Modélisme naval
 
AccueilPortailS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 construction d'un voilier motorisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
maitre tony
Quartier-maître de deuxième classe
Quartier-maître de deuxième classe


Localisation : Montebourg
Navire préféré : Pen Duick

MessageSujet: construction d'un voilier motorisé   Sam 29 Déc 2012, 22:05

Coucou tout les monde
bon je suis désolés je ne sais pas si je poste ceci dans le bon endroit, mais j'ai un tas de question a poser
j'ai un projet pour un futur proche de me lancer dans la construction d'un voilier coque bois suivant des plans que j'ai récupéré sur le net et que j'ai réussi a faire imprimer au format A0 ce qui me donne une coque d'environ 60 cm de long
bref c'est un voilier tout simple avec un seul mat en forme latine
Bon le truc c'est que je souhaiterai faire naviguer ce voilier au moteur sur un plan d'eau pour jouer avec mes fille
et le gros soucis c'est que je n'ai aucune espèce d'idée sur ce que je doit prévoir pour la motorisation et la direction
attention je suis de spécialité Électrotechnicien dans la marine et je suis un grand passionné de moteur thermique et d’électronique
je ne suis donc pas un néophyte dans le domaine mais la je n'ai aucune idée sur ce que je doit prévoir
je vous remercie de toute votre aide et des redirections vers des tutos spécifique de ce forum
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Sam 29 Déc 2012, 22:10

Il y a des spécialistes sur le forum qui vont répondre à ta question mais ça doit etre pointu à élaborer, tu as raison de poser la question avant la construction, tu vas l'équiper d'un moteur électrique Cool
Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Dim 30 Déc 2012, 10:05

Bonjour tout le monde, bonjour tony,
je suis en train de réaliser un voilier mixte voile-moteur (le St-Michel III), mais je pense qu'il sera différent de ce que tu veux construire, car la coque fait déjà 1m! De plus, il sera rc voile+moteur ce qui me paraît un peu délicat sur une coque de 60cm de long. Bien sûr, tout est possible, mais ce sera du sport! Pour tenter de t'aider, tu dois en dire davantage : rc ou non? si oui, rc voile+moteur ou rc moteur seul? Si rc, disposes-tu d'une rc et si oui laquelle? Pour le moteur, souhaites-tu marche AR ou seulement marche AV? Toutes les réponses vont générer des contraintes ou au contraire en supprimer. Ces questions ne sont qu'un aperçu de toutes celles qu'il faudra te poser. Avant tout, peux-tu "poster" un dessin de ce que tu souhaites réaliser, ce serait déjà une première étape. A bientôt peut-être. Bien cordialement. Yves
Revenir en haut Aller en bas
maitre tony
Quartier-maître de deuxième classe
Quartier-maître de deuxième classe


Localisation : Montebourg
Navire préféré : Pen Duick

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Dim 30 Déc 2012, 11:23

Bonjour à tous
Bon je revien avec un certains complement d'infos, donc voici les images et les plans que j'ai fais tirer en A0







Donc c'est un voilier comme vous le voyez, je souhaite le motoriser et seulement ligne d'arbre avec moteur MAvt et MArr et direction par gouvernail.
je n'ai aucune RC, je ne sais pas ce qui me faut pour le nombre de voie en plus pour les batteries je ne voie pas non plus.... bref en vrai sur un bateau je pourrai vous faire une conférence de 6 heures sur les differents types de propulsion et de barre avec commande de safran mais en model reduit RC je suis completement largué
Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Dim 30 Déc 2012, 12:04

Rebonjour
POur l'installation RC, je t'invite à jeter un coup d'oeil sur le lien ci-dessous :http://www.laroyale-modelisme.net/t8777-schema-motorisation-avec-r-c
Pour les détails de matériels, voici en gros ce que je vois de prime abord :
radio (E/R) deux voies mini, de préférence 2,4 GHz
moteur speed 400 réducté
mini variateur électronique de préférence avec prise BEC
Batteries : pack Ni-Mh de 4x1,2v/2400mAh (à vérifier), si impossible de mettre une batterie plomb qui ferait en même temps lest.
Ceci est une première approche qui nécessite étude.
Bien cordialement. Yves
Revenir en haut Aller en bas
maitre tony
Quartier-maître de deuxième classe
Quartier-maître de deuxième classe


Localisation : Montebourg
Navire préféré : Pen Duick

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Dim 30 Déc 2012, 12:49

Merci de ces infos j'étudie cela et je refais signe
Bonne saint Sylvestre
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Dim 30 Déc 2012, 17:10

Bien le bonjour

personnellement je pense à une radio 4 voie reparitis de la manière suivante

une voie pour la direction
une voie pour la commande du moteur
une voie pour commander les voiles (servo treuil que tu peut confectionner en bibouillant un servo normal)

il te reste une voie

il faudra penser à une derive amovible et lestee
trouve le MRB qui traite du KURUN je pense qu'il te sera très utile
(je l'ai peut etre mais il faut que je cherche)

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
BROMURE
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Localisation : FLERS EN ESCREBIEUX 59128
Navire préféré : Automoteur Freycinet des Forges de Strasbourg

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Dim 30 Déc 2012, 17:10

Bien le bonjour

personnellement je pense à une radio 4 voie reparitis de la manière suivante

une voie pour la direction
une voie pour la commande du moteur
une voie pour commander les voiles (servo treuil que tu peut confectionner en bibouillant un servo normal)

il te reste une voie

il faudra penser à une derive amovible et lestee
trouve le MRB qui traite du KURUN je pense qu'il te sera très utile
(je l'ai peut etre mais il faut que je cherche)

_________________
/>
LE BON DIAMETTRE POUR LE PASSAGE DE LA GODILLE ( ENGOUJURE ) 
DANS LE TABLEAU ARRIERE  C'EST LE DIAMETTRE D'UNE BOUTEILLE DE VIN 
( 75 mm )
Revenir en haut Aller en bas
jeanbauduen
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Localisation : bauduen
Navire préféré : bismark uss enterprise cv6 hood

MODELISME
Maquettes en cours:
Maquettes en Projet:

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Dim 30 Déc 2012, 18:23

Bonsoir joli projet, bonne construction. Amitié
Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Dim 30 Déc 2012, 21:30

Bonsoir,
Loin de moi l'idée de polémiquer, mais je suis très réticent à la rc sur les voiles; Stp BROMURE ne m'en veut pas Smile . Faire du rc mixte dans un modèle <1m me paraît vraiment scabreux, qui plus est lorsqu'il s'agit d'un débutant. D'une façon plus générale, la voile rc (même sans moteur) requiert des modèles dont la longueur est suffisante pour permettre l'installation d'un servo et des cheminements d'écoutes qui nécessitent aussi poulies et renvois et je ne parle pas de l'encombrement du servo treuil ou du servo à bras (avec rallonges, car il faut de grands bras!!). Certes on peut tenter le coup (et probablement qu'il y a des exemples de réussites), mais pour un début .... dur dur.
Pour ce qui est du lest, la quille permettra d'insérer du lest, par exemple à la méthode chère à J.C.C
Bonne nuit, faites de beaux rêves. Bien amicalement. Yves
Revenir en haut Aller en bas
maitre tony
Quartier-maître de deuxième classe
Quartier-maître de deuxième classe


Localisation : Montebourg
Navire préféré : Pen Duick

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Lun 31 Déc 2012, 09:33

Merci Yves, je pense que tu as totalement compris ce que je voulais faire
J'ai regarde ce que tu m a envoye comme lien et ça parfait simple avoir comme ça, mais je pense que le choix des éléments vas être difficile car a m'ont avis il vas falloir faire attention à la perreinite des éléments.
Pour le moments je regarde sur les sites un peu tout et je suis perdu pour être honnête, entre variateur moteur cerveau..... Et qui c'est qui envoie les ordre à tout ce petit monde et comment discutent ils entre eux? Je cherche peut être un peut trop compliqué? Ma formation en automatisme me porte certainement dans des confusions douteuses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Lun 31 Déc 2012, 10:08

Le problème c'est complexe et ça prend beaucoup de place dans la coque, 60 cms c'est pas bien gros Wink
Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Lun 31 Déc 2012, 10:52

Pour faire simple, d'abord un petit inventaire de base :
- L'émetteur (c'est l'appareil que tu as dans la main) envoie les ordres par radio. Il a sa propre batterie.

- Le récepteur (petit module de quelques grammes installé à bord et muni d'une antenne) reçoit les ordres envoyés par l'émetteur. Il n'a pas de batterie et il lui faut une petite alimentation électrique que nous verrons un peu plus loin.

Le moteur : fonctionnant en courant continu, il tourne dans un sens ou dans l'autre en inversant les polarités. En modèlisme naval, il est très souvent réducté pour limiter la vitesse de rotation de l'hélice. Il faut donc être capable de lui envoyer le courant dans un sens ou dans l'autre. Nous allons l'étudier plus loin.

Le servo-moteur : c'est un petit moteur de servitude qui exécute les ordres envoyés par l'émetteur via le récepteur qui est chargé de lui transmettre. Ce petit moteur tournera lui aussi dans un sens ou dans l'autre en fonction des ordres. Il lui faut donc aussi du courant. En modèlisme naval, on distingue deux grandes familles de servo moteurs : le servo moteur à bras qui, comme son nom l'indique est équipé de bras et qui fonctionne un peu comme un essuie-glace, et le servo-treuil qui enroule ou déroule un filin qui est entouré autour d'une sorte de poulie.


Le variateur de vitesse moteur qui va permettre de moduler la vitesse de rotation du moteur et aussi, selon les modèles, de jouer le rôle d"inversion de rotation. Nous verrons plus loin les montages classiques

La batterie embarquée va permettre d'alimenter tout ce petit monde. Là encore, il y a plusieurs sorte de batteries. Il faudra donc faire un choix judicieux. Nous y reviendrons
Voilà les éléments de base présentés. Dans un post suivant, on examinera comment raccorder tous ces éléments. A bientôt. Bien cordialement. Yves

Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: L'ensemble radio Emetteur/Récepteur   Mar 01 Jan 2013, 10:12

Examinons d'abord l'ensemble radio.
Généralités
L'usage de la radio commande est régi par la loi. On ne peut pas utiliser n'importe quelle fréquence! Pourquoi? tout simplement pour éviter d'ouvrir une porte de garage du voisin en jouant avec la voiture radio commandée du petit! Very Happy
Pour le modèlisme, la loi autorise plusieursd gammes de fréquences : 26, 35, 40, 41, 72Mhz et 2,4Ghz. Vous trouverez le détail sur le lien ci-après ---> http://radio.pagesperso-orange.fr/FreqModelisme.htm
Les fréquences Mhz sont historiquement les plus anciennes. Les émetteurs qui les utilisent nécessitent l'utilisation de Quartz, chaque quartz ayant une seule fréquence. Cela fonctionne très bien, mais implique que lors d'un regroupement de modèlistes (concours, rencontres ...) chaque participant ait un quartz différent, sinon, vous allez envoyer des ordres au bateau du voisin! Dans ces rencontres, vous voyez donc un tableau d'affichage où chacun va afficher le quartz qu'il utilise pour éviter les risques d'interférences. Vous pouvez être amené ainsi à changer de quartz.
Les émetteurs utilisant la fréquence 2,4Ghz n'ont pas cet inconvénient. Lors de la mise sous tension de l'émetteur et du récepteur, un processus automatique d'association émetteur-récepteur s'exécute et supprime toute possibilité d'interférence avec un autre ensemble radio. La relation est bijective, l'émetteur ne connaît qu'un récepteur et inversement.
C'est la raison pour laquelle, je recommande des radio-commandes 2,4Ghz
L'émetteur
L'image du post précédent présente le plus classique (visuellement). Il en existe de plus simple surtout dédiés à ceux qui n'utilisent jamais plus de deux canaux (voiture rc par exemple).

L'émetteur en détails post suivant
Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Emetteur   Mar 01 Jan 2013, 10:59

L'émetteur
Je vais décrire celui qui comporte deux "manches", en me limitant aux fonctions de base dédiées au modèlisme naval. En effet, les émetteurs utilisés en modèlisme aéro nécessitent dès le départ une fonction de base supplémentaire :
- deux fonctions de base en naval (moteur+direction)
- trois fonctions de base en aéro (moteur+direction+profondeur)
Nota : la marche arrière optionnelle en naval et ... qui n'existe pas en aéro Razz (quoique un hélico puisse reculer) ne dépend pas de la radio commande.
Les émetteurs utilisés en aéro sont très rapidement complexes et possèdent des fonctions dédiées aux différents types d'aéronefs avec mixage des commandes etc ... Restons simples!!
Il y a deux "manches". L'émetteur est à l'origine fabriqué pour un droitier.
Le manche droit commande les "gaz" d'avant en arrière. Le retour à la position neutre (médiane) n'est pas automatique, la commande est "crantée" pour garder la position souhaitée.
Le manche droit commande traditionnellement la direction (gauche/droite) avec un retour automatique au neutre, mais on peut lui affecter une autre destination si on le souhaite.
Le manche gauche fonctionne d'avant en arrière et aussi latéralement (gauche/droite), dans les deux axes, il y a retour automatique au neutre. En aéro, on les affecte aux fonctions "profondeur et gauchissement" et en naval, il a vocation à commander les voiles.
On peut intervertir les manches gauche et droit si on souhaite commander les gaz à la main gauche.
Au total donc : quatre canaux, quatre fonctions de base.
Généralement, il y a quatre petits curseurs (trim) qui permettent d'affiner les réglages des neutres.
En fonction du modèle choisi, on trouvera ensuite plus ou moins 'interrupteurs supplémentaires qui, à chaque fois, ajouteront un canal, donc une fonction supplémentaire, le plus souvent un fonctionnement "marche/arrêt".
L'émetteur possède une batterie rechargeable, il convient donc d'avoir le chargeur approprié.
Le récepteur à suivre

Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Mar 01 Jan 2013, 12:49

Le Récepteur
A titre d'exemple, deux images : un récepteur à quartz 41mhz

et un récepteur 2,4Ghz

On remarque sur la partie droite des broches de connexion :
sur le récepteur à quartz, une position correspond à la connexion de l'alimentation électrique (batterie)
sur le récepteur 2,4Ghz, la septième borne est repérée "7/B". Cette borne fait à la fois office de connexion batterie, mais aussi connexion du canal 7.
Sur la gauche de chaque récepteur : l'antenne par la quelle le signal de l'émetteur arrive dans le récepteur.
Chaque borne correspond à une fonction de l'émetteur.
Le signal part de l'émetteur, est reçu par le récepteur et repart vers un asservissement (servo moteur ou autre) par la borne qui correspond à la fonction.
Le servo-moteur à suivre
Revenir en haut Aller en bas
maitre tony
Quartier-maître de deuxième classe
Quartier-maître de deuxième classe


Localisation : Montebourg
Navire préféré : Pen Duick

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Mar 01 Jan 2013, 14:15

Oki ça commence à s'éclaircir merci de ces explications c'est une mine d'or pour moi
Eh au faite bonne année a toi
Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Mar 01 Jan 2013, 16:23

Servo-moteur
(le plat de résistance). Comme je l'ai dit prédemment, il y a deux grandes familles de servo-commandes : à bras ou à treuil. L'un ou l'autre des modèles seront connectés sur le récepteur examiné dans le post précédent.
Outre ces deux types de matériels, on pourra connecter au récepteur beaucoup d'autres matériels ou modules, soit électriques, soit électroniques, fabriqués "maison" ou disponibles dans les magasins spécialisés.
Les servos à bras
Leur utilisation est variée puisqu'ils sont utilisés indifféremment dans toutes les branches de modèlisme (voiture, avions, hélico et bateaux. Je vais donc me limiter au naval
Deux utilisations classiques distinctes :
- commande de direction pour déplacer le gouvernail par l'intermédiaire d'une biellette et d'un guignol
- commande des voiles en actionnant les écoutes par un jeu de renvois et poulies
ci-dessous une petite vidéo de ce que je suis en train de faire sur mon chantier en cours
[youtube]http://www.youtube.com/embed/r4QnQb0R-V0?rel=0" frameborder="0" allowfullscreen[/youtube]
Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Mar 01 Jan 2013, 17:47

Servos à bras (suite)
Il y a l'embarras du choix chez les distributeurs, des plus petits aux plus gros, des économiques aux très chers.
PRECAUTION ---> S'assurer de la compatibilité du servo avec la radio-commande pour vous éviter des déboires.
Comment choisir? Il vous faut définir le cahier des charges de la fonction à servir et de l'encombrement disponible. Exemple de questions auxquelles il faut savoir répondre : Quelle fonction à servir ?. Taille du bateau?. Place disponible Lxlxh? Débattement angulaire requis? Couple requis?
Une fois les réponses faites, définir le budget acceptable; en effet, il y a deux technologies distinctes : les servos analogiques et les servos digitaux. A fonctions égales, les digitaux sont plus coûteux.
Ne pas négliger les caractéristiques internes, certains servos ont des engrenages en plastique, d'autres en métal.
Tout cela a un coût non négligeable.
Pour un débutant, plutôt que se casser la tête et risquer un mauvais choix, mieux vaut chercher sur le web un modèle de bateau existant et s'inspirer des solutions adoptées.

à suivre les servos treuils
Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Mar 01 Jan 2013, 18:00

Servo-treuil
Leur vocation est la commandes voiles. De multiples combinaisons existent. A titre d'exemple, voici un lien qui illustre bien l'installation de ce type de matériels. Dans certains cas, l'usage de ces servo est incontournable, mais de mon point de vue, cela ne me paraît trop à la portée d'un débutant à moins de disposer d'un plan rigoureux et de le respecter.
http://modelisme-langoustier.over-blog.net/article-installation-des-servos-treuils-104400494.html

à suivre la motorisation
Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Mar 01 Jan 2013, 18:30

Les moteurs
Là encore, il va falloir définir les besoins. Plutôt de risquer le plagiat, je te donne un lien qui te dira tout ce qu'il faut savoir à ce propos. Cet article a été rédigé par Albertus, mon maître, qui m'a aidé dans mes premiers pas
http://navi.modelisme.com/article797.html
Le besoin étant défini, regardons ce qui existe :
Chez les distributeurs, tu trouveras quantités de moteurs. Deux grandes familles là encore : "brushed" ou "brushless", autrement dit avec ou sans charbons. Les second sont supérieurs aux premiers en performances, en poids et en fiabilité, ils sont aussi plus chers et sont essentiellement utilisés en aéro. Certains bateaux racers les utilisent. En règle générale sur les bateaux, on utilise les moteurs à charbons. Les plus connus sont les "SPEED" qui se déclinent "SPEED 400/500/600 ...". Pour limiter la vitesse de rotation de l'arbre hélice, on associe fréquemment à ces moteurs, des réducteurs. On parle alors de moteurs réductés.
Outre les qualités évoquées plus haut sur les moteurs "brushless", ils ne produisent pas de parasite(s).
Les moteurs "brushed" sont susceptibles de produire des parasites et perturber ainsi les communications radios. Il est donc fortement recommandé de les anti parasiter à l'aide de condensateurs.
1 condensateur de 470 nanofarad entre les bornes du moteur, et un condensateur de 47 nanofarad entre chaque borne et le carter du moteur (on peut remplacer les condensateurs de 47 nanofarad par des 4,7 nanofarad
Voilà pour les moteurs, pour une première approche. Il reste à aborder la question du fonctionnement du moteur et de son "pilotage" ----> post suivant
Revenir en haut Aller en bas
maitre tony
Quartier-maître de deuxième classe
Quartier-maître de deuxième classe


Localisation : Montebourg
Navire préféré : Pen Duick

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Mar 01 Jan 2013, 19:44

Ça c'est clair c'est du cours je pouvais pas rêver mieux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Mar 01 Jan 2013, 20:32

Là avec ce cours magistral, tu es paré Laughing
Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Mar 01 Jan 2013, 22:57

Commande et pilotage du moteur :
Pour faire simple encore une fois, je vais prendre l'exemple d'un moteur de la gamme Speed 400.
Ce moteur comporte deux pôles. La plage des tensions d'utilisation (de mémoire) est de 2,5v à 7,2v. Prenons une pack batterie de 3,6v (3x1,2v) et branchons au hasard le (+) et(-) aux bornes du moteur. Le moteur tourne dans un "certain sens" à une "certaine vitesse". Inversons les polarités : le moteur tourne à la même vitesse, mais en sens inverse. Remplaçons le pack batterie 3,6v par 4,8v (4x1,2) et faisons le même test. On fait le même constat que précédemment, mais la vitesse de rotation a changé. En conjuguant les deux, on peut donc assurer la vitesse du bateau et son sens de déplacement (marche avant/arrière). Ce rôle est rempli par un petit dispositif qui vient s'ajouter : le variateur

Là encore, je vais me limiter aux variateurs à vocation navale la plus courante, les variateurs de racers étant souvent de même nature que ceux utilisés en aéro ne seront pas traités. Sur avion, on ne se préoccupe pas trop de la marche arrière! A noter qu'en aéro, avec les moteurs "brushless", on ne parle pas de "variateur", mais de "contrôleur".

Les variateurs : Il faudra distinguer

---> ceux qui n'assurent que la marche avant et ceux qui assurent marche avant et arrière.
---> ceux ayant une prise BEC, ceux qui n'en n'ont pas


Marche avant, marche arrière, tout le monde connaît! Il faudra choisir en fonction de ce que l'on veut faire.
et la prise BEC? Késako?
"BEC" ---> Battery Eliminator Circuit. C'est un dispositif qui permet d'alimenter le récepteur (qui n'a pas de batterie intégrée) à partir du variateur, ce dernier lui délivrant une tension de 4,8v. Cette connexion est très intéressante, puisqu'elle dispense l'installation d'une batterie spécifique pour l'émetteur.
ATTENTION : Lorsqu'il y a beaucoup de servitudes connectées à l'émetteur (>4), il y a un risque de surchauffe. Les solutions existent, mais je ne les aborderais pas ici.

Une fois ces deux choix faits, il faudra ensuite se proccuper de la puissance du variateur. On ne pilote pas un "gros moteur" avec un "petit variateur". Il faudra donc choisir un variateur en accord avec la puissance du moteur.

Voilà, je crois que l'inventaire est terminé. Pour le branchement de tout ce petit monde, je te renvoie au mémo que j'ai écrit dans trucs et astuces "schéma motorisation rc". Bonne soirée à tous. Bien cordialement. Yves
Revenir en haut Aller en bas
marinyves
Quartier-maître de première classe
Quartier-maître de première classe


Localisation : St-Germain-Lès-Corbeil (91250)
Navire préféré : voilier "Requin"

MessageSujet: Re: construction d'un voilier motorisé   Mar 01 Jan 2013, 23:02

A titre d'exemple le variateur que j'ai utilisé sur mon Nordkap
Revenir en haut Aller en bas
 
construction d'un voilier motorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» idée d'une futur réunion voir la construction du Jean Bart
» Date de construction d'une maison familiale ?
» carrière en construction
» Ma dollhouse enfin en cours de construction !!!!! :)
» Une baleine attaque un voilier !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Royale Modélisme :: CHANTIERS NAVALS :: Questions Diverses Modélisme-
Sauter vers: