICI
Revenir en haut Aller en bas
papylolo
Vice-Amiral
Vice-Amiral
avatar

Localisation : MACAU (33)
Navire préféré : embarcations à voiles latines surtout barquette Marseillaise,bateau de travail

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 15:56

Salut JF
sacré cours d'histoire
merci pour le texte et les photos
@mitié Laurent

_________________
“Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer.”De André Malraux
le blog de mon club : http://maq2g.pagesperso-orange.fr/
Revenir en haut Aller en bas
jeanbauduen
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau
avatar

Localisation : bauduen
Navire préféré : bismark uss enterprise cv6 hood

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 16:34

Bonjour merci pour cette page d' histoire. CDT
Revenir en haut Aller en bas
Castor
Aspirant
Aspirant
avatar

Localisation : Sigean
Navire préféré : Une préférence pour les navires militaires et marchands de la seconde guerre.

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 16:50

Alors là Jef, tu m'a assis. Non pas que je doute de tes énormes capacités intellectuelles, mais un texte aussi concis, précis, et agrémenté de si elles photos aussi peu connues est un réel plaisir.
J'ose à peine imaginer l'angoisse des servants de Flak qui étaient en permanence au poste de combat dans ces zones, lorsqu'ils voyaient fondre sur eux un ou plusieurs squadrons de Beaufighters ou Mossies armé "jusqu'aux dents".
L'histoire de la KG pendant le dernier conflit est un échec prévisible et réel pour maintes raisons, toutefois, les gus étaient "couillus". Je tâcherai de retrouver le récit de 4 torpilleurs basés au Havre qui ont fort honorablement combattu avant de succomber devant les centaines de navires alliés montant la garde devant la tête de pont de Normandie.
Super Jef!

_________________
Hugues

   

"Le plaisir que l'on prend vient surtout de celui que l'on donne."
F. Sauvage
Revenir en haut Aller en bas
32Dundee
Crocodile
Crocodile
avatar

Localisation : Les clayes sous bois
Navire préféré : Bismarck

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 16:55

Merci pour vos commentaires les amis, faut dire que cette histoire me tient à cœur depuis que je suis gamin .... et puis la pointe Nord Médoc a été le théâtre d'âpres combats.

J'ai encore quelques infos complémentaires qui peuvent être ajoutée, en particulier à propos des épaves qui sont toujours visibles à pauillac ou bien encore dans la Garonne devant Bordeaux (en face de la place de la bourse).

Et puis cette histoire m'a donné envie de faire un nouveau projet ... en lien avec ces deux navires Rolling Eyes ...

_________________
Jean-françois

Terminé : Marceau (Heller 1/400) ICI
Revenir en haut Aller en bas
Castor
Aspirant
Aspirant
avatar

Localisation : Sigean
Navire préféré : Une préférence pour les navires militaires et marchands de la seconde guerre.

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 17:01

Et tu crois qu'on ne l'avait pas vu venir celui-ci, avec toutes les épaves maquettes Heller que tu possèdes? Laughing

_________________
Hugues

   

"Le plaisir que l'on prend vient surtout de celui que l'on donne."
F. Sauvage
Revenir en haut Aller en bas
32Dundee
Crocodile
Crocodile
avatar

Localisation : Les clayes sous bois
Navire préféré : Bismarck

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 17:12

C'est dur de trouver des Mosquitos et des Beaufighters au 1/400 ....

Tu me connais Hugues, et j'ouvrirai bientôt de nouveaux sujets pour la réalisation de ces deux navires Razz

_________________
Jean-françois

Terminé : Marceau (Heller 1/400) ICI
Revenir en haut Aller en bas
papylolo
Vice-Amiral
Vice-Amiral
avatar

Localisation : MACAU (33)
Navire préféré : embarcations à voiles latines surtout barquette Marseillaise,bateau de travail

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 17:14

salut JF
maintenant je comprend beaucoup mieux ca va te faire un superbe projet
@mitié Laurent

_________________
“Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer.”De André Malraux
le blog de mon club : http://maq2g.pagesperso-orange.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Castor
Aspirant
Aspirant
avatar

Localisation : Sigean
Navire préféré : Une préférence pour les navires militaires et marchands de la seconde guerre.

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 17:16

32Dundee a écrit:
C'est dur de trouver des Mosquitos et des Beaufighters au 1/400 ....

Tu me connais Hugues, et j'ouvrirai bientôt de nouveaux sujets pour la réalisation de ces deux navires Razz
Aucun doute là dessus, et je sais que ce sera un régal à suivre.

_________________
Hugues

   

"Le plaisir que l'on prend vient surtout de celui que l'on donne."
F. Sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 17:34

Bravo Jef pour ce cours d'Histoire contemporaine sur une partie de la période d'occupation et de Libération de la Gironde. 
La pointe du Verdon porte encore de nombreuses traces des fortifications réalisées. La rive côté Royan a été reprise de haute lutte à l'occupant seulement dans les derniers jours de la guerre, au prix de lourdes pertes.
Celles-ci me semblent plus importantes que celles de l'occupant que personne n'avait invité.

Merci Jef et si tu as d'autres infos ou détails sur cette période et ce coin que j'ai appris à connaitre un peu pour cause de mariage  Embarassed, c'est quand tu veux !
Revenir en haut Aller en bas
32Dundee
Crocodile
Crocodile
avatar

Localisation : Les clayes sous bois
Navire préféré : Bismarck

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 17:44

fox23 a écrit:
Bravo Jef pour ce cours d'Histoire contemporaine sur une partie de la période d'occupation et de Libération de la Gironde. 
La pointe du Verdon porte encore de nombreuses traces des fortifications réalisées. La rive côté Royan a été reprise de haute lutte à l'occupant seulement dans les derniers jours de la guerre, au prix de lourdes pertes.
Celles-ci me semblent plus importantes que celles de l'occupant que personne n'avait invité.

Merci Jef et si tu as d'autres infos ou détails sur cette période et ce coin que j'ai appris à connaitre un peu pour cause de mariage  Embarassed, c'est quand tu veux !

Gamin ça me passionnait, alors maintenant ... c'est pire. J'ai plein de bouquins, j'ai visité une grande partie des Bunkers et la bataille pour la libération du Médoc fût un acte de guerre inutile mais voulu par le Général au pris de très lourdes pertes Crying or Very sad .

La forteresse de la pointe de grave subit aussi des bombardements maritimes avec des obus distribués gracieusement par le croiseur Primauguet et le cuirassé Lorraine Wink

_________________
Jean-françois

Terminé : Marceau (Heller 1/400) ICI
Revenir en haut Aller en bas
migou31
Premier maître
Premier maître
avatar

Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 17:51

Shocked Shocked Shocked Shocked ENCORE  cheers cheers cheers cheers

_________________
Ce qui n'est pas partagé est perdu Cool
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 17:52

Certes, mais elle a permis d'arrêter un paquet de collabos et de nazis dont certains de gros calibre s'apprêtant à passer chez Franco à l'aide de chalutiers.
Revenir en haut Aller en bas
Castor
Aspirant
Aspirant
avatar

Localisation : Sigean
Navire préféré : Une préférence pour les navires militaires et marchands de la seconde guerre.

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 18:42

Allez, je vous abandonne. Je prépare mon sac pour embarquer à nouveau bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce

A+

_________________
Hugues

   

"Le plaisir que l'on prend vient surtout de celui que l'on donne."
F. Sauvage
Revenir en haut Aller en bas
32Dundee
Crocodile
Crocodile
avatar

Localisation : Les clayes sous bois
Navire préféré : Bismarck

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 18:47

fais nous des photos si tu peux, c'est pas tous les jours qu'on monte à bord d'un BPC Wink

_________________
Jean-françois

Terminé : Marceau (Heller 1/400) ICI
Revenir en haut Aller en bas
Castor
Aspirant
Aspirant
avatar

Localisation : Sigean
Navire préféré : Une préférence pour les navires militaires et marchands de la seconde guerre.

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Dim 31 Jan 2016, 19:13

J'essaierai, mais j'en doute, je t'expliquerai ça au tél.

_________________
Hugues

   

"Le plaisir que l'on prend vient surtout de celui que l'on donne."
F. Sauvage
Revenir en haut Aller en bas
32Dundee
Crocodile
Crocodile
avatar

Localisation : Les clayes sous bois
Navire préféré : Bismarck

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Mer 07 Sep 2016, 21:44

Comme vous aviez apprécié mon petit récit, voici un petit complément avec un focus particulier sur le Sperrbrecher 16 alias Tulane.

Ce navire appartenait à la compagnie norvégienne Wilh Wilhelmsen (WW) qui a été créée 1861 par Morten Wilhelm Wilhelmsen. Cette compagnie a débuté en tant que ship broker et chandler mais par la suite en tant que propriétaire de navires, principalement des voiliers. WW a rapidement fait le choix de la technologie à vapeur et acheta son premier navire à vapeur en 1887 qui fut nommé Talabot. Face au succès, la compagnie décida de nommer tous ses navires avec un "T" pour première lettre.

Le Tulane a été lancé le 18 octobre 1939 par Akers Mek. Verksted A/S à Oslo (chantier n°478). Voici ci-dessous un photo prise lors de son lancement:


Il fut achevé le 11 janvier 1940 et pour la petite histoire il coûtait à l'époque 3 551 208.48 NOK (couronnes norvégiennes). Ses principales caractéristiques sont les suivantes:
- 5488 gt
- 3240 net
- 8300 tdwt
- 128.01m (138.15m oa)x17.47mx11.89m
- engine: 5 cyl. 2 SCDA Burmeister & Wain type oil engine of 5500 bhp
- service speed: 15.25 knots
- 37.66 cu.m of refrigerated cargo space
- 12 passengers

Ci-dessous une photo prise de nuit lors de son achèvement à flot (désolé pour la mauvaise qualité de la photo suite au téléchargement  scratch ):



Sa carrière commerciale fut courte, le voici sous différentes vues à vide:




Il a été capturé par les allemands à Oslo en août 1940 et utilisé sous le nom Sperrbrecher 16 à partir du 16 novembre 1940 au sein de la Kriegsmarine. Et c'est à partir de ce moment là que ce navire devient un sorte de "chat noir". Le 8 avril 1943 il heurte une mine à La Pallice et est sévèrement endommagé. Il entre alors en chantier pour effectuer les réparations nécessaires.

Le 10 août 1944, le port de La Pallice subit un bombardement à 22h55 qui dure 20 minutes: 500 points de chute pour 528 tonnes de bombes, 9 morts et 5 blessés, 40 immeubles détruits, 9 coups directs. Le Sperrbrecher 16 est alors touché et doit être échoué pour ne pas couler.

Le lendemain, 11 aout 1944, il est une fois de plus touché par un autre bombe lors d'un raid du 17 Sq RAF: 68,8 tonnes de bombes sont lâchées sur La Pallice dont 4 impacts sur la base sous-marine. Le Sperrbrecher finit par coulé suite à ses dommages.

Ci-dessous une vue du Sperrbrecher 16 avec son camouflage devant Royan:


Après guerre le Tulane sera renfloué le 30 juin 1946 puis réparé. Il ne retourna en service qu'en février 1949 après une importante remise en état et retrouva son nom de Tulane.

Il fut vendu le 11 juin 1965 à Eastcote Cia. nav. S.A. (Michail A. Karageorgis (Hellas) Ltd., managers), passa sous pavillon panaméen et pris le nom d'Aristandros. Il fut transféré au registre grec en 1970.

Sa carrière s'acheva le 21 septembre 1971 quand il fut envoyé à Shanghai pour être vendu à la China National Machinery Import & Export Corporation pour être démantelé.

Voilà, j'espère que cela vous plaira Razz

_________________
Jean-françois

Terminé : Marceau (Heller 1/400) ICI
Revenir en haut Aller en bas
orionv
PanzerGeneral
PanzerGeneral
avatar

Localisation : Marseille/
Navire préféré : les destroyers anglais of coursel

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Mer 07 Sep 2016, 21:52

Excellent. J adore ces récits.

_________________
Amitié Rémy                



C est en maquettant que l on devient maquettiste

" 1 clic doit avoir pour réponse 2 clics"

The amazing Orionv
Revenir en haut Aller en bas
papylolo
Vice-Amiral
Vice-Amiral
avatar

Localisation : MACAU (33)
Navire préféré : embarcations à voiles latines surtout barquette Marseillaise,bateau de travail

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Mer 07 Sep 2016, 21:53

merci Jef
pour ce passionnant récit
@+

_________________
“Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer.”De André Malraux
le blog de mon club : http://maq2g.pagesperso-orange.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Castor
Aspirant
Aspirant
avatar

Localisation : Sigean
Navire préféré : Une préférence pour les navires militaires et marchands de la seconde guerre.

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Mer 07 Sep 2016, 23:20

C'est vivant et très sympa à suivre cette épopée.

_________________
Hugues

   

"Le plaisir que l'on prend vient surtout de celui que l'on donne."
F. Sauvage
Revenir en haut Aller en bas
jerome v
Vice-Amiral
Vice-Amiral
avatar

Localisation : Doudeauville

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Jeu 08 Sep 2016, 06:58

Que ce doit être long à documenter et à mettre en page mais c'est vachement intéressant, merci Jéf cheers

_________________
Bien cordialement. Jérôme. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Pierre66
Elève officier
Elève officier
avatar

Localisation : Perpignan
Navire préféré : PA Joffre

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon   Jeu 08 Sep 2016, 09:39

Très belle histoire et bien documenté de plus ! Wink

_________________
Amicalement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
 
24 août 1944, la fin du Z24 et du T24 devant Royan et Le Verdon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les navires Allemand dans le port d'Ostende de 1940 à 1944
» Pont Anglais 1944
» Matériel et équipement du Capitaine PERDU 101RG 1944-1945
» 6 juin 1944, Bataille de Normandie, Libération.
» Souvenirs d'un engagé de 1944

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: RECUEIL DE DOCUMENTATION & PLANS :: Navires et Histoire Navale-
Sauter vers: