Modélisme naval
 
AccueilPortailS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 Armistice 1918

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Armistice 1918   Lun 11 Nov 2013, 08:22

J'ai aujourd'hui une pensée pour nos glorieux poilus de 1914-1918 en cette journée anniversaire du centenaire de cette guerre qui a fauché toute une génération d'homme Wink 
Revenir en haut Aller en bas
polchen57
Aspirant
Aspirant


Localisation : Soetrich 57 Moselle
Navire préféré : Tous les navires

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Armistice 1918   Lun 11 Nov 2013, 08:52

Bonjour
Et oui bientot un siècle d'armistice,la majorité de familles française se souvient encore d'un grand père ou oncle mort dans les tranchées Exclamation
Amitié Pol 
Revenir en haut Aller en bas
jacknap1948
Maître
Maître


Localisation : 93 + 83 + 22

MessageSujet: 11 novembre 1918 : Un armistice met fin à la Grande Guerre.   Lun 11 Nov 2013, 09:59

11 novembre 1918 : Un armistice met fin à la Grande Guerre.    


Lundi 11 novembre 1918, 11 heures : dans toute la France, les cloches sonnent à la volée.

Au front, les clairons bondissent sur les parapets et sonnent le «Cessez-le-Feu», «Levez-vous», «Au Drapeau». La «Marseillaise» jaillit à pleins poumons des tranchées. Même soulagement en face, dans le camp allemand.

Pour la première fois depuis quatre ans, Français et Allemands peuvent se regarder sans s'entretuer. Un armistice (arrêt des combats) a été conclu le matin entre les Alliés et l'Allemagne, dernière des Puissances Centrales à rendre les armes. Il laisse derrière lui huit millions de morts et six millions de mutilés.

Les survivants ont perdu la foi dans les valeurs morales et spirituelles qui ont fait la grandeur et l'unité de l'Europe. Mais ils veulent croire que cette guerre qui s'achève restera la dernière de l'Histoire, la «der des der»...


La défaite inéluctable de l'Allemagne.  


Hindenbourg, Guillaume II et Ludendorff planifiant les dernières offensives allemandes.

Dès l'échec de leur contre-offensive de juillet 1918, les Allemands ont compris qu'ils n'avaient plus aucun espoir d'arracher la victoire.

C'est que les troupes américaines, fortes de quatre millions d'hommes, arrivent en renfort des Anglais et des Français.

Le 3 octobre, l'empereur Guillaume II nomme à la chancellerie (la direction du gouvernement) le prince Max de Bade. Il espère que cet homme modéré saura obtenir des conditions de paix convenables de la part des Alliés.

Cela devient urgent car l'Allemagne bascule dans l'anarchie et la guerre civile cependant que ses alliés cessent les combats et signent l'un après l'autre des armistices.

Le 9 novembre au matin, le prince Max de Bade téléphone à l'empereur, à Spa. «Votre abdication est devenue nécessaire pour sauver l'Allemagne de la guerre civile», lui dit-il. Guillaume II s'y résout et part en exil.


Un armistice mal accepté.  

Les militaires s'étant défaussés, c'est à un civil, Matthias Erzberger, que revient la pénible tâche de négocier l'armistice.

En France, la demande d'armistice fait débat. Le président de la République Raymond Poincaré et le général Philippe Pétain voudraient profiter de l'avantage militaire pour chasser les Allemands de Belgique, envahir l'Allemagne elle-même et signifier à celle-ci l'étendue de sa défaite.

Mais le généralissime des troupes alliées, Ferdinand Foch, et le chef du gouvernement, Georges Clemenceau, ne croient pas l'armée française capable de se battre encore longtemps et souhaitent en finir au plus vite.

L'armistice est signé dans le wagon spécial du généralissime Foch, au carrefour de Rethondes, au milieu de la forêt de Compiègne, le 11 novembre à 5h15 du matin.


Les signataires de l'armistice devant le wagon à Rethondes.

Les Français ne manquent pas de noter que ce jour est la fête du saint patron de leur pays, Saint Martin, alors très populaire.

Les Allemands se voient soumettre des «conditions » sans aucune marge de négociation :
– Ils doivent livrer l'essentiel de leur armement, de leur aviation et de leur flotte de guerre.
– Leur armée est sommée d'évacuer sous 30 jours la rive gauche du Rhin (en Allemagne même) ainsi que trois têtes de pont sur la rive droite, Coblence, Cologne et Mayence.

L'armistice est conclu pour 36 jours mais sera régulièrement renouvelé jusqu'au traité de paix du 28 juin 1919.


Amertume des vaincus.
   
La demande d'armistice étant venue des représentants civils et non militaires de l'Allemagne, ces derniers échappent à l'infâmie de la défaite. À Berlin, les représentants de la jeune République accueillent les combattants en ces termes : «Soldats qui revenez invaincus»

Dans les mois qui suivent l'armistice, les généraux Ludendorff et Hindenburg attribuent avec aplomb la défaite militaire à un «coup de poignard dans le dos» de la part des politiciens et des bourgeois cosmopolites. L'expression est reprise avec ferveur par les Allemands meurtris et humiliés. Elle va faire le lit des partis ultranationalistes, dont le parti nazi.


Source : Une semaine d'Histoire du 11 Novembre 2013 au 17 Novembre 2013 avec Herodote.net
Revenir en haut Aller en bas
jeanbauduen
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Localisation : bauduen
Navire préféré : bismark uss enterprise cv6 hood

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Armistice 1918   Lun 11 Nov 2013, 11:27

Bonjour merci pour ce rappel historique, et un grand respects pour ces soldats. Amitié
Revenir en haut Aller en bas
miel
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Localisation : BRIERE
Navire préféré : LA COURONNE LE SUPERBE ORENOQUE LE RENARD LE PEREGRINE GALLEY LE KING DU MISSISSIPI LE HELDER FIRE-BOAT VEDETTE LANCE TORPILLE LE CYGNE LE REQUIN BATEAU-JOUET

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Armistice 1918   Lun 11 Nov 2013, 11:53

Démata
paix aux âmes de nos glorieux poilus Merci pour ce rappel! sunny 

_________________
                                                                             
                                                           
                                        

                                    
Revenir en haut Aller en bas
michgir
Maistrancier
Maistrancier


Localisation : Région parisienne
Navire préféré : Le soleil royal

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Armistice 1918   Lun 11 Nov 2013, 15:56

Il est bien de se rappeler l'armistice. Nous avons tous de la famille (mon grand-père pour ma part), qui on plus ou moins vécu cette difficile période. Cela fait parti de notre patrimoine national.

Amitié

michgir
Revenir en haut Aller en bas
http://maquettemichgirmodelisme.wifeo.com
papylolo
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Localisation : MACAU (33)
Navire préféré : embarcations à voiles latines surtout barquette Marseillaise,bateau de travail

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Armistice 1918   Lun 11 Nov 2013, 16:45

Bonsoir
c'est toujours une journée empreinte d'émotion en souvenir de nos poilus
@mitié Laurent

_________________
“Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer.”De André Malraux
Revenir en haut Aller en bas
DeD
Matelot
Matelot



MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: Armistice 1918   Mar 12 Nov 2013, 11:42

Merci pour ce rappel historique. C'est une période importante de notre histoire et c'est un honneur que de commérer le sacrifice fait par cette génération ainsi que le courage de ces pauvre bougres.

Mais l'inutilité de ce sacrifice fut, à mes yeux, aussi important que le sacrifice lui même. Cela ne fait, toujours qu'à mes yeux, que renforcer l'admiration que j'ai pour les poilus.

J'éprouve un respect sans commune mesure pour ces soldats, mais il va sans dire que j'en éprouve beaucoup moins pour ceux qui les ont entraînés dans cette folie.

En espérant être compris.
Revenir en haut Aller en bas
patdxfr
Maître principal
Maître principal


Localisation : Corse d'en bas

MessageSujet: Re: Armistice 1918   Mar 12 Nov 2013, 12:50

A propos du défilé, revoir le très beau film "La vie et rien d'autre"
Dans ce petit extrait, à 3min05, a propos de la durée du défilé des morts 11 jours et 11 nuits ...



"On croit se battre pour la patrie, on meurt pour les industriels et les banquiers" (Lettre ouverte à Marcel Cachin, L'Humanité, 18 juillet 1922).

pat_2b
Revenir en haut Aller en bas
http://pdurieux.free.fr/
 
Armistice 1918
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Havre : Carré militaire 1914-1918
» Armistice..11 novembre 2006
» Statue de la Liberté 1918
» Croix du Combattant de moins de 20 ans 1914-1918
» Bolbec FAUCON soldat disparu 1914-1918

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: COMMUNAUTE :: La taverne de Captain Crochet-
Sauter vers: