Modélisme naval
 
AccueilPortailS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Ven 24 Oct - 19:58

Préliminaire,
Entre 2006 et 2011, Bruno Gire et moi avons travaillé intensément sur le diorama de "Mare Island".
Toutefois, il y eut de long moments d'attente entre le dessin, le flashage, les expéditions et leurs retours, bref, plein de temps morts qui m'ont laissé le temps de penser à autre chose!
En l’occurrence, l'évasion du Jean Bart de Saint-Nazaire en 1940, donc, voici le travail de la première époque sur le sujet.
Ce diorama est en sommeil depuis plusieurs années mais comme toujours, il ne dort que d'un œil!!! Rolling Eyes

_Le 19 Juin 1940, l’avancée étonnante de l’armée allemande enserre le port de St Nazaire !
Le commandant chargé de l’achèvement du Jean Bart, le CV  Pierre-Jean Ronarc’h, pressentant cette catastrophe pousse au maximum l’avancement de son navire.  Soutenu par le travail acharné des ouvriers du chantier naval et les services des Ponts et Chaussées (sans oublier les fournisseurs), fidèlement secondé par ses officiers et son équipage,  P.J Ronarc’h est en mesure de faire appareiller le Jean Bart  aux petites heures du 19 Juin.
Mais faire appareiller le Jean Bart ne se limite pas à la construction du bâtiment. Le lancement, prévu pour novembre 1940, devait laisser le temps aux ponts et chaussées d’aménager le chenal permettant la sortie, puis le passage  d’un cuirassé.

Lorsque la catastrophe devient évidente, fin Mai, la sortie du bassin de radoub est loin d’être prête.
Sur la demande du commandant du J-B, l’ingénieur en chef des chantiers de la Loire, Monsieur Durepaire, se consacre au  dragage du chenal. La drague D8, commandée par M. Juniet, dégage le passage. Travaillant 24h/24, l’équipage se relaye par équipes de 12 heures. Le 18, la drague D9, commandée par M. Foucher, remplace l’équipage à bout de force de la D8.

Le Jean Bart mesure 247m de long sur 33m de large. Pour le faire sortir de la forme Caquot, le navire doit s’avancer « droit devant », puis pivoter sur son cul pour embouquer le chenal de sortie. Son commandant espérait un chenal de 70m de large, double de sa largeur, et surtout un pied de pilote minimum de 1m. Le pied de pilote est la distance séparant le fond du navire du fond de la mer.

L’urgence de la situation ne lui offre qu’un chenal de 50m de large (à un endroit, il se réduit même à 45m) et surtout un pied de pilote minimum de « 40cm » !
Histoire de compliquer les choses, l’appareillage doit se faire de nuit pour profiter de la marée de pleines eaux, et le Jean Bart ne dispose d’AUCUN compas en état de marche! Il s’échoue sans dommage dans le chenal et les remorqueurs ont tôt fait de le remettre sur le bon chemin.

La suite de « l’aventure » est aussi impressionnante. Afin d’être le plus « léger » possible dans le chenal, le Jean Bart est parti  les soutes presque vides. Parvenu au large, il doit s’arrêter pour mazouter auprès du pétrolier TARN et surtout réparer ses machines installées à la hâte. Le système de ventilation, incomplet, oblige les mécaniciens à travailler dans les pires conditions : près de 50 degrés dans la salle (avec des « pics » de 70 degrés à certains endroits!). De plus, l’installation précipitée des machines n’a pas permis d’avoir un plan correct des différents câblages et tuyauteries. L’équipe doit faire un relevé rapide pour réparer et la résistance humaine seule, limite le travail...
Plus tard, des changements de cap sont nécessaires pour échapper à un (ou plusieurs ?) sous-marins au large du cap Finistère.

Grâce à ce fantastique travail, le Jean Bart, cuirassé de 35000 tonnes (lège) échappe aux armées nazies et rejoint le port de Casablanca.

Le Jean Bart fut construit dans un lieu très particulier.
A Saint Nazaire en 1936, un brillant ingénieur Polytechnicien, s’appuyant sur ses propres travaux sur les palplanches, élabore une forme de construction navale regroupant un bassin de construction, une plate-forme de manœuvre pour les énormes grues de chantier et un immense bassin de radoub.

Pour la première fois, un navire achevé peut prendre la mer sans passer par l’épreuve traditionnelle du lancement sur plan incliné.
Albert CAQUOT (1881-1976), ingénieur peu connu du grand public, (mais déjà honoré en 1915 pour l’invention des ballons captifs anti-avions, les célèbres « saucisses »), imagine et crée cette structure. Spécialiste de l’aviation, A. Caquot est aussi ingénieur général des ponts et chaussées. A son actif, nombre de ponts, barrages, écluses etc. A l’âge de 80 ans, il participe à la réalisation de l’usine marée-motrice de la Rance.

Ce qui allait devenir « la Forme Caquot », puis, « la Forme Jean Bart », à St Nazaire, est encore en construction lorsque le JB est mis en chantier. La forme de radoub est achevée en 1939.
A partir de 1937, un autre engin devient  célèbre. Trônant sur la travée centrale, l’immense grue Gusto, du nom des chantiers Hollandais Gusto, bat tous les records : de taille, 62m de haut pour 104m de long ;  de poids, 1400 tonnes ;  de capacité de levage, 240 tonnes levées à 43m de haut. A l’époque, il s’agit de l’une des plus grandes grues du monde.
Les ouvriers du chantier la rebaptisent « la grand-mère ». Cet élément du patrimoine industriel est malheureusement ferraillé en 1996 en raison d’un conflit sur les coûts d’entretien. A noter, les chantiers Gusto existent toujours à Rotterdam et sont spécialisés dans la construction des plates-formes pétrolières.

Reproduire le décor de ce drame demande beaucoup de documentation et malheureusement, en 1940, la photographie ne faisait pas partie des préoccupations de l’Amirauté Française ! Très, très, loin des milliers de photos de Mare Island, il m’a fallu me contenter de quelques plans d’époque et de rares clichés montrant soit le Jean Bart en chantier, soit la forme Caquot en chantier elle aussi, ou de photos d’après guerre.
L’écomusée de St Nazaire m’a fourni l’essentiel de ma documentation pour la forme Caquot. La gentillesse et la rapidité de leurs réponses ont été une agréable surprise. Des recherches sur internet (longues et fastidieuses) m’ont permis de combler les lacunes (et les gouffres !) qui restaient.

Les ouvrages de Robert DUMAS, consacrés aux classes « Dunkerque-Strasbourg,  Richelieu- Jean Bart » étaient indispensables.
Récemment, le très beau livre de Messieurs John Jordan et Robert Dumas consacré aux « cuirassés Français» nous a remis en tête cette épopée. Les très beaux « profils » de John Jordan, joints aux deux photos de la maquette de P. Nivolon parues dans l’ouvrage de R. Dumas sur le Jean Bart, m’ont permis d’avoir une bonne idée des couleurs et de l’aspect du J-B lors de sa construction.

Bien sûr, l’admirable récit du Vice Amiral Pierre Jean Ronarc’h (1892-1960), « l’évasion du Jean Bart », a servi de base à l’ensemble.

Avec la complicité de Bruno,  bgire pour les copains, effectuant la gravure des plaques de PE, j’ai essayé de reproduire cet ensemble.
Là encore, comme pour Mare Island, le travail sera long.
Le  boulot principal est du scratch. La bonne machine-outil d'un ami m'a permis de matérialiser les 46 piles de béton qui servent d’assise à la travée centrale ainsi qu’au bassin des carènes, (13mm de haut sur 23.5mm de diamètre au 1/700, 16 mètres de diamètre sur 10 mètres de haut dans la réalité).
Assez de blabla, place à quelques photos. Pour commencer, l’esquisse de la forme Caquot.
La première photo montre la forme Caquot en construction. La coque sur la droite est celle du Jean Bart. La photo date d’après 1937, (la grue Gusto est déjà là), mais d’avant 1939, date d’achèvement de la forme de radoub. Le bassin profond est encore fermé par un batardeau.
La photo suivante est prise après guerre, sans doute en 1947. Quatre cargos logent dans le bassin profond. Les grues ont les pieds dans l’eau.
Le plan re dessiné et les premiers pas du chantier, seul le bassin profond entouré des piles est figuré.











Le kit qui me sert de base pour reproduire le Jean Bart est celui du Richelieu Trumpeter au 1/700.
Ce kit, TOUTES marques confondues, (et tous prix confondus!!!),  est le SEUL (pour l’instant) dont les dimensions et les proportions soient correctes, vérification faite avec les plans des archives nationales. Bien sûr, il y a quelques erreurs, minimes, mais l’ensemble est très bon. Le Richelieu s’imposait puisque le JB Trumpeter représente la configuration des années 50/60.
L’état inachevé du JB m’a obligé à redessiner tous les ponts en photo-découpe, plus fine que le moulage plastique. Voici les premiers essais imprimés sur bristol pour vérifier les dimensions et les profils.


Amicalement
Jean
Revenir en haut Aller en bas
Gianluca
Maître principal
Maître principal


Localisation : SEICHAMPS (54)
Navire préféré : Richelieu

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Ven 24 Oct - 20:07

Salut Jean....

C'est reparti, je vais encore avoir la langue pendante devant tes photo-découpes... Mad
Allez je m'assois, et je me régale d'avance.

Bonne soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Yuth
CINCFO
CINCFO


Localisation : Paris sur Seine
Navire préféré : Marine Nationale & Nihon Kaigun

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Ven 24 Oct - 20:29

superbe Smile

depuis le temps que je revais de voir un dio comme ca Wink

J'ai trouvé par chance le récit du CV Ronarc'h (mais pas encore eu le temps de le lire en entier)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.laroyale-modelisme.net
patdxfr
Maître principal
Maître principal


Localisation : Corse d'en bas

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Ven 24 Oct - 20:38

J'adore cette histoire très émouvante.

Mise en relief par Migou et son acolyte, cela promet !

pat_2b
Revenir en haut Aller en bas
http://pdurieux.free.fr/
papylolo
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Localisation : MACAU (33)
Navire préféré : embarcations à voiles latines surtout barquette Marseillaise,bateau de travail

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Ven 24 Oct - 20:48

Bonsoir
ca va être dantesque !!!!
merci pour le récit
@mitié Laurent

_________________
“Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer.”De André Malraux
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Ven 24 Oct - 20:51

Bien le bonsoir

encore un projet fou fou fou

l'evasion du JEAN BART une épopée rocambolesque mais surtout le triomphe de la volonté

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
patdxfr
Maître principal
Maître principal


Localisation : Corse d'en bas

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Ven 24 Oct - 20:58

Un peu de précisions (je n'arrive pas à retrouver le site ou j'avais lu l'histoire plus détaillée Sad )
forum ATF40

pat_2b
Revenir en haut Aller en bas
http://pdurieux.free.fr/
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Ven 24 Oct - 20:59

Merci à vous pour vos messages, voici une petite suite,
En fait, j’ai lu et re lu le récit de l’Amiral Ronarc’h une bonne dizaine de fois, et essayant de capter à chaque fois le moindre détail. Comme ce récit est riche, il n’est pas d’une lecture aussi facile qu’il parait.
Voici un plan général du site de la forme « Caquot » et du chenal que doit emprunter le Jean Bart.
Le rectangle rouge délimite la zone reproduite par le diorama, en fait 265mm x 950mm. J’ai volontairement allongé la zone pour reproduire une partie très accidentée, la sortie du bassin. Pour être reproduit le reste du chenal demanderait un kit ai 1/1200, et encore ?! Sur le plan, l’aspect tourmenté du chenal est bien visible et donne une bonne idée du travail qu’il a fallu pour aplanir une telle surface
Amitiés   Jean



Les  progressions de mon dio. La sole du bassin profond et le seuil, avec l’ancrage du bateau-porte. Le fonctionnement de ce bateau porte est très compliqué. Sur les photos, on le voit, tantôt orienté vers la Loire, tantôt orienté vers le bassin.







Revenir en haut Aller en bas
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Ven 24 Oct - 21:02

patdxfr a écrit:
Un peu de précisions (je n'arrive pas à retrouver le site ou j'avais lu l'histoire plus détaillée Sad )
forum ATF40

pat_2b

Pour pat_2b, désolé, mais je ne connaissais pas ce site, effectivement le récit correspond au mien, la vérité historique est UNE et inchangeable, donc un récit ressemble forcément à un autre Exclamation Very Happy
Je précise quand même que mon post est paru pour la première fois sur le forum de l'Arsenal le 29 Décembre 2009


Dernière édition par migou31 le Jeu 8 Jan - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Ven 24 Oct - 21:15

A propos du Jean Bart, une erreur s’est glissée dans le kit de Trumpetter. Les deux flans du Richelieu comme du Jean Bart offrent une disposition différente des HUBLOTS !
Attention, nous tombons là dans ce qu’il est permit d’appeler un piège ! (certains appelleront ce truc « un piège à c… », mais là, à chacun ses responsabilités)
Les plans des chantiers (d’origine officielle) montrent une disposition dissymétrique, bâbord et tribord. Les modeleurs  de Trumpetter ont reproduits TOUS les hublots des deux cotés. Du coup, le Jean Bart ressemble un peu au paquebot France. Là où est le problème, c’est lorsqu’il faut faire le tri ! Renseignements pris, d’un coté ou de l’autre ! Crying or Very sad
Sur cette photo du JB à Casablanca montrant le flan bâbord, Le cliché montre le JB après le combat contre le Massachussetts. Certains hublots sont obturés mais restent bien visibles. Sur la photo de mon vieux kit Heller (monté il y a prés de 40 ans), les mêmes hublots sont visibles. Les deux vues suivantes montrent un premier tri des hublots à supprimer et à rajouter (BIN, OUI, IL FAUT AUSSI EN RAJOUTER !!!) Rolling Eyes
Amicalement   Jean










une photo du chantier en cours. La partie de gauche représente l’ensemble « vase et poissons », comme dit Bruno. Le problème qui se pose pour l’instant est un problème de niveau.
D’après les plans de l’écomusée de St Nazaire, le niveau zéro de la marée se situe presque au sommet des piles qui soutiennent le basin des carènes et la travée centrale, à droite, ou, au niveau des bordures extérieures du plan d’eau sur la gauche.
En voulant accentuer les reliefs sous marins, j’ai représenté un (sous) sol vraiment trop bas et je vais devoir le remplir avec une feuille de polyester avant de recouvrir le tout sous une couche de résine.
Entre les piles à droite, le bassin de radoub profond et son chenal d’évacuation, occupé par une baguette en plastique de 1mm d’épaisseur. La sole du bassin, en bois, mesure 2.5mm d’épaisseur et j’ai ainsi put reproduire les pentes d’écoulement vers le centre. Ce petit chenal sera occupé partiellement par les tins qui supporteront le Jean Bart avant son départ.
La travée centrale et le bassin de constructions ne sont pas encore représentés.

Revenir en haut Aller en bas
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Ven 24 Oct - 21:37

Bonsoir à tous,
Quelques photos de l’évolution du bazar.
La partie « vase et poisson » s’est remplie en plusieurs étapes et pour l’instant, elle finit de sécher. Les reliefs sont très exagérés pour rester visibles.
Sur l’arrière plan de la deuxième photo apparait le sous bassement des deux plate formes « construction et travée centrale ».





Ensuite vient la mise en place du fond du bassin profond. La cloison verticale est en retrait des piles, ce n’est pas une erreur. Les piles sont cylindriques et en les rapprochant pour assurer l’étanchéité, on obtient un diamètre plus petit. Le saillant des piles vers l’intérieur du bassin servira d’assise à l’escalier double.











La planchette visible sur les piles latérales constituera le sol du bassin des carènes.
Pour l’instant, il ne s’agit que d’un montage à blanc, les piles doivent être habillées par une petite pièce en PE.
Il ne faut pas se fier à l’effet des photos, le bassin profond, dans la réalité, mesurait 300 mètres de long !
Amicalement   Jean
Revenir en haut Aller en bas
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Sam 25 Oct - 18:22

Bonjour à tous,
Pendant que la partie « aquarium » de la forme Caquot finissait de sécher, je me suis intéressé à la photo découpe qui habillera le  Jean Bart. Cette fois je réalise les prototypes en les imprimant sur du bristol. L’inconvénient du bristol est son épaisseur, 2/10ème de mm, double de celle de la photo découpe, et son élasticité qui empêche des pliages propres. Du moins, pour les dimensions, ces essais ont évité à Bruno de recommencer la gravure 3 ou 4 fois, comme sur Mare Island !
Les ponts sont complets et l’intérieur du hangar à avions restera en partie visible (rideau à moitié relevé). L’étape suivante concernera le château (avec les coupe-vents) et la tour-cheminé.
Les barbettes des 380 sont reconstituées en tubes de cuivre, celles de 152 seront en tubes evergreen. Les tourelles de 152 n’étaient pas encore installées, donc l’intérieur des barbettes sera invisible. La barbette n°2 des 380 permettra de « montrer » quelques détails… à suivre !

Voici donc le Jean Bart en tenue "Bristol".









Suite de l’évolution de la forme Caquot et du JB: Le but de la manœuvre est de représenter le sol de la forme de construction. Comme tous les navires, le Jean Bart a été construit sur des tins, ces plots en bois, eux-mêmes posés sur des socles en béton. Le véritable Tins, en bois, s’ajuste à la forme et à la hauteur de la quille. Sur le chantier il y avait 5 rangées de socles, permettant de positionner des navires de plus ou moins grands gabarits. En 1940, autant qu’il est possible d’en juger d’après les photos, seules, la rangée centrale et les deux rangées extérieures ont servis. Les rangées intermédiaires  ne servaient que d’appoint ( ?).
En premier, j’applique un fonds de tins (HA ! HA ! Pour un Jean Bart, cela le valait bien !)! Pour ce faire  je découpe les supports de tins, environ 700 tronçons de 5mm, dans du simple profilé 1x1. L’étape suivante consiste à coller les 700 trucs sur le machin …







Pour me reposer un peu d’un travail aussi fastidieux, j’ai modifié la coque du JB Trumpeter. Les quilles anti roulis étaient trop courtes et mal placées, je les ai supprimées, elles reviendront en fin de réalisation. De plus, il manquait les quilles d’échouages, ces deux grosses formes qui permettent aux navires de se poser sans dégâts sur les tins cités plus haut.
A noter que Heller avait parfaitement reproduit ces détails. Je ne sais pas si Trumpeter l’a fait sur son modèle 1/350ème ?





J’en ai profité pour reproduire les ouïes de prise d’eau et d’évacuation, une fois les pièces en PE collées dessus, personne ne les reverra !

Autre problème ! Il y avait, à l’intérieur de la forme Caquot, une embarcation qui servait un peu à tout, lamanage, navette, courrier : La Marie Léontine. Le livre de Ronarch n’offre qu’une petite photo mal cadrée de cette annexe. Si quelqu’un avait des docs, . . . !
Amitiés  Jean
Revenir en haut Aller en bas
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Sam 25 Oct - 21:25

A part la « Marie-Léontine », (quel joli nom !), je recherche aussi des renseignements sur les remorqueurs, « Minotaure, Titan et Ursus » ! Ces trois bêtes mythologiques ont guidées le Jean Bart à travers le chenal, le goulet qui allait lui offrir la liberté. Ces trois bâtiments, deux jours plus tôt, avaient participés à l’une des affaires les plus dramatiques de la WW2, le naufrage du Lancastria au large de St Nazaire. A ce jour il n’existe qu’une estimation du désastre, 4, 5, 6000 morts, personne ne saura jamais. Cela prouve bien que le Jean Bart était dans le rayon d’action de la Luftwaffe. Si le JB fut épargné, c’est bien qu’il y avait une intention des envahisseurs de s’emparer du bâtiment en bon état. Ce n’est qu’au moment de son échappée que les bombardiers nazis ont tenté de l’arrêter.
Je n’ai trouvé sur le net que ces quelques images, signées « French Lines ». J’ignore de quand elles datent, ainsi que leurs lieux d’origines.







Bref ! HELP !
De haut en bas, le "Minotaure", le "Titan" et l'"Ursus".

Je vous joins quelques images de la maquette préliminaire de …. !!!








L’habillage des piles est complet et le bassin profond de la forme Caquot commence à ressembler à quelque chose !









Bien sur, l'image de référence est celle là.



La coque à l'arrière plan est celle du Jean Bart, bien sur, la grande grue Gusto est à l’œuvre.
A suivre,
Jean
Revenir en haut Aller en bas
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 8:05

Bonjour à tous,
La première photo montre la structure du bassin des carènes en cour de montage.



Les deux suivantes sont les planches dédiées au JB, un grand moment de régal en perspective !!!





Drague promise, chose due... Il reste à mettre en forme les 44 godets et à les coller sur la chaine de l’élinde !!!



En ce qui concerne la doc pour la drague D8, c’est un peu compliqué. Il n’existe qu’une photo de cet engin publiée dans le livre de l’Amiral Ronarc’h.



Après avoir longuement planché sur ce cliché, j’ai découvert un site « navimodélisme RC »
http://navi.modelisme.com/article469.html
Où un grand article est consacré à la drague Henry Boutteville, sur plans de la revue MRB. Au passage, je tiens à remercier « Albertus » pour ses explications et sa gentillesse.
La « Henry Boutteville »  présente beaucoup de ressemblance avec la D8. J’ai donc effectué un « croisement », gardant le profil de la D8 et en complétant les lacunes avec le plan du MRB.
Mon modèle est donc un hybride sans réelle valeur historique mais se rapprochant au plus prés de la D8.
Il me faut aussi citer le beau petit bouquin de Jean-Yves Brouard sur les « Bateaux de Servitude » qui explique très bien la manœuvre (très technique) des dragues et leurs rôles indispensables dans tous les ports.
Jean-Yves Brouard raconte dans son livre, la mésaventure de la drague à godets « Pas-de-Calais » qui en 1952, à Boulogne, remonta dans ses godets une torpille. L’engin se coinça dans le puits de l’élinde et explosa, éventrant la coque et provoquant la mort de plusieurs marins !
Un travail beaucoup plus dangereux qu’on imagine
Amitiés  Jean
Revenir en haut Aller en bas
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 8:11

La forme Caquot en 1939/40 était un lieu de très haute technologie, en plus d’être très complexe. Le Bâtiment sur la droite du bassin profond s’appelle « le bassin des carènes » !
KEZAKO ? Vous avez du tous voir un jour ou l’autre un de ces interminables bassin sur lesquels, des ingénieurs testent la qualité et la fiabilité des différents dessins de coques. Un Bassin d’essai pour modèle réduit, un des endroits où j’ai rêvé, gamin, de pouvoir travailler un jour !!! (Sans succès)
Ce bâtiment, long de presque 300 mètres abrite ce genre d’installation. Lorsque j’ai découvert le fait, je n’ai pas pu résister à l’envie de le reproduire, même de façon symbolique.
Pour l’instant, voici quelques vieilles images pour vous donner une idée !







Pour le besoin des essais, j’imagine que les ingénieurs bossaient avec des modèles assez grands, en voici un au 1/40ème, toujours à l’échelle 1/700ème, bien sur ! Il s’agit d’un prototype un peu grossier, je voudrais arriver à faire un peu mieux, pour suivre son évolution dans le bassin des carènes !



Voilà la bête dans son bassin ! 9mm de long, soit par rapport à l’original, un modèle au 1/27444ème.
Bruno a fait la sourde oreille pour graver les bastingages ! Etonnant ! Non ?



La partie haute du bassin des carènes « sous presse » et en cour de finition.





Le bassin des carènes est presque complet, il lui manque encore ses verrières en « quartiers d’oranges », (ce soir si tout se passe bien).



Le fond du bassin profond est un gros boulot à lui tout seul, surtout lorsqu’il faut raccorder d’un coté au bassin des carènes et de l’autre à la travée centrale qui supporte les grues…. (à suivre !)





A suivre, bien sur,
Jean
Revenir en haut Aller en bas
jerome v
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Localisation : Doudeauville

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 8:20

Shocked encore un sacré dio en perspective.

_________________
Bien cordialement. Jérôme. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 10:01

On va assister à un montage exceptionnel Wink
Revenir en haut Aller en bas
Gianluca
Maître principal
Maître principal


Localisation : SEICHAMPS (54)
Navire préféré : Richelieu

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 12:09

Mais tu es un grand malade....

Comment peut on arriver à faire de pareilles choses ?
J'en suis sur le c.l Very Happy

Bravissimo Camarade.
Revenir en haut Aller en bas
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 13:46

Merci pour vos messages sympa
,
Les baies en quartier d’orange, encore 40 ou 50 comme ça !



Les baies en quartier d’orange ne sont pas aussi simples à reproduire qu’il semble et je ne suis pas totalement satisfait du résultat! Les petits outils de "Mission Models" sont parfaits, bien qu'un peu cher!!!









Cette fois, ce n’est pas du bristol ! Voici un premier montage à blanc, encore bien du bonheur à venir !








Je vous avais déjà parlé du problème des hublots dissymétriques du JB. Retravailler la coque plastique était quasiment impossible, détails trop petits, trop proches les uns des autres et matériaux trop tendre pour supporter ce genre de chirurgie.  
La solution logique était dans la photo-découpe en recréant les flans  du JB et avec les hublots correctement positionnés (enfin, j’espère !).
Voila le résultat, il reste à nettoyer les traces de colle et à percer les hublots en suivant le « flan/gabarit ».
Il s’agit d’une nouvelle version de « Old Iron Side » !  







L’aspect « tôles ondulées » des deux pièces encore à mettre en place, vient de la cuisson de ces pièces sur le petit feu de ma gazinière. Quand une pièce en PE Prend un galbe indésirable, il faut la chauffer pour assouplir le métal. C’est Bruno qui m’a expliqué la technique, il la tenait de Maitre Baumann, cela s’appelle faire un revenu.
Voila, en cas de problème, il vous reste à vous imposer sur le revenu !!! Rolling Eyes
Bon, OK, je sors !

Amitiés,      Jean
Revenir en haut Aller en bas
papylolo
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Localisation : MACAU (33)
Navire préféré : embarcations à voiles latines surtout barquette Marseillaise,bateau de travail

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 15:46

Bonjour migou31
le pas à pas de ton dio est génial
et ta recherche de documentations historiques est très enrichissante
moi je ne m'en lasse pas !!!
bonne continuation
@mitié Laurent

_________________
“Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer.”De André Malraux
Revenir en haut Aller en bas
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 17:53

Lumière du soir, Bonsoir, juste pour le plaisir !



Quelques vues du « BATEAU PORTE ». Voila un élément essentiel de la forme Caquot, puisqu’il s’agit de la porte du bassin profond. Cette structure reste un peu mystérieuse dans sa forme, aucune photo ni aucun plan ne le montre en entier.
Sa disposition aussi pose quelques problèmes ! Tantôt il est orienté vers le bassin, tantôt vers la Loire. En fait, je crois avoir compris le problème mais n’oublions pas que je ne suis qu’un maquettiste, pas un historien ni un ingénieur et encore moins un architecte !
Le bateau porte est orienté en fonction du niveau de l’eau et de sa résistance à l’arrachement. Quand le bassin est vide, la porte est orientée vers l’extérieur, la Loire plaquant le panneau contre ses montants. Lorsque le bassin est  rempli, la porte est orientée vers l’intérieur  puisque la pression intérieure pousse dans la direction de la Loire. La manœuvre de ce « bateau porte » exigeait du temps et ne pouvait se faire qu’à marée haute pour équilibrer les pressions, mais dans le contexte de l’époque, la construction d’un navire demandait des mois ou des années, donc rien de précipité. L’évasion du Jean Bart va modifier tout cela !!!!
Voilà donc l’évolution de mon bricolage.
La structure interne est trop fragile et va me poser pas mal de problèmes dans la suite de l’opération.



Les autres photos montrent le bidule en cours de montage et une première mise à poste, « en blanc ».







Le protège dents de Sébastien Chabal ?



Non ! Le caisson de flottaison du bateau porte !  



Un « bateau » vraiment très bizarre.

Pour revenir sur le Jean Bart,
Voila une vue du dessous du dessus !



Une vue du dessous sous le dessus !! (A coté la pièce Trumpeter)



Une vue du dessus de dessus en cours de montage!!!



Bref, la plate forme supérieure du donjon du JB, en cours . . .  
A suivre,
Amicalement,
Jean
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 17:59

Un Jean Bart en pe ce n'est pas courant, c'est vachement bien fait Wink
Revenir en haut Aller en bas
batelier19
Premier maître
Premier maître


Localisation : Alsacien expatrié en Vendée
Navire préféré : Smit Rotterdam

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 18:54

bonjour tout le monde

encore un énorme chantier que je vais suivre de très près assis confortablement dans le canapé avec Laurent et Philippe Laughing Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://plastickboats.forumactif.org/
LA VEILLE
Enseigne de vaisseau de première classe
Enseigne de vaisseau de première classe


Localisation : région parisienne

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 18:58

salut Jean
un vrai plaisir de voir ton travail ,c'est superbe! beau travail sur l'environnement !!et en plus il y as le petit frère du Richelieu, ce qui ne gâche rien Wink
hâte de le voir terminé cheers
cheers
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
migou31
Maître
Maître


Localisation : Région Toulousaine
Navire préféré : Tous

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: 19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..   Dim 26 Oct - 19:18

Bientôt Ami, il faut juste que je reprenne quelques "petites" choses Surprised Rolling Eyes
Jean
Revenir en haut Aller en bas
 
19 Juin 1940, St Nazaire, le JEAN BART s’évade !..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» idée d'une futur réunion voir la construction du Jean Bart
» [Batiments de ligne] RICHELIEU ET JEAN BART
» Evolution dans la construction du Jean Bart à Gravelines
» JEAN BART (FRÉGATE)
» visite à gravelines,dunkerque,et sur le site du "jean-bart"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: CHANTIERS NAVALS :: ARSENAL COQUES GRISES-
Sauter vers: